Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Publié le par imagiter.over-blog.com

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

La différence entre l’humain et l’inanimé c’est l’information. Chez l‘inanimé pas de niveau d’organisation, pour l’humain oui…comme dit Norbert Wiener l’information n’est ni masse ni énergie. Mais, pour exister, elle a besoin de la masse et de l’énergie car s’il n’y a pas d’éléments à réunir entre eux il n’y a pas réunion. Or l’information reste toujours « réunion »…L’inFormation est invisible oui sans matière – et pourtant elle « forme » l’organisme…L’inFormation ne pèse rien mais elle organise, « forme » tout – et son « poids » est donc essentiel. L’organisme humain en devient supérieur à chaque molécule qui le constitue…ce qui dessine la vie sert aussi de dessin à la communication…la communication comme plus grande que tous ses participants ?

Le système fermé se répète infiniment, le système ouvert (la vie, la communication, l’inFormation) non - jamais…et des personnages veulent clairement fermer la communication… Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres. Ces trublions qui veulent parasiter toute communication, tirer tous les draps à eux /elles se trahissent pourtant par des impossibilités logiques : actuellement c’est « si je ne comprends pas que je suis supérieurement intelligent – et l’écrivante ou le parleur des abrutis qui ne savent pas ce qu’ils disent »…incroyable diabole, non ? L’arrogance des « ignorants » (en plus ils ne veulent « rien » savoir, gargouillis dedédains et je regarde ailleurs, tout bardé-e-s qu’ils sont de mauvaises volontés sans issue !)…Cependant, toutes ces invalidités logiques se défont facilement (dès que vous en avez pris conscience) :

1) toute compréhension demande un « effort de compréhension »

2) qui ne fournit aucun effort ne peut accuser quiconque de son absence d’effort de compréhension. Uniquement lui seul !!!

3) si vous savez, en votre âme et conscience, que vous avez tout fait afin de rendre vos paroles claires, vous vous extrayez en un clin d’œil du piège vénéneux…

Et laissez cet autre à son gâtisme avancé auquel il ne va rien…comprendre. En effet, avant « ça marchait » : la « double contrainte » ne ligotait que les intelligents !!! Et « cela ne fonctionne plus »…qu’est-il donc arrivé ? « La signification des mots et phrases se situe au-delà de leur énoncé (p. 116 – Marc de Smedt – Éloge du silence) »…ce pourquoi tout ce qui « dépasse » leur petits cadres les désarçonne en grand. Puisque si le sens des mots dépasse au-delà de leur énoncé ceci qui implique une organisation de communication qui ressemble à celle de l’organisme vivant…et Italo Calvino d’ajouter « …j’attends des lecteurs qu’ils lisent dans mes livres quelque chose que je ne savais pas ; mais je ne peux l’attendre que de ceux qui espèrent lire quelque chose qu’eux, à leur tour, ne savaient pas »…limpide…or, les congelés actuels ne veulent lire (ou apprendre) que ce qu’ils savent déjà !!! Ils/elles sont donc de tonitruants perdants et vous « accusent » de cet état si attristant…sûr que – comme elles/ils ont scié la branche qui leur servait de trône ils/ elles sont proches de tooooooooooomber dru…

Ainsi, le masque de qui osait brandir comme un vrai triomphe d’intelligence de pas « comprendre » lui retombe dessus, carrément, comme un habit de pitre !!!

  1. aucun « effort » de comprendre n’est fourni et comprendre ne se fait pas tout seul – il lui faut un effort « soutenu »…si demeure dans l’inertie mentale et affective, plus rien ne « bouge » !!! L’ornière…
  2. une mauvaise foi toxique l’encercle : ce personnage sait donc tout à l’avance …pourquoi ne le dit-il pas alors ? Tout à l’inverse, si votre texte est consistant (et donc résistant) et non pas englué dans la « musak » inanimée et sans structure d’organisation - puisqu’il n’est constitué que d’« inFormations nouvelles » - tant dans le style que dans le contenu…il/ elle, géant(e)s de superficialités, vont jeter le bébé avec l’eau du bain – nous ne sommes en rien responsables de ces sommets de bêtises et de…masochismes !!! Puisque je reste responsable de ma seule parole et non de la compréhension des autres…

Pourquoi donc ? Bien oui « si, parfois, la lecture s’avère une lutte, torture pour les méninges et broyage de l’être…c’est, surtout, un rare bonheur (p. 121 - Éloge du silence - ibidem)…c’est que l’écrit ne se trouve pas du même côté de la sphère de l’inFormation – il s’est libéré des préjugés et autres entraves psychiques qui aveuglent et le saboteur de communication non, tout ligoté de ses propres insuffisances. L’écrit ou la parole font œuvre de travail sur le psychisme – d’où les impressions de « passages difficiles »…Si je suis responsable de ma parole c’est parce que je ne le suis pas de la compréhension des autres…gardons ceci en tête et les difficultés s’amenuiseront !!! Peu à peu…

Puisque même la parole amérindienne est d’accord avec cette description…écoutons- là : « incapable de se retrouver dans une civilisation qui camoufle par du vacarme son manque de culture profonde, le citoyen fuit tout ce qui ressemble à du SAVOIR INCARNE, où il pourrait rencontrer son « visage original », et se complaît alors, plus ou moins satisfait, mais jamais heureux, dans une médiocrité bruyante (rapporté par Kenneth White dans « Une apocalypse tranquille »)…c’est pour cela que notre saboteur de communication est « contraint » de le faire ce « sabotage » : afin de ne jamais quitter cette médiocrité et ses…mensonges qui commencent à bien scandaliser…

……..que nous voici encore plus « libérés » de ses gesticulations déshonnêtes…

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

………….

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L’Économie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Publié dans qui fuit le réel

Commenter cet article