Le si rare moment de la jubilation

Publié le par imagiter.over-blog.com

Le si rare moment de la jubilation

Je vais prendre ma journée – et je vais vivre chaque seconde de celle-ci. Pourquoi ? Habituellement ce n’est pas ce qui se produit ? Nous vivons, donc, complètement à l’envers, à côté de la plaque, en dehors des clous ou en dépit du bon sens ?

Jubiler fait partie de la vérité. On ne peut « faire semblant » de jubiler. Soit on jubile soit on ne jubile pas. C’est pourquoi l’immense escroquerie nommée « économie » ne fait jubiler personne. Juste ricaner aigrement les cy-niqués par eux- mêmes. Encore moins les mensonges des politiques et des médias mercenaires : partout suinte la seule amertume. Le capitalisme, lui, n’inspire que de la tristesse.

Jubiler fait partie de la vérité. Voyez donc la vérité : exploser de joies. Être soulevé(e) d’allégresses. S’envoler de gaietés. Oui exulter résulter. Se régaler comme les galets. Aucun guillemet au guilleret. Mais déborder de gratitudes gratuites. Réjouir et se réjouir de jouir synchrone avec l’univers…

Jubiler fait partie de la vérité. Joie vive et, donc, que je vive par la joie vive. Qu’elle vive de même et qu’il la vive tout aussi…Et vive la joie.

Sont-ce de si rares moments de jubilation ? Plutôt, alors, la rareté devient de prendre son temps pour la ressentir, la jubilation qui roule son torrent, le soleil intérieur qui vibre son expansion, la plénitude qui apaise tant. La sensation d’une vie illimitée et qui chasse toutes les frivolités et les faux problèmes. Être tout d’un bloc …d’extases !!! Plutôt, alors, la rareté de capter, ressentir et savoir vivre la jubilation. Si la jubilation n’est plus qu’un si rare moment …oui si la jubilation n’arrive plus qu’à de si rares moments – c’est que nous avons perdu les facultés de réception. Que nous retournons direct aux cavernes…

Oui perdu l’état intérieur qui permet à la jubilation de s’envoler. Qu’en ce domaine, oui nous régressons grave. Que ce n’est certainement plus à des enfantillages comme les profits (qui sont « coûts » pour les autres !!!) que nous devons nous concentrer – mais à ce qui reste encore de vibrant en nous. Ces brindilles ténues qui construisent la joie de vivre…qui, elle, n’a pas de prix et n’en aura jamais. C’est donc bien avoir jeté la proie pour l’ombre que de s’être, étourdiment, dessaisis de la jubilation. Qui a si bon goût dans la bouche. Qui aide tant à respirer large. Qui est si agréable pour le sang. Qui caresse si bien la peau. Qui rend les sons tellement plus affinés. Et nous conduit aux toutes meilleures odeurs !!! Tout ceci reste tellement hors des prix et donc atteint toutes les valeurs à la fois

……Puisque nous savons, enfin, ce qu’est se lier de liesse. Se relier tous de liesses.

…..……..La liesse, elle aussi la liesse, qui se dit… que vous liessez qu’ils liessent.

…………..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

………………..

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

……………….

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends

Le si rare moment de la jubilation ?

La façon d’écrire se nomme infini respect

*****

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article