Pourquoi les comptes de résultats ne montrent aucuns résultats réels ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Pourquoi les comptes de résultats ne montrent aucuns résultats réels ?

A partir du moment où l’on a pris conscience du gigantesque poids des « externalités »** - les comptes de résultats paraissent extrêmement puérils et irresponsables. Une vraie fuite devant le réel. L’écriture d’un égoïsme monstrueux. C’est bien parce que toute la société ploie sous le poids de ces « externalités » qu’il peut être, ainsi, prétendu être « riche ». En fait, il n’en est rien du tout. Vous devez rembourser qui ont reçu la charge non désirée ni méritée de vos « frais cachés » (autre nom pour comptes de résultats). Et, en plus, leur montrer un peu plus de respect et de considération : c’est eux qui font tout le vrai boulot et vous leur ôtez le salaire de la bouche : et, en aucun cas, les dits immigrés ne parviendraient à de tels résultats…les « parasites » sont ceux qui exportent leur frais « cachés » sur toute la société…

** - voir le post « Que coûte le système financier à la Société ? (1) » du 3 juin 2014 et son en tête « le total de toutes ses « externalités » (voir la vidéo) – ce qui peut excéder ses prétendus « profits » !!!

Les comptes de résultats, ainsi contextualisés, montrent donc la preuve juridique d’un grand parasitisme. Et font s’effondrer l’image de l’inexcusable enfantillage « nommé » les marchés – qui n’internalisent pas ces externalités . Outre qu’il n’est pas du tout légitime de procéder ainsi – en aucun cas « les marchés » ne reflètent la réalité vécue. La vérité sur les prix, la meilleure distribution des ressources, la rencontre de l’offre et de a demande (c’est, alors, la « demande » qui supporte les externalités !) et autre contre-vérités. Que sont alors ces marchés ? C’est juste de l’idéalisme régressif – celui des lunatiques en costards cravates…

Le compte de résultats, anciennement compte d’exploitation – plus simplement le « bilan » - ce sera les deux colonnes, + et -, passif – actif, débit- crédit…etc. En l’occurrence, tout ce qui sort de la caisse et tout ce qui y entre…soit le remboursement des prêts, les salaires, les matières premières, etc....et les entrées telles ventes, services, suivis, etc.…ces deux colonnes se séparant, horizontalement, en deux parties : frais de fonctionnement – avec les coûts fixes – et frais d’investissement. L’ensemble se terminant par les « résultats » des comptes de résultats. Soit les conditions bénéficiaires qui laissent un solde positif. Ou bien « négatif » (plus de coûts que de profits)…

Ce descriptif ne voit jamais inclure les « externalités » (tous les coûts sociaux, humains, environnementaux, sociétaux, etc.) qu’engendre l’activité…ce sont d’autres qui les supportent entièrement…ce pourquoi un compte de résultats ne reflète qu’une réalité partielle, fragmentaire, morcelée, nettement insuffisante – et sûrement pas un bilan global. C’est une démarche fermée d’autisme – genre « je ne veux ni voir ni savoir les conséquences collectives de mon activité »…en ce cas il n’y a ni bon compte, ni résultats exhaustifs, ni bilan intégral et intègre, qu’un nombrilisme étroit…

Si l’essentiel est, ici, formulé – la civilisation ne s’en sortira que s’il y a rapide…

………..….et obligatoire internalisation des externalités…

……… ………..Chacun devenant responsable de tous les frais qu’il provoque !!!

………………………..

*** voir les posts " une société, institutionnellement, organisée pour voler les pauvres" du 23 septembre 2011 et "Tout l'argent gratuit pour les seuls capitalistes" du 25 septembre 2011,"La concentration des revenus porte préjudice à toute l'économie","La vie toujours plus chère c'est bien le privé", "Ils vendent "tout" votre argent - comment ?" , "Empêcher les riches de nuire aux pauvres", "Les ennemys awards" (1er prix - la Bourse !), ou "Un libéralisme sans libéralités".

….…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

……………………..

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

…………………….

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L’Économie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Publié dans qui fuit le réel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article