Regard de seconde main,

Publié le par imagiter.over-blog.com

Regard de seconde main,

Comme les prétendus « évènements » sont fabriqués et qu’ils ne sont que, très rarement, des évènements « réels » - notre regard porté dessus ne reflète que le travail de fards, de grimages, d’apprêts, de maquillages de ce qui fut réel mais n’est plus qu’artifices…Notre regard ne voit plus aucun réel en direct, ne peut en porter un droit témoignage, ne sait plus même l’analyser – oui ne fait plus partie du même monde. A force de s’être laissé dévaliser par des procédés « indirects » - qui ne nous égarent que lorsque nous « croyons » bien plus dans nos illusions que dans le réel - il n’est plus que dans le vague, ce regard de seconde main !!!.

Son historique ? - « Un observateur naïf pourrait penser que les progrès de la télévision et de ses reportages en direct allaient conférer aux récits d’évènements spontanés d’avantage d’exactitude et d’authenticité. De fait, ces progrès n’ont servi qu’à créer plus de pseudo-événements et à les améliorer (p. 53 - Daniel J. Boorstin – L’image, 1961, 1971). »

Un pseudo-événement n’a rien de réel puisqu’il est entièrement fabriqué comme une apparence, un fantôme de réel. Que peut-il survenir par overdoses de pseudo-événements ? En fait, la réalité nous échappe de plus en plus et nous n’avons plus qu’un voile d’apparences sur les yeux. Plus « rêveurs » (dans le sens très péjoratif ) que toutes celles/ ceux qui veulent nous imposer leurs regards de seconde main, non mais des fois ? Bref, jamais dans leur vie, ils/ elles ne rencontrent le réel directement. Toujours en deuxième main. Que le tout artificiel… Comme la crédibilité de qui n’a plus qu’un regard de seconde main, des mots de seconde main – est devenue nulle. En rien, nous ne pouvons croire ces fantômes d’apparences sur la réalité vraie.

Notre principale question devient :

………………. comment rester avec ceux qui vivent encore « dans » la réalité ?

Ce post fait partie d’une longue série qui commence par « L’effet réversif ? », « La technologie ne change rien aux mentalités - bien au contraire !!! (1) », « Le réel spontané ? », « Faut arrêter de couvrir les alcooliques de l’image », « Mot de seconde main », « Tout artificiel », « Cet usage des mots qui nous dénonce ? », « Durs rêveurs ? » ou « Rationalité devenue irrationnelle »…

…………

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

………………..

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

……………….

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends

Le si rare moment de la jubilation ?

La façon d’écrire se nomme infini respect

*****

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

imagiter.fr 18/06/2014 13:29

très bien - mais il vaut mieux dire cela en commentaire que de l'enclencher directement à qui va lire le texte - il reste sous-entendu qu'une bonne partie de la société reste la propagatrice de la régression collective...vous l'avez excellemment détaillé !!!

Mickael 18/06/2014 12:08

Ce n'est pas "ils" mais nous même qui fabriquons nos propre lunettes à déformer la réalité... Sans oublier que lorsqu'on abandonne l'idée que la réalité est ce que nous en faisons, nous donnons notre pouvoir à ceux qui prétendre avoir l'unique dont de délimité les contour de "LA" réalité. En voyant la domination du consentement à l’extérieur de nous, nous devenons en nous même les propagateurs de cette domination ainsi que la réalité tronqué et son cortège d'illusions égoïste. Il n'y a ni autre, ni soi. Lorsque l'on reconnait le problème ne venant que de l’intérieur de soi, nous ne faisons que devenir inconsciemment le faire valoir d'un problème qui vient de l’extérieur et qui détourne son imperfection. Ainsi nous alimentons le phénomène de dualité tout se persuadant être une victime collatérale étrangère au phénomène alors que nous pensons le pointé du doit. Des que le problème est reconnu il doit l'être du coté de l'esprit et du coté du corps, ainsi seulement il disparaît instantanément par le prise de conscience du phénomène . C'est pour cela que bon nombre de guérisseurs et de sages disent que les mots du corps découlent des conséquences des agissements de l'esprit et inversement, les mots de l'esprit sont du à une mauvaise écoute du corps. Il n'y a aucune division. Si il y a divisions c'est uniquement dans le but d'en tiré un pouvoir égoïste, lorsqu'on prétend être physiquement supérieur c'est pour détourné notre insuffisance intellectuel, ainsi les intellectuel frustré continueront d'avantage à dominé par l'esprit exerçant du même coup la frustration de ceux qui revendiquent leurs supériorité physique. Dans les deux cas, le corps souffre et l'esprit souffre car le corps et l'esprit une fois divisé se disloquent et disparaissent dans des extrêmes. Le plus grand symbole de se phénomène est le transhumanisme ... Les gens pensent que les machines prendront leurs place en venant de l’extérieur "corps" alors que la structure de leurs pensées devient déjà une structure synthétique.