Pourquoi, en termes de dette publique, la situation des Etats-Unis est pire que celle de la Grèce ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Pourquoi, en termes de dette publique, la situation des Etats-Unis est pire que celle de la Grèce ?

La situation en apex – ne participant pas au sort commun et devenant même un injuste fardeau pour les autres – brouille toutes les cartes et les compréhensions…en apex comme le sommet de la pyramide, le surplomb qui permet de tout prendre sans rien subir, etc : autant dire qu’un seul minuscule être peut se trouver en apex et la masse subit le poids profondément immérité de ce surPrivilège !!!

L’usage de la vie et des conversations fait comprendre à quel point la majorité ne sait rien (ou presque) de la réalité actuelle…

Une preuve cinglante ; « Une hausse de 3 % du niveau de vie américain coûte vingt-cinq fois plus cher qu’une hausse égale du niveau de vie en Inde – l’Inde est pourtant plus peuplée et plus prolifique que l’Amérique du Nord. La condition du pauvre peut être améliorée si le riche consomme moins, tandis que celle du riche ne peut l’être qu’au prix de la spoliation mortelle du pauvre. Le riche prétend qu’en exploitant le pauvre il l’enrichit puisqu’en dernière instance il crée l’abondance pour tous. Les élites des pays pauvres répandent cette fable.

Le riche s’enrichira et dépouillera plus d’un pauvre dans les décennies qui viennent (p. 102 – Ivan Illich – La convivialité, fin 1973). » A quel point cela s’est avéré vrai : jamais les inégalités n’ont été si injustes et si pesantes !!! Puisque toujours moins s’entêtent, résolus, aux efforts nécessaires pour comprendre…

S’il y a société du spectacle c’est abstrait : il y a donc (très concrètement) société de spectateurs/ trices (sans lesquels nulle société du spectacle n’est possible !)…indignes spectateurs se situant…dans un apex virtuel : jamais d’élans, jamais d’engagements, jamais d’efforts de compréhensions, jamais d’efforts de diffusions, jamais de participations, jamais d’amour – ce sont d’arrogants poids morts. Que moins ils/ elles font plus elles/ ils s’octroient tous les droits…voyez ce sont bien les seul-e-s à se hurler omniscients : nul besoin de penser, expérimenter, vérifier, émettre des hypothèses, comparer avec tout ce qui existe, etc. pour savoir !!! Savoir leur parvient en une microseconde comme s’ils avalent une pilule. Jamais ne s’excusent lorsque d’un clignement d’œil, d’une milliseconde, ils/ elles paraissent avoir tout compris d’un document de 100 pages et trop maltraitent oui le/ la méritant-e auteur-e…aussi, les fuites frénétiques de tous débats de fonds s’exhibent par des creuses paroles d’évitements ou le dernier poncif stupide à la mode…rien n’est jamais prouvé : les voix aigres et dysharmoniques y suffisent…d’hideux dieux sur Terre en somme !!!

Que vivent les convives de la convivialité – oui oui comme elles/ ils en semblent si éloigné(e)s…faute d’avoir jamais pris la route…oui décollé de leur égoïste rocher, seul et unique lieu fréquenté au savoir si limité !!!

Voici ce que obtiennent et blessent tant les émotions, sentiments et sensations ces situations en apex

Pour les U.S.A. cet apex hurle « nos dettes sont les vôtres, nous persisterons sans nous occuper ni du réel ni des immenses dommages centraux et collatéraux que nous causons – débrouillez- vous puisque nous sommes LE cataclysme »….

Tant de preuves pleurent et pleuvent sur nous*** !!! Voyez le malade mental en ses œuvres : La condition du pauvre peut être améliorée si le riche consomme moins, tandis que celle du riche ne peut l’être qu’au prix…

…………………………de la spoliation et de l’oppression mortelle du pauvre.

*** voir entre autres la vidéo 1 avec le descriptif suivant « En termes de dette publique, la situation des États-Unis est pire que celle de la Grèce.Tel est le verdict de Laurence J. Kotlikoff, professeur américain d'économie et invité de la cinquième édition de notre publication: Dialogue avec Notenstein. Comment arrive-t-il à ce constat sans appel? Les États-Unis peuvent-ils espérer se sortir de cette situation financière délétère?

………………………..Pas si nous ne les y contraignons en tout les cas !!! »

………toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L’ÉCONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Commenter cet article