Changer l’organisation sociale (1/3)

Publié le par imagiter.over-blog.com

Changer l’organisation sociale (1/3)

Progrès social tout le monde ne peut qu’être pour ? Pas du tout les pouvoirs bancaires, politiques et médiatiques pratiquent, ouvertement, la régression sociale générale qui ne peut que ramener la civilisation aux cavernes. Vérifiez-les crispés sur leurs arriérations corporatistes, leurs non acquis néo-féodaux, leurs immobilismes suicidaires, oui ces principaux ennemis vieillots de toute progression collective…*** Oui si figés dans une seule activité impuissante devant la destruction de la biomasse, l’extinction des espèces, l’anomie collective ou la catastrophe climatique etc…*** – ne faire si puérilement que de l’argent sans projets communs !!!

*** …Arguments développés dans le post « changer l’organisation sociale » (2/3)

Face à ces rétrogrades de la civilisation vraie - changer d’organisation sociale est devenu prioritaire !!! Pourquoi ?

« Il fera des kilomètres dans la neige afin d‘être au chevet de l’enfant pauvre mourant, mais si les gens avaient été moins pauvres pour commencer, l’enfant ne serait sans doute pas tombé malade puis n’agoniserait pas – et donc nul besoin de courir ainsi dans le froid…tout cela me semble si vain… (p. 247 - Keith Roberts, Pavane, 1971). » En effet, ces personnages [qu’il défend malgré sa course frigorifiée et bien inutile] de trop riches auront créé à 100 % qu’un enfant qui n’y est pour rien ne meurt que de pauvreté et de rien d’autre…et l’organisation sociale mise en pièces pour/ par eux seuls va tout désorganiser, pire que tous les chaos et toutes les anarchies assemblés…

Pour que :

D’un côté, court qui veut être au chevet de l’enfant pauvre agonisant…

Et de l’autre, le même oui mais dont l’organisation de vie personnelle et de désorganisation sociale crée en direct la mort de l’enfant…

NE VAUDRAIT-t-il pas mieux changer d’ORGANISATION SOCIALE afin que nul enfant ne meurt plus jamais de seule pauvreté ?

Que de courir à l’infini après chaque mort « séparée »…que de se dissiper dans l’inefficacité la plus flagrante…toute cette agitation contradictoire se démontre plus qu’éparpillé, inefficace, dispersé, divisé, oui fait en dépit du bon sens et de l’amour fraternel concentré !!!

Plus rien de synergique (le chacun pour soi, dans l’ignorance des autres excitée, ne conduit qu’à la destruction des forces !), oui plus rien de congruent, logique, adapté, ajusté, fédérateur, approprié, intégrateur, holiste, oui utilisant tous les multiplicateurs de forces !!! Comme intelligent et sensible, en fait !!!

:

Dans une activité générale donc…plus que désorganisée !!! Où plus rien ne va servir à rien face à la catastrophe…Pendant que – hors de tout réel - ils osent encore et toujours nommer « d’organisation sociale optimum » leur seul désastre !!!

Aujourd’hui, nul-le ne peut faire mieux qu’eux à délirer le « no alternative »…selon le mot indigne d’une anti-femme si déchue de corruption politique – la désastreuse Margaret Thatcher … une des hontes de l’Humanité !!!

Elle qui a commencé à catapulter le CHAOS actuel construit à 100 % par les pires des dirigeants (…actuels et du monde entier, en très grande majorité, que des dirigeants nocifs…) que la Terre aie ainsi jamais porté !!!

…………Oui les fomenteurs de la très grande désorganisation sociale du siècle !!!

…..

………toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L’ÉCONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 3 600 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Publié dans sociéte

Commenter cet article