Plaisirs intacts = ne pas se permettre la satiété en rien. Comment ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Plaisirs intacts = ne pas se permettre la satiété en rien. Comment ?

La seule règle de la plénitude : qu’il n’y ait jamais de SATIÉTÉ. Soit le circuit de récompense court-circuité par cette satiété = nausées, dérélictions, asthénies, impuissances, vides intérieurs, anémies, dépressions, etc…empêché d’agir !!! Retournement de situation : les plaisirs resteront intact par qui accepte de suivre des règles …d’évidence !!!

Et qui appliquerait ce programme de négativités à fond (piégé par les inappétences…) ? Sinon l’imposture inexcusable de la société de consommation (plus tu achètes des images et non des produits concrets plus tu es supposé jouiiiiiiiiiiiiiiiiiir – Faux ! c’est sans le corps allié à l’esprit et le cœur que ces trompes l’œil se glissent et insinuent…et pourquoi ? oui que de la compulsion nerveuse, la peau jamais rassasiée, les odeurs jamais musculeuses, les mornes obsessions latitudinaires remplaçant les doux rêves, oui plutôt des maladies corporelles provenant de manger du non vécu…sans y penser, en plus – purée, regardons un peu le CORPS des consommateurs – quels défilés d’échecs !!!…

La solution de QUITTER la société de consommation émerge oui mais sans provocations ( circuit des actions- réactions) donc sur la pointe jouissive des pieds comme le vrais danseurs, oui en douce et en douceur – ouiiiiiii si déjà « quitter » cette société c’est l’hyper sensualité que sera-ce de RETROUVER les plaisirs perdus ? Trouvailles des retrouvailles ? Trouvères des retrouvés !!!

http://www.imagiter.fr/2015/01/ou-trouver-encore-les-plus-ardentes-sensualites.html

comme l’a bien illustré l’article ci-dessus…ouvrir les liens et cliquer dessus !!!

Abandonner les plaisirs en tocs ? Contrairement à l’actuel ennui nauséeux et ôte tout goût au goût – il faut tout vivre comme si nous en avons pour 1 000 ans . Ou plus…L’ardeur et l’intensité vécues valent tout l’argent du monde. Et arrêtons de dégainer le trop manipulateur il faut de l’argent pour vivre !!! Faux, si nous perdons toute notre vie pour cet argent – il n’y a ici nulle vie de réellement vécue. Qu’une survie d’esclaves manipulés qui ne vivent rien que l’on puisse se ..rappeler. Nul n’a mieux dit pour l’argent que ceci. L’argent doit devenir secondaire dans nos cœurs et nos esprits ardents : au sens qu’il faut en avoir juste assez afin de ne jamais y penser. Et jamais trop afin qu’il se mette à penser nous, pour nous et contre nous. Et nous gave le corps d’amertumes, de soucis et autres évitables puérilités….qui peut dire mieux : la propagande manipulatrice de l’argent ne fonctionne plus du tout (vivre avec peu mais ne jamais en manquer de ce peu !!!) – la plénitude ne s’atteint que dans la pauvreté. Joie de vivre c’est pour la pauvreté acceptée. Celle qui s’est détournée des visages répugnants (…toujours retouchés en photo-y – c’est dire que, chez eux, tout reste truqué…)…vraiment infréquentables personnages que manipulateurs. Et nous savons que leurs vies sont plus ratées !!!

Dans la plénitude de vivre immensément grand…« Perdre » son temps devient le gagner et regagner – la moindre seconde arrachée aux dirigeants c’est du pur bonheur concentré. Alors changer « toute » la société c’est la grande plénitude garantie. Le temps pisse à la gueule de l’argent. Chaque seconde que l’on détache de la compétition nerveuse et sans issue ce sont des rivières de paix gonflées de sensations sensationnelles qui nous sont cadeaux. En abondances toujours plus augmentées. Au lieu de la nausée de « faire » du profit si amer (état de puérilité prolongée…)- nous « profitons » de l’extase gratuite et tranquille de vivre SIMPLEMENT de simplement vivre. Pour la Nature tout est gratuit, tout reste offrande et cadeau. Le sensuel auto-produit c’est toute la vie – à la dimension de l’univers qui l’a fait naitre en tout premier !!! Le profit (qui ne le fit, lui, jamais) c’est la mort puisque la séparation trop cruelle d’avec les autres !!!t

Plaisirs intacts = ne pas se permettre la satiété en rien. Oui ne pas avoir perdu le goût des autres vaut tout l’argent du monde !!! Satiété en rien – plaisirs toujours purs...

L’amour social (cet amour gratuit pour les inconnus – mais qui ne le restent pas longtemps ! Puisque nous ne sommes plus séparés d’eux!) …

………………………………………………. ………….nous devient alors accessible !!!

………………..%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%*******************

…..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 600 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Commenter cet article