Pourquoi avoir oublié de dire que marchandise vient de marchand ? (1)

Publié le par imagiter.over-blog.com

Pourquoi avoir oublié de dire que marchandise vient de marchand ? (1)

L’économie n’est pas une science exacte mais, seulement, une science sociale vouée à comment répondre aux besoins des femmes et hommes vivant sur cette planète !!! Il se trouve qu’elle ne remplit même pas ce rôle. Puisque, si tout se rétrécit à la marchandise - qui vient seulement de marchand – tout n’est que pour faire de l’argent. Ce qui exclut tellement de social – que ce ne peut même plus être nommé « science » sociale- juste un défilé de dogmes qui ne correspondent plus à rein d’ancré dans la réalité concrète !!! Des nébuleux lunatiques en costumes- cravates : et rien d’autre !!!

Ainsi, l’unilatéralité vraiment trop puérile du soi-disant profit qui aveugle tant (puisque le coût de ce profit pour la société peut se montrer très supérieur au prétendu bénéfice individuel – donc le profit est un coût réel et pesant pour la collectivité) oui oui l’unilatéralité du soi-disant compulsif profit ne s’intéresse pas du tout aux besoins réels. Surtout pas. Ceci excède sa minuscule intelligence basée sur de sordides obsessions…et ce fait doit être martelé tel la loi d’airain de l’incompétence flagrante de la marchandise !!!

Par conséquent, ce qui représente des troubles psychologiques (…avidités bestiales sans autocontrôle) - ce néolibéralisme anti-humain - se permet de disqualifier l’économie globale comme un circuit entier que rien ne doit venir détourner. Juste pour se racornir au puéril « tout pour moi et rien pour les autres ». Plus qu’aucun nihilisme n’a pu le concrétiser…Parcourons cette horreur d’inhumanité : le besoin n’existe que s’il reste solvable. Alors que l’échange universel connaît une infinité d’autres moyens de « paiements », chuter dans ce simplisme de cruautés, aboutit à ce que nous devions traiter ces têtes si peu économes tels de dangereux gangsters. Et pas autrement…

L’unilatéralité absurde du soi-disant profit aboutit à un monde petit, sordide, mesquin et, somme toute, invivable !!!

D’avoir oublié de penser que marchandise vient de marchand – aura provoqué que nous ne comprenions plus rien au stade actuel de la société. Où nous sommes contaminés par un pseudo discours rationnel, s’affublant du mot économie, et, conjointement, de conduites toujours plus irrationnelles. Et surtout immatures !!! Face, à cette carence collective qui n’obtient aucune excuse – il faut plus qu’engueuler cette société psycho rigide qui se permet de chuter dans les décadences de ses auto-laxismes !!! Le périple risque d’être long – mais tout ce qui reste authentique nous alimente bénéfiquement la vie…

Entamons – pour ne plus être rétamés !!

Premier choc : la pensée « unique » a tout faux. Voir 2 paragraphes plus bas - !!!

Second ? Seul le travail crée la valeur et pas l’argent. Donc la production de l’économie réelle reste ce qu’il y a de plus réel. Mais si nous ne produisons plus afin de répondre aux besoins des humains – mais juste pour faire de l’argent nous devenons vraiment toujours plus inhumains. Comment qualifier autrement qui ose : vous n’avez pas d’argent donc vous n’avez ni faim, ni froid, ni besoin de soins ou d’un abri ? Insolvables par l’argent (il existe d’autres moyens de compenser, non ?) oui insolvables par l’argent = aucun droit d’avoir des besoins corporels. Du simple fait d’être humain !!! Ces dénis du réel : que les besoins restent plus urgents et essentiels que l’argent qui n’existe pas. Autrement que comme une mesure « fictionnelle » des échanges concrets. Oui ces dénis hystériques du réel : les corps n’existent pas, nul n’a à s’occuper de leur faim, de leur froid de leur manques de soins et de savoirs – dessine une telle régression de civilisation qu’il faut décharger de toute responsabilité « sociale » les cerveaux détraqués qui sont emplis de telles aberrations !!!

Ainsi …de ne plus oublier de dire que marchandise vient de marchand change tout. Tout d’abord, en pulvérisant la pensée unique !!! La pensée unique ? C’est le délire dangereusement mégalomaniaque qui « refuse » d’admettre que l’économie n’est pas une science exacte mais une science politique sociale !!! Il n’existe, ainsi, que l’économie politique qui dépend des seuls rapports sociaux. Dont la connaissance offre les moyens de les transformer justement…ce pourquoi…« le fondement scandaleux de ce que l’on appelle pensée unique, c’est de « faire croire » que la réalité économique échappe, pour des raisons mystiques ou rationnelles, aux individus qui composent la société et que donc, ils ne peuvent que s’y soumettre (p. 14 – Patrick Mignard – Manuel d’économie à l’usage de celles et ceux qui n’y comprennent rien – début 2000). » La pensée unique est donc un phénomène pseudo religieux de « croyances irrationnelles », qui doit être traité comme tel. Aucune confiance possible dans les témoignages de ces illuminés mystiques qui ne connaissent rien au réel mais le délirent à plein dans la « croyance exaltée » en un dieu omniscient, autorégulateur par essence, n’agissant que par sa seule « main invisible » et n’aboutissant qu’à un monde barbare où « tout est pire dans le meilleur des mondes ». Pensée unique = pensée dictatoriale envers laquelle plus aucun respect n’est permis. Il nous faut, au contraire, évincer cette secte si malsaine de la scène mondiale !!!

Autre retournement essentiel : pourquoi faire plus confiance aux marchés qu’à l’état des services publics ? Surtout, depuis que les marchés ont prouvé qu’ils ne savaient pas se réguler, se raisonner, se limiter, rester dans la raison et le raisonnable – mais que la bestiale cupidité leur semble leur unique slogan. Slogan qui se chuchote « après moi le déluge », « que le monde disparaisse pourvu que je gaaaagne de l’aaaargent. Ce qui est la définition même du terrorisme social, du nihilisme, des ennemis les plus virulents de la société.

A l’évidence, ni la dangereuse pensée unique ni les marchés auto-dérégulés, auto-déréglés (qui détruisent tout le tissu de la civilisation) ne savent répondre AUX BESOINS réels !!!

Rappelons que ces cerveaux malades le sont devenus juste ..

…pour avoir oublié de savoir que marchandise vient seulement de marchand !!!

……

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/ , onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L’ÉCONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 600 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Publié dans grandes engueulades

Commenter cet article