Comment l’être ensemble se termine en avoir tout seul ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Comment l’être ensemble se termine en avoir tout seul ?

Avoir ne permet qu’une apparence d’être. Pas plus épaisse qu’une feuille. Et derrière cette fragilité de carrure – l’émotion de n’avoir plus de prises sur sa propre vie – le sentiment que les initiatives individuelles ne sont plus très réalisables ! Ou, seulement au prix d’efforts si démesurés !!! Etc. Bref, l’avoir ne permet plus de rien garder entre les mains…ce pourquoi l’on s’accroche à ces objets comme à de réels radeaux !!!

Se retrouver seul et isolé face à un fonctionnement mondial détraqué et qui semble toujours plus anonyme ? D’où, plus de regroupement unitaire même ENVISAGEABLE...quelles gigantesques pertes en séries !!! Et assèchements de tout l’être entier. Égarés, dans les selfishs selfies, les leaders de tous les groupes ou partis ne semblent plus « savoir » rouler que pour eux : afin…d’avoir encore plus !!! Plus d’autres idées…Et nous nous faisons tous vraiment avoir. De tels comportements émiettent, dispersent, pulvérisent toutes idées consensuelles – et rendent impraticable toute action même la plus minime. Il faudrait, à chaque fois et pour chaque personne, tant offrir de…choses de…choses de…choses de…choses. Oui pour faire bouger que les (im)mobilisations se figent toujours plus vite.

Comment l’être ensemble se termine en avoir tout seul ? Et en avoir tout seul c’est bien très seul : l’avoir s’engouffre toujours plus profond dans les solitudes glaciales ! Dans la perte de tous les liens sociaux et bientôt…humains !

Et tout est permis PARCE QUE rien n’est plus possible. En effet, enfermé-e-s dans son petit espace d’accumulation d’objets – comment y avoir un impact sur le social ? Comment mouvementer un mouvement ? Comment faire bouger non les…choses mais les êtres ? Oui, alors que la logique du « si les élections changeaient quelque chose elles seraient interdites !!! » est bien entrée dans tant de têtes. La même logique du « comment l’être ensemble « peut » se terminer en avoir tout seul » semble se trouver si loin, encore, des compréhensions ou des ressentis. Tout est permis (dans l’enceinte des seuls objets) mais cette illusion de permissivités chute lorsque, si nous ne sommes plus…solvables, plus grand-chose ne nous reste permis. Et – par interactions - plus rien n’est alors possible..

Tant s’égarent, encore, dans ce vernis de soi-disant permis oui mais comme spectateurs mis dans la prison de leur inerties volontaires, comme acteurs mais spoliés de leurs réussites ou tels des lutteurs vidés de leurs micro-victoires. L’Histoire a, pourtant et abondamment, prouvé que se réunir contre un seule cible est l’union minimale. La plus facile à concrétiser. Demandant si peu d’efforts à chacun-e. Et, surtout, n’exigeant absolument pas de se départir de quoi que ce soit de sa vie personnelle. L’engagement le plus tranquille qui puisse exister…Juste d’aller dans la même direction de changement collectif – la puissance de la masse transformant cette massivité en énergie sociale encore inconnue…Ici, le but minimum commun est d’abolir le capitalisme comme simple début d’une réorganisation complète de la société. Avec comme corollaire indispensable le silence temporaire des leaders.

Tout ce qui n’est pas abolir le capitalisme n’a plus de voix autre que de celle de s’unir, s’unir, s’unir…oui de retrouver, de toutes forces, l’être ensemble …qui avait été kidnappé, séquestré et maltraité, nous le savons mieux maintenant, par le seul avoir tout seul.

:

L’individualité singulière de chaque voix se retrouvant après l’abolition -

…………………………….afin de parachever l’installation d’une civilisation nouvelle !!!

………………..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

……………………..

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

…………………….

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuitshttp://www.freethewords.org/, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L’Économie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Comment l’être ensemble se termine en avoir tout seul ?

Publié dans gouvernance mondiale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

voyance gratuite par telephone 01/04/2015 11:04

Bonjour, j’adore vraiment ce que vous faites je me demande comment j'ai pu rater votre blog.

gungiant 20/03/2015 16:09

merci de vos recadrages inattendus sur tous les sujets !!!