Comment trouver rapidement le bonheur ? (1)

Publié le par imagiter.over-blog.com

Comment trouver rapidement le bonheur ? (1)

Oui très rapidement ? Eh bien, même s’il parait étrange de le dire c’est en sachant « entrer » entièrement dans certaines formes de pensée que nous « pouvons » le vivre. La pensée adéquate crée la forme corporelle du bonheur.

Bien, commencer par tous ceux qui présentent la découverte du bonheur comme très difficile (…et si ce ne l’était pas ?) – cela parait plus sûr. « Le bonheur n’est pas chose aidée. Il est très difficile de le trouver en nous, il est impossible de le trouver ailleurs. » (Chamfort – Maximes et pensées 2,§ 1095 ). Bien - le bonheur dépend avant tout donc de nos conditions météorologiques intérieures, si nous pouvons dire. Il est en nous et pas ailleurs. L’essentiel se passe en nous – inutile de perdre du temps à le nier. Mais vite vite comment est-il là et nulle part ailleurs ?

L’aide immense arrive…«il faut méditer sur ce qui procure le bonheur, puisque lui présent nous avons tout, et lui absent nous faisons tout pour l’avoir » (Épicure, Lettre à Ménécée). Là encore les raccourcis nous sont favorables. Soit nous pourchassons le bonheur, soit nous le possédons déjà. Bien, mais comment gagner du temps ? « La philosophie est une activité qui, par des discours et des raisonnements, nous procure la vie heureuse », précise Épicure, maitre dans l’art de vivre le plus simplement. Donc dans la vitesse mentale absolue…

Trouvons alors le condensé de ces « raisonnements » et hop c’est parti…contrairement à ce que l’on nous dit Epicure n’est pas…épicurien. Pour lui le plaisir est hasardeux, dépend de tellement de paramètres insaisissables, il ne dure jamais et se vit dans l’impondérable et l’insécurité de l’insatisfaction. Sans cesse, il nous contraint à sa poursuite haletante. Le bonheur non : dès que nous avons la « philosophie du bonheur » il dure tranquillement. Quoi qu’il arrive, il est installé. Et il est tel que le cheminement même nous offre « tout » le bonheur du monde. Le bonheur n’est donc pas un but sans cesse pourchassé. Il n’a aucun pouvoir sinon celui de rendre inutiles tous les pouvoirs. Les moyens matériels ne sont jamais nécessaires. Il n’y a jamais rien à acheter. C’est tout l’opposé que d’être trop emplis d’emplettes qui conduit au…bonheur.

Ceci semble paradoxal ? Examinons. Des moyens gigantesques nous n’en manquons pas. Les progrès matériels sont énormes dans tant de domaines. Jamais globalement l’Humanité n’a été aussi riche. Les logistiques techniques dépassent l’imagination. Apparemment, nous avons les « moyens » de résoudre n’importe quel problème, etc. – or tout ceci ne semble servir à RIEN !!! Oui, jamais globalement l’Humanité n’a été plongée dans tant de détresses. Le bonheur paisible parait la fuir. Les souffrances abondent. Alors ? C’est où l’erreur.

Déjà une certitude. Le bonheur n’est pas matériel. Il n’y a rien à acheter afin de vivre, sans cesse, « dans » le bonheur. La compulsion maniaque de cette anti-civilisation est prise de court : sa seule ritournelle était « un problème achetez achetez n’importe quoi achetez achetez sans savoir achetez achetez sans comprendre mais achetez !!! »… achetez = Cachetez, ou quoi !!! Il n’y a aucune solution là dedans…le bonheur ne s’y trouve pas du tout…

Son mécanisme central ne réside dans rien de matériel. C’est tout dans la pensée reliée sentiment. Pensée ? Celle qui d’une totale sincérité apportent la satisfaction intérieure. Celle qui ne peut faire semblant. Si, pour des plaisirs frelatés, nous utilisons des adjuvants non authentiques – ils n’apportent rien que de l’éphémère et de l’insécure. Le bonheur non. C’est une installation définitive dans un fauteuil de plénitude, de sérénité, de quiétude, de certitude apaisée, oui de sagesse positivée…etc. Lorsque l’on a « trouvé » le bonheur (la discrétion incarnée !) c’est bizarre, nous y restons…définitivement !!!

http://www.huffingtonpost.fr/2013/12/12/le-bonheur-est-un-choix-preuve-scientifique_n_4430599.html

C’est que le mot sagesse n’est pas du tout, lui,…sage, selon le détournement malsain des « maîtres » qui l’ont affublé de…soumis et d’inerte. Sage c’est, au contraire, bouillonnant et qui bouge en toutes directions. Est-ce que cela vient de son étymologie ? Du latin sapere (goûter, saveur et savourer)…que nous retrouvons dans…savoir et dans…sapience. La saveur du savoir. Oui la sagesse c’est la saveur du savoir. Le savoir-jouir de l’ardente sagesse c’est donc le bon goût toujours…nous avions appris à goûter nous dénicherons toujours les meilleurs goûts de l’existence. Tous les arts nous accompagnent…La sagesse c’est en avoir plein les sens du goût (odorat, toucher et saveur). Bref, tout le contraire d’une sagesse vieillotte et poussiéreuse : la sagesse c’est de rester tout le temps jeune dans sa tête et de resplendir d’ardeurs solaires. Le contraire précis de l’ennui donc !!!

Et le fin mot de l‘histoire c’est que la plus haute savoureuse pensée c’est la…sagesse !!! Le raccourci très véloce !!!’

Oui - « dans les autres occupations, une fois qu’elles ont été menées à bien avec peine, vient le fruit ; mais en philosophie, le plaisir va du même pas que la connaissance : car ce n’est pas après avoir appris que l’on jouit du fruit, mais apprendre et jouir vont ensemble. » (Épicure, Sentences vaticanes, 27). Savoir fait jouir- et ceci reste inépuisable : bonheur assuré…

N’est-ce pas clair ? Et qui a semé tant de confusion dans la simplicité de la découverte du bonheur ? Qui donc sinon les ennemis régnants de nos joies ? Épicure est tout le contraire d’un hédoniste. La « quantité » de plaisir nie la possibilité même d’autres plaisirs par l’écœurement de la satiété…Pour le bonheur il n’y a rien à…acheter, rien de matériel (ça c’est pour le trop fragile plaisir !)…juste « entrer » dans des pensées très goûteuses !!!

Non Epicure est, avant tout, philosophe – l’art de savourer le meilleur de tout –

C’est donc en suivant la percutante philosophie que nous pouvons rejoindre sa « vie heureuse » (bonheur entièrement garanti)…et par nul autre chemin…

La joie épicurienne ou la voie rapide du …bonheur par l’insolente philosophie?

…à suivre : le bonheur est un choix : mais pourquoi avoir oublié de…choisir ?

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/ , onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

imagiter.fr 27/04/2015 11:48

merci beaucoup,
à vous revoir bientôt
a +

Art & Energie 27/04/2015 10:04

Bonjour,

Bienvenue sur la communauté "Expansion de Soi". Au plaisir de futurs partages !

Bonne journée