Lorsque le capitalisme a dépassé toute raison

Publié le par imagiter.over-blog.com

Lorsque le capitalisme a dépassé toute raison

A force de nous faire croire qu’en lui se réfugie toute rationalité – il affuté nos sens. Et trop cogné à la porte de notre esprit critique. Ce serait, ainsi avec lui, l’utilisation optimum des ressources naturelles : avec 50 % de gaspillages cela devient impossible à croire. Quant aux ressources…humaines ( quel cynisme mal venu !) le gâchis est immense, etc.… Clair, que le chômage il s’en fout carrément. Autant que des besoins réels de nos frères humains. Tout autant que de l’avenir des ressources planétaires, de la survie de l’Humanité, oui des…autres, etc.…à part la puérilité de « son » profit – deux fois borné et sot puisque « son » et puisque devant l’incapacité de répondre à la question « COMBIEN « coûte » collectivement « son » profit ? ». La réponse étant : « en général, bien plus que ce prétendu profit » - il se profile fermé à tout. Psychorigidité trop passéiste…

C’est donc d’une perte totale de confiance en lui que celui-ci doit affronter. Nul-le qui le prend au SÉRIEUX. Toutes ses assertions ne sont que des frivolités. Son comportement général reste immature. C’est plutôt de la pitié que nous découvrons pour son effondrement intellectuel évident…oui tout ce qu’il aura sacrifié pour les intérêts sordides et indéfendables d’une poignée malsaine de personnages. Qui voulaient se faire croire sommet du raisonnable : et viennent d’échouer lamentablement. Ce n’est plus qu’une montagne écroulée de déraisonnable.

A chacun des faits relevés plus haut, nous apportons une preuve directe !!!

**** - que le chômage il s’en fout carrément (vidéo 3)

*** - qu’il est plus qu’irresponsable envers les ressources naturelles…voir le lien ci-dessous… http://www.bastamag.net/Envahis-par-le-gaz-les-paysans

*** - qu’entre ses mains, nous sommes aux mains d’abrutis inconscients et incompétents qui, en tout, ne se montrent qu’infantiles. Et jamais à la hauteur des évènements (voir vidéo 1)

**** - qu’il n’y a rien de plus facile que d’abolir un tel système (voir vidéo 2 Islande) et de le remplacer avec une valeur ajoutée immense ( ibidem)

*** - les autres vidéos démasquent ses minables secrets – comment il crée une dépendance droguée à l’argent et détourne de toute réalité – comment il MENT sur toute chose, à commencer par le travail - qu’il se montre prêts à tuer la vie ou à détruire la Nature pour une illusion de profit ( qui ressemble à une hallucination de malade : un profit ici est un coût ailleurs.)…Ceci forme un réel un savoir rationnel indiscutable…Qu’une utopie manifeste d’oser qu’un profit surgirait de nulle part et se déposerait, gracieusement, sur un élu du ciel, qu’il provient d’un miracle de génération spontanée – voilà qui ramène le capitalisme à la métaphysique qu’il a toujours été. Mettre sur ses billets « in God we trust » a toujours fait douté de leur santé mentale.

*** - etc. le dossier de demande de mise sous tutelle d’un système aussi dangereux pour la société semble bien complet !!!

Le capitalisme voulait faire croire qu’en dehors de lui n’existe aucune économie. Or c’est après son abolition que va naitre la vraie économie. Oui celle qui vient du mot « économiser ». Épargner, ménager, mesurer, pondérer, ne pas dépenser en dilapidations, etc. – bref en tout se montrer sérieux et raisonnable !!! L’incompétence capitaliste pour l’Économie est donc indiscutable !!!.

Plus aucun gaspillage. Il ne sera plus produit pour…consommer. Soit mettre le feu partout. Consumer, achever, détruire, terminer, etc. – tous termes adaptés à ce tueur de la vie. Et quand tout sera consommé ? Que resterait-il ? La famine généralisée !!! La fin matérielle de l’Humanité. Non produire sera uniquement en regard des besoins vitaux. Plus de faux besoins créés à coups de délinquantes publicités. D’ailleurs, si les produits disaient vrai – pourquoi en faire la publicité – ces mensonges affichés partout ? Fins des publicités comme inutiles surcoûts frauduleux : oui frauduleux, car qui « paie » la publicité sinon qui la subit comme agression non voulue (vu ces 2 faits, paiements frauduleux à nous détroussés – et sensations toujours désagréables de ses irruptions extorquées…), non, plus personne ne « veut » de la publicité. Et de la ribambelle de ce qui va avec…allègements substantiels des dépenses inutiles. Économie qui…économise à plein !!!

.

Un revenu d’existence inconditionnel assurera suffisamment de justice sociale – pour que plus aucune guerre ne soit possible. Ces immenses hémorragies de richesses enfin cautérisées. Et au stupide et hypocrite mais « où trouverons- nous l’argent ? »… il suffit de recenser froidement tout ce qui est tant gaspillé aujourd’hui, en conflits voulus sans issues, en flots ostentatoires qui n’ont aucun but que l’éruption maladive d’egos à soigner. A l’enrichissement sans raison des financiers, banques et actionnaires (ce qui constitue le mot même de… capitalisme)…oui tellement rationnelle une « pauvreté généralisée » soit tout le monde à 2 000 € mensuels. Oui ces 24 000 € annuels - sur 100 ans - ne coûteraient QUE 2,4 millions. Une brindille face aux hémorragies gaspilleuses du capitalisme rétrograde. D’autant plus, qu’il n’est pas utile de commencer à 0 an. Et que de vivre 100 ans n’est pas courant. Pour la paix définitive et la vraie justice sociale : cela ne coûterait donc… rien. Au contraire. L’argent est tout trouvé : voir l’Islande !!!

Les activités (fin du mot travail trop relié à l’exploitation mensongère et hypocrite de l’homme par l’homme) seraient choisies et acceptées. Ce qui (à part le projet individuel tel artiste, porteur de projet collectif, penseur, créatif, etc. etc.) ne constituerait plus un enrichissement – mais bien une participation à la production pour les besoins collectifs. Non rémunérée (sauf pour les porteurs de projets !). Activités utiles à la Terre puisque calculées sur « quel poids d’activités humaines la Terre peut supporter en son homéostasie ? » La réponse devant être autour d’un jour (ou peut être plus…) par semaine – la société aurait suffisamment de productivités (plus de chômages donc de paiement non productif de ce chômage, etc.) pour persévérer !!!

Les rapports humains avec la Nature, les arbres et les animaux en seraient totalement changés. La protection des conditions de vie deviendrait prioritaire. La course au « profit » serait, constitutionnellement, décrite comme une maladie mentale.

Toute la culture en serait modifiée et deviendrait un enthousiasme collectif. La Fête Sociale permanente balaierait tous les faux divertissements qui créent toujours plus de solitudes…

Etc.

Ce rapide mais complet tableau démontre à quel point être rationnel ET raisonnable contraint à l’abolition de la barbarie si gaspilleuse et déraisonnable du capitalisme. Le capitalisme considéré comme la maladie infantile de l’économie. Oui comme de la pré-économie, comme il y a eu de présocratiques. Il s’agit, désormais, de…

…. semer quelques nouveautés politiques et sociales

…………………………………………… suite à cette prise de conscience globale !!!

…………………..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

……………………..

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

…………………….

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/ , onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L’Économie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Lorsque le capitalisme a dépassé toute raison
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article