Observer ce qu’on n’explique pas ou expliquer ce qu’on n’observe pas ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Observer ce qu’on n’explique pas ou expliquer ce qu’on n’observe pas ?

Que préférer – un monceau de pellicules qui occupe tout l’écran de la tête. Et qui est vite chassé par une autre montagne d’images et une autre, une autre, etc. qui ne laissent jamais aucunes traces en nous, non, aucun souvenir ni savoir structuré…Eh oui ! une suite de poursuites évanescentes d’images sans repos ? Ou bien le lisse extérieur à nous ou bien une pensée profonde qui agrippe tout le réel ? Pensée profonde qui sait visiter le moindre recoin de nos corps au lieu de stagner « sur » les seuls yeux…

Images toujours plus vides ? A force de ne faire que défiler pour ne rien dire – oui afin de nous rendre toujours plus inactifs, inertes, figés et sans volonté. Les grandes pensées font réellement mouvoir – le trop plein d’images ne fait même plus… voir…

Si tout évènement, toute décision, toute réunion « au sommet » (et pourquoi pas à la base, pourquoi pas à la base des choses ?) n’importe plus que par la succession d’images qu’il va provoquer – et non par la SUBSTANCE réelle de ce qui s’y passe en vrai – qui se précipite, ainsi, dans la servitude irrévocable ? Qui est en train de devenir inhumain d’indifférence, d’insensibilité, et de non participation à quoi que ce soit ( bref - un vrai boulet- fardeau pour la Terre !) ?

Puisque – à peine finie cette non-transmission une autre la…rejette ; chassée elle-même par une autre, une autre l’éjectant ensuite. Si ce n’est là L’ARMÉE D’OCCUPATION par les images c’est quoi alors ? Sans cesse, nous sommes « envahis » et « encerclés » d’images qui ne nous laissent pas une seconde « en paix » !!! Et toute cette régression vers l’âge des cavernes…juste afin que l’on oublie cet incessant esclavage des regards. Et tout ceci, et encore plus, afin de maintenir le vide intégral (sans apport de rien qui ne nourrisse bien le corps) : nous ressentons à quel point que : tant qu’il n’y aura que défilés d’images où 1 000 minutes d’images ne pourront jamais (…et dans le meilleur des cas) que pondre 1 minute d’un souvenir plus que sommaire. D’un commentaire dévitalisé sans lui, aussi, un seul argument de visible. Juste des affirmations de zombies qui ne vivent plus ce qu’ils disent…

Préférer un spectacle creux et si EXTÉRIEUR des choses et des humains traités en choses (et rendus si extérieurs à tout le monde !) ne semble vraiment pas se …défendre. C’est pas sérieux d’agir ainsi…De dire cela – ne comporte nulle critique, non ce n’est pas une contestation, une controverse, un différend (dès le début il y a une erreur sur les appellations !!!) – juste une infinie tristesse de voir tant d’êtres ACCEPTER d’être dépossédés du meilleur d’eux/ elles mêmes…et …pour rien…rien de rien…puisque ce défilement, mort et vide, dépeuplé, inoccupé et abandonné des images, ne nous laisse jamais rien entre les mains. Ne nous octroie aucun savoir qui dure plus qu’une seconde. Nous arrache tout le durable, le tangible, le palpable, l’odoriférant, le goût, oui tout tout.

Et tout ceci – principalement -, afin de ne pas… penser, de ne fournir l’effort –(si immensément…récompensé !) de réfléchir. Oui tout ceci pour ne pas plonger dans les trésors infinis qui sont remontés jusqu’à nous grâce aux poulies des raisonnements. Oui pour ne pas boire les nectars insurpassables des synthèses ; pour ne pas atteindre l’extase pure de penser en vrai, etc. C’est vraiment avoir lâché la si succulente proie pour l’ombre de cendres et d’étouffements…

http://www.recherche-qualitative.qc.ca/documents/files/revue/edition_reguliere/numero27%281%29/soule.pdf

http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2006-06-0008-002

http://www.dynamique-mag.com/article/formuler-une-critique-constructive-la-methode-desc.3645

Il vaut mieux, infiniment (..le voyage est aussi agréable que les résultats) observer ce que l’on n’explique pas ….qu’expliquer ce que l’on n’observe pas

…ce second non- choix correspond aux dangers des dérives de « l’esprit journalistique » qui n’arrive pas à admettre que tout ne peut pas se couler dans un « récit » avec la structure anthropométrique et quasi monosyllabique d’un cadre préconçu…comme un passéisme toujours plus ankylosé.

Puisque l’essentiel, l’intelligence, la pensée, toutes les découvertes, le sens de la vie, le futur, l’action, les stratégies, etc…oui ceci ne peut se couler dans un compte–rendu de journaliste, genre impérialiste de tous les mots !!!

…………………Il explique oui oui mais à peine…et sans la réalité complète !!!

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/ , onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Commenter cet article