Qui désire que cette société continue ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Qui désire que cette société continue ?

Personne, en fait Chaque jour prédominent les mauvaises nouvelles : et mauvaises pour tout le monde. Globalement, plus personne ne tire son épingle du jeu. La déchéance se montre donc généralisée – du moins tant que nous ne changeons pas de système…

Alors pourquoi le fait que personne ne désire que la société se poursuive ainsi – n’apparaît pas plus évident ou flagrant ? C’est qu’il existe une massivité d’aliénations qui égarent, désorientent ou rendent sourds et aveugles !!!

1 – Pour qui est égaré dans les chiffres seuls et l’argent (au point de les croire plus essentiels que la vie ou la Terre) – la cécité se fige sur « la terre brûlée »…à force de gaspiller, ainsi, les ressources non renouvelables, il ne va plus en rester aucune de ressource. Lorsque l’on atteint le stade de folie terminal où l’on détruit jusqu’à la moitié des aliments – afin de conserver la rareté qui permet (soi- disant) le profit, l’on détecte donc le profit un peu comme une maladie mentale. Et comme une nuisance maximum. Non seulement on ne répond plus aux « besoins » vitaux et essentiels de l’Humanité- mais l’on rate la majorité des affaires potentielles. Qui surgissent du collectif non utilisé, donc sans emploi !!! Et dont l’activité peut, immédiatement, plus que doubler l’ensemble des emplois générés par le mécanisme si étriqué produire-consommer, oui vendre- acheter.

2 - Ce qui nous conduit à devoir admettre que, depuis les années 90, les solitudes explosent partout où la consommation fait le vide autour d’elle. Ainsi, se voient leurrés tous ceux/ celles qui croyaient, ingénument, que consommer « comme il faut » cela devait ouvrir les portes… communicantes. Comme toutes les attentions d’autrui. Or, plus la consommation dévaste les têtes, moins il y a de curiosités, d’empathies, de sympathies, de désirs de connaître les autres. Il leur est préféré oui les images ou les objets. D’où plus de solitudes prévisibles, beaucoup moins de vie sociale. Oui moins (partout) des autres. Et ce jusqu’où ?

……Le désir que cette société continue n’existe absolument plus. Là en tout cas. Simplement, ces égarés d’objets et d’images ne savent pas quoi mettre à la place.

3 - Ce qui nous dirige, tout direct, vers la politique. Avec une abstention pleine donc de 50 % des inscrits. Plus, un minimum de 2,5 millions de non inscrits. Et si l’on intègre les citoyen-ne-s qui paient impôts, cotisations et charges sociales, qui participent à l’éducation des enfants, au sport et à la culture,etc. – et qui, pour cela, devraient voter normalement – ce qui peut ajouter jusqu’à 2 millions encore. Bref, les non votants sont majoritaires (toujours plus de 50 % des inscrits) ou très majoritaires (60 %). Et ce n’est pas du tout qu’elles /ils se désintéressent de la politique. C’est même l’inverse. Les politiques élus ne peuvent reconnaître qu’ils le sont avec moins de 50 % des votes, qu’ils sont en train de courir vers des scores véridiques groupusculaires. Et encore moins, peuvent-ils admettre le « vote blanc » (je vote mais je n’élis personne de cette offre politique qui ne représente plus personne…). Ce qui aboutit bien à ce que plus beaucoup d’électeurs désirent que cette société continue tel quel. Les élus actuels le sont avec les plus âgés qui ne savent trop quoi mettre à la place. Et, seulement, faute de s’informer par eux- mêmes. Ces prétendus élus sont donc bien déconnectés des FORCES VIVES des pays. Et ceci est grave : s’il faut qu’un des deux côtés cède ce ne peut être celui des forces actives. Clair ? D’ailleurs, les politiques minoritaires (donc élus !) n’ont plus de programme du tout et ne paraissent plus que comme des machines à mentir sans cesse et sur tout. Si l’on est réaliste – pourquoi voter pour qui ne pense qu’à s’enrichir et au détriment évident des…électeurs. Les pauvres ont, en 30 ans, perdu jusqu’à 98 % de leur pouvoir d’achat. Et les riches ? Tiens donc – ont-ils perdu, plutôt gagné et beaucoup trop et très illégitimement. Le » vote utile », actuellement, c’est de ne…pas voter, du moins pour l’offre politique si…inadaptée. A la vie réelle des pays !!!

4 - De ce mince tableau – nous voyons à quel point la société pourrit par le haut. A quel point ces prétendus dirigeants corrompent tout, détruisent la société et la civilisation, souillent toutes les qualités humaines, etc. bref, ne sont plus modèles de rien du tout. Sinon sur le mode négatif (ce qu’il ne faut surtout pas faire !!!). Qui désire encore que cette société, ainsi dirigée, continue ? Dans cette ambiance malsaine, antisociale, ahumaine ? Dans cette insécurité permanente tractée par les sommets – tant qu’il n’y aura pas été placé des limites aux délires avides des trop riches, leurs irresponsabilités et leurs inconscientes nous mettent toutes et tous en danger permanent. Et pas les pauvres : elles/ ils sont serrés, si limités de partout – on ne voit pas comment, ils pourraient influer sur quoi que ce soit. Les propagandes détraquées peuvent oser que qui subit est cause de tout. Que qui ne possède aucun moyen matériel est « responsable » du malheur des autres (en dehors des angéliques dirigeants et trop riches !) – ceci fonctionne de plus en plus à vide. Les médias mercenaires sont même en très grande déperdition d’auditeurs et de téléspectateurs (donc d’électeurs ?). Qui désire que de tels médias, si insultants pour le genre humain et si nihilistes dans leurs impacts vénéneux, continuent sans bouleversements ?

…..Vous pouvez vérifier : quel que soit le secteur de la société, le désir que cette société continue comme hier ou aujourd’hui s’est perdu !!!

Qui n’en a pas pleine conscience – ainsi que de tout le potentiel actuel – si immense – qui nous permet de changer ENTIEREMENT de société, est diminué-e et bien handicapé-e par une des aliénations, listées dans ce post.

……………………de plusieurs ou même de… toutes !!!

….

….toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Qui désire que cette société continue ?

Publié dans sociéte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laziz 05/04/2015 17:40

Vous vous demandez : "Qui désire que cette société continue ?" et vous répondez: "Personne, en fait."
Il suffit pourtant d'aller magasiner dans une grande surface pour se rendre compte du monde effarant qui y fait ses courses là, et surtout constater ce que les consommateurs mettent dans leur chariot de junk-food...

imagiter.fr 05/04/2015 21:20

merci du commentaire - la photo est destinée à couvrir tous les thèmes abordés : refus de "l'offre" politique, médiatique, de propagande, etc. Ce texte ne concerne pas la consommation sinon afin de noter que le "désir de consommer" est en nette baisse - on se limite à l'essentiel, l'on ne vote plus, l'on suit tellement moins les médias dominants , etc. il s'agit d'en tirer des leçons pour le futur !!!