Qui est technophobe sinon l’aveugle technologie ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Qui est technophobe sinon l’aveugle technologie ?

La technologie repose sur une immense naïveté et une prémisse absolument fausse. Or tout système de pensée construit sur des fondations erronées s’écroule : la technologie n’a donc aucune pensée viable. Seulement des pratiques désordonnées et erratiques qui ne se relient à rien. Et c’est de ces pratiques aveuglées que surgissent les cris « technophobe ! technophobe ! technophobe ! » contre qui ne se soumet pas, sans discussion, à l’idéologie. Comment un tel mécanisme inhumain peut s’enclencher : vouloir comprendre la technologie c’est être, obligatoirement, contre elle – « donc » technopobe... Or notre maitrise de la dialectique aboutit à ceci : seule la technologie sans fondation intellectuelle se prouve technophobe ….

Bien, le contexte restitué, revisitons les données – nous qui sommes technophiles !!!

La naïveté boursouflée (et qui s’achève en ridicule) c’est que l’homme « croit » qu’il faire MIEUX, beaucoup mieux même, que la Nature et que la vie. Cela se retourne contre lui et l’égare si loin de tout le réel potentiel du technophile : l’homme peut, en effet, accompagner les lois de la Nature et se révéler, ainsi, détenir un potentiel très positif…inépuisable !!!

Oui, à condition de revoir ses prémices et de les rejeter comme baignées d’une absurdité terrifiante. Cette fondation avariée et déraisonnable est celle-ci : la Nature serait un entrepôt de matériaux inertes qui n’existent que pour l’homme. Ce stock à disposition n’est manipulable que par lui ; lui seul détient l’omniscience universelle. La Nature ne détient aucune intelligence. Et ne peut donc posséder de lois véritables.

Nous mêmes sommes séparés de la Nature – la nature ne possède aucune vie, elle n’a rien à voir avec la vie qui court en nous. C’est un décor inutile, juste une réserve passive de matériaux pour nous projets tous infaillibles…Évidemment, la Nature n’a aucun droit à aucune parole : elle ne doit ni être protégée, ni défendue, ni devenir « sujet de Droit ».

Cette bêtise humaine inexcusable n’a jamais jeté un regard sur les têtus totaux des faits, oui sur les mathématiques incontournables de la Nature :

1- Le document synthétique « L’intelligence dans la nature » de Jeremy Narby (octobre 2005) prouve que toutes formes de vie tendent, en permanence, à une recherche de l’intelligence. D’une façon non verbale mais bien traçable. Oui tout est « en quête du savoir » (le sous-titre du livre) dans l’univers…mêmes les moisissures unicellulaires ? oui mêmes les moisissures qui résolvent des labyrinthes. Et « les plantes agissent comme un cerveau » (titre du chapitre 7)…etc.

2- La Nature a donc de l’intelligence, peut-être supérieure à la nôtre (voir la vidéo n° 2 « Nature invisible - Les plantes surpuissantes…)

3- Partageant avec nous l’intelligence, les 4 règnes de la Nature (animal, végétal, minéral, humain) partagent, aussi, exactement la même vie. La vie est…vivante partout. Elle n’est pas un privilège unique réservée aux hommes. Oui la Terre, pareillement, fonctionne tel un organisme vivant avec homéostasies, boucles de rétroactions, vie à l’équilibre autour de constantes, etc. La vie est partout et nous n’avons acquis aucun droit de lui porter atteinte : même…technologiquement !!!

4 – Jamais il n’a, de la sorte, été tracé une amorce de nouveau paradigme autour de l’immense ERREUR intellectuelle de la technologie. Ce paradigme oui défait tout ce que la technologie s’est avéré incapable de comprendre. Non la Nature n’est pas un stock inerte et auquel strictement aucun soin ni aucune attention ne sont nécessaires. C’est à nous ; nous nous y servons n’importe comment : cette idée folle nous a fait nous comporter comme les plus arriérées des brutes mentales. Non la Nature n’est pas séparée de nous – elle vit tout à l’intérieur de nous. Non toutes les pratiques technologiques dominantes (qui osent que l’on peut faire « n’importe quoi » à la vie et que cela n’a aucune importance ni ne produit aucun conséquence !) oui ces pratiques technologiques ne sont plus ACCEPTABLES. Souiller la nature c’est nous suicider, la dilapider c’est se prouver fanatiquement anti-économique oui « inapte » à la vraie « économie » qui économise toujours et ne gaspille jamais. Maltraiter la Nature est donc un crime contre…l’Humanité. La Terre nous survivra quoi qu’il arrive (elle n’a pas besoin de nous) mais si nous rendons la vie…invivable…il devient certain que nous ne pourrons persister dans aucune de nos INFANTILES mégalomanies. La réalité c’est ce qui n’a pas à accepter nos arrogances …elle ne nous contredit pas : nous précise juste vous n’êtes pas « dans » le réel.

5 – Ainsi, nous continuerons en d’autres lieux cette remise en question par les faits de la technologie : puisque la technologie qui ose tout n’est que notre dépôt utilisable n’importe comment a permis l’immense délire nommé capitalisme (et inversement, par émasculation et instrumentalisation des savoirs techniques, le capitalisme les a gangrené ces techniques – prouvant ainsi son étymologie de « acéphale, oui le sans… tête » !!!) !!! Tout est et reste lié et c’est, parce que la technologie persiste à rester technophile, que la barbarie capitaliste (si ennemie de tous les êtres humains) « peut » encore exister.

Ce retour enfin à la Raison énonce l’écroulement des divagations de domination de la Nature par la technologie. Pourquoi dominer ce qui constitue la trame de toute notre vie, qui alimente seule notre intelligence, nous offre notre souffle, etc. ? Pourquoi dominer oui par des aliénations et des idéologies qui démontrent à quel point le sujet (faire mieux que la nature) n’a jamais été…dominé ? D’où le retour enfin de l’intelligence : qui est le retour de ses apprentissages à relayer tout le savoir SUPÉRIEUR de la nature. Seul les technolâtres sont fous et donc technophobes. Nul humain ne veut perdre la technique qui se met au…service. Et qui cesse de se délirer totalitaire !!!

Ceci sera développé en d’autres articles – celui-ci veut terminer par la démonstration que la VRAIE technologie, oui la technologie intelligente, est celle qui obéit aux lois de la Nature. Les découvrent, les apprend, les prolongent et les amplifient ( à l'exemple de...voir la vidéo n° 2 « Nature invisible - Les plantes surpuissantes…)….et rend, ainsi, la nature naturante encore plus bénéfique à l’humain. Profitable, avantageuse, favorable, propice, etc. à l’humain : oui que des termes économiques mais redevenus sains. Puisque « épargner » c’est NE PAS tuer la vie, l’épargner. La laisser en vie. La ménager au contraire. Oui tous les mots essentiels de l’économie viennent de la …médecine. Soins, attentions, doigtés, précautions ou vigilances, etc. sont des vocables très sérieux et entièrement « économes du futur »…ce n’est pas du tout le délire bestial de « profit » , par exemple. Ce prétendu gain pour un seul qui coûte si cher à tous les autres : globalement, le profit n’est donc pas un terme recevable. Mais plutôt le symptôme d’une maladie mentale antisociale : l’égoïsme matériel !!!

La technophobie de la fausse technologie rejoint donc les extrémismes capitalistes. Extrémismes qui conduisent à légiférer ainsi…

« Rien de la Terre ou de la Nature ne peut appartenir à qui ne pense qu’à en tirer du profit. Des décrets d’applications préciseront comment dessaisir les ex- capitalistes de toutes ces appropriations frauduleuses. »

Oui à un moment crucial il faut écrire la Constitution qui CONSTITUE

……………………………………….. (et reconstitue) tout le Corps social !!!

…………………..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

……………………..

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

…………………….

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/ , onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L’Économie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Qui est technophobe sinon l’aveugle technologie ?

Publié dans sciences

Commenter cet article