Une place fraiche sur l’oreiller

Publié le par imagiter.over-blog.com

Une place fraiche sur l’oreiller

L’oreiller est l’oreille de nos nuits. A l’écoute de tout. Cependant, comme nous sommes prisonniers du vacarme du jour – nous n’arrivons pas à entrer dans la paix du sommeil. Il est pourtant si facile de plonger « dans » dormir. Et l’on dit que toujours plus de nos contemporains ne dorment plus « bien » !!!

Une place fraiche sur l’oreiller est la solution ?

Tout comme la majorité d’entre nous ne savent pas hiérarchiser les valeurs. D’essentielles à accessoires : et ainsi combien pensent (et soutiennent mordicus !) que l’argent est plus « important » que la vie. Illusions malsaines. Irréalismes pantelants. Qui des deux contient l’autre ? Ne pas bien dormir c’est juste mélanger les vraies hiérarchies. Refuser de se discipliner soi-même et bouder devant la réalité. En fait, c’est repousser toutes les responsabilités en dehors de soi : dormir cela s’apprend aussi !!! Ne pas apprendre c’est refuser sa part de responsabilité…

Plonger dans le sommeil c’est bien comme descendre le long de la corde d’un puits. Ou s’abandonner à la fluidité aérienne de l’eau qui nous soutient de partout. Donc nous pouvons relâcher tout oui même les muscles. Nager dans la tête et la laisser l’assouplir assoupir. Tout se tient et il ne faut plus tenir, alors, au contrôle, donc à la prédominance de son ego – il ne faut plus penser « à » soi mais à voguer dans les pensées-sensations, à sentir les sentiments passer comme des nuages, à se perdre-plénitude dans les émotions. Juste être soi et ne plus vouloir avoir : dormir ne se traite pas comme une possession, un objet, une performance – c’est tout le contraire. L’admettre c’est devenir…tranquille en soi…Le sommeil « gagne », alors, et nous ne sommes pas du tout…perdants.

Et comme il faut des « sécurités » dans la déconstruction de l’égo bardé d’armures – eh bien ! une place fraiche sur l’oreiller !!!

En cas de réveil, savoir dans la promptitude qu’il suffit de trouver la place fraiche sur l’oreiller

……………………………….…pour se rendormir aussitôt…

Si notre peau est brûlante c’est de la chaleur de la nuit et des rêves. Un coin de fraicheur suffit à changer le thermostat. La place fraiche sur l’oreiller n’est qu’une technique parmi d’autres : toutes incluent de les…apprendre. Le sommeil en sait plus long que nous sur dormir : nous ne pouvons rien lui imposer. Mais oui suivre sa structure interne…et s’y laisser glisser. Le sommeil est comme un voyage – il faut toujours y partir !!!

Oui dormir « bien » c’est principalement savoir hiérarchiser les vraies valeurs …Et sûrs de ce savoir nous pouvons laisser nos têtes aller à elles-mêmes…et…juste dormir (l’essentiel étant de réparer les forces il ne peut – hiérarchiquement – n’avoir aucun obstacle)…

Qui a une tête bien en ordre obtient donc un sommeil immense…

…………………oui assez immense pour rester sur ce matelas parfait de sommeil…

Et dire que l’on ose affubler ces perspicaces têtes-là…d’anticonformismes

Le monde à l’envers inverse les dénominations, ne sait rien des qualités, n’entend rien aux bonnes recettes et ne sait plus que s’égarer dans ses illusions !!!

Mais – pas d’inquiétudes - le monde à l’envers ne pourra…

……………………….....…………… résister à une place fraiche sur l’oreiller.

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

………………..

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

……………….

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends

Le si rare moment de la jubilation ?

La façon d’écrire se nomme infini respect

*****

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article