La sortie par le politique ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

La sortie par le politique ?

En France, ce sont les politiciens qui bloquent toute évolution dans la société. Ce sont les ennemis frontaux de toute évolution sociale comme de toute réorganisation de la vie collective. La sortie par le politique c’est donc, d’abord, de faire sortir de telle façon de faire de la politique !!!

Et ce sur deux points cruciaux :

*** Dissolution de l’illégale caste politique

*** Et vote à la proportionnelle

1) --- Ces deux seuls verrous, non-conformes à la Constitution présente – et encore moins à la future Constitution – ont transformé « le » politique (même là bondit la domination masculine !!!) donc ont transformé « la » politique en une corporation désuète, obsolète, vieillotte, inadaptée, démodée et dépassée partout. Non en un service essentiel aux citoyens.

Puisque crispés sur leurs seuls droits acquis, égarés dans leur inflationniste égoïsme particulier, les politiciens ne peuvent qu’empêcher toute modernisation de la vie – bref, se révéler tels des obstacles têtus, que plus rien ne peut raisonner, aux nécessités de l’époque. Coupés des réalités commune, inaptes à écouter et à répondre à ceux qui les ont élus – il ne reste d’eux qu’un coût énorme et donc inutile de plus de 800 millions d’euros pour le seul budget des deux chambres.

De plus, les deux derniers présidents sont vraiment une insulte frontale envers les français : étant ce, qu’en marketing on nomme des politiciens voyous, ils sont là juste pour agresser directement toutes les demandes venant de qui les a élus. Jamais n’y eu autant de « déçu-e-s » du politique. Et c’est voulu : il faut décevoir à tout prix, écœurer, démobiliser, démotiver, désillusionner, démoraliser, décourager, oui blesser – c’est la « commande » de qui les a élus. Commande ? Oui celle des illégaux lobbies si anticonstitutionnels : jamais ce qui lie la politique à l’argent n’a été plus intelligible. « La » (ou « le » c’est encore pire !) politique a bien montré que les politiciens sont les chevaux de Troie d’intérêts privés capitalistes qui se font passer pour l’intérêt général. Et jamais n’a autant éclaté que la professionnalisation du politique entraine la plus massive des corruptions !!! Ces personnages, plus ou moins potiches, prennent donc la place de qui pourrait mener de vraies et énergiques politiques pour le bien du plus grand nombre. Quels gâchis : l’ambition personnelle ne vaut rien devant l’intérêt général. Ainsi - le politique de blocus et de blocage inverse toutes les vraies valeurs !!!

La crise est donc, avant tout, politique : les calculs miteux (et si dangereux) des lobbies c’est de faire croire que plus AUCUNE SOLUTION NE VIENDRA DU POLITIQUE. Or, nous avons vu comment la Finance dirige : de la plus infantile des manières. Ne voyant que son minuscule intérêt à courte terme – elle refuse de savoir qu’une telle façon d’agir tue la Vie et la planète. Et donc ils expulsent toute la société de leurs têtes. Avec eux la société se délite et s’auto-détruit…Il faut ôter d’urgence tous les commandes de décisions des mains incultes de la finance. Or, seul le politique peut remettre la finance à une place SUBALTERNE. Le seul qui lui convienne. Clair ?

Oui, tout comme la Dette toute issue du traité de Lisbonne et, avant, du décret-loi de Pompidou du 3 janvier 1973, aura interdit aux États d’emprunter auprès des banques centrales, puis de la BCE (pourtant alimentée par les impôts collectifs et donc « appartenant » aux États payeurs !!) – oui et aura généré les intérêts indus qui s'ajoutent aux emprunts des États, auprès des banques privées. C'est ce que l'on appelle la dette illégitime puisque la prospérité de nos pays s'est ainsi trouvée stoppée par cette surcharge artificielle.

De même la caste corporatiste politique – fardeau injuste pour la nation – est de la politique illégitime puisque la prospérité de nos pays s'en trouve stoppée par cette surcharge artificielle.

Enfin – la Constitution, même l’actuelle, appelle à un vote à la proportionnelle et non uninominal à deux tours. Qui a intérêt à ce système inique ? Sinon la corporation si fermée et si aliénée du métier politique. En ce sens, les intérêts des citoyen-ne-s sont carrément opposés.

Dans le scrutin uninominal à deux tours, la réussite au premier tour est conditionnée par l’obtention d’une majorité absolue des voix, avec parfois l’obligation de réunir un nombre minimal d’électeurs inscrits. Faute d’avoir atteint ce seuil, un second tour est organisé. Son accès est réglementé : les deux candidats les mieux placés au premier tour (scrutin présidentiel français) ; nombre minimum de voix ou pourcentage des inscrits (scrutin législatif français). Par rapport au scrutin à un tour, la possibilité de conclure des alliances pour le second tour lisse les distorsions : les petits partis peuvent s’entendre avec d’autres pour obtenir des élus là où ils sont forts, en échange d’un report de voix ailleurs. En revanche, ceux qui ne souscrivent pas d’alliance sont souvent privés de toute représentation. On voit, d’ici, la hauteur de vue politique. Ce n’est que du vil marchandage – jamais ne pointe l’intérêt de la nation !!!

http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/approfondissements/differents-modes-scrutin-leurs-effets.html

Dans la réalité, ce système bloquant ne favorise que les deux partis en place et empêche toute émergence de nouvelles formes politiques. Il a été dit, d’ailleurs, qu’avec ce système de vote, Podemos n’aurait pas eu la victoire en Espagne. C’est toute la différence avec la France – ne pas exiger le vote à la proportionnelle – c’est tout faire pour que rien ne change.

Or qui a intérêt à ce système inique ? Les illégaux lobbies en premier lieu. Ensuite, la caste fermée et illégitime des politiciens. Oui des antirépublicains !!! En ce sens, les intérêts des citoyen-ne-s sont carrément opposés. Et les deux intérêts ne peuvent COEXISTER. C’est l’un ou l’autre…Autant pour la dé-professionnalisation du politique que dans la visibilité des votes et de leur comptage. Avec la proportionnelle tout est clair puisque 1 vote = 1 voix. Et que tout autre système de votes c’est certains votes valent toujours plus qu’une voix !!!

Et –puisque donc un choix est nécessaire– celui des citoyen-ne-s doit l’emporter.

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L’ÉCONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

La sortie par le politique ?

Commenter cet article

voyance gratuite serieuse 05/06/2015 13:10

Félicitation pour ton site que je visite quasiment chaque jour, il est très bien fait et agréable.