La violence n’aurait pas toujours existé

Publié le par imagiter.over-blog.com

La violence n’aurait pas toujours existé

Voici qui remet tout en question. Qui place tout par-dessus tête. Ce qui est en haut parait tomber soudain bien bas. Et le soi-disant bas se voit réennobli d’avoir été si calomnié - pour rien. Si la violence n’a pas toujours existé c’est que ce n’est pas un état NATUREL contre lequel nous ne pouvons rien. Plus explicite : la violence n’existe qu’incitée, excitée, attisée, allumée, provoquée, exhortée. Elle surgit uniquement de l’extérieur et alimentée par peu d’individus. Ce n’est ni spontané ni comme allant de soi : cela n’a pas duré de toute éternité. Oui la violence a eu un début elle aura donc une fin. Un point vraiment final.

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/ac36cbf2-a325-11e4-b189-26eecf90f1b5/La_violence_naurait_pas_toujours_exist%C3%A9

Nous partons de cet article mis en lien – afin de procéder à une très large récolte ci-dessous…

Bonne nouvelle : La violence n’aurait pas toujours existé

D’où a-t-elle surgie alors pour naitre un jour ?

Donc PAS DES GÈNES. Mais des environnements. Qui s’immiscent en chacun de nous entre 4 et 7 ans. Et s’incruste ensuite. Principalement, par les mécanismes de la rivalité mimétique et de la violence symbolique. Ce qui veut dire que si, dès 4 ans, nous intervenons afin d’abolir tout environnement violentogène – la violence disparaitra de nouveau ? Très exactement !!!

Afin d’approfondir la rivalité mimétique 2 liens :

http://www.cottet.org/girard/desir5.htm

http://www.rene-girard.fr/57_p_38465/rivalite-et-crise-mimetique.html

Pour nous, l’entretien de la violence – non naturelle donc – se fait, avant tout, par la pore de toutes les violences – la violence symbolique ? Voir les vidéos jointes qui entassées dans une sorte de mode d’emploi peuvent ouvrir, soudainement, les consciences. L’article veut surtout illustrer 2 situations très concrètes que tout le monde vit !!!

1) – Versus dominants - C’est faire comme si ses propres mensonges et comportements insupportables étaient la NORME. Et que tout ce qui est sain, réfléchi, posé, équilibré, raisonnable, sensible ne va pas bien du tout et se trouve « hors norme » :

Un exemple ? La corruption morale secrétée par la folie capitaliste fonctionne ainsi : En boucle, la violence de la propagande assène ceci : - l’économie mortifère se prétend être la solution unique à l’assainissement de la planète – alors que c’est elle qui détruit la planète.

Le minable calcul de ces cœurs abimés est d’écarter toutes les vraies solutions, de se monopoliser la parole, de se faire passer pour « la » solution et, donc, de continuer son désordre destructeur…qui représente, exactement, tout l’inverse d’être « la » solution. Et auquel devrait justement s’appliquer les « vraies » solutions !!! Éjectées avec…violence.

Que faire alors ? Dénoncer habilement et avec tous les arguments existants ces montages de pervers – déjà, au lieu d’examiner notre raisonnement on nous classera juste dans « pas dans la norme ». Sans explication. Aucun autre travail mental n’est effectué. Il n’est rien su de nos raisonnements et conclusions si réalistes. Seule la perversité d’une norme…pervertie prend toute la place…et…il y a encore pire : nombres d’intoxiqués de partout, oui même d’extrême gauche ou de pseudos-progressistes, vont relayer. Par une admiration très exagérée de ce pseudo système. Oui, au lieu de le voir en très minable, si miteux et piteux en tout – il va se faire voir si valorisé qu’aucun autre système ne peut plus lui être OPPOSE. On fait semblant de critiquer, d’être contre et on bâtit des étais fortement pour, « trop » favorables. Or la vraie critique continue, elle : les calculs du capitalisme sont à vomir, ses résultats plus que désastreux, ses théories mégalomaniaques et dangereusement métaphysiques ( soit toujours bien hors de la réalité)…il récupère tout mais où cela donc ? Où sinon au fond des poubelles des autres. Récupérer est si déshonorant ; ne produire dans sa propagande que ce dont les autres n’ont pas voulu, l’écume des arguments – ce n’est pas admirable du tout du tout – mais plutôt bien répugnant. L’aliénation est dans trop de têtes. C’est cela la violence symbolique en action – le viol sale des consciences. Le pire en tout !!!

2) - Autre versant versus soumission volontaire : prétendre que RIEN ne peut se faire sans budget. Devant tout dresser le barrage du COMBIEN ? Ce qui ment salement sur tous les possibles. Dire vous n’avez pas « assez » d’argent pour faire ceci c’est escroquer et manipuler. Plus qu’illégalement. C’est séquestrer le futur et le voler des mains mêmes des entreprenants (pour distinguer des entrepreneurs moins reluisants). Puisque le fait de « ils l’ont fait parce qu’ils ne savaient pas que c’était impossible » prouve que seul l’enfermement fou dans cette fausse norme « rend » tout impossible. La réalité rend tout possible : et sans budget ni marketing. Donc démasqués comme…parasites…Oui, vous refusez la violence symbolique - vous sortez des mécanismes mentaux qui la permettent. Et vous échappez même à la violence mentale : les laissant dans leur cage si malsaine à se cogner et taper contre leurs propres ombres. Sans les collabos (plus ou moins inconscients mais plus manipulés que volontaires…) ce système sans éclat ni grandeur aurait disparu depuis longtemps. La difficulté est de dénuder les mécanismes. Et plus encore : de bien dessiner le sens des flux. Les aliénations « rendant » violent (qui ne l’est pas naturellement !)…tout un art encore non formulé dans le langage courant : que d’éclairer les flux sans se faire électrocuter…

La violence symbolique ligote l’individu : l’empêche d’agir, de se libérer, de croire en ses propres raisonnements et conclusions en découlant, de voir la réalité globale toute nue – et donc de ne pas expatrier ses respects, confiances et admirations hors des prétendus dirigeants et de les redonner à qui les mérite quelle que soit sa présentation dans les médias mercenaires !!! La violence symbolique rend inerte et inactif socialement : c’est donc la pire atteinte possible aux droits de l’homme. C’est l’assassinat à distance d’une personnalité unique et irremplaçable !!!

Oui connaître de tels monstrueux mécanismes c’est les rendre sans effets…Cette inertie n’est plus la nôtre depuis si longtemps. Nous sommes grands et dans toute la Terre entière. Donc – nous savons que l’argent ne peut être le remède puisqu’il est lui-même le problème. Oui la maladie à soigner. A la source même des hécatombes et de la destruction de la Nature (qu’il prétend éradiquer). Sa présence est si nocive et dangereuse (…secrétant la folie mentale collective actuelle) que son absence ne peut pas être pire. L’avantage de vivre sa pensée de tout son corps est que nous ne décrivons plus le déversement des problèmes mondiaux : seulement les mécanismes LIBÉRATEURS !!! Et, depuis tout ce temps, nous vivons tout autre chose que l’examen méticuleux et sempiternel des maux…ce qui est vivre les solutions au lien d’en parler comme d’un…ailleurs.

Nous sommes donc déjà sortis de ce minable mensonge et répondons de notre complète condition humaine !!!

Rappelons, à ce sujet, que la condition humaine étale tous les termes de la condition conditionnelle

Soit :

…….A condition que….vous serez « humain »…et pas du tout l’inverse !!!

La position de l’homme dans la Nature ne lui permet de poser des conditions nulle part. Le règne végétal parait tellement plus NÉCESSAIRE à la vie que le règne humain. La Vie lui demande juste de ne pas détruire la Nature puisque, apparemment, cet être si mégalomaniaque n’a toujours pas compris le sens de « la » vie ( pas la sienne de vie, si protégée par les végétaux…) non le sens de « la » vie globale. Au moins que la Nature passe avant l’homme - pour la Vie (c’est sa demande explicitée…. S’il n’est pas plus conscientisé –

……………………………….la vie va lui préférer la Nature !!!

…………………………………...et sans violences !!!

…………………..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

……………………..

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

…………………….

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/ , onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L’Économie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

La violence n’aurait pas toujours existé

Commenter cet article