Qui est aliéné ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Qui est aliéné ?

Il n’y a pas si longtemps qui disait que les animaux ont une vraie sensibilité et souffrent était traité de fou. Qui pensait à haute voix que les végétaux ne sont pas un décor inerte était classé comme aliéné. Ou bien qui disait que dans la Nature il y a partout de l’intelligence, se voyait promptement enfermé. Oui.

Aujourd’hui ce serait plutôt l’inverse. Signe qu’il y a bien un basculement de civilisation en cours. Ce qui correspond à une grandiose bonne nouvelle. Mais si les mentalités ont entamé un grand changement – les comportements semblent se satisfaire de minuscules transformations. Afin de sauver la vie – ceci semblera tellement insuffisant. Qu’est-il donc fait d’immense afin d’inverser ce suicide collectif ?

Procédons à un très rapide audit.

1) - Bien peu de personnes se risqueraient à oser que les animaux sont des machines qui ne ressentent strictement rien. Bien. La sensibilité et l’attention à, leur égard semble dépasser toutes celles des siècles passés. Pourtant jamais il n’y a eu une telle hécatombe de morts animales. Les pourcentages galopent souvent vers les extinctions. Où est le défaut alors ? Ce qui les fait mourir ce n’est rien d’autre que notre STYLE DE VIE (style de mort plutôt ?). Les expériences animales ou la cruauté des abattoirs participent pour tellement moins que ce damné style de vie – que bien trop peu ont changé en fait. D’où schizophrénie complète : envers le règne animal nos paroles sont justes et bonnes. Les comportements, eux, laissent plutôt à fortement désirer !!!

2) - Envers le règne végétal bien peu se permettraient de clamer que ce n’est qu’une réserve stockée immobile n’existant que pour permettre les lubies humaines. Mais les comportements dominants le disent, pourtant, en un complet silence. Silence même intensif à coup de fongicides, pestes de pesticides, herbicides (ou insecticides). Ce qui représente des attaques frontales contre ce règne végétal dont il est prouvé que nulle vie « humaine » ne serait possible sans lui…voir les liens d’articles :

http://www.imagiter.fr/2015/04/les-plantes-font-pousser-de-l-air-pur.html : oui pas seulement des fruits ou des légumes – les plantes font « pousser » aussi de l’air pur !!!

http://www.imagiter.fr/2015/05/comment-l-arbre-est-constitue-de-toute-la-purification-de-l-air.html : le bois des arbres représente le résultat de la purification de l’air. Ce qui signifie que les arbres récupèrent tout ce qui nous serait irrespirable et nous le restitue en air pur. Les arbres sont donc les protecteurs de « nos » vies.

Plus encore – sans le règne végétal la vie serait complètement…inhumaine. oui un complet vacarme épouvantable en permanence. S’y ajoutant une absence généralisée de goûts. Plus d’odeurs du tout. Une vie donc entièrement sans saveurs. Et sans tact, sans épanouissements tactiles. Il ne resterait plus qu’une vie abstraite, glaciale, sommaire, affligée, desséchée et robotique sans la partie végétale de la vie. Plus de sensualités du tout....le paradigme est entièrement inversé. Les arbres semblent plus humains et responsables que nous. Ils s’occupent de préserver et de protéger la vie…nous pas vraiment. La vidéo 3 prouve que partout, actuellement, il y une inquiétante augmentation de la mort des arbres. Donc – en remerciement de tout le bien qu’ils nous font, nous les détruisons…enfin, précisément, nous « nous » supprimons nous-mêmes puisque la Nature pourra vivre sans nous. Mais nous ne pourrons jamais vivre sans la Nature. Le changement des mentalités ne semble pas vraiment suffisant. Quant au changement des comportements il ressemble bien plus au suicide de l’Humanité qu’à une mutation !!!

3) - Avant tout le monde disait il n’y a rien dans la Nature que le vide – l’homme est tout. En lui se concentre toute l’intelligence. En 2005, Jeremy Narby a publié sa grande enquête « Intelligence dans la Nature » - En quête du savoir …où est prouvé que les bactéries, les moisissures, les plantes, les animaux et les autres formes de vie non humaines montrent une étonnante propension à prendre des décisions ayant un sens. Décisions qui reflètent bien une forme d’intelligence.

Or si le paradigme qui relie ces 3 grandes nouveautés semblent bien devenir dominant – pourtant rien d’immense n’a vraiment commencé à fond dans les comportements !!!

*** - ) Il faut donc insister et enfoncer les clous : les durs rêveurs (vous savez ceux qui traitaient, illégitimement, de « doux rêveurs » les grands réalistes de la Nature !!!) restent dominants. Il s’agit de les déloger de leurs monologues insensés : ils doivent « prouver » que leur style de vie si ennemie de la vie DOIT continuer. Et que, en tout, nous ne devons surtout ne rien changer. Ces durs rêveurs sont devenus insupportables. Ne supportons plus !!!

Aujourd’hui, qui fait « comme si » les animaux ne souffrent pas REFUSE LA RÉALITÉ. Qui ne veut pas « admettre » que les végétaux sont « notre » vie ainsi que toute la vie de la planète et que nous ne sommes pas la vie de la planète (tant que nous n’aurons pas changé nos comportements nous serions même vraiment l’inverse !!!). REFUSE FRÉNÉTIQUEMENT LA RÉALITÉ. Qui ne comprend pas comment « fonctionne » la Nature vivante de la même vie dans tous les règnes REFUSE TOUTE LA RÉALITÉ. Oui les animaux partagent la même « vie » que nous, les végétaux aussi. Tout dans la Nature partage la même et unique « vie » - et nous aussi…qui n’est pas capable de comprendre ceci est bien enfermé dans une grave aliénation : ses comportements doivent (pour le bien de tous) être prohibés !!!

http://www.sortirdupetrole.com/culture/374-les-arbres-ne-sont-pas-egaux-devant-le-rechauffement

Il y donc un sérieux changement…

……les « réalistes » de la vraie vie ont toujours été marginalisés par la société de consommation. Il faut donc bien nommer société de consommation de vivant dans la « folie autarcique »…elle refuse hystériquement le réel tel qu’il est. Tout comme l’irréalisme capitaliste (détruire toute possibilité de vie humaine que pour des illusions de papier ce n’est pas du tout sérieux) se prouve n’être qu’une dangereuse métaphysique oui de trop durs rêveurs…le sérieux changement c’est le changement du sérieux !!! Son déplacement intégral. Nul-le ne peut considérer comme SÉRIEUX le capitalisme ou la société de consommation. Les réalistes de la Nature et de la Terre oui sont très sérieux eux …

A preuve – moins leurs divagations (au capitalisme et à la société de consommation) semblent DURABLES plus ils veulent « durer » tel quel dans l’exacte même direction si …destructrice !!! Les réalistes de la Nature et de la Terre détiennent, eux, TOUTES les SOLUTIONS pour nous en sortir :

%% -- Nous sortir des mains des immatures non sérieux du capitalisme et de la société de consommation

%% -- Et nous sortir de la destruction de la vie et de la Nature qu’ils provoquent de partout…,

Qui est aliéné ? Qui est donc aliéné ?

…………Qui traitaient de doux rêveurs les seuls grands réalistes de la Terre !!!

Qui est aliéné ? Qui est donc aliéné ?

……………. Qui ne détient aucune des solutions pour nous en sortir !!!

…………………..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

……………………..

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

…………………….

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/ , onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L’Économie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Publié dans qui fuit le réel

Commenter cet article