L’anecdote qui résoud 10 000 problèmes ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

L’anecdote qui résoud 10 000 problèmes ?

Le diable n’est sûrement pas dans le détail. En effet, l’histoire hors du commun, qui vient ensuite, pulvérise cette inadéquation. Toute issue d’un cynisme de pacotille qui ne va absolument pas au bout du raisonnement. Raisonnement qui sait que si le diable n’est que dans le détail, il n’est sûrement pas dans l’ensemble. Dans la réalité complète. Alors est-il en fait ? Dans les miettes, l’émietté, les copeaux, les copies, les copies de copeaux, les résidus résidents, oui le reste qui en reste là…

Bref, voici l’anecdote :

« Transcription d’une communication radio entre un bateau de l’U.S. Navy et les autorités canadiennes au large de Terre Neuve

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Étasuniens : Veuillez dévier votre route de 15 ° nord pour éviter une collision. A vous.

Canadiens : Veuillez plutôt dévier VOTRE route de 15 ° sud pour éviter une collision. A vous.

Étasuniens : Ici le capitaine d’un navire des forces navales américaines. Je répète : veuillez modifier votre course. A vous.

Canadiens : Non, veuillez, VOUS, dévier votre course, je vous prie. A vous.

Étasuniens : Ici c’est le porte- avions Uss Lincoln, le second navire en importance de la flotte navale des États-Unis d’Amérique, nous sommes accompagnés par trois destroyers, trois croiseurs et un nombre important de navires d’escorte. Je vous demande de dévier votre route de 15 ° nord ou des mesures contraignantes vont être prises pour assurer la sécurité de notre navire. A vous.

Canadiens : ICI C’EST UN PHARE. A vous.

Étasuniens :………….silence………………. silences…. »

Ah bon ! on va faire déplacer toute l’île et le phare. Rien que cela ? L’entêtement à ne pas dévier de sa toute route impériale n’aura pas trouver d’appui dans une langue qui ne dévie pas.Non plus.

Non. Plus. Pris en flagrant délit d’intimidations, de volontés de terroriser. Pris en flagrant délit oui d’exercice injuste de la justice, oui d’anti-justice constatée : les U.S.A. n’acceptent que le déséquilibre complet des forces. Ils ne s’attaquent qu’aux plus faibles, aux entités sans défense (et ont, même, l’inhumain cynisme d’oser nommer ceci « dégâts collatéraux »…). Dans son non libre-échange, puisque ce sont forcés que les autres pays se voient contraints d’échanger, les étasuniens ne connaissent que la force aveugle et déraisonnable. Dans un marché non-libre et complètement non libre. Aucun laisser-faire ni aucun laisser-passer pour les autres : tout pour eux - seul l’impérialisme illégitime U.S.A. s’octroie tous les droits… cela éclate dans la moindre de ses communications !!!

Ce fait réel a été repris page 338 par Jean-Paul DUBOIS, dans son livre « Une vie française » daté de septembre 2014.

Oui cette savoureuse anecdote répond si bien à l’épiphanie du livre « Au nom de la Rose » qui est : un pouvoir perd toute la crainte qu’il inspire lorsque d’immenses rires de bon cœur surviennent. Et s’introduisent entre les rouages de la statue creuse. Ici, l’arrogance coutumière des étasuniens a vu son bec vraiment cloué. Donc fuite dans le silence intégral … dès qu’ils sont tous seuls face à la réalité - c’est la déroute. Que dire à la massivité existentielle d’une ile ? Doit-on ne pas dévier sa route de la présence insistante d’un phare qui va pulvériser, matériellement, la morgue étasunienne ?

S’il existe un pays qui doit changer à 100 % dans tout ce qui concerne les mentalités et les comportements de ses propres dirigeants : ce sont bien les États-Unis. Qu’un fait extraordinaire aide tant à le prise de conscience…voici qui est abondamment bienvenue !!!

Cette histoire qui fait rire de si bon cœur, c’est, aussi, parce qu’elle libère de tant d’humiliations, qu’elle fait tomber le fardeau mondial que sont ces êtres si puérils – les étasuniens ! Ce qui mérite une conclusion qui claque. La voici :

Elle est de George Santayana, philosophe étasunien. "Les Américains ne résolvent pas les problèmes. Ils les laissent derrière eux." A charge pour le reste de l’Humanité de les résoudre à leur place !!!

………………….la si bête barbarie actuelle enfin dénudée par le rire !!!

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Publié dans le ridicule qui tue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article