Aucune allégeance – mais plutôt plus allégés !!!

Publié le par imagiter.over-blog.com

Aucune allégeance – mais plutôt plus allégés !!!

Face au titre très péremptoire « Nous sommes les serfs des géants du web » nous préférons revisiter trois récurrences. Évidemment afin de les curer, les récurrences…

Commençons à partir du lien suivant :

http://www.courrierinternational.com/article/numerique-nous-sommes-les-serfs-des-geants-du-web

1) - Première récurrence : beaucoup d’internautes établiraient, en fait, un surveillance plus surenchérie encore envers d’autres internautes. Au lieu de penser que l’autre possède son autonomie, son trajet à accomplir, un grand sérieux a priori, ses buts respectables, ses propres méthodes de vérifications, son honnêteté…etc.- il risque de se voir surchargé de ce qu’il/elle n’est pas du tout en vérité. Non, tout au contraire, on va te le surveiller et te le scruter négativement de près…

C’est formulé dans cet extrait : « Dans un article paru dans The Observer dont voici un extrait, l’auteur américain Bruce Schneier déplore que les internautes soient devenus de fidèles serviteurs des sociétés qui ont construit une architecture de surveillance “scandaleusement vaste, solide et rentable”. » Mais, entre serf et serviteur, il semblait y avoir comme de grandes différences…

2) - Seconde récurrence : nous sommes des gogos incapables d’interpréter le monde tel qu’il est. Cette assertion qui ne repose que sur la survalorisation « par essence » de l’apparent très grand (par essence, le très instrumentalisé en « sait », mécaniquement, plus que l’électron plus libre – strictement faux !!! Plus c’est grand, plus les aveuglements le sont aussi).

C’est formulé dans l’extrait suivant : « Notre relation avec un grand nombre de sociétés Internet dont nous dépendons (sic) n’est pas une relation traditionnelle client-entreprise. Principalement, parce que nous ne sommes pas les clients – nous sommes les produits que ces entreprises vendent à leurs clients réels [comme si nous ne le savions pas…n’en étions pas bien informés !!! ]. Les entreprises sont similaires aux seigneurs féodaux et nous sommes leurs vassaux, leurs paysans et – parfois – leurs serfs. »….Psssssiiiicht…La fin devient pur délire car le « regard froid » de la vraie analyse voit – aussi, autre versant de la montagne - des organismes qui dépendent à 100 % des INVESTISSEMENTS EXISTENTIELS des internautes. S’ils s’en vont que restera-t-il à vendre comme « produits de contenus » ? Des contenus vides et sans modes d’emplois ? Des bombes mentales à retardement ? Des avancées dans le noir faute d’analystes pertinents et de synthétiseurs de tous les acquis épars ? Si nous avions des « géants, ce seraient alors des géants aux fragiles pieds d’argiles »…

Symptomatique ? Une opinion qui ne peut qu’être personnelle - celle : Edward Snowden : "Laissez tomber Dropbox, Facebook et Google"

3) - Troisième récurrence : La pensée primitive de la « proximité » qui fait que qui découvrait un acte violent en était désigné comme l’auteur…puisque « le plus proche de… ». Magie persistante du contact restant collé…Donc utiliser la page de…xxx…c’est sauter, directement, dans la grande allégeance ?

Et la formulation en est : « Nous sommes des fermiers pour ces entreprises, qui travaillons sur leurs terres en produisant des données qu’ils vendent à leur tour pour leur profit. Certains ont fait allégeance à Google. D’autres ont fait allégeance de façon similaire à Apple. Nous pourrions préférer un seigneur féodal aux autres. Nous pourrions répartir notre allégeance entre plusieurs de ces sociétés ou éviter soigneusement une société qui ne nous plaît pas. Peu importe, il est de plus en plus difficile d’éviter le serment d’allégeance à au moins l’un d’entre eux. »

Nulle allégeance en fait : c’est éviter la notion de distance que de le dire. Notamment entre ces rêveries-là et la réalité. S’il y avait une armée d’occupation, nous ne pourrions plus nous déplacer dans les rues, nous approvisionner, poursuivre le travail de la culture, etc . sans, automatiquement, se voir taxés d’allégeances collaboratrices…allons donc !!! Se trouver sur le même lieu n’est pas un référendum d’accord, pas une obédience aux principes de l’autre, pas un bulletin en blanc, pas une collaboration – rien de tout cela…

Le simplisme puéril qui s’effondre dans le dualisme effarant des « méchants et des gentils » qui est, toujours, décrété unilatéralement par des, souvent, salauds – n’est pas probant. Probant qui vient de probe – donc honnête. C’est tout rétrécir, malhonnêtement, aux dichotomies bloquées dominant-dominé, haut-bas, manipulateur-manipulé, esclaves-maitres, nous-eux, etc…comme s’il n’y avait pas des dominants dominés et de prétendus dominés qui dominent les situations ? Et toutes les diverses intensités entre eux ? Un réel complet donc complexe…

http://www.prog-spip.com/La-mondialisation-des-reseaux.html

http://www.eptica.com/sites/default/files/2012/07/sans-titre3_0.png

http://www.blogdumoderateur.com/sources-revenus-de-twitter-facebook-pinterest/

http://isarta.com/infos/?p=8150

Pourquoi voir rendre la réalité aussi incompréhensible : afin qu’il ne puisse pas être possible d’agir sur elle ? Le prétendu vainqueur ne réécrit pas l’Histoire, il la rend illisible. Aucune objectivité de possible dans toute description partiale et tronquée…Comme d’habitude, c’est ne plus voir que d’un seul côté « unique ». Ne regarder que la moitié de la photo, « ignorer » la moitié manquante et prétendre décrire tout le réel…,

En fait c’est d'allégir dont il s’agit, devenir plus léger…pas de s’allégeancer !!!

…………………….Comprenne qui sait le sens des mots !!!

….

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

De nouveaux modèles de production émergent ; la propriété intellectuelle et économique est questionnée ; les liens sociaux occupent une place prépondérante. La Richesse des réseaux propose une analyse pertinente et très actuelle des nouvelles formes de production collaborative, de la connaissance et de la culture. Mais il nous rappelle aussi leur fragilité face à une volonté de protéger les anciens modes de production

De nouveaux modèles de production émergent ; la propriété intellectuelle et économique est questionnée ; les liens sociaux occupent une place prépondérante. La Richesse des réseaux propose une analyse pertinente et très actuelle des nouvelles formes de production collaborative, de la connaissance et de la culture. Mais il nous rappelle aussi leur fragilité face à une volonté de protéger les anciens modes de production

historique des réseaux sociaux : tout ne s’est enclenché qu’en… 2003

Publié dans Sémantique du Web

Commenter cet article