Le départ de départager ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Le départ de départager ?

Deuxième partie de « Partir pour répartir »…où il s’agit bien du Contrat Social qui n'a jamais été signé. Et surtout jamais dit à haute voix aux oreilles de tous – donc n'existe assurément que dans le futur …qu’il faut espérer tout proche !!! Le Contrat Social est essentiel puisque, sans sa présence unanimement acceptée, comment suivre les institutions de la Justice, de la police, de la fiscalité, de l’Assemblée Nationale ou du Sénat, etc. ? Ceci semble bien impossible : d’où l’urgence d’un Contrat Social tout prêt à être signé …

Son articulation logique est extrêmement puissante puisque les mots eux-mêmes le disent. Et que le labeur commun aura été de donner forme en respectant, scrupuleusement, chaque mot…La progression des arguments se montre en six parties réfléchies et que tout un chacun peut retrouver selon ses propres interrogations. Toutes les attentions et précautions ont été prises puisque « partager » reste l’acte social SUPÉRIEUR. Rien ne lui arrive à la cheville…

-------------------------------- entendons et voyons plutôt !!!

La part donne le départ : - Partir c’est répartir : -

La partition ou la répartition ? - Rester toujours partie prenante :

Chacun sa part ou chacun à part ? – Tout est donc réparti et c’est bien parti…

………………………………….************

La part c’est le départ :

Le départ c'est chacun quitte sa part

Celle qui le prive de la présence de tous les autres

A peine le départ est-il départagé

Que partager se met à tout répartir

Et voici comment tout se répartit

Équitablement impartialement

Répartir c'est juste d'accepter de partir

De partir de ces préjugés qui

empêchent que la société ne commence

qu'aujourd'hui ne commence

pour et avec

chaque part qui exige liberté égalité fraternité

………………………………….************

Partir c’est répartir :

Partant partout c'est parti

Dès que tu es partant

toutes les parts sont prises en compte

La part des autres t'a fait prendre parti

La participation de ta part,

sans sur l'autre empiéter,

permet que resplendisse la

toute particularité de ta part

que ton plus que trésor

- toi- même – soit entièrement préservé

lorsque le particulier de la part de chacun

l'est tout autant que la tienne.

………………………………….************

La partition ou la répartition ?

vouloir ta part plus que la réalité

détruit ta part et celle des autres

au lieu de départager

la partition a pris la place de chaque part

comme de toutes – tout le monde est donc perdant !

………………………………….************

Rester partie prenante :

chacune des parties

qui te prennent tant à parti

déchirent le futur et détruisent

trop bêtement chaque individu

soit tu restes partie prenante

de partir de répartir

comme de répartir chaque réparties

- grande littérature ça s'appelait ! -

soit tu restes partitif des parts

qui tuent l'associé-té

tu deviens le crétin de l'économie

donc un cinglé capitalo

qui crée la dissociation toute

la séparation achevée des parts

alors qu'il suffit de se départir pour partir

à tout répartir…

………………………………….************

Chacun sa part ou chacun à part ?

Chacun sa part c'est mieux

que chacun à part

et la dissociété fout tout le monde à part

à part que tout le monde parte

réellement dans l'harmonie sociale

à partir de ré-partir

à partir de se dé-partir

là où départager de partager

se passe concrètement,

très précisément partout partant c'est parti,

c'est parti partant partout,

où…ceci représente le synopsis du " Contrat Social "

qui n'a jamais été signé

et surtout jamais dit à haute voix

aux oreilles de tous –

donc n'existe assurément

que dans notre tout proche futur …

.......…tout de suite, oui à l’instant, maintenant - c’est parti…

..

………………..Tout est donc réparti et c’est bien parti…

....

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

chacun sa part = plus personne n'est à part

chacun sa part = plus personne n'est à part

partager c'est départager

partageons non le mensonge mais la vérité véritable

seul le refus de la répartition est confus...

où l'on comprend que sans le travail pas de création de valeur...

à conjuguer sans cesse

partager c'est refuser les préjugés : qui veut partager des préjugés ?

exercice sous-pratique de départager - donc commencer la Justice de partager

Publié dans Victoires**

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article