Perdre sa mémoire sur internet ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Perdre sa mémoire sur internet ?

L’information roule que les utilisateurs de smartphones ou de tablettes ont, aujourd’hui, de plus en plus de mal à se souvenir des numéros de téléphone, mobile ou fixe, importants. Un phénomène appelé « amnésie numérique », selon une étude menée par le cabinet de sécurité informatique Kaspersky.

Les archivistes en croisade contre l’amnésie numérique

Selon cette étude, réalisée en ligne auprès de 1.000 personnes âgées de 16 ans et plus en février et mars 2015, 48 % des Français, tous sexes et tranches d’âge confondus, ont oublié le numéro du domicile où ils vivaient à l’adolescence et 51,5 % ne connaissent pas celui de leur travail.

Pire, la majorité des Français connectés ne connaissent plus non plus par cœur des numéros de téléphone de première importance, comme celui de leurs enfants (58 %), et pour un tiers d’entre eux celui de la personne qui partage leur vie.

http://www.stresshumain.ca/documents/images/Impact%20stress%20m%C3%A9moire/AttentionDivis%C3%A9e.gif

…lorsque l’attention est divisée…
http://www.museum-marseille.org/images-marseille_fichiers/cerveau_memoire_declarative.gif
les mémoires déclarative et procédurale
http://psydoc-fr.broca.inserm.fr/colloques/cr/stressimmunite/Thurin1.GIF
stress contre mémoire – c’est l’un ou l’autre !!!
http://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/builds/images/rte/RTEmagicC_11672_02-02_txdam33097_9dd4e4.jpg
encore plus ennemi, le stress intérieur + le stress extérieur réunis…
Ces données disparates se retrouvent toutes pour énoncer que Internet serait comme une « extension du cerveau »…
Enfin, uniquement pour qui se laisse faire. Il reste, en effet, tout à fait possible de RÉSISTER au simplisme numérique : tout naturellement en cherchant à tout ressentir et à vivre tout au maximum. Émotions et sentiments comme système immunitaire aux propagandes !!!

« Notre incapacité croissante à nous souvenir des numéros importants parce qu’ils sont juste à un clic de distance nous laisse extrêmement vulnérables dans le cas où le dispositif est perdu ou volé, ou les données compromises », remarquent d’ailleurs les auteurs. D’autant plus que, s’ils perdaient ces informations ou l’accès à celles-ci, 17,6 % des Français déclarent qu’ils ressentiraient un « état de panique ». Alors que ces données sont pour la plupart stockées uniquement dans leur smartphone.

En lecture inconsciente - cet « état de panique » devient, d’ailleurs, plus compréhensible lorsque nous savons que 71,9 % des Français affirment utiliser Internet comme une extension de leur cerveau, ce chiffre dépassant les 83 % chez les jeunes âgés de 16 à 24 ans. Ce qui les livre à des figures despotiques telles « le dispositif » et « avoir un clic de retard »…donc dans la spatialité de l’attention trop hachurée, erratique, divisée contre elle- même, etc.…- se placer toujours en situation de stressabilité maximum.

Se décharger de tant de tâches sur la machine ne crée pas,pour cela, un lien d’intimité genre elle fera attention à moi, me rappellera à la mémoire, me soutiendra, préviendra, guidera, etc. Rêve numérique qui oublie que nous ne recevons, dans ces cas, que les services que nous nous sommes fatigués à demander et formuler clairement. Et ne jamais oublier que c’est ainsi que l’architecture informative fonctionne.Pas dans l'autre sens.

D’où – « effet Google » qui affaiblit tant la mémoire à force de toujours recourir à Internet pour trouver rapidement des informations. Puis, « l’amnésie numérique », telle que la décrit Kaspersky, qui est « le fait d’oublier les informations que nous conservons dans un appareil numérique ».

http://www.coupon-promo.fr/actualite/sites/default/files/images/ce_que_vous_devez_savoir_concernant_la_memoire_dun_smartphone.jpg

http://images.slideplayer.fr/2/516905/slides/slide_7.jpg

Nous omettions deux choses :

1) -- L’effort de recherche, avec notre propre corps entier, est très constructif. Il nous apprend plus que nous le croyons. Oui, il nous apprend le tangible, le sensuel, le palpable – tout ce qui prend le temps de…respirer. Ce que l’impatience nerveuse à vide nous désapprend. Et, nous privant de notre vaste sensibilité, nous robotise à fond. D’où le ridicule en grand de ces crises nerveuses-compulsives dites amnésie numérique !!!

Les parades sont pourtant joyeuses : ainsi, anecdote, lorsque je dois patienter dans une file pour régler à la caisse. Je fais défiler tous les articles en calcul mental. Suite d’images avec des chiffres qui font des loopings, se casent arabesques ici, se retiennent là, recommencent d’autres acrobaties oui de la beauté en barre. Etc. S’ajoutent, enfin, au total à droite. Évoluent vers la gauche en ajoutant le chiffre après la dizaine transformé toujours (même en passant au centaine, millier, etc.) en un chiffre entre zéro et 9…etc. etc…. et le goût extrême d’entendre annoncé le total que vous saviez déjà. Parfois – exceptionnel – vous détectez même l’erreur de la calculatrice. Et prenez le droit de revoir la liste avec toujours un remboursement. Gai savoir donc – surtout face à la castration de l’amnésie numérique…

2) -- Nous conservons les capacités innées de nous auto-créer des systèmes de défenses afin de toujours garder une mémoire intacte, joyeuse, ludique, curieuse, affutée, espiègle ou vigilante (que seul l’accident externe peut abimer) :

***** organiser sa mémoire ( telle un muscle qui se travaille…) oui comme une contrée de plaisirs, comme une danse qui adore travailler efficacement, comme un contentement de soi, etc…la mémoire…

……………oui exactement comme l’extrême joie de se rencontrer soi-même !!!

….

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

interruptions - ce que l'on ne gère pas

interruptions - ce que l'on ne gère pas

c'est gomme ça ?

c'est gomme ça ?

mémoire et amnésie

mémoire et amnésie

la mémoire nous cherche tant – d’où difficultés de communication

la mémoire nous cherche tant – d’où difficultés de communication

comment vaincre pour toujours son anxiété ?

Publié dans sentez la santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article