Pourquoi tant surévaluer le coût de l’immigration ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Pourquoi tant surévaluer le coût de l’immigration ?

Régulièrement, nous est agité les immigrés comme causes de tous les malheurs. Malheureusement, les images sont bien trop surdimensionnées : pas du tout à leur taille. Ainsi, il y a un mois nous était agité que les immigrés ruinaient le pays. Le gouffre. L’abîme : mais oui il coûte la somme insurpassée en tout de…38,3 milliards d’euros par an (…ce qui en plus est faux, comme l’article va le montrer). Mais – effets de rémanences mémorielles – là-dessus nous est asséné que la pollution de l’air coûte, à la société, 101,30 milliards d’euros par an. Ce nouveau chiffre DÉCRÉDIBILISE l’ancien coût des immigrés…oui le pays n’est plus en faillite, ruiné, au bord du gouffre par le pétrole-vampire, le poids des lobbies et les constructeurs. Le coût augmente vont juste bailler les dormeurs au pouvoir…Cependant, le chiffon rouge du coût de l’immigration ne peut plus être agité. Désormais !!!

Juste le moment de voir de près ces chiffres trop agités. Pour ce faire, nous avons préféré la présentation, et par ordre alphabétique, de 1) négatif, 2) neutre, 3) positif…Oui les thèses à charge. Les études plus éloignées. Et les enquêtes qui envoient dinguer les présentations à charge en démontrant que les immigrés…oui cela enrichit le pays.

1) - à charge – les immigrés coûtent une fortune.

Le défaut de toutes ces analyses est ce dont elles NE PARLENT PAS. Se rétrécissant aux purs formulaires budgétaires de ce qui devrait être : soit, surtout, les dépenses prévues (….mais non effectuées) envers les immigrés. Ce qui doit se soustraire est donc bien omis : toutes les recettes. Et les prestations légalement permises mais jamais réclamées (les non-recours). Etc. Ainsi, de l’initiative, pour les pauvres, de l’Observatoire DEs NOn-REcours aux droits et services (Odenore) qui, dans son rapport de novembre-décembre, a estimé à 63,253 milliards d'euros le total annuel des prestations sociales destinées aux pauvres. Mais – judicieuse nouveauté – a comptabilisé un total de 10, 855 milliards d'euros de non perçus (ce que l’Observatoire nomme les non recours). Les pauvres ayant droit légalement à ces prestations ne les ont pas du tout réclamées : soit 17,16 % du total***. Pour les immigrés de prévoir, a priori, une diminution de 17,16 % du total du coût final, ne parait pas du tout exagéré.

*** coût : 84 milliards d'euros annuels. Absurdement surestimé

http://www.polemia.com/84-milliards-cout-budgetaire-de-limmigration-selon-le-rapport-posokhow/

Ainsi, à force d’intégrer toutes les supposées négativités de l’immigration, les calculs parviennent à comptabiliser plusieurs fois les autoproclamées nuisances. Et pire, à omettre des recettes qui viennent amoindrir les coûts…purement budgétisés. Soit affichés, au départ, par la loi. Et non ce qui en est, ensuite, concrètement réalisé. ce rapport dessine jusqu’où aller trop loin dans l’idéologie très partiale et inobjective…

*** Inutile de s’attarder sur le coût de 70 milliards d’euros – prôné par le F.N. Mêmes défauts de partialités et d’omissions de chiffres

*** 38,3 milliards d’euros = 2 points de P.I.B.. Estimation très récente de Juin 2015 avec 2 vidéos à l’appui. Et ce lien ci-dessous de déni du réel

http://www.planet.fr/actualites-couts-et-benefices-de-limmigration-un-deni-de-realite.832988.1557.html

////// Tous autres détails dans le lien ci-dessous :

http://www.imagiter.fr/article-accuser-tout-discours-qui-dit-que-les-pauvres-sont-des-voleurs-113440702.html

………………………………….%%%%%

Afin de faire le lien avec les témoignages neutres, citons ce … « il est aussi notable que, même en admettant des chiffres négatifs, les ordres de grandeurs restent relativement faibles. Un million d’immigrés représenterait un coût, sur l’ensemble de leur vie, d’environ 7 à 9 milliards d’euros, c’est-à-dire équivalent à seulement deux années de subventions à l’audiovisuel d’État. » Quelle catastrophe nationale donc que les immigrés ne coûtent pas plus que la télé…

http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/quel-est-le-cout-de-l-immigration-138779

%%%%

2) Les études neutres ? Pour cela il suffit, au départ, de poser les bénéfices et les coûts de l’immigration afin de rester équitable et..crédible.

**** Pas de coût final pour le budget français

Bigre , quel chaos soudain….les immigrés ne pèseraient pas sur l’argent public. Ce sont, alors, de tous autres personnages qui usent d’un excès de poids…et ont tout intérêt à ce que l’attention collective se détourne d’eux. Les immigrés comme épouvantails de diversion ? …à citer : « Parmi les autres coûts supplémentaires, certains calculs intègrent la couverture médicale offerte aux sans papiers, estimée à 800 millions d'euros, ou encore le milliard d'euros destinés aux zones d'éducation prioritaire, à population majoritairement immigrée.

Pour autant, additionner les dépenses ne suffit pas à mesurer l'impact de la population immigrée dans le budget national, il faut aussi prendre en compte les gains entraînés. La première génération d'immigrée à elle seule représente 20 milliards d'euros annuels de taxes sur la consommation, sans même compter l'impôt sur le revenu et le besoin de main d’œuvre auquel cette population répond. En intégrant ces indicateurs, les dernières études publiées montrent ainsi que l’immigration n’aurait pas de coût pour le budget français.

(source : Capital de Février 2015)

**** Affronter les idées reçues. Oui refuser de recevoir ces idées qui se croient reçues d’avance.

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/08/06/sept-idees-recues-sur-l-immigration-et-les-immigres_4467506_4355770.html

« Sommaire des idées reçues


1. « Il y a une hausse massive de l'immigration en France »
2. « Il y a une "explosion" des arrivées de migrants en Europe depuis deux ans »
3. « La France accueille plus d'immigrés qu'ailleurs en UE »
4. « La citoyenneté française est "bradée" »
5. « Les immigrés viennent massivement "toucher des allocations" »
6. « On accorde le RSA à tous les étrangers dès leur arrivée »
7. « L'immigration ruine les finances publiques »

http://www.challenges.fr/economie/20141215.CHA1525/l-immigration-ca-coute-ou-ca-rapporte.html

Très proche du réel ….l’analyse dit : « même en voyant les choses en noir, mais en demeurant neutre, les immigrés c’est un surcoût de 0,52 % du Pib. Si loin donc des 2 % récents ou des 4,3 % des calculs « à charge »

%%%%%%%%%%%%%

Afin de faire le lien avec les témoignages neutres, citons de l’OCDE Organisation pour le commerce et le développement économique.

… «Ramener le taux d'emploi des entrants au niveau de celui des travailleurs natifs représenterait un gain fiscal notable et un impact budgétaire sur le PIB de 0,5% en France." Si l’immigration était considérée telle un investissement non un poids des gains (non des coûts) en adviendraient…’"Augmenter le taux d'emploi des immigrés au niveau des personnes natives du pays entraînerait des gains financiers substantiels dans de nombreux pays européens de l'OCDE, en particulier en Belgique, en France et en Suède, qui verraient un impact budgétaire de plus de 0,5 % du PIB »….voilà le coût des discriminations à l’embauche – ce n’est pas là le coût de l’immigration mais de la stupidité des préjugés !!!

http://www.economiematin.fr/news-cout-immigration-france-ocde

%%%%%%%%%%%%%%

3) enquêtes positives :

http://www.capital.fr/enquetes/dossiers/le-vrai-cout-de-l-immigration-en-france-1030475

« Disons-le tout net, ce dossier ne s'inscrit pas dans cette bipolarisation passionnée. Son objectif est d'essayer de répondre sans idée préconçue ni prévention idéologique aux questions que pose l'immigration dans notre pays d'un point de vue économique. Quelle est au juste la contribution réelle des étrangers et de leurs descendants (ceux que l'on appelle couramment les deuxième et troisième générations) au développement de notre pays ? Quelle proportion de prestations sociales consomment-ils ? Pourquoi une partie d'entre eux ne parvient-elle pas à trouver sa place dans notre société ?

Les réponses ?

Sans ses immigrés, la France ne serait pas la cinquième puissance économique du monde. Loin s'en faut ! Au classement de la richesse nationale, elle serait distancée par le Royaume-Uni, l'Italie, le Brésil et peut-être même talonnée par la Russie. Cela tient à une simple question arithmétique. Selon les calculs de Michèle Tribalat, les étrangers accueillis sur notre sol depuis 1960 représentent aujourd'hui avec leurs descendants une masse de près de 10 millions d'habitants, autrement dit 15% de la population. Or, comme les 55 millions d'autres, ces personnes consomment des biens, travaillent, se logent, bref, nourrissent l'activité dans l'Hexagone. D'après les estimations de Lionel Ragot et Xavier Chojnicki, deux des rares économistes à avoir travaillé sur le sujet, les seuls immigrés de première génération ont acquitté en 2005 un peu plus de 18 milliards d'euros de taxes sur la consommation, c'est-à-dire proportionnellement presque autant que le reste de la population. Autant dire que, sans eux, bien des entreprises devraient fermer leurs portes, faute de débouchés. »

Bigre : que reste-t-il du discours déjà si obsolète du F.N. après ces vérités toutes simples ?

« Selon le cabinet Goodwill Management, la «diversité des ressources humaines» fait en effet bondir la rentabilité des entreprises de 5 à 15%, en fonction des types d'activité ». Les immigrés à la porte ce serait, en conséquence, un recul de 10 à 30 % des rentabilités ? Pas intelligent du tout comme politique !!! Qui se recouvre et se tartine de ridicule : fuir le réel à coup de fantasmes alimente la fiction cinématographique. Pas le réel.

Voir aussi ces liens ci-dessous

http://www.atlantico.fr/decryptage/immigration-est-elle-plaie-ou-bienfait-economique-pour-france-acrithene-881188.html

Ce tableau intègrement intégral démontre à quel point l’immigration est agitée – déloyalement - afin de nous détourner des vrais problèmes. Et déjà de les formuler :

………….. …………….. %%%%%%%%%

http://www.20minutes.fr/societe/1585103-20150413-droit-asile-cour-comptes-denonce-cout-politique-francaise

Ne surtout pas omettre que sont inclus dans ces « coûts » d’immigration toutes les démarches qui précèdent les reconduites aux frontières….la Cour des Comptes dans son rapport d’avril 2015 rapporte ceci : « Pour les déboutés, le montant des dépenses «serait équivalent à celui consacré aux demandeurs d'asile», à savoir un milliard d'euros par an et un coût moyen par débouté «allant jusqu'à 5.528 euros». De ces calculs découle une facture globale de 2 milliards d'euros par an. » Donc à déduire du coût de l’immigration pour le classer dans une autre rubrique…ceci concernant la politique intérieure de la France et non pas les dépenses internes des immigrés.

http://www.imagiter.fr/article-comment-l-immigre-a-ete-invente-de-toutes-pieces-2-2-111657974.html

http://www.imagiter.fr/article-comment-le-racisme-a-ete-invente-a-coups-de-mots-1-2-111612149.html

http://www.imagiter.fr/article-victoires-si-on-est-ne-quelque-part-c-est-toujours-ailleurs-111657892.html

…………………………………….%%%%%%%

Ceci nous remet en train tout un ensemble de questions qui ouvrent tant de porte. Et qui commence par : qu’est-ce qu’un immigré ? Où commence et ou finit cette appellation non contrôlée ? Tout étranger résidant en France est-il un immigré ou le compte en banque efface l’appellation ? Etc…

Et pour le niveau plus mondial, les questions fusent :

Les multinationales ne sont-elles pas aussi des immigrantes clandestines ?

Les spéculations financières ne sont-elles pas aussi des immigrantes clandestines qui coûtent une véritable fortune aux pays ? Et ne lui rapporte jamais rien ?

Et l’absurdité insurpassable de la privatisation des gains (si l’économie gagne je prends tout) et de la nationalisation des pertes ( si je perds l’argent public, donc vis impôts, me paie tout) ne fait-elle pas 1 000 fois plus de dégâts que toute immigration même fantasmée ?…

Ainsi, de ne parler que d’une forme très visible d’immigration et d’oublier la forme invisible vraiment virulente et qui nous coûte tant – c’est vraiment se recouvrir du voile d’un leurre. S’auto-berner. Et fuir à fond le réel. Dont, le F. N. (Front National )qui ne veut ni d’un revenu universel d’existence à 2 000 euros par mois pour tout le monde, ni les revenus maximas garanties, ni les partages des plus-values, ni la reprise de la dominance politique sur les multinationales, ni la fin de la civilisation unique du profit, ni les biens communs, ni rien qui ne puisse réparer toutes ces tromperies visuelles…et donc ne travaille que pour les dominants. Et non contre eux…

Ultime preuve ?

Il est des pans de la vie sociale dont on ne parle pas alors que nous devrions. Ainsi, le coût vraiment énorme de la pollution de l’air 101,30 milliards d’euros annuels qui se montre bien supérieur au montant des prestations sociales pour les pauvres. Et tellement plus élevé que les prestations sociales et de santé dédiées aux immigrés…et, le trucage idéologique de s’acharner sur les pauvres et les immigrés qui seraient un poids pour la société. Pas du tout – ce n’est pas vrai. Le vrai poids pour la Société sont les LOBBIES et donc pour qui ils travaillent… ces pétroliers et constructeurs de véhicules qui ne font jamais d’efforts substantiels afin d’inverser les coûts pour la santé, etc. de la pollution. Eux, par contre, sont des vraies charges pour la société. Leurs têtes détraquées ont décrété qu’ils ne sont là que pour gagner de l’argent, et ce quel qu’en soit le… prix. Sauf que ces caprices irresponsables coûtent de plus en plus chers. Au détriment d’autres postes de dépenses urgentes : comme la vraie aide aux…pauvres.

http://www.imagiter.fr/2015/07/la-pollution-de-l-air-couterait-a-la-societe-tellement-plus-que-ne-lui-coute-les-pauvres.html

Si nous n’avions pas de réponses – c’est que nous ne bombardions pas les problèmes d’un surcroît de questions adaptées :

Pourquoi le F.N. non ne parle jamais du surcoût démentiel de l’armée d’occupation des multinationales ?

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L’ÉCONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

pourquoi y a-t-il plus d'immigrés que d'étrangers ? Réponse dans l'article.

pourquoi y a-t-il plus d'immigrés que d'étrangers ? Réponse dans l'article.

les immigrés rapporte oui rapporte 60 milliards d’euros chaque année à la farnce

présentation biaisée

omet de soustraire les bénéfices apporté par les immigrés...le coût est donc surévalué

le pompon que de très mal compter...

Publié dans sociéte

Commenter cet article