La culpabilité est une spoliation

Publié le par imagiter.over-blog.com

La culpabilité est une spoliation

Ou plutôt la culpabilisation. Et sa tentative de l’insinuer en nous. Cet acte prémédité d'imposer aux autres de subir à leur place les conséquences de leurs choix – dénude ces personnages qui se cachent de tout. Afin de croire diriger le monde…comme virtuellement.

Si nous nous sentons coupables. Que nous sommes culpabilisés. Nous sommes donc harponnés. Si nous ne nous sentons pas coupables DE LEURS ACTIONS, comme de leurs mentalités – ils n’ont que peu de prises sur nous. Le premier exemple qui saute au cerveau- c’est « la » dette. Voilà une dette qui est entièrement le fait des politiques, des effondrés médiatiques et des financiers fous. Ce sont eux qui ont créé les déficits en pompant, déraisonnablement, l’argent public. Ce sont eux qui ont instillé des lois anticonstitutionnelles et qui n’ont toujours pas l’accord de l’écrasante majorité. Ce sont eux qui, à travers l’usage délinquant des institutions, prétendent les résorber ces déficits qu’ils ont créés. En les augmentant toujours plus. Par leurs concupiscences incontôlées…Et – enfin – ce sont toujours et encore eux qui osent voler les intérêts usuraires de la dette. Qui n’est que la leur de A jusqu’à Z. Donc, ils causent les déficits, les alimentent et les enflent, en profitent à fond par des intérêts impossibles à payer. Et ils voudraient que nous nous sentions COUPABLES de « leurs » prédations ? Alors que, dans ce descriptif très objectif, à aucun moment, nous ne voyons un centimètre de notre museau. Comme l’ombre d’un seul petit doigt. Nous ne sommes pas responsables de cet état. Du tout. Au contraire, nous en sommes les victimes. Et on nous doit totale réparation. De cette réalité remise à l’endroit …oui ce sont eux les seuls et vrais coupables !!! Pour preuve, en 1973 la dette était de zéro : la dette a donc bien été « construite », depuis !!!

C’est par la culpabilité qu’ils tiennent les peuples sous leurs politiques illégitimes !!! Il faut nous LAVER de tous ces immondices que ces dirigeants déversent sur nous. Au lieu de déraisonner « C’est la crise »…comme un mot qui, à lui seul, ferme toutes les portes, sépare tout le monde de tout le monde et clôt tout débat avant même qu’il ait pu commencer. Il n’y PAS DE CRISE globale. Car, à la question : la crise pour qui ? la réponse est…« pas pour eux » en tout cas…Ce qui avoue qu’ils s’engraissent tellement illégalement - que c’est tout le contraire d’une « crise » pour eux. C’est une prédation antisociale qui rapporte et doit être fermement punie. En conclusion : la seule « crise » c’est notre…sentiment de culpabilité. La sortie de la crise c’est la disparition de cette culpabilité. Et les voir, froidement, tels qu’ils sont : des délinquants institutionnels (qui ont déformé les institutions pour qu’elles deviennent délinquantes)…et qui ne méritent que la prison ou la mise immédiate sous tutelle financière.

Voyons-les agir : ils osent des guerres injustes et injustifiables, causes de la mort de tant d’enfants, envahissent illégalement des pays, les pillent, utilisent inhumainement des réfugiés afin de semer le désordres partout, ruinent des pays par des politiques aberrantes du F.M.I. et ne stoppent ni ne réparent jamais leurs dégâts, utilisent le déshonneur absolu de la « socialisation des pertes » (avec donc une immédiate « contrepartie » - soit, la mise sous tutelle et la saisie des avoirs pour…irresponsabilité économique mettant en danger la vie d’autrui…)…etc. la liste de leurs prédations est trop longue. Ce sont des voyous constitutionnels, eux seuls doivent recevoir les services des… forces…publiques, oui de la police…républicaine. Poursuivis tels des fauteurs de troubles, dispensateurs de dégâts collatéraux et…centraux, émeutiers intellectuels, assistés permanents de la société…ils ne sont que coupables et coupables. Et nous non culpabilisables.

La culpabilité est une spoliation, une dépossession, un dépouillement, un captage, un dol, un vol, oui une confiscation de nos « vraies » vies. Tels que nous sommes véritablement. C’est donc l’auteur(e) de ces flagrants délits le/la…coupables évidents. Toujours plus coupables de vouloir (en plus) dévier, dériver, projeter sur autrui leur propre vide intérieur, etc. Et non les culpabilisé(e)s…qui doivent recevoir, elles/eux, des milliards de milliards de sierras de dollars en répara$tion !!!

Le mécanisme d’instillation du virus (de culpabilisation par les vrais coupables !) est à la portée de la compréhension de tout le monde : C’est eux-mêmes qui en ont fait le cinglant aveu : ainsi de nommer « conspirationniste » qui ne mène aucune « ententes illicites préalables » (punies par la loi) – mais qui tente de démontrer ces prédations illégales – c’est un coup de force d’esprits enfantins. Incapables de parvenir à l’âge adulte. Juste aptes à répéter le mot sans cesse. Sans le démontrer jamais. Mais afin de le coaguler dans l’impossible : que les innocents sont les seuls coupables, que la paix c’est la guerre et le vol l’honnêteté. Qui reste inaccessible à « leur » culpabilisation (aussi illégale que la diffamation nommée «conspirationniste» passible de milliards de milliards, etc. de dollars de dommages et intérêts !!!) ne fait que…rire de telles agitations qui condamnent juste qui les pratique. En clair, qui ose « conspirationniste » a quelque chose (ou plus) qui ne va pas du tout dans sa tête. Le doigt accusateur le montre et personne d’autre. Et basta !!! Qui n’aura « pas été » calomnié de « conspirationniste » à 50 ans aura donc…perdu entièrement sa vie !!!

Bien – afin de clore, nous allons voir des techniques (pas toutes – il ne faut jamais instruire les salauds qui se cachent derrière des faux cons…) afin de détruire définitivement la machine à culpabiliser

« La culpabilité que l’on tentera de réveiller en vous, ou d’augmenter à un degré intélorable, sera l’objet précis de votre révolte. Vous ne pourrez réellement, commencer votre voyage qu’en expiant d’abord la faute d’avoir subi le principe spoliant de la culpabilité. Vous créerez de cette manière une nouvelle innocence, dont vous serez le père-mère immaculés (p. 59 – Alain Jouffroy – De l’individualisme révolutionnaire, Mai 1975). »

Comment se passe, alors, cet assainissement merveilleux de nous-mêmes ? Lavés des inhumaines prédations crasses des dirigeants ? Protégés des illégales propagandes ? Déjà, ne plus refuser de savoir que, sans les classes moyennes ennemies de leurs propres vies, et aides inconscientes et irresponsables de leurs propres ennemis, qui, en quelques années, les auront spoliés de 40 % de leur patrimoine – le capitalisme destructeur n’existerait plus. Être aussi masochistes se paie par un effondrement intérieur. Comme la peur du …fantôme…soit cette terreur puérile du…déclassement (…cet œil illégal du maitre qui vous inflige un numéro erroné de classement…n’est-ce pas le contraire d’un esprit adulte ?) – qui n’ose affronter, en face, que ces êtres sans consistance ont PEUR atrocement des… pauvres. Tristes vies toutes de…faux-semblants !!! Ces inexcusables classes moyennes sont porteuses et vectrices des virus dommageables des propagandes. Il n’est plus très sain de les supporter dans ses entourages. Voyons-les…sans regard(s) errer partout, n’apercevant jamais l’humain, ne clignotant que sur les objets, insensibles à tout. Déraisonnables au point que plus aucune parole ni aucun écrit ne peut les atteindre : égarés à jamais. Inutile de perdre du temps : nous avons, là, le modèle même des… coupables !!!l. Puisque, sans regard, sans un œil vivant derrière, sans une sensibilité toujours au seuil de l’attention – il n’y pas de pensée possible. Les plus que décevantes classes moyennes sont « pensées » - elles ne pensent pas !!!

La culpabilité est une véritable spoliation – un braquage de nos vies. Un acte si répréhensible qu’il nous livre, à jamais, le visage des …fautifs.

« La révélation vient toujours d’en bas. Du sol même où nous marchons, du lit où nous dormons, de la table où nous écrivons, de la femme que nous embrassons, de l’océan et des tombeaux. Chaque fois que j’ai entendu un homme, une femme diminuer en paroles l’importance de quelqu’un, de quelque chose, chaque fois que j‘ai assisté au spectacle affligeant du rabaissement des absents, j’ai toujours considéré qu’il était de mon ressort de faire entendre la parole de ces insectes, de ces vers de terre (p. 51 – Alain Jouffroy – De l’individualisme révolutionnaire, Mai 1975). »

Par conséquent – qui ne sait que rabaisser tout le monde, calomnier les absents, ne pas supporter le bonheur des autres, oser que la gentillesse, la générosité, la spontanéité, la sincérité ou l’enthousiasme…etc. sont de très graves défauts – oui présente tout le faciès du vrai coupable. Qui ne sait, par tropisme de frénésie, que vouloir culpabiliser les autres…tellement cette faute interne le ronge. Et que son futur va être de s’empêtrer dans des sacs de nœuds inextricables. De tous ses mensonges accumulés…

En effet, incapable de penser que nous puissions être si différents de lui/elle, elle/il vont craindre, fiévreusement, le juste châtiment. De toutes leurs prédations. Qui n’arrivera jamais sauf de les éroder sans cesse. Les ennemis d’eux-mêmes…Comme si nous avions du temps à perdre avec ces ex-dominants…

Le futur du social, lui, se dévoilant merveilleux… et ils s’en seront, si stupidement, auto-exclus – alors que ce resplendissant social…

………………réunit déjà tout ce qui a réussi antérieurement ?

%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Sas oublier … :

http://www.institutdiderot.fr/wp-content/uploads/2015/09/Le-Monde-des-Livres-21-08-2015.pdf

https://infokiosques.net/spip.php?article14

« De la misère en milieu étudiant »…cette misère, aujourd’hui, c’est celle des classes moyennes. Qui font tout pour s’y enfoncer toujours plus.

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

La culpabilité est une spoliation

« De la misère en milieu étudiant »…cette misère, aujourd’hui, c’est celle des classes moyennes. Qui font tout pour s’y enfoncer toujours plus.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

vandercapellen alain 01/12/2015 11:54

je trouve ce blog / site très intéressant, merci et continuer

imagiter.fr 06/12/2015 04:32

bonjour, je vous remercie - et espère avoir un suivi de cette appréciation positive.