Qu’étions- nous en train de devenir ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Qu’étions- nous en train de devenir ?

Est-ce là l'aboutissement de notre « civilisation » ? Qui a trouvé la fenêtre de le voir et savoir, de le prendre et comprendre…redevient heureux contre marées et vents... La lucidité c’est la douce caresse qui ressemble le plus au soleil…

..

Perdre entièrement nos vies c’est ne pas voir ce que nous sommes devenus.

...

Et de parcourir l’actualité avec cette humble joie au cœur fait saisir tous les liens à la fois : plus ils cherchent à nous dissimuler la réalité causée par leur seules et uniques prédations et plus ces causalités se rendent visibles. Ils n’ont plus que des attitudes de perdants : acheter des fortunes des médias « dominants » auxquels plus personne de sérieux ne croit c’est jeter de l’argent par les fenêtres. Payer des fortunes des spécialistes en propagandes et manipulations prouve juste qu’ils n’auront jamais les moyens de « ne pas » payer des autrement plus doués compétences de l’anti-propagande et anti-manipulation : pour résumer, ils ne nous renseignent plus que sur eux seuls. Complètement tressautés de projections psychologiques comme de condensations absurdes (dans le rêve c’est amalgamer tout sans souci de relations causales) qui disent le fait qu’ils se soient déjà enfermés à triple tour. Comme en prison oui. Bonjour la mauvaise conscience.

...

Avoir retrouvés nos vies c’est de voir ce que nous aurions pu devenir.

...

Des exemples parmi milles de dérives auxquelles nous sommes en train d’échapper : ces manifestations en Allemagne en faveur des réfugiés il y a eu tentatives de disqualifications pour … conspirationnisme (sic). Où serait le rapport (nous allons le voir atterrir même sur la table commune)… Quel manque complet de sérieux dans ces accusations à sens uniques ? Jamais prouvées. Justes assénées…Dire complotiste c’est avouer que peu importe les accusations pourvu qu’on ai l’ivresse. Ainsi, aux U.s. A, pour les dirigeants alcoolisés à l’impérialisme dur, l’écologie de terrain (pas celle des petits fours) est toujours complotiste, à moins que ce soit conspirationnisme, in ne sait plus trop vu leur bric à brac de chaos, etc. bref, ceci se traduit par « Il n’est nul besoin d’aller vérifier le CONTENU de cette écologie !!! » Cet infantilisme mental en devient inexcusable. Il ne suffit pas de dire pour avoir raison. Mirons : il n’est rien su des calomniés complotistes mais tout des peu scrupuleux diffamateurs. Prêts à tous les gangstérismes. On connaît bien l’escalade de la drogue de la corruption morale : on commence par un mensonge et on finit par le fix d’envahir illégalement des pays. Tout en endossant le déshonneur d’accuser les envahis de tout.

..

Est-ce là l'aboutissement de notre « civilisation » ?

..

Eh bien que de voilà des mentalités bunkérisées. Comment ce seraient des manifestants en Allemagne qui auraient déclenché, financé et fomenté des guerres illégales et injustifiables. Juste pour provoquer des réfugiés. Et donc aller manifester…en leur faveur…quand c’est compliqué…comment faire simple. Nous n’avons pas dit tout cela : mais si vous l’avez dit. Et pore. Agiter un mot comme un épouvantail magique c’est sombrer au fond de la bassesse ; vous avez dit même pire …soit - nous pouvons faire n’importe quoi car nous nous pouvons accuser de n’importe quoi. Le montage du loufoque conspirationnisme aura été l’opération marketing la plus désastreuse qui soit. Celle qui révèle le manque de sérieux complet, l’absence de réflexion adulte, le bricolage permanent afin de masquer maladroitement ses exactions du « système »– bref, l’aspect toujours très RÉPRÉHENSIBLES des comportements des prétendus dirigeants et de ceux qui les suivent…N’empêche que qui conspirent vraiment (oui oui même à payer pour faire gober les grosses ficelles d’anti-causalités ah oui les conspirationnistes sont ceux qui conspirent …pas du tout du tout ceux qui éventent, rationnellement, des ententes illicites, punies d’ailleurs par la loi !!! Un conspirationniste ne conspire pas, il voudrait que d’autres arrêtent de le faire – c’est tout !!!) eh bien, ils se sentent vraiment encerclés par leurs propres peurs. Quelles mauvaises consciences ils ont entassées… Le ridicule mot conspirationnisme avoue tout à leur place…

..

Que serions-nous devenus ?

..

Allez chez le psychiatre et entendez que qui dit conspirationniste est encombré par un énorme déni du réel. Et en refuse tout ce qui est rationnel et raisonnable – donc le protéger comme en protéger les autres. Tel que pour l’homophobie passée– dire conspirationnisme est passible, au minimum, d’une condamnation au tribunal.

..

Et dire que nous aurions pu devenir comme… « ça ». Le frisson de l’horreur de nous parcourir quelques secondes…mais l’impératif de revenir à nos…moutons…Pour nous prémunir de la perte, pour ne pas voir ce que nous ne sommes pas devenus..

..

Des extraits de Cyril Cossu dans "Être humain", qu'est-ce que cela veut dire ?.. ».

« Une multitude uniforme.

Une multitude en sommeil.

Une multitude d'hologrammes sans âme ni conscience.

Une multitude de robots centrés sur eux-mêmes.

Une multitude de machines programmées pour assurer leur simple Sur-vies.

Une multitude qui se reproduit et se transmet depuis des millénaires dans une prétendue évolution, essentiellement technique...

..

Les médias, à travers une mise en scène spectaculaire, nous abreuvent de messages réducteurs et d'allusions au réel uniformisantes et banalisantes, scellant par la même notre fausse quiétude.

Cette quiétude de nos vides, de nos manques à être, que nous recherchons dans le partage de l'ignorance, auprès du plus grand nombre, dans nos anti-démocraties de consommation.

Survivre devient un enjeu de prédations.

C'est ce que nous enseignons à présent aux enfants.

Considérer la sensibilité comme une faiblesse.

L'absence de scrupules comme une prouesse.

Écraser son prochain pour « gagner » son pain.

La Fin ou la Faim justifie les moyens...

Pour tirer son épingle du « jeu ».

Un « jeu » que nul n'a choisi en arrivant au monde, mais où notre société nous réunis tôt ou tard.

Comment Résister ?

..

Notre société a poussé à l'extrême une contradiction qui domine à présent tous les domaines de production sociale et culturelle : la pensée doit à présent se vendre pour exister...

Comment concilier ces impératifs économiques et le temps nécessaire à l'acte de penser ?

Nous sommes induits à penser en termes de profit économique, de «succès» commercial, ce mot d'ordre n'est plus ni moins qu'un paradoxe : la pensée, par définition, est subversive...

...

Dans ces conditions de supermarché, nous assistons simplement à la destruction du savoir, à la sacralisation du superficiel, de l'égocentrisme et de la médiocrité.

Survie alimentaire ou spirituelle ?

Nous sommes tous amenés aujourd'hui à faire ce choix en nous-mêmes, par delà nos fuites et nos dénis.

..

Ce choix, la majorité l'a déjà fait, il s'observe tous les jours dans notre ordinaire.

..

Dans les regards fuyants et les têtes baissées, les propos abscons et les attitudes infiniment grossières qui s'inscrivent à grande vitesse dans la banalité.


Que sommes-nous devenus ?

Est-ce là l'aboutissement de notre « civilisation » ?

"Être humain", qu'est-ce que cela veut dire ?

... C'est d'abord penser...

Et penser par soi-même...

Apprendre par soi-même ce que l'on ne nous apprend pas, interroger ce que l'on nous donne à apprendre comme étant autant d'axiomes ou de "vérités" indiscutables...

Qui parmi vous, parmi nous, a encore le désir et la vacuité de penser ?

Qui, parmi vous, parmi nous, ose encore se demander - « Être Humain, qu'est-ce que cela veut dire ? »

Cyril Cossu

Qu’étions- nous donc en train de devenir ?

La victoire ne pourra intervenir qu’accompagnée par la connaissance, la pensée indépendante, l’humanisme rationnel, la compassion, la solidarité, et

..

…………………………..… enfin la chaleur humaine.

...

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

..

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et"L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L’ÉCONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

tous pareils ? Parce qu'inégalitaires ? L'égalité seule permet toutes les différences...

tous pareils ? Parce qu'inégalitaires ? L'égalité seule permet toutes les différences...

quelle belle chose que la pluralité des médias

quelle belle chose que la pluralité des médias

C'est notre façon d'être au monde qui détermine la façon dont nous le traitons et dont nous-nous traitons nous mêmes. Notre existence ne retrouvera son véritable sens que lorsque chacun d'entre nous sera enfin à même d'assumer sa propre responsabilité à la Vie.

"Être humain", qu'est-ce que cela veut dire ?...En France, comme partout ailleurs, nous sommes de moins en moins invités à participer aux logiques qui nous gouvernent, nous n'interrogeons plus nos modes de vie, trop occupés à assurer dans l'urgence notre subsistance ou à consommer des plaisirs sans enjeux. Nous nous enfermons

l’atroce misère oui des classes moyennes fuyant toutes pensées parce que chaque pensée les accuse.

La propagande c’est traiter les humains comme du bétail. Comme des détails.

là-dedans nulle ententes illicites ?

La musique a été suicidée - où est la révolte de ces donneurs de leçons ?

Commenter cet article