L’immortalité pour quoi faire ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

L’immortalité pour quoi faire ?
L’immortalité pour quoi faire ?

Technologiquement, nous allons pouvoir vivre l’immortalité. A condition que le cerveau devienne machine. Qu’il soit débiologisé. Ce qui pourra stopper le vieillissement. Mais, est-ce encore vivre que de trainer un corps ainsi décérébré ? Pour en faire quoi de cette immortalité ? La plus grande des solitudes possibles ? N’est-ce pas, plutôt, juste afin de répondre aux injonctions technologiques ? Comme d’habitude, ce qui est artificiel se dit naturel…comme « un prolongement naturel (sic) des sciences et des techniques ». Qui n’est jamais naturel n’a que ce mot à la bouche ?

..

Où sont les réels besoins humains dans cette machinerie ? Les a-t-on interrogées une seule fois, et écoutées les réponses, à ces aspirations spontanément exprimées des femmes et hommes ? Et tout ce qui refuse les régulations (ce qui semble régulier, loyal, réglo, correct) ou des règlementations (mettre du réglo, du franc et du « droit » dans les rapports sociaux) signe toujours qu’il veut tromper, utiliser à des fins inavouables les biens communs, mystifier ou duper, etc. Une réglementation intelligente ne peut nuire. Une absence de régulation nuit toujours. Pour quoi en faire de l’immortalité doit être la formulation centrale d’une régulation. Une vidéo jointe, ici, qui ose, pour la première fois, mais que peut un non technicien dans un monde « séparé » de sciences et de techniques ? La posture de mise hors débat de tous les sujets gênants de la technique n’est pas une attitude franchement démocrate. Trop suspecte. C’est l’argent collectif qui permet la technologie, la société a donc son mot à dire. Le comportement de placer hors des débats les enjeux (pour quoi faire ? est-ce bien une amélioration du bien commun ? et où sont les écoutes de nos besoins ? etc.) est clairement délinquant. L’argument ils n’ont pas nos connaissances est d’une telle malhonnêteté qu’il faut s’en méfier. Utiliser des méthodes scientifiques ne rend pas, automatiquement, moral pour les autres. Sachant ce qui est le mieux pour eux. Le débat des « buts » de la technologie appartient à tout le monde. Puisque la technologie peut défigurer nos vies. Ayant un évident impact sur nous – ce fait massif nous accorde, à la seconde, le droit à la parole.

..

Donc le débat évité par la superficielle technologie ? Plus de technologies ressemble toujours plus à fonctionner comme des machines ? A perdre son…humanité. Sans pensée – donc sans émotions, ni sentiments, ni sensations désirées ? oui pour quoi faire – dans le monde « à l’envers » de la technologie on ne vit pas, on fonce, irréfléchis, sur l’idée (même pas visitée ni ressentie) et on égare l’Humanité à faire pleuvoir des pluies de gadgets technologiques. AVANT que la conscience morale et la maturation des sentiments aient permis de « contrôler » ces invasions désordonnées. De les utiliser pour le bien des autres et le nôtre aussi.

..

Que la technologie ne sache ni le bien ni le mal donc – concrètement le mal que l’on peut faire au autres - c’est le vrai désordre, le chaos. Les pensées peuvent se guider et mettre de l’ordre dans ce nihilisme. La pensée reste supérieure à jamais à la technique. La défaite de l’humanité c’est d’accepter cet esclavage, cette mise sous tutelle par les objets, les robots-traders et autres clairs ennemis de la « vraie » vie…

..

Oui rester éternellement sensibles, émus, aimants, conscients et REFUSER l’immortalité qui ne sait pas quoi faire de son immortalité ?

..

Remettre le monde à l’endroit. D’abord, apprendre l’USAGE – ensuite l’échange. D’abord, apprendre les techniques en parallèle avec les besoins les ou manques auxquels elles doivent répondre – avant que d’accepter la mise en place de tel train de technologies. Et non les laisser pleuvoir dans le chaos submergeant et l’anarchie collective la plus irrespectueuse. C’est ainsi. Point barre. La technologie veut s’imposer sans discussion et en effaçant les humains de tout – la réponse est la technologie doit OBÉIR à la hiérarchie des valeurs. Et elle n’est pas la première des valeurs !!!

..

Et la question insistante qui revient et revient : pour quoi faire Oui pour quoi faire ? Pour quoi faire d’être trop riche et d’appartenir à cette moins que centaine (100) de trop riches qui ont PLUS que la moitié la plus pauvre de l’Humanité (3,5 milliards oui milliards). Savent-ils donc mieux vivre infiniment qu’elle ? qu’eux ? Où en sont les preuves alors ? A quoi sert ce trop d’argent (accumulé aux détriments des autres) qu’une vie ne pourra dépenser ? Juste à humilier tout ce que ce personnage va croiser ? Au point que nos « vies d’artistes » nous ont permis de frôler (dans certains cadres) de ces spécimens qui agitaient de gros billets de banques sous le nez de jolies femmes (une à chaque bras) en dégoisant « avec ça tu feras tout ce que je veux, je veux que tu te mettes à genoux devant moi…etc ». Et le hasard qui fait croiser le regard de ces femmes avec un au-delà de tous les désespoirs et quelque chose d’éteint dedans….est-ce pour « cela » que des trop riches ruine l’Humanité ? Ont-ils un seul projet pour les autres ? S’il en est ainsi de rendre tout vulgaire, sale, corrompu, sans jamais un seul projet à partager avec les autres, sans rien de sain, de positif, de ce qui offre un espoir – non cela ne « sert » à rien (de montrable) d’être trop riche. A rien du tout. Tout le monde peut s’en passer. Pour l’immortalité il en ira de même…citez-nous un seul trop riche qui ait de la grandeur de pensée, une vision fédératrice, de l’amour à revendre, oui , pourquoi pas, une « grande âme » - pourquoi en sont-ils l’exact inverse ? Plutôt piteux et miteux ? La question se déplaçant alors peut-on placer l’immortalité entre toutes les mains ? En écarter à l‘instant les trop riches…

..

Comme les trop riches DÉVALORISENT toutes les valeurs humaines sacrées. Souillant l’amour, l’amitié, l’entraide, la générosité, la sincérité, l’enthousiasme, la bienveillance, etc. ad infinitum…que faire d’une immortalité qui, fort heureusement, risquera, surtout, de rendre infiniment seul ? Nous n’avons reçu qu’un témoignage y répondant (preuve que personne ou presque n’a pensé existentiellement et de tout son ressenti à que faire d’une immortalité impromptue ?) :

..

« L’immortalité serait un immense plan ainsi qu’une immense organisation de vie. Si j’avais l’immortalité je changerais de vie et de pays très régulièrement. Disons tous les siècles ou un peu moins. Et recommencerais toujours tout. Apprendre la langue, les coutumes et habitudes du nouveau pays, m’y faufiler et vivre selon la tonalité propre à ce pays. Rien de moi ne devrait guider ma vie. M’agrandir intérieurement sans cesse. Comptez le nombre de pays et vous obtiendrez la durée. Ensuite, j’opérerais à cet apprentissage, par l’intérieur, de ce que l’Humanité est – je m’attacherais à visiter tous les problèmes majeurs et trouverais la patience de les résoudre dans les détails. En prenant soin que bien peu en prennent conscience de l’origine de ces apports. Et dans le but évident de rendre tout le monde, ou quasiment, vraiment heureux. Suffit d’aplanir le cadre matériel, afin qu’il ne soit jamais barbelé ni objet de difficultés insurmontables. Hors de ce but de rendre tout le monde heureux l’immortalité ne serait pas à la…hauteur. Ce qui doit permettre une élévation noétique, un envol commun des consciences, une assomption des cœurs, etc. qu’un individu comme moi saurait goûter comme pas deux. Hors de ce genre de buts non l’immortalité NE SERT A RIEN. Juste un pourrissement sur pied. On échapperait peut être au vieillissement mais pas à la putréfaction intérieure. Faut dire que mes manières particulières de sonder ne m’ont apporté que des candidatures possibles mais genre… pactes faustiens. Pactes supposant les fruits pourris de trop d’égoïsme. Et certainement pas d’humains voulant répandre la beauté sur Terre. Devant cet échec flagrant du haut de la société je préfère utiliser ma vie avec des rêves d’immortels dans la tête. Et agir envers les autres en semant tous ces biens. »

..

Ainsi, à part ce témoignage – RIEN. Des êtres décervelés, sans vraies intelligences reliées cœur, sans beaucoup « d’humanité et sa mansuétude » en eux – bref, ds candidats réfrigérants. Et l’immortalité en devient un rêve de glaciation. Ahumain. Un rêve du pire et non du meilleur. Tant que le haut de la société n’aura pas appris à… vivre, il en sera ainsi. Son manque complet d’éducation évident signe qu’ils ont vraiment tout à APPRENDRE…

..

……..Au point qu’il leur faudra l’éternité pour cela !!!

..

………………………….*****

** - documents d’émancipation utiles :

..

http://www.atlantico.fr/decryptage/cles-immortalite-ces-10-especes-animales-et-vegetales-qui-ne-vieillissent-jamais-2206527.html

http://re-informe.com/resistance-au-meilleur-des-mondes-critique-du-transhumanisme/

..

http://re-informe.com/dans-un-monde-globalise-deshumanise-mecanise-choisir-le-parti-de-lhomme-cest-preparer-la-revolution/

http://re-informe.com/comment-semanciper-dans-un-monde-dingenieurs-et-de-techniciens/

..

http://re-informe.com/notre-cerveau-est-il-comparable-a-internet/

http://www.atlantico.fr/decryptage/et-maintenant-google-annonce-immortalite-pour-fin-siecle-laurent-alexandre-vincent-pinte-deregnaucourt-2279143.html

..

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et"L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L’ÉCONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

L’immortalité pour quoi faire ?
L’immortalité pour quoi faire ?

pour quoi faire ? pour inventer du nouveau : avec des pneus ?

pour résoudre la finance où 50 000 seulement « dirigeraient » le monde entier (à l’évidence très très mal)…

mais surtout : y a-t-il une vie avant la mort ? et en quoi notre conception du monde d’ajourd’hui nous empêche de ressentir le monde de demain ?

La quête de l’immortalité, est un documentaire scientifique qui s'intéresse à la découverte dans l'ADN d'un simple organisme de rivière, d'une enzyme immortalisante pouvant maintenir les cellules jeunes pour toujours, ainsi que de son impact biologique sur le vieillissement, le stress et le cancer.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article