A quoi rêvent les hommes ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

A quoi rêvent les hommes ?

Sûr que ce n’est ni à la télévision, ni dans des revues mercenaires, ni dans des colloques colocataires, etc. que nous le saurons. Mais dans la vraie vie. Là où la flamme des origines demeure - intacte. Où le risque que des sensualités fassent rencontrer le sens de la paresse vraie (…soit œuvrer beaucoup pour retrouver un corps traversé d’univers entiers…) ne trouve plus que des libertés…

Bon

..

Des femmes qui se dressent droites. Face au ciel. Qui affrontent de front toute la photo de la réalité. Qui deviennent aptes à dire à ces femmes vénalisées leurs 54 vérités. Qui, enfin, retrouvent le meilleur de l’Humanité (que des hommes, vrai, pas un nombre démesuré, mais que des hommes ont voué leurs vies à changer, et jusqu’aux racines, le monde actuel). Qui savent oui sacrifier les selfies selfishs pour se dévouer à fond à l’Humanité.

..

Et tout cela en ACTES. Quelle va être la journée de « l’intoxiquée volontaire » qui va offrir son temps et son énergie à tenter de convaincre les femmes proches des

<< financiers

>> politiques et décideurs

<< actionnaires fous

>> médiatiques mercenaires

<< stars ennemies…

de faire

*** - La grève des sentiments (la pire de toutes)

*** - La grève du sexe

*** - La grève des rencontres (ah non ! mon chéri, je ne te verrais que quand tu auras…etc…renié le profit contre tous, annulé ces contrats et contrats, attaqué les inégalités.. etc…oui pas avant que tu ais participé à l’abolition du capitalisme. Tu ne me verras plus, je ne répondrai à rien, iphones, mails, courriers, sonnettes, etc.) Pas d’équivoques. Clair et net !!!

*** - la grève de participation au système, etc…

….

Avec soutiens psychologiques très inattendus !!! Et ces non-hommes (les pro-égoïsmes) de perdre pied dans la solitude à laquelle ils ont, pourtant, déjà voué la moitié de l’Humanité avec le système des inégalités maximum appuyé sur la spoliation de la masse des pauvres….

Comment prouver que de telles femmes seraient plus que récompensées d’elles-mêmes ? Enfin, oui, la sensualisation du monde pourrait, enfin, opérer. A 100 %. Et non ce monde d’ennuis plastifiés qui les rend si malades…à l’intérieur. Mais elles n’ont pas confiance ( !) en ces hommes qui ont…le cœur sur la main. A tort. Si vous avez 99 % des forces contre vous vous obtenez la complète réussite dans la vie intérieure. Les seuls immenses VAINQUEURS actuels sont ces hommes avec le cœur sur la main. Clair ? La preuve est dans le puddingdong. Et c’est un bien fort durable… Preuve encore ? Suffit d’ouvrir le livre au titre "Remue-ménage", téléchargeable gratuitement sur le site internet à http://www.freethewords.org/, en cliquant sur l’onglet 1 –

A quoi rêvent les hommes ? Surtout pas (dans le secret de leur réelle intimité) à ces héros piteux et miteux pour qui « action » signifie foncer sur une voiture qui va tuer l’air…rendre les nouveau-nés bientôt à 100 % allergiques à l’air mort. Ne faire que du vacarme, fumer des clopes et cracher par terre, etc. et ne jamais de jamais se montrer raisonné…dégainer son argent stupide et terroriste puisque JAMAIS le commerce n’a précédé quoi que ce soit. Ni les producteurs, ni les créatifs, ni les inventeurs, ni les intuitifs, ni les écrivains vrais, ni les…génies. Il ne fait que suivre, suivre et suivre et ramasser…les miettes. Une société qui vit en société ne se contente pas des miettes mais met sur la table tout le gâteau. Le savoir basique ? Le capitaliste ne connaît RIEN aux affaires. Mais rien. Enfermé dans son égoïsme minuscule il ne voit rien, que le profit myope, à si courte vue – justement celui qui « coûte » si cher à la société. Oui cet arriéré plouc ne voit profit que là où il y a masses de surcoûts débiles. Les affaires globales c’est autre chose. Tout le monde y est gagnant et la prospérité de tous remplace les inutiles profits pour presque personne. Cela c’est le sens des affaires. Les vraies. Seuls les hommes généreux l’ont. Ah une seule femme qui « comprenne » l’économie – au point où on peut « l’économiser », oui vivre sans, la foutre à la poubelle cette hideuse chimère qui n’existe pas – c’est à à quoi rêvent les hommes ? En vrai…oui les vrais !

..................................................%%%%%

Depuis le temps que l’on ne fait plus de cadeaux aux hommes – c’est bien à eux qu’il faut le plus offrir. Depuis quand ? Depuis la libération de la femme – emprisonnée donc et qui n’a pas quitté (caractériellement…) le paradigme de la sortie de «sa» prison – trépidée par le tropisme de faire de la société une prison…sécuritaire. Et d’y foutre surtout des hommes encore libres …ceux-là étant à surveiller – plus que tout. Manque de bol pour elles ? Certains avaient le cœur si grand qu’ils sont passés à travers les mailles du filet. Et nous ont informés sur tout…

Donc la prison ?

..

1 - d’hygiénismes exagérés (l’hygiène est un équilibre où nous ne devons pas vivre aseptisés mais…naturels). La Terre n’est pas un virus, la chimie humaine est mille fois plus « sale » que la Nature. Donc on se lave les pensées avant que de se torcher la face. De ce fait, on protège les instincts salvateurs, sauvés de sauvages et autres – avant de laisser passer…les apparences. Toutes nuisibles. L’hygiène peut finir égoïste toxique. Jamais la salubrité publique. Qui pense au bien de tous, non d’un seul.

..

2 - de persécutions des pensées, des créativités, des avants-gardantes et avant-gardées, etc.…oui derrière les inquisitions il y a trop souvent des femmes…cette avarice envers le futur et les besoins inconnus des enfants qui viennent de naitre n’est vraiment pas glamour.

3 – de la folie sécuritaire qui crée toute l’insécurité - Alors que, derrière des guerres déclarées, il a toujours des femmes qui excitent les hommes de pouvoir (il ne s’agit pas de généraliser mais de trouver les femmes qui vont neutraliser ces virus dangereux : des machaes, les machos féminines). Femmes détraquées par des abus de besoin drogué de sécurité. Cette impossibilité logique. La vie n’est pas sécurité – puisqu’elle représente un refus vigoureux et sain d’assumer les insatisfactions, les frustrations, les captations et les possessions-dépossessions !!!

Or ces femmes démantibulées veulent zéro frustration. Le moteur de tous les désastres actuels est là : l’intolérance aux frustrations. Si peu de femmes sont, donc, aussi matures que les meilleurs des hommes. Cela est une catastrophe pour notre époque. Puisque nous le payons par leurs aveuglements sur les MOYENS – qui peuvent dépasser toutes les démences connues. Qu’importent les milliards de pauvres si moi, moi seule suit en sécurité. Qu’importent les millions de morts des guerres si moi, moi seule suit en sécurité. Qu’importent les sacrifices des enfants innocents si moi, moi seule suit en sécurité. Qu’importe la fin de la culture et de l’intelligence si moi, moi seule suit en sécurité. Etc. tous ces calculs sont si faux : cette sécurité-là n’a jamais existé. Les fomenteurs de guerres tuent surtout, et en premier, les enfants et les…femmes. Les déréglés (croire à l’autorégulation de l’argent, matière morte, est un signe de folie furieuse) ne créent que l’insécurité financière maximum dans la société (…seuls des hommes adultes arrivent à équilibrer leurs ravages antisociaux…) etc. Qu’importent les milliards de pauvres si moi, moi seule suit en sécurité. Et d’avoir choisi les seuls hommes qui mettent la planète, la Vie et la Nature en très grand danger, en insécurité maximum – il y a de quoi vouloir engueuler à fond ces décervelées. Tout cela parce qu’elles ne croient qu’aux apparences et se montrent si incapables de…lire derrière !!! Etc.

.......................................................%%%%%

A quoi rêvent les hommes ? Qu’ils ne fassent plus tous seuls tous les sales boulots, pendant que les menteuses se pavanent (si inutilement – soit sans aucun message décisif ou déterminant) sur le devant de la scène. Exhibitionnismes qui avouent un manque de sérieux central. C’est l’œuvre collective qui compte – pas la personne isolée.

Aussi, afin de rompre l’isolement deux chansons qui aideraient les femmes ?

..

1 --- *** J’aime les femmes.

..

https://www.jamendo.com/track/336773/j-aime-les-femmes

2 --- *** Le soleil…

https://www.jamendo.com/track/334341/le-soleil

........................................................%%%

A quoi rêvent les hommes ? A des femmes aussi grandes que l’Humanité, qui soient des fleuves de compassions, des assentiments aux sentiments, des aéroports d’accueils, d’ouvertures, d’indulgences, de créativités, des imaginations sans limites, des écoutes éternelles et des compréhensions universelles. Bref – comme les meilleurs des hommes actuels. Couverts de blessures – car toujours en premières lignes, assumant tout, faisant, discrètement, fonctionner le monde, piétinés de partout et tenant pourtant bon. Mais à quel prix ? Pas même un moment pour jouer à l’ennuyeuse comédie anti-sociale qui se nomme paraître en anti-société. Grave docteur ? Pas du tout. Mais ce « domaine des femmes » ne laisse plus qu’à désirer. Il n’est plus attractif du tout du tout. Jouer en société est tellement terni et obscurci. Il faut bien admettre de ne plus jouer aucun rôle. Juste d’être soi-même…

Que d’hommes possédant les plus grands cœurs jamais vus. Et ne pas pouvoir partager. Et des volontés aussi vastes que la fierté des peuples. Autant dire que l’entité Gaïa et que l’âme du monde sont venues les admirer du haut du jetstream. Autant dire que leurs expériences de vie valent plus que l’or du monde. Et ne pas pouvoir partager…sauf entre eux.

A quoi rêvent les hommes ? Qu’on leur foute la paix – et que des femmes y contribuent. Dont trop peu paraissent savoir ce que repose le repos comme question qui résout tout ? Ce délassement de tout le corps, allié à la méditation des profondeurs, qui font atteindre (au corps) la grandeur précise de l’univers. Qui offre le plus ? Des sensations, des émotions, des sentiments non encore vécus et qui n’ont pas encore de noms. La nouvelle civilisation manque de femmes déstabilisantes !!!

..

Jamais il n’a été fait de cadeaux aux hommes, les vrais, les généreux qui génèrent tout depuis des décennies – le cadeau, si minuscule vu notre dette envers eux – quel peut-il être ? Sans eux plus d’Humanité aujourd’hui…(oui si les femmes les ont déçu, jusqu’au fond des souffrances, tout ce temps – par leurs manques d’ambitions COLLECTIVES. Genre que tout le monde ou le maximum soit heureux. Cadeaux gratuits et anonymes…)… alors le cadeau ?…

…c’est que nous regardions enfin leur soleil en face

..

…ils sont des faiseurs de miracles –

..

…le miracle qui mire, pour eux, c’est que soit mirée leur vérité…

………………………celle qui désocle les cœurs

…et sème des larmes d’admirations et d’émerveillements…

..

………………Mother – pas normal – c’est un…homme !!!

..

..

……………………………..%%%%%%

..

%%% - >> - *** - A rappeler que le langage des rêves est péremptoire. Ils foncent sans nuances dans leurs trains d’images. Cependant, ils demeurent le seul phénomène humain qui, par ce procédé, ramène à la surface toutes les vérités…inattendues. A ne lire, en conséquence, qu’au second degré…

..

..

………………………………………%%%%%

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 900 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

A quoi rêvent les hommes ?
A quoi rêvent les hommes ?
A quoi rêvent les hommes ?

Publié dans sociéte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

imagiter.fr 21/01/2016 16:57

Merci de savoir apprécier ces œuvres.

Voyance serieuse 21/01/2016 16:03

Je découvre ton site il est magnifique super bravo a toi