L’art de vivre ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

L’art de vivre ?

Face aux destructions de la Nature d’une bêtise insurpassable, aux comportements envers les animaux pour le moins peu humains, etc- on se demande « où » sont les arts de vivre tant vantés ?

Nous voyons, plutôt, et bien trop souvent, des espèces de brutes obstinées qui ne veulent pas entendre raison…et, surtout, ne rien changer dans leurs styles de vie sans art ni sagesse.

Pour le vérifier, il n’est que de parcourir nos trois derniers articles…

1) – Les rôles enrôlent donc mais pourquoi ou pour qui ? C’est quoi le projet sous-jacent ? Quelque chose n’y semble pas clair du tout : pourquoi tant exiger de nous et nous confier si peu d’informations en retour ? Nous avons donc dû chercher par nous-mêmes. Résultats ? La découverte intéressante que les rôles ne sont ni vitaux, ni nécessaires ni avantageux est en train de nous rendre très… indépendants. Mais que représentent ces rôles sinon des handicaps qui restreignent si fortement nos possibilités de vie. Le contraire d’un art de vivre ? Un peu comme des camisoles de force. De vivre sans liberté spontanée à l’évidence…A ces manipulateurs sournois, les rôles truqués leur sont nécessaires. Pas à nous. Du tout. Actuellement, 1 personne sur 3 sur Terre veut un changement complet (et pas qu’en paroles). Ce qui déduit, qu’en certains lieux, nous sommes quasiment une sur deux. Donc…Ces posts démontrent à quel point n’être que soi-même (le contraire d’un rôle), oui ne se prendre pour personne d’autre que soi - peut faire basculer le monde du bon côté. Soyons simples, on peut parler – alors - de tout et sans frontière. Et les solutions de couler de source. Oui dire la vérité en tout a un réel impact. Un impact qui ne peut qu’augmenter. Impact dont les prétendus maitres de ce monde se privent. Étourdiment. Et nous pas – la preuve.

http://www.imagiter.fr/2015/12/pourquoi-s-enroler-dans-des-roles-1.html

………………………………..***

..

2) – Comment nous sous-utilisons, sottement, notre conscience ? Oui, alors que l’espèce humaine est une vu que les ressemblances dominent et non les différences. Un peu comme entre un cheval et un chat. Oui, alors que nous sommes si semblables nous sommes, si rarement, sur la même longueur d’ondes. Nous ne comprenons ni n’entendons, trop souvent, pas la même réalité de la même façon. Ce qui parait comme une catastrophe sociale. En cherchant donc des réponses aux motifs de ces divergences nous avons trouvé que la conscience représente une explication essentielle. Or la conscience reste quasiment inconnue : des esprits bornés ayant décrété que ça ne génère pas du profit alors que c’est le plus immense des filons très durables. Sûr qu’ils ne connaissent rien aux affaires…collectives…Et rien à la conscience, non plus ? Quel manque complet d’art de vivre. Cette connaissance étant en grande partie existentielle – voyons comment nous avons expérimenté, en direct, cette connaissance de la conscience que l’on apprend ni dans les écoles. Ni nulle part, en fait. Ici, nous trouvons comment faire les premiers pas afin de percevoir tous les avantages de savoir manier sa propre conscience et de comprendre celle des autres. Puisque la conscience est comme un effet de la réalité globale qui possède d’étranges caractéristiques. Impossible à résumer, la découverte de cette «singularité» est, pourtant, époustouflante

http://www.imagiter.fr/2015/12/consciences-qu-est-ce-qui-nous-separe-tant.html

..

…………………………………..****

3) – Partout dans la Nature il y a des formes d’intelligences ? Oui, et notre intelligence si « bête » est devenue quasi incapable de le…comprendre et de le ressentir. Nos prétendus arts de vivre nous ont donc rendus handicapés sur …l’essentiel. Oui nos concepts actuels nous empêchent vraiment d'intégrer les nouvelles données. En effet, la culture européenne est partie de l'idée fumeuse d'une séparation entre l'humain et la nature, d'une séparation explicable justement par notre intelligence, ce trésor si unique qui était censé nous caractériser, alors que tout le reste de la nature serait peuplé de sortes de robots insensibles et insensés. Tout cela vole en éclat. En clair, nous avons tout faux. Ce qui n’est pas une information anodine. C’est que tout dans la Nature prouve une forme d’intelligence (le post ici le prouve abondamment).

Face à ces nouvelles évidences (…l’intelligence est dans la Nature mais le capitalisme n’a pas l’intelligence de cela…), le capitalisme se montre tel qu’il est : déraisonnable, absurde, niant la réalité la plus tangible. On ne peut que perdre complètement confiance en lui. Son vide mental n’est fait que de maniaqueries compulsives. Il est tellement handicapé/ handicapant qu’il ne sait proposer d’autre «but social » collectif que le…profit ( ?). Oui, mais le profit non concurrentiel où si peu d’humains deviennent trop riches (en prenant donc illégitimement aux autres) et ne font rien de ces trop superflus enrichissements ? Et de n’avoir « aucun » autre but commun ? Oui aucun. Plus que déplorable !!! Pitoyable !!!

http://www.imagiter.fr/2015/12/intelligences-dans-la-nature.html

………………………………..******

..

Rôles, sans fondements rationnels, qui emprisonnent les personnalités naturelles ? Usages absurdes et inefficaces de la conscience ? Et incompréhension centrale de l’intelligence ? Aucun art de vivre n’est observable dans ces comportements si ploucs …ou vraiment très peu, trop peu…

Voyons plutôt… «Le deuxième sens du mot « légume » dans le dictionnaire est une insulte s'appliquant aux êtres humains plongés dans l'inconscience du coma. C'est comme si notre vocabulaire était encore raciste envers l'ensemble des autres espèces. Nous admettons, à la rigueur, que certaines espèces « supérieures », grands singes, dauphins, rats, chats et mammifères en général, sont doués d'une certaine intelligence - ce qui revient à enfoncer une porte ouverte -, alors que nous nous refusons à étendre cette qualité aux reptiles ou aux insectes, et encore moins aux plantes, qui n'ont pas de cervelle. Ce préjugé s'avère faux. »

Mais aussi ?...« Nos concepts même nous empêchent d'intégrer les nouvelles données ; ils sont trop carré, alors qu'il faut intégrer des cercles. La culture européenne est partie de l'idée d'une séparation entre l'humain et la nature, d'une séparation explicable justement par notre intelligence, ce trésor si unique qui était censé nous caractériser, alors que tout le reste de la nature était peuplé de sortes de robots insensibles et insensés ! » Étrange mésusage de l’intelligence si incapable de comprendre…l’intelligence des autres espèces !!! »

Enfin…« Chaque mot est une valise chargée, parfois bourrée de linge sale. Le mot intelligence est souvent défini dans les dictionnaires occidentaux comme une spécificité strictement humaine, qui ne peut donc en aucun cas s'appliquer à des êtres non humains. Nos préjugés nous sont donc injectés dès l'apprentissage des mots. Même chose pour le mot Nature, qui est censé définir tout ce qui n'est pas humain dans l'univers. En ce sens, l'expression « intelligence dans la nature » est une impossibilité. » Ceci devrait être l’inverse. Non seulement, dans ses comportements (puisque au niveau des écrits la conscience semble bien plus développée – mais, ensuite, il y bien plus rarement adéquations dans les actes)…nous assistons bien à une démonstration de lacunes flagrantes… d’intelligence. L’humain se gonfle de la mégalomanie d’avoir une intelligence « supérieure » - mais la majorité de ses attitudes démontre qu’il lui en manque beaucoup. Et d’art de vivre. Et de conduites vraiment…intelligentes. Ses rapports avec la Nature en sont devenus bestiaux de trop de bêtise !!!.

……

Extraits de l’entretien qui s’ouvre avec le lien :

http://www.cles.com/debats-entretiens/article/la-nature-est-intelligente-et-nous

...

Et de Jeremy Narby, le livre « Intelligence dans la Nature » (Intelligence in Nature) octobre 2005. – si important.

……………………………….%%%%%%%

Après ces vérifications en direct…les conclusions sont…Son prétendu art de vivre (à notre occidental dominant) manque, sévèrement, d’hygiène. Juste respecter, basiquement, quelques règles de vie et d’hygiène sociale, très simples…Abolir le capitalisme étant la règle d’hygiène la plus élémentaire !!!

Quel serait alors le profil d’un véritable art de vivre ? Et par quoi commencer ?

Y répondent. Et les vidéos jointes et l’absurdité de s’encombrer de rôles (n’être jamais soi-même), de ne surtout rien comprendre au fonctionnement réel de la conscience (et de gaspiller tout le temps social à des enfantillages si superflus tels la COP 21 – soit on change à la seconde soit aucune mascarade ne peut déguiser ces puérils abandons nocifs)…ou bien, encore, l’étalage ridicule et pitoyable de notre manque flagrant d’intelligence face à la Nature. Pour le coup, nous sommes vraiment bêtes

………………………………………..****..

En cette période la plus bête de l’année – une avalanche de cadeaux uniquement matériels qui « occupent », bien illégitimement tout l’espace social. Inintelligents ? Puisque ces prétendus cadeaux ne demandent aucun changement existentiel en retour, ne laissent montrer aucune origine initiatrice, ne répondent à aucun projet d’unification de la Société qui chercherait à se rendre intelligible à elle-même, ne tentent pas de nous rendre meilleurs mais plutôt, pires…etc. Non, cet ahurissement collectif correspond juste à une mécanisation de la routine qui ne sait plus répondre de/à rien du tout. Ni se justifier et faire son propre éloge…intelligent ! C’est donc très exactement le contraire d’un art de vivre qui brille, lui, de sa propre simplicité…

Avons-nous si peu d’amour pour les autres que nous ne sachions pas leur offrir des cadeaux IRREMPLAÇABLES ? Et il n’en manque pas : comme de préférer ne plus jouer aucun rôle (dont le très mauvais de Noël) et de n’être que soi. Si apte à dire la vérité. Encore : apprendre à augmenter, sans cesse, la conscience en utilisant intelligemment, par exemple, le schéma de l’attention. Ou encore, de PARTICIPER à plein de l’intelligence dans la Nature. Dont nous ne sommes « séparés » que par nos bêtises, nos arrogances et nos mégalomanies….entre nous, que des cadeaux somptueux…

…………Enfin des cadeaux utiles et qui durent…toute l’année

..

……………………….%%%%%%%%%%%%

…………………….<<<<<<<<..ANNEXES >>>>>>>>>>

..

https://fr.wikipedia.org/wiki/Culture_fran%C3%A7aise#Art_de_vivre

..

http://www.capital.fr/enquetes/hommes-et-affaires/l-art-de-vivre-a-la-francaise-fait-plus-que-jamais-recette-758372

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 900 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

L’art de vivre ?
en Occident pas de lâcher-prise visible en tout cas...

en Occident pas de lâcher-prise visible en tout cas...

L’art de vivre ?

Publié dans Victoires**

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article