L’offre politique ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

L’offre politique ?

S’étend le marécage (où nous nous enfonçons dans la non solution). Tourbière occultée dans le pourtant très évident actuel : le sabotage du système électoral par les politiques mêmes. Et l’influence anormale des conformistes qui ne créent que toujours plus d’inerties sans issues. Conformistes, pourtant, qui sont en train de soulever une vague de grande réprobation.

..

D’abord les conformistes ? Leurs interventions toujours plus déplacées avouent tout pour eux…genre « les abstentionnistes s’abstiennent de tout. »…faux - c’est même l’inverse. Les abstentionnistes VEULENT voter à fond mais surtout pas pour l’offre politique actuelle. Qui sabote en amont absolument tout le système électoral. Ceci n’est pas acceptable. Ce qui est bien le contraire de l’inertie, du cynisme ballant, du je-m’en-foutisme, de l’égoïsme lové dans les mensonges, etc…C’est bien inventer un nouveau système de a à z. Autant dire que de tels abstentionnistes ne sont pas des…abstinents de l’action. Ils veulent agir sur tout et partout. Comment donc peut-on se tromper à ce point ?

..

Tandis que les conformistes, eux, s’abstiennent de tout. S’abstiennent de penser. De participer aux débats et aux solutions. De donner de soi-même, de souffrir avec les autres. Etc. Parce que pour s’abstenir faut en baver moralement et politiquement….les monstres d’égoïsmes que sont les conformistes ne s’impliquent jamais en rien…ils s’abstiennent donc de tout – même de tenter de comprendre.

Par exemple, que le système est saboté par le haut. Quel respect conserver pour qui, devant un non à la Constitution européenne « truque » les votes, les falsifie, etc. (tous délits figurant au Code électoral !) en…oui ? Que penser de voir que de soi-disant responsables refusent la proportionnelle « démocratique » qui montrerait qu’ils ont toujours été, même parmi les votants exprimés, …minoritaires ? Donc, aujourd’hui, entièrement illégitimes. Lorsque les abstentionnistes sont plus nombreux que les votants c’est la « sagesse » des abstentionnistes qui doit l’emporter. Surtout si on ajoute les bulletins blancs (avec claire intention de voter mais pas d’élire des personnages indignes d’êtres élus). Et que l’on élargisse à la population adulte totale (de plus de 18 ans – comprenant les non-inscrits et les résidents payant impôt, cotisants, participant au tissu social et associatif, mais exclus sans motif valable du vote…). Bien ILLÉGITIMES oui : aucun parti ni antirépublicain, ni antisocialistes (avec appellations illicites) ne représentent (avec le F.N.) plus de 30 % des adultes de plus de 18 ans et plus de 40 % des inscrits. Ramenés aux suffrages exprimés cela ne va plus jamais faire une majorité «représentative». Au minimum : faut diviser tous les chiffres par deux. Ce qui les place chez les…quasi groupuscules.

..

Le système électoral intact – apprécié par les citoyen-ne-s ce que ne veulent pas « entendre » les conformistes – ne fonctionne pas « normalement ». C’est que l’offre politique qui est IMPOSÉE et non choisie dénature tout. Un peu comme si vous arriviez chez un concessionnaire avec plus de 20 modèles en vitrine. Et que vous serait, systématiquement, rétorqué que ce modèle n’est pas à vendre…pas disponible…absent du stock, pas pour vous, etc....et que vous soyez, sans cesse, ramenés à « ce » modèle dont vous ne voulez pas du tout.

..

En disant c’est cela ou rien. Bon, à la limite il reste celui-ci, quasiment identique, mais avec deux ou trois accessoires en plus ou moins. Ce serait clairement l’absence DE CHOIX. On nous impose le modèle « unique » et on ne nous laisse aucune possibilité de choix autres. Ce qui est bien le cas de l’UMPS où l’UMP (jamais nous n’appellerons républicains ceux qui ne le sont pas) et les antisocialistes du PS sont le modèle « unique » qui nous est imposé. Le F.N. se trompant de cibles, de diagnostics et de solutions en tout, n’est qu’un autre ersatz pro-capitaliste !!! Rien à en espérer de lui et sur…rien.

Un tel système « auto-bloquant » , selon la formule judicieuse de de Gaulle, ne peut que…tout bloquer. Ce qui est fait. Surtout lorsque les illégitimes au pouvoir ne veulent pas entendre le NOUS NE VOULONS PLUS DE VOUS. Ni demain. Ni jamais. Dehors, exit, terminé. Leurs sabotages et leurs illégitimités devraient éclater au grand jour – s’il n’y avait les brouillons, déphasés et incultes conformistes…

..

Se trompant toujours de compréhension. Non les abstentionnistes ne sont coupables de rien, c’est même l’inverse : ils réfléchissent en adultes et cherchent des solutions. Lorsque c’est un délit républicain que de…se conformer. Donc les conformistes, inconscient collabos sur-utilisés – n’arrivent pas à ressentir que ce sont eux les ACCUSES. Ceux et celles des réprobations Et que l’offre politique bloquante est, juridiquement, illégitime. Aucun faction ne peut « se monopoliser » (que fait la Commission européenne ?) la direction politique du pays ! C'est dans la Constitution.

Et d’étaler de l’irréalisme partout : ne rien faire (donc se conformer) c’est de tenter toutes les ….actions qui réussissent. A part cela un conformiste ne déraisonne pas complètement ? C’est cela l’aliénation (on est fou, donc plus dans le réel, et on n’en est pas conscient-e et on impose toutes ses folies à autrui). Le conformisme ne crée que des problèmes jamais de solutions : étouffant encore plus une société qui risque de crever d’inconscience intellectuelle. Alors que les thérapies sont là : les dissensus «utiles», les polémiques libératrices. L’auto-élucidation de la société par elle-même. Qui prend le monde à bras le corps (dans la société à l’envers où le spectateur amorphe et amoral dirige, par ses remarques incongrues et irréalistes, « l’opinion publique ») est désigné comme immature, chimérique, non concret, non pragmatique, non…réaliste . Tous qualificatifs désignant clairement l’immobilisme suicidaire du conformisme..

..

Nous en sommes là : voir un pays saboté par les organisateurs des élections eux-mêmes. Assez aliénés pour ne pas concevoir que le « il n’y pas d’autres choix que le nôtre, le choix unique » ne peut exister…C’est le reniement même de l’élection où nous ne pouvons OPTER que si tous les choix possibles nous sont proposés…s’il n’y a qu’un choix UNIQUE il n’y a plus élection digne de ce nom. Mais si – avant même le mot élection - tous les douteux stratagèmes de la « carte électorale » écartent, sournoisement, toute possibilité qu’un autre choix que le parti unique (biface) actuel ne tombe à chaque fois. Lui seul et toujours plus…minoritaire. Et aboutisse à la claire illégitimité de tous les gouvernements actuels élus par un pourcentage trop infime des adultes du pays. Ils ne « représentent » donc qu’une mince frange de la population et n’ont pas l’assiette juridique pour imposer des décisions au grand nombre. C’est bien un système auto-bloquant.

Solutions ? Jamais il n’y eu autant de solutions mais ce système plus que déloyal, plus qu’illégitime, plus qu’infantile, non sérieux et sans issue ne doit PAS LES CONNAITRE. Juste des brefs coups de lumières ici ou là. Des détails sans l’unité. Genre :

..

**** le système électoral doit être retiré des mains des politiques. Le droit administratif qui est sain (et c’est le privé qui doit le copier et surtout pas de RGPP où le public copie les fantaisies irréalistes du privé) …dit il faut séparer l’ordonnateur du payeur. Qui ordonne la dépense ne doit avoir rien à voir avec qui rend effective la dépense publique. Séparation et non immixtion corrompue des pouvoirs. Et donc un « élu » ne peut être qui se monopolise le système à élire. Et le détourne. Pour lui seul. Des non politiques dirigeraient le système électoral-pour-tous. Des neutres et des indépendants : les « sages de la démocratie » sauraient, ainsi, départager les élus du système qui les a fait élire !!! Pour le plus grand bien de tous...

..

Pourquoi les conformistes toujours si arrogants et péremptoires n’ont pas eu cette idée ? C’est qu’ils n’en ont aucune. Ils sont si déshonorés qu’ils ne savent que voler les idées des autres. Pour nous les refiler en coups de matraques très illégaux – nous qui avions inventé l’idée volée qu’ils tentaient de nous refiler, ensuite, comme accusation. Être conformiste devrait devenir aussi inconfortable que d’avoir le cul assis sur un volcan.

..

Il ne tient qu’à nous que ceci se concrétise

..

….......puisque, et le langage et le Droit sont de notre côté - pas du leur !!!

…………………………………..%%%%%%%%%%%

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

..

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

……………. tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuitshttp://www.freethewords.org/, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L’ÉCONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 900 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

non c'est oui...et être élu c'est ne pas être élu ?

non c'est oui...et être élu c'est ne pas être élu ?

L’offre politique ?

qui dit marketing dit offre – si on y corrompt la politique celle-ci devient une offre…le produit de la politique ?

Publié dans Victoires**

Commenter cet article