Libérer les consciences ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Libérer les consciences ?

C’est exactement cela. Même si la formule pouvait paraître surannée ou dépassée – elle reste à pointe du futur. Comment l’avons-nous compris ? Par la vie quotidienne, comme d’habitude. Bon tous ces commentaires qui pleuvent de partout, dans les conversations, sur internet, dans le moindre vecteur de communications. Commentaires aussi inutiles que de signaler il pleut lorsque nous sommes trempés de pluie. Mouillés jusques aux os. Quels commentaires ? Eh bien ceux qui tournent en boucle « Tout le monde est formaté. Nous sommes tous programmés. On ne fait faire ce « qu’ils » veulent, etc. » où l’absurdité, l’irrationnel et les impossibilités logiques gouttent de partout…

..

Quel dommage que si peu aie appris la science de la Logique, une des seules qu’aucun pouvoir ne peut déformer, qu’aucun argent ne peut faire mentir et qu’aucune régression des prétendues gloires ne peut faire dévier. Vous voulez déformer une structure logique cela se retourne contre vous. Et – cadeau – informe, aussi, les spécialistes de la Logique impersonnelle du contenu de vos vraies gesticulations. Impossible, alors, de faire mentir le processus logique ? Clair. C’est un savoir entièrement impersonnel, tel les mathématiques – on ne peut lui faire dire l’inverse de ce qu’il dit. C’est même comme cela que nous avons pénétré dans la conscience des prétendus dirigeants. Et que nous sommes dans la place. Aptes à dire (pour l’anecdote) qu’ils ne dirigent pas grand-chose. Même pas eux-mêmes. Mais alors comment le processus se passe en dehors de et sans eux ?

Approchons-nous du work in progress, de l’œuvre qui s’échafaude sous nos yeux. Du texte en train de se construire. Pour le formatage présumé de tous – la faille logique qui va béer toujours plus à mesure que vous allez progresser dans la « construction » argumentaire c’est ? C’est - l’impossibilité du formatage de tous si UN-E seul-e n’est pas formaté(e). Un seul manque et il n’y a plus formatage. Qu’un seul en ait « conscience » de cette greffe étrangère et le nuage tout entier se dissipe. Il n’y a plus ni programmation, ni formatage. Nous ne sommes pas des machines : déconstruire mentalement est donc largement à notre portée…

Le second « trouble » logique est que la personne qui est en train de brailler « tout le monde est formaté » est justement cette « conscientisation » qui annule la programmation. De dire nous sommes formatés annule donc ce supposé formatage. Et il faut, en plus, que l’on nous « rebatte » les oreilles (décidément la violence « conformiste », la pire de toutes, est partout : il ne suffit pas que l’on nous batte il faut encore nous rebattre !!! Quels monstres, n’est-ce-pas ?) oui que tant de voix diverses nous l’infligent. On ne peut pas nous formater (processus qui doit rester inconscient) puisque nous le disons !!!

Ce n’est pas fini ? Que non. Ces personnages si imbus de savoir que tout le monde est formaté, en font quoi ? Ils semblent si découragés (donc ce n’est pas un vrai savoir ?), si épuisés, si sinistres et de mauvaise augure, si…et le pire ? C’est qu’ils veulent nous convaincre de ressentir pareil. De nous soumettre volontairement (autre impossibilité logique et oxymorique) à ce soi-disant formatage suprême…la dialectique - que seul le corps entier peut vivre – nous dit que nous sommes bien devant une grave intoxication mentale, un auto-virus pourrait-on dire, une instillation individuelle du poison de la sidération. D’avoir cru comprendre que nous serions formatés ahurit, sidère, stoppe le fonctionnement mental, décérèbre, émascule le cerveau, en prouve l’ablation…et la personne de le radoter en boucle…

……………………………………….*******

..

D’où le livre « anormal » de Philippe Pignarre et Isabelle Stengers « La sorcellerie capitaliste » - Pratiques de désenvoûtement, 2005. Le capitalisme comme envoûtement hyper négatif, magie noire, sidération des volontés, emprise mentale, etc. ? Et ces pratiques de désenvoûtement qui ne fonctionnent pas du tout. Au contraire. A qui ça sert cette surélévation-léviathan du si piteux et miteux capitalisme ? Ce livre anormal, si déplacé, qui sonne faux n’a rien affronté en face. Ce qui nous à fait rater ceci : l’interrogation pertinente qui nous conduit au centre de la maladie. Oui est-ce vraiment normal de dire que tout le monde est formaté et que nous serions tous programmés ? N’est-ce pas surestimer exagérément les pouvoirs des prétendus dirigeants ? Les faire entrer dans l’irrationnel des contes de fées ? Et soi-même c’est quoi le bénéfice de tels comportements sinon la passivité hautaine, l’inaction à bonne conscience, le manque d’attention aux autres qui ont tant besoin de nos appuis, ou même la supériorité inconsciente envers qui ne saurait pas que tout le monde est formaté, etc. ? Tout le monde sauf qui le dit ? Mais qu’en est-il fait de cette surprenante ouverture de sa conscience ? C’est ce que nous creusons ici. Puisque – quel que soit la facette présentée – nous nous trouvons devant une sidération, une hypnose, une fascination, une catalepsie, une aboulie tout à fait anormales. De savoir pourquoi nous libère, à la seconde, la conscience. Le charme est rompu. Conscience qui peut servir à tant d’autres choses qu’à perdre le temps collectif à s’occuper – exclusivement - des dirigeants.

Cette sidération inefficace nous cachait et masquait, aussi, ceci – que face à l’irrationalisation évidente de la société, il semble plus clair que ce seront des esprits chamaniques qui nous en sortirons. C’est que nous avons « perdu » conscience, oui perdu « connaissance » et que – seule – la simplicité de vie peut nous sortir du…labyrinthe auto-construit par nous-mêmes (nous-mêmes diminués par la Société très malade au point qu’elle ne veuille pas se soigner)…Voyez la complexité des impasses que tissent ces rôles qui ne sont absolument pas nous et que nous devons endosser – socialement. Ce qui aboutit que nous ne soyions plus jamais nous-mêmes. En vrai. Et que cet égarement (à tous les sens du terme) doive se payer au prix fort. Le fardeau de l’homme blanc c’est donc…lui-même. Parce que, pour les autres, son cœur sec ne s’en est jamais chargé, allons-donc ! Toutes les impostures semblent tomber de leurs postures…

Identiquement, par notre rapport complètement archaïque, ringard, passéiste et …erroné face à la conscience. Qui la neutralise, la fige et l’empêche de vivre. Celle-ci qui n’a jamais été une accusation, une culpabilisation, une disqualification de notre personnalité, une trop injuste surcharge par un fardeau si immérité – mais bien une libération complète de tout ce qui est superflu. Et dans les injonctions (parfois si peu morales et nettement…corruptrices) de la société-tête-à-claques, nous trouvons tous les remèdes. Comme du côté le plus effondré de notre personnalité – par lequel elle instilla ses poisons…

……………………………………….******

..

Libérer les consciences ? Il n’y a donc aucun abus de langage ici. Nous voyons les cordages qui ligotent, nous tranchons les nœuds, oui nous délivrons les auto-prisonniers.

C’est que la Nature nous a toujours tendu le mode d’emploi. Du fait de, partout, dans la Nature, nous découvrions d’autres formes d’intelligences que la nôtre. Et que de ce fait miraculeux – toutes les réponses que nous n’avons pas encore trouvées se trouvent dans les autres règnes vivants. Et que, non seulement, notre intelligence n’est pas toujours « supérieure » mais que, de plus en plus souvent, face à la Nature nous ne vivons pas du tout en « bonne » intelligence ? Que c’est entièrement de notre fait et de notre faut de faute…Donc en très « mauvaise » intelligence ? Ce qui a pour nom bêtise. Ce qui a pour nom « bestialité » (la forme comportementale de la bêtise mentale). Dans ces moments-là nous sommes bien plus « bas » que les animaux !!! Pas de quoi être fiers ! Et très fortement incités à…changer à 100 %...

L’acte de libération collective du formatage de tous en est un plein exercice. Si un seul reste conscient il n’y pas de formatage possible. Or il y aura toujours « un » esprit libre. Donc toute in-conscientisation afin de rendre machinale, mécanique, routinière et obéissant à un ordre, lui, conscient – n’est qu’une chimère. Ce qui induit que seul le capitalisme est une utopie sur Terre. Et que tout le reste aura été des efforts plus ou moins maladroits pour nous sortir des pattes de cette grave atteinte à l’hygiène mentale. La préservation de l’assainissement collectif par la Révolution de 1789 annonçant même qu’elle allait protéger la…salubrité publique !!!

Le salut public, et son comité, étant la santé sociale tout entière. Et dans le sens très négatif du mot « utopie » (et non son sens positif et de salubrité) le salut public est toujours là pour nous protéger de la pandémie capitaliste. Cette défaillance inexcusable de l’hygiène publique…

….Et, pour cela, il doit commencer par la libération de nos consciences…

….

Comme le livre génial "Légalité de l'égalité", téléchargeable gratuitement sur le site internet à http://www.freethewords.org/, en cliquant sur l’onglet 3 –

..

………………en aura préfiguré la réelle mise en…pratique !!!

….……………………………….%%%%..

..

……………………………..<<<<<< ANNEXES >>>>>>

..

https://books.google.es/books?id=6JihOQL3luUC&pg=PA76&lpg=PA76&dq=conscience+images&source=bl&ots=9WsxPquNfx&sig=lCTMAcjbfPOJLmpdNnfAmCrX3bg&hl=es&sa=X&ved=0ahUKEwjxwPC-6uXJAhXL0hoKHedAB_0Q6AEIZTAR#v=onepage&q=conscience%20images&f=false

..

aesthetics !

http://e-sante.futura-sciences.com/conscience-images-reve.html

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 900 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

consciences libérées...

consciences libérées...

tout un boulot pour conserver intacte dans notre poitrine cette petite étincelle du feu céleste nommée conscience ! On voit d’où viennent les mauvaises idées…

tout un boulot pour conserver intacte dans notre poitrine cette petite étincelle du feu céleste nommée conscience ! On voit d’où viennent les mauvaises idées…

la conscience est une petite voix que nous ne voulons pas écouter ? Faux – C’est la surface de déploiement maximum de nos contacts avec la réalité.

la conscience est une petite voix que nous ne voulons pas écouter ? Faux – C’est la surface de déploiement maximum de nos contacts avec la réalité.

pourquoi toujours une ennemie pénible que la conscience – cela semble même le contraire, non ?

pourquoi toujours une ennemie pénible que la conscience – cela semble même le contraire, non ?

la conscience n'est-elle pas toujours un état élargi ?

Publié dans sentez la santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article