Comment les entretiens ça nous entretient ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Comment les entretiens ça nous entretient ?

Les vertus thérapeutiques des mots sont immenses et apparaissent dès que nous les laissons agir tels qu’en eux-mêmes. Les vertus thérapeutiques des mots sont tellement gigantesques qu’elles dépassent, et de loin, toutes les prétendues richesses qui ne seraient que d’argent. Argent qui n’en est, d’ailleurs, que la mesure et non la réalité palpable. Cette attitude d’entêtement immature empêche de comprendre à quel point le langage demeure le plus qu’illimité…trésor de l’Humanité. Celui-là même qui va puissamment impulser le changement de civilisation. Tant nécessaire.

Qu’est ce qui entretient les entretiens ?

Ici – nous allons assister en direct à la parfaite thérapie par les mots. Songez à dire ce texte en groupe en articulant bien, en prenant le temps de savourer chaque syllabe afin que les écoutant-e-s le ressentent profondément. Ou dites-le à haute voix pour vous-mêmes. Et – le rythme, la réapparition décontractante du même mot mais qui a pivoté de 45 ° d’angle, les sonorités qui se font échos l’une à l’autre, et autre chose de plus indéfinissable – oui et vous allez vous sentir vraiment transportés dans une autre dimension. Dans le sens qu’elle sera tellement plus démesurée que la trop mesquine rétraction douloureuse du système actuel.

..

………………………………………….*******

….

>>>>>>>>>>>> - Comment les entretiens ça nous entretient ? - <<<<<<<<

S’entretenir c’est s’entretenir. S’entretenir c’est exactement s’entretenir bonne machine en bon état. S’entretenir c’est exactement entretenir sa bonne santé. C’est la pleine forme. S’entretenir c’est exactement s’entretenir bonne machine en bon état de marche. Au lieu de tout bloquer dans le monologue hiérarchique. Le bon état en bon état c’est donc celui qui entretient les entretiens. Comme un bon feu. Les entretiens ça s’entretient donc. Ça s’entretient et ça nous entretient. Car on ne peut entretenir tout seul. On ne peut que s’entretenir. S’entretenir beau comme la santé est l’exact opposé du soliloque. Le monologue qui est la hiérarchie qui bloque tout. Absolument tout. Puisqu’elle ne permet pas, ne permettra jamais de s’entretenir. C’est qu’elle fait tout le contraire d’entretenir la bonne santé : nous fatigue, bloque la respiration, empêche que les sensations soient à entretenir pour le mieux de l’entretien. Car entre tien et mien est toujours l’entretien. L’entretien éternel. Entre tien et notre il est. Il est tien l’entretien mais seulement si tu entres. Y entres où ça ? Entre tien et mien, entre toutes les paroles, attitudes et sensations de l’entretien. Tu y entres tiens ! dans l’entretien. Totalement tien qui nous sert qu’à nous entretenir l’un de l’autre. A s’entretenir nous-mêmes de s’entretenir nous tous. A toi donc de te tenir entre entretenir.

Tous les mots, tous les mots ne servent qu’à guérir, qu’à réparer les êtres, non à les casser.

…………………………….….******************************

Vrai et incroyable. Le mot entretien s’entretient lui-même. Il est homéostasie et autorégulateur. Il sent le feu de bois et l’huile mécanicienne. Le mot entretien parvient à conserver la bonne santé. Du fait que se nettoyant, s’épurant des miasmes et pollutions, prenant soin de lui, il parvient à faire de tout entretien ( qui respecte les règles de bonnes volontés) un soleil brillant sur terre. Le feu de camp de la communauté incarnée..

..

Déjà prodigieux. Mais, plus encore, avec une aisance et une souplesse époustouflantes, il tisse – à notre vue dégagée – tous les entrelacs des relations humaines. Interindividuelles et intra-sociales…Ce texte se bonifie donc à chaque fois que nous le disons. Un entretien ça nous entretient énormément. Alors plusieurs. Beaucoup. Encore plus…

Les mots viennent tous, majoritairement des verbes. Le langage en est tout tissé de ces traces. Jusqu’à la trame prête de mots pas encore inventés comme « détresser » agrandissant détresse. Il suffit oui de « conjuguer » chaque mot afin de découvrir de quel verbe il provient ! Comment fonctionne détresse…eh bien elle détresse . la mise en action du mot descriptif détresse dénude que détresse ça dé-tresse. Défait, brin à brin, le lien social. Va jusqu’à la rupture et plonge dans la solitude dépourvue, alors, de tout lien tressé. La détresse détresse : nous pouvons donc agir en …retressant ! Énorme leçon pour la société. Le langage est bien un vaste réservoir de mots pas encore créés. Puisque pas encore découverts. Ni formulés. Et quoi de mieux que de se tenir entre tenir et ce que l’entretien, bien respecté, nous offre de santé. La conversation verse des fleuves de prospérités futures. Sa conservation à la conversation dessine cette complicité si amicale qui fait profiter chacun-e de l’immensité collective. L’individualisme est sans cesse minuscule. Et tue dans l’œuf les trésors pas encore émergés ni parvenus à naitre. Quel étourdi indécrottable. Chaque changement de civilisation émerveille de feux d’artifices de mots lamais encore prononcés…à proFusion…

Qui a quitté l’individualisme n’arrête pas, d’ailleurs, de parler des cadeaux de la vie qu’il reçoit. Dont le présent qu’est le présent comme don renouvelé. Un entretien qui met le corps au sommet de sa forme ouvre toutes les voies inconnues. Comprendre c’est augmenter sans fin notre richesse intérieure, extensible à l’infini. S’entretenir avoue que ce n’est pas tout seul qu’on y parvient. Le plasma vivant c’est le collectif. S’entretenir c’est obligé – c’est avec tout le monde. Pas d’entretiens solitaires. Les autres multiplient notre santé si nous savons l’entretenir. Et donc nous entretenir. Ce qui admet – définitivement - que les ENTRETIENS CELA NOUS ENTRETIENT…

..

Évidemment, ne sont pas inclus ici, les milliers de bienfaits que distillent un tel texte. Il faut le fréquenter de fréquente façon pour commencer à s’en apercevoir…vous venez donc de rencontrer la chance de toujours plus recevoir dans le futur…qu’aujourd’hui.

Admirez et savourez le trésor qui grandit à chaque fois que l’on s’en sert !!!

..

..

………………………………..***********************

…Un fois de mieux alors ? Et libre d’accentuations ?

..

S’entretenir c’est s’entretenir. S’entretenir c’est exactement s’entretenir bonne machine en bon état. S’entretenir c’est exactement entretenir sa bonne santé. C’est la pleine forme. S’entretenir c’est exactement s’entretenir bonne machine en bon état de marche. Au lieu de tout bloquer dans le monologue hiérarchique. Le bon état en bon état c’est donc celui qui entretient les entretiens.

Comme un bon feu. Les entretiens ça s’entretient donc.

Ça s’entretient et ça nous entretient. Car on ne peut entretenir tout seul. On ne peut que s’entretenir.

S’entretenir beau comme la santé est l’exact opposé du soliloque. Le monologue qui est la hiérarchie qui bloque tout. Absolument tout. Puisqu’elle ne permet pas, ne permettra jamais de s’entretenir. C’est qu’elle fait tout le contraire d’entretenir la bonne santé : nous fatigue, bloque la respiration, empêche que les sensations soient à entretenir pour le mieux de l’entretien.

Car entre tien et mien est toujours l’entretien. L’entretien éternel.

….

Entre tien et notre il est. Il est tien l’entretien mais seulement si tu entres. Y entres où ça ? Entre tien et mien, entre toutes les paroles, attitudes et sensations de l’entretien. Tu y entres tiens ! dans l’entretien. Totalement tien qui nous sert qu’à nous entretenir l’un de l’autre.

…..

A s’entretenir nous-mêmes de s’entretenir nous tous.

..

………………….A toi donc de te tenir entre entretenir.

….

………………………..%%%%%%%%%%%%

..

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 900 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Comment les entretiens ça nous entretient ?
Comment les entretiens ça nous entretient ?
quel est le meilleur point de vue ?

quel est le meilleur point de vue ?

soit faire parler son corps - mais sous l’égide collective où s’entretenir de tout…

un entretien qui ne montre que des gestes physiques c’est donc cela la meilleure méthode ?

Ceci représente bien un entretien qui veut nous entretenir sur s’entretenir le cerveau…

de la santé pour les mots

Des centaines de mots gribouillés sur des bouts de papiers puis accrochés au mur: C'est la thérapie choisie par les habitants du Quartier de Peckham à Londres pour expurger leur peur et parler des récentes émeutes qui ont secoué leurs rues

on « prépare » un entretien ? Tiens donc - sous-utilisation masochiste du mot…

idem

le style là c’est vraiment l’expérience renouvelée

Publié dans Devenir riches

Commenter cet article

imagiter.fr 29/01/2016 11:52

Bonjour, vont être conservés tout ce qui fait augmenter l'empathie collective...