La vérité sur les animaux ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

La vérité sur les animaux ?

Lorsqu’il y a plus de « chaleur humaine » chez les animaux ? Lorsque les animaux montrent parfois plus d’empathies que certains êtres humains ? Et qu’il n’existe, non, aucun cruauté animale, un animal ne fait pas de mal par plaisir ? Il ne se bat et tue que pour manger ou se défendre ? Jamais les animaux n’ont fait la guerre ? Vous n’allez pas nous faire croire qu’ils recherchent plus l’affection que nous ? Qu’ils sont plus tendres et plus affectueux ? Et pourtant OUI !!!

..

Alors un monde bisounours ? Vont ricaner les déjà perdants de la nouvelle civilisation ?

..

Il est, en effet, thérapeutiquement très probant de voir avec quelles violences rejettent les bisounours tous nos prétendus dirigeants. Pas de bol pour eux, leurs dénégations maladives ne reposent sur aucune réalité. Bien sûr, c’est une fiction que le monde bisounours. Mais tellement plus proche de la vérité pourtant, comme nous allons le voir. Qui ricane aura donc juste perdu une occasion de ne pas s’auto-rabaisser à ce point. La vidéo jointe mais aussi les liens ci-après éclaircissent le fond de l’affaire.

..

http://www.imagiter.fr/article-l-altruisme-est-ce-que-nous-refusons-comme-notre-heritage-animal-55110829.html

..

https://youtu.be/KULgc10GlCU

..

http://www.ayoye.com/best-of/definition-de-lempathie-une-video-magnifique/

..

…………………………….%%%%%%%%%

Ainsi, au fil des siècles, les dominants et dirigeants de tous poils (ayant besoin pour cela de disqualifier les génies et les vrais écrivains !) ont colporté ces fables et ces pures diffamations. La guerre et la cruauté c’est uniquement l’être humain. Lui seul torture parce qu’il a …tort. Les refus de tendresses et d’affections sont le fait d’uniquement la « bête » humaine. Le plaisir de faire du mal est chez lui seulement. Si, parfois, des animaux s’y prêtaient ce serait uniquement ceux qui vivent très proches de lui, et pas par volonté expresse de ceux-ci mais pour « obéir » au chef de meute…il y a donc plus d’entraides, de solidarités inter-espèces, même là où nos cerveaux bloqués ( bloqués par qui ?) veulent l’admettre - avant que les faits ne le démontrent sans contredits. Après ces faits, d’ailleurs, une partie s’entêtent à ne pas avoir encore de têtes sur les épaules… Oui, la vérité est que, en général, les animaux sont plus tendres et affectueux que nous …c’est auprès d’eux que nous devons apprendre LA PAIX…et surtout pas auprès des prétendus dirigeants. Si vous faites des institutions agressives, égoïstes et non partageuses – alors que tout a démontré que des institutions sociables et co-opérantes sont plus tellement plus efficaces (c’est même écrit dans le mot co-Opérant où cela opère tellement plus…et tous ensembles !!!) – oui vous déclarez la guerre à la société. Vous « n’êtes » donc pas un dirigeant. Exit.

Comme d’habitude les prétendus dirigeants nous auront mis les conclusions avant les démonstrations. Qui – ainsi – elles, n’arrivent jamais. Ce n’est donc, en réalité, que l’extériorisation de leurs pensées. En aucun cas « la » réalité. Que ces esprits bourgeois dégoisent « le monde extérieur est toujours plus difficile, très dangereux » ce qui sous-entend que « à l’intérieur » c’est chaleur nationale, bisounours partout. Alors, que même pas 2 minutes après voir bouffonné cette pseudo-sagesse, ils mettent, brutalement (et sans motif défendable), en pièces la société, ces dirigeants oui. Cela n’est pas sérieux du tout. La réalité est plus bisounours qu’ils le prétendent. Ce sont eux la violence sans motif avouable et jamais pour nous…défendre, c’est sûr. Ce sont eux oui les brutes et les barbares…sans éducation. Et pas la Nature ou les…animaux… « Nous ne vivons pas dans un monde de bisounours » .Qu’est-ce qu’ils en savent ? RIEN apparemment…sans eux et les conformistes inexcusables ce serait déjà fait un monde plus bisounours. C’est clair…Un prétendu réalisme qui n’est que piteux délires, seul, le défend…les civilisés en costards cravates qui bavent sans cesse que le monde est dangereux, extrêmement sauvage - ce n’est pas sérieux du tout…leur civilisation aurait dû nous faire quitter cette…sauvagerie depuis belle lurette. Si les résultats sont inverses c’est que c’est une anti-civilisation, non une civilisation. Et ces prétendues dirigeants sont bien des…arriérés. Qui n’ont toujours rien appris sur la réalité congruente... Avec eux, les sauvageries deviennent plus immenses encore. Où serait l’anomalie ? Les menteurs sont de plus en plus facilement piégés – les trop naïfs cyniqués par eux-mêmes…ils ne sont pas civilisés, c’est tout. Hontes et déshonneurs sur eux : ils ont tous les moyens « financiers » d’apprendre, non ? Donc aucune excuse…

..

Vous leur dessinez un bisou inoffensif, vous les voyez délirer gravement – entre paranoïas et psychoses…écoutez-les : tout ce qui est généreux, tendre, désintéressé, compréhensif, attentif, pacifique, pondéré, attentionné …débouche sur les pires horreurs. Par contre, être dépourvu de cela ( les sentiments positifs) EST l’horreur même. Déjà. Les résultats sont donc pires que ce qu’ils nous INTERDISENT DE vivre…De la sorte, on nous supprime la sortie généreuse et l’on nous dit que c’est parce que cette sortie n’existe plus que tout le mal du monde…advient…à part des inversions de grands malades rien de convaincant dans ces loufoqueries. L’indifférence cruelle est un vice privé – l’altruisme et l’empathie sont des vertus publiques…les privatiseurs illégaux n’ont plus rien de public depuis longtemps. Ce sont eux les provocateurs des malheurs du monde !

…………………………………%%%%%

La peur de l’autre vient du chacun pour soi ? Voyant en soi les abimes insondables de la brutalité de son propre égoïsme on étend (sans arguments) cette hideur aux autres – ces autres nous effraient parce que notre image interne est…effroyable. Ou c’est le chacun pour soi qui fait peur ? Tiens cette seconde attitude semble plus saine, plus proche de la sortie. Des solutions vraiment sérieuses. Oui celles bloquées par l’arriération mentale nommée capitalisme – justement.

Tous les poisons antisociaux sont distillés par de prétendus dirigeants ? Vieux schémas narratifs donc que les autres seraient nos ennemis. Puisque nous le sommes déjà – avant toutes vérifications, arguments ou rencontres – ennemis de ces autres…uniquement d’inexcusables préjugés ! L’ennemi c’est de telles pensées nuisibles. Évident, non ?

..

Corrompus par la société donc surtout PAR SES DIRIGEANTS ? Par qui d’autres ? Par qui nous ne rencontrerons jamais, par qui ne peut massifier ses idées et donc nous souiller la vie, etc. eh non, la bienséance de rester rationnel ose que seules les idées dirigeantes atteignent le maximum de nocivités…ainsi sans « leur » civilisation (qui n’a rien à voir avec la vraie – encore trop muette) il n’y aurait pas eu invention des…guerres. Les guerres c’est les chefs. Pas qui les suit. Or, « leur » civilisation ne peut exister hors de leurs cerveaux détraqués puisque Darwin lui-même clarifia que le darwinisme social ne peut exister. La Nature ayant prévu l’empathie et la sociabilité afin que la résistance aux pulsions d’exterminations ne parvienne à la destruction totale de la société où le plus fort écraserait tout le monde. Et serait écrasé par le plus fort qui écraserait tout le monde. Et serait écrasé par plus fort… écraserait tout le monde. Et serait écrasé par …la protection des plus faibles est la condition de survie de l’Humanité. Même les crétins capitalistes (l’état zéro de la pensée) l’admettent puisqu’ils mendient, en chialant si puissamment, la socialisation…des pertes. Enfin les leurs. Or leur darwinisme social c’est « t’es ruiné, on s’en fout, nous…dégage dans ta poubelle et surtout pas de plaintes, ne demandes jamais…d’aides, etc. ». Or, ces effondrés capitalistes font tout l’inverse de leur dogme…inhumain et donc…anti-animal…Oui là, il « faut » nationaliser leurs pertes donc… dédarwiniser le darwinisme social. Le seul membre de la société qui vit hors du réel et à 100 % ? Oui, l’arriéré capitaliste qui se désavoue sans cesse. Et dans le peu de cœur qui lui reste il y a bien un…monde bisounours…D’ailleurs, les groupes aux comportements les plus altruistes SURVIVENT mieux que les enfermés et rétractés dans le seul égoïsme. Donc l’altruisme est ce qui rend FORT et fait survivre ? Oh que oui !!!

…………………………………….%%%%

..

Autres preuves ? Les FICELLES de manipulations des prétendus dirigeants sont très…primitives, primaires, schématiques oui…simplistes. Preuves qu’elles n’appartiennent pas à l’Évolution. En être toujours à ce qui reste nommé l’âge des cavernes – et qui se puérilise en peur de l’extérieur, du pas pareil, du différent, etc. …tout cela appartient au stade…pré verbal. Le stade avant les raisonnements et les argumentaires. Oui c’est trop plouc et ringard pour Être Vrai…le côté maladif s’avoue : alors que les chiffres prouvent une augmentation forte de la… sécurité dans la société - les médias nihilistes, puisque « vendus », créent et fabriquent les sentiments d d’insécurités (ne correspondant à rien de réel). Et le tout sera, forcément, pire, toujours pire…n’est-ce pas là que du clair délire irrationnel ? De la plouctocratie mentale ?

..

Si nous nous méfions c’est que nous ne savons pas co-opérer. Cela avoue notre désastreux état intérieur mais ne correspond pas à la…réalité existante. Ce pourquoi nous sommes TROP pessimistes sur les autres et pas assez sur nous. Trop laxistes envers nos majestés de l’égoïsme et pas assez bienveillants envers autrui. N’attendre que du négatif c’est bien être complices, oui collabos du pire, et acharnés à créer ce que nous prétendons ne pas vouloir. D’autant plus que le pessimisme n’est pas du RÉALISME, mais un travers maniaque de la pensée ! Pseudo-obsessionnel.

Avoir confiance dans les autres crée les meilleurs événements. Pas les pires…Se méfier fait TOUT PERDRE AU DÉPART sans même offrir une seule chance afin que nous arrivent de biens bonnes choses…surévaluation des risques et non prises de conscience des bienfaits. C’est quoi ces enfantillages ? C’est avoir mis NOS CŒURS EN PRISON….un net cercle vicieux - donc vicié. Vicié comment ? Vicié par qui ? L’individualisme est AIGRE. Pleurant sur tous les sacrifices que lui seul fait et que les autres eux ne semblent jamais faire…quels irréalismes…ce sont nos jugements et préjugements qui sont faux – non le réel. C’est-à-dire nous sommes toujours plus petits que les situations, rétractés et rabougris. Le but n’est pas de juger mais d’envelopper, de faire le geste global, celui de la vastitude. Comprendre c’est prendre à l’intérieur de soi. Donc être tellement plus grand que ce que l’on prend. Cette bonne idée que de comprendre (en plus c’est cumulatif) en une seconde de prise de conscience annule les mondes barricadés des stupides sentiments d’insécurités. Où seuls les…sentiments sont en insécurité. La preuve ? Société glaciale et…régressive actuelle : plus beaucoup de sentiments circulent. Sans le cœur rien n’évolue jamais…Et rien d’autre n’est en insécurité ? Comprendre c’est, aussi, ne pas être d’accord, il n’y a pas obligation d’approuver, ni d’excuser - c’est, plutôt, se créer une liberté de manœuvre, une possibilité de surfer sur tout. Donc c’est être futé et malin et non plus mou que la crème… renversée…

..

………………………………….%%%%

..

En effet, pas plus con que de diriger sa pensée sur l’attention aux autres avec pour résultats époustouflants la « libération » des neurotransmetteurs qui donnent tant de sensations agréables. D’où la certitude que plus c’est trop bon, plus c’est vraiment très…trés bon. Et pas trop bon trop con. La méchanceté étant plutôt renfermée, aigre, n‘offrant que de désagréables sensations. Puisque ses neurotransmetteurs sont quasiment en grève…

Créer des institutions humaines, collaboratives, co-opérantes ( rien, là, qui ne s’annulent dans les infantilismes des conflits – ces sous sous-réalités) – amènent, implacablement, à une amélioration de la société toute entière. Les politiciens le savent très bien…et donc…font l’inverse…la « plasticité cérébrale » permet une évolution permanente : il n’y pas de fatalité du c’est comme ça figé. Tout au contraire…Or, ils prétendent que oui tout doit rester sans changements…toujours des cancres indécrottables que ces politiciens déchus…. De nous figer toujours dans le primitif, primaire simpliste est bien un acte violemment antisocial. Et antiscientifique…ce sont ces prétendus dirigeants les insurgés, les factieux, les éléments dangereux – pas nous !!!

Tombent les alibis piochés dans le monde animal afin de couvrir des comportements humains inadmissibles ? La cruauté animale n’existe pas, l’animal ne fait pas du mal par plaisir. Juste pour se défendre ou manger. Ses façons de mettre à mort supportent les comparaisons avec les abattoirs. Enfin, jamais les animaux ne font la guerre. Si l’humain diffamatoire se donne tous les droits en se…cachant derrière l’animal – ici, l’imitant toujours, il doit donc proscrire, à la seconde, toute guerre. Afin de demeurer « supérieur » à l’animal, non mais des fois…Ici, est débusqué d’où viennent toutes ces diffamations sur les animaux. Tous les très nombreux exemples de solidarités, d’entraides et oui de tendresses animales peuvent se découvrir - nous l’avons fait, ici et dans le texte et dans les vidéos.

Cet article vise l’exhaustif. C’est la tendance générale de honte chez les dirigeants qui cherche à faire « croire » que leurs exactions et illégitimités seraient…naturelles (donc normales !). Elles ne le sont pas du tout. Le « darwinisme social » n’existe pas. Darwin l’a démontré dans son 3ème livre (celui qui est censuré au maximum). Oui les groupes sociaux les plus altruistes sont ceux qui survivent le mieux. Les groupes égoïstes non. Les plus forts sont donc les…altruistes. Et la « loi de la jungle » c’est l’entraide animale omniprésente – rien d’autre. Aussi bien le capitalisme n’a absolument aucun fondement : tout dans la Nature est autorégulé, global et solidaire et lui pas. Le monde animal est même tellement moins violent que de tels dirigeants. Il est même incroyable de découvrir que les désirs de tendresses et d’affections sont plus présents que l’on croyait chez les animaux. Les sources de violences humaines sont repérées – ce sont les trop riches les hyper-violents. Violences des viols de la justice et de l’honnêteté : tout est donné gratuitement dans la Nature. En aucun cas, il ne s’y trouve d’inégalités «fabriquées» par l’argent si mal utilisé. Les inégalités ne sont donc pas scientifiques, Etc.

..La vérité sur les animaux c’est, aussi, la fin enfin du capitalisme.

………………………..Démasqué comme complètement illégal !

…………………………………….%%%

...

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends

Le si rare moment de la jubilation ?

La façon d’écrire se nomme infini respect

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 900 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

La vérité sur les animaux ?
La vérité sur les animaux ?

il y a plus d’amour désintéressé chez les animaux que chez les humains en général ?

Complicité entre espèces différentes, parfois impossible à nos yeux, et pourtant ! Prenons-en une fois de plus de la graine !

La difference entre l'Homme et l'animal : cette video risque de vous faire changer d'opinion (Récit Oustaz Makhtar Sarr) pas tjs en notre faveur

Publié dans Victoires**

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

imagiter.fr 21/01/2016 16:52

Bonjour . Partager un point de vue le pare de qualités.

voyance gratuite par mail 21/01/2016 15:58

Un blog de haute qualité.C'est le type de blog qui me plaît et dont lesquels je partage mon point de vue modeste.