Le cercle complet de tous les «points» de vue ? (1)

Publié le par imagiter.over-blog.com

Le cercle complet de tous les «points» de vue ? (1)

Oui, après tout, le capitalisme n’est qu’un « point » de vue et non le cercle complet de « tous » les points de vue…s’il était ainsi nous serions déjà dans la société de la vraie prospérité collective. C’est-à-dire quelque chose comme ceci…Où la majorité d’entre nous comprendrait naturellement que le trésor c’est d’écouter absolument tout le monde ? C’est que tout le monde a, au moins, un trésor en lui. Et que, campés dans cette posture de complète ouverture – celle du millionnaire de la vie intérieure. La seule richesse qui enrichisse tout le monde. Celle du meilleur futur – nous avons trouvé oui le moyen de savoir tout « mieux » que tout le monde. Comment cela se passe ? C’est que nous sommes aidés par tout le monde. Nous sommes multipliés de tous les autres. Personne n'est obstacle. Oui, pas de plus immense base de données. Et non pas enfermés, stupidement, dans la prison de l’ego solitaire et abruti. Un exemple craquant ? Le titre « ça va commencer si ça continue » nous a été offert par une personne s’exprimant d’une façon véhémente. Or c’est une trouvaille grammaticale gigantesque…humbles d’écoute - nous avons bien reçu la meilleure part. Celle qui rend fiers de vivre…Tout le monde peut oui suivre nos traces…Il suffit de savoir, au départ, que : L'important est ce qui est dit non qui le dit. Écouter absolument tout le monde est tellement plus enrichissant et amical – que de faire semblant de compter ses amis et uniquement devant les médias (pas dans la vraie vie). Le sur-avantage c'est que rien ne nous "échappe". Nous recevons, ainsi, chaque jour le meilleur du jour...Oui, l'important est "ce qui" est dit non "qui" le dit. Cette instantanéité de la connaissance absolue, si proche qu'elle en caresse la peau, nous rend bien plus millionnaires des autres que tout autre déloyal procédé. Voir, ici, toutes les conséquences de la méthode « l'important est "ce qui" est dit non "qui" le dit ». Qui libère tant d’espace collectif !

..

1) - Se cantonner dans des classifications c’est les accepter. Leur donner consistances et concrétions. Or le réel est global, ne connaît aucune classification puisqu’il les connaît toutes. La classification est une méthode de pensée, afin d’avancer dans le magma de la connaissance – et cette classification, ensuite, ne doit pas être tenue comme plus réelle que la réalité. Elle disparaît comme un échafaudage pour une bâtisse ! Cette position mentale (d’être congelés dans des classifications qui ne sont qu’hypothèses temporaires !) est encore pire si nous cherchons à transformer la société. Ne privilégier que « leurs » classifications c’est les renforcer si stupidement…parce que notre « impuissance » (supposée) est « fabriquée » par eux. Oui c’est artificiel. Il ne faut donc pas accepter « leurs » exigences – 1) elles ne sont vraiment pas les nôtres et 2) elles ne peuvent se défendre sur le terrain de la théorie loyale. Ce qui signifie bien que les manières de lutter doivent COMMENCER à l’intérieur de nous. Partir du corps entier. Qui, lui, n’a pas « besoin » de classifications.

..

Ce qui veut dire que nous devons apprendre à ce que tous nos élans intérieurs soient unis pour non non et non dans notre corps, si nous ne sommes pas d’accord. Et oui oui de grande respirations si nous optons. Nous ne devons rien laisser passer. Pas un mot pas une arrogance. Il faut rester révolté(e)s contre les injustices, les mensonges, les scandales des inégalités économiques, les trahisons minables des prétendues élites et les refus hystériques de changements. Tout comme déborder des joies d’être pour. Il s’agit moins de lutter contre un système qui s’effondre qu’en faveur de nouvelles structures sociales. Un non paisible adossé à un oui puissant - ce sont comme si nos forces se « rassemblaient », toutes unies à l’intérieur de nous. Avant que de s’extérioriser…une fois de plus le langage reste bien plus clair que nous. Les POSITIONS intellectuelles peuvent se transformer, évoluer, s’améliorer à partir des POSITIONS physiques. Le corps aide à nos compréhensions. Changer, consciemment, de positions physiques entraîne une transformation de la position mentale. Et inversement. Être résistant c’est devenir son propre thérapeute. Donc, par ricochets, celui de toute la société…nous reconnaissons ces thérapeutes du social à ceci : jamais ils/elles ne veulent casser les hommes mais casser le système. Gains infinis de temps et d’énergie.

2 ) - Le cercle de tous les « points » de vue ? Oui la magie en somme. Ce qui veut dire que nous devons, devant la connaissance, abandonner tout narcissisme. Entrer dans l’intelligence impersonnelle (sans ego) obtient bien 10 milliards plus de cadeaux que d’obstruer tous les accès par un ego surdimensionné et si encombrant. Et qui ne sert à rien pour savoir…le tout holistique et balistique…Nous pouvons adhérer à un « point » de vue, à plusieurs, mais cela reste du bricolage, de l’anecdote. La méthode la plus scientifique c’est d’entrer dans « tous » les « points » de vue sans y adhérer. Écouter n’est pas accepter ni confirmer. Comprendre ce n’est pas être d’accord du tout. Cette équivoque trop pressée n’appartient qu’à qui n’a même pas fait le premier pas sur la route de la connaissance. Et ne fait que pérorer à vide. Pour rien. Non, seule l’expérience sensuelle de chaque « point » de vue tel qu’en lui-même. Et sans jamais rien « ramener » à soi – nous fait vivre le trésor du futur : l’esprit sensualisé. Chaque pensée y devient sensation…

..

Cet article en est tout pétri…de cette vraie vie luxuriante qui surpasse de partout la vie étriquée et sans aventures des hommes prétendus les plus riches du monde. Faux ! Archi faux ! Plutôt des hommes existant dans la misère morale, la détresse affective et le vide mental…qu’ils doivent « déguiser » de richesses sans sens !!! Ce n’est pas cela…vivre !!! Créer en soi le cerveau sensualisé oui !

3) - Opératoire est différent d’effectif. Voire contrasté, voire très contraire…oui oui ce n’est pas la même position physique qui accompagne les concepts. Nous ne « pensons » pas séparés du corps – flottant dans un nébuleux extraterrestre sans corps physique…Opératoire c’est opérant : c’est tout élan, le corps tendu, attentif et ayant du « goût » à cela : il s’agit d’expérimenter, de cheminer donc dans les chemins du futur, de découvrir l’inconnu. Et non pas de se tasser corporellement n’ayant pas vraiment plus le goût et la motivation à quoi que ce soit : reconnaître n’est pas connaître. Effectif c’est, plutôt, lire les étiquettes figées, non apprendre et prendre (cette manière qui ne nuit à personne…). Etc. En bref, comme d’une part le volontarisme indomptable et de l’autre l’admission plus soumise…Le but est le butin – et le butin ? C’est le butiner toute a vie. Notre esprit est donc à jamais très supérieur à l’argent. Et ça se sait !

..

4 ) - C’est l’angle de compréhension qui prime. L’éclairage, la place de notre projecteur mental. Par « où » nous apprenons et dans quelle posture…actuellement, puisque le système ne vaut plus rien que pour un bon tiers des humains c’est que nous comprenons c’est sûr mais pas de la bonne façon. Nous devons changer d’angle, faire bouger tous les « points » de vue…et ceci contre les habitudes. Les habitudes lourdes qui constituent plus de 80 % de la pseudo-pensée de presque la moitié de l’Humanité.

..

Lutter contre les y’a pas moyen de faire autrement - ce sont des mots ventriloqués. Nous sommes parlés, nous ne parlons pas – c’est notre vie intime que l’on nous vole…alors que les splendides alternatives existent ! Le but butiné c’est de faire bégayer les prétendus responsables, déjà très empêtrés dans les niveaux de réels – ils ne peuvent que se tromper de niveau de procédure, les brouiller et embrouiller. La moitié de la photo ne montre qu’eux, que leurs mots et n’affiche que leurs ordres. Qui leur offre ainsi son cerveau, et les…nôtres ? Nous devons faire en sorte d’afficher l’autre moitié du visible avec nos mots, nos comportements et nos idées fécondes…Bref, reprendre la « direction » (l’orientation comme la tête de la course ou bien les rennes) afin de guider le sens du mouvement global…2 rubriques très fournies « méthodes de pensée » ET « solutions à notre portée » nous rendent déjà vainqueurs.

5) - Les actuels responsables fabriquent eux-mêmes leurs propres peurs. Qui ont, de moins en moins, à voir avec la réalité. C’est donc loin d’être la bible ou l’ordre indiscutable. Nous n’avons pas à internaliser ces fantasmes ni leurs flots de préjugés. Il s’agit de l’émancipation dans la moindre de nos fibres, de nos sensations, émotions et sentiments – nous nous séparons et nous nous éloignons d’eux. Nous n’avons donc rien, mais rien, à voir avec mentalités de barbares régressifs…qui cumulent l’inconscience et l’irresponsabilité envers la Terre, les animaux les ressources naturelles, etc. avec des insensibilités inhumaines de plouctocrates. Admettre comme un état de Nature les inégalités…économiques (donc fabriquées par l’homme seulement) c’est avoir fini d’être adultes. Ce qui fait couler le fleuve des…corruptions…Telles…Ne pas respecter les pourcentages : lors des votes ce sont des minorités indiscutables qui sont rejetées par les abstentionnistes°+ votes blancs + non inscrits…qui se prétende élues…dans l’ébriété des lubies ? Ce qui aboutit à ce qu’un parti hégémonique (avec ses alliances bidons toujours flouées) qui totalise un pourcentage jamais supérieur à 12,5 % (… actuellement c’est…11 %) d’adultes de plus de 18 ans - prétend gouverner le pays - SANS LES CITOYENS. Et dans tous les domaines il en va de même. La vision propre et saine est qu’ils sabotent, salement, le système électoral. Et que nous ( le total des votes blancs +non inscrits + abstentionnistes moraux) le protégeons. Oui nous respectons trop le vote pour voter pour de tels personnages indignes. Qui croient « avoir bouclé » le système mais qui ne font que boucler « leur» seule boucle …en français c’est « tourner en rond » et… sans nous. Nous qui savons « où » nous allons et eux pas. Faire basculer la vision c’est bien utiliser son corps – afin de tout savoir.

6) - Là où on ne résiste pas pleuvent les… il faut : il faut travailler il faut vivre il faut obéir il faut ne pas penser – tous ordres divins qui seraient issus d’une immensité qui se trouve hors de la Terre que ces il faut, il faut faux pas ….qui font tâches d’huile à chaque épouvantail d’épouvante artificielle agité… il faut rejeter les migrants on ne peut accueillir toute la misère du monde oui même celle que nous avons entièrement fabriquée…cet état de soumission déraisonnable qui ne veut pas :

..

Pas connaître les dimensions réelles des évènements, leur taille, leurs engrenages concrets, leurs causalités dimensionnées sur la société – bref leurs données concrètes

..

Et faire de sa tétanisation hypnotisée l’obligation droguée de tout le monde, etc.

..

Contre-poisons de ces empestés comportements ? Nous devons fabriquer nous-mêmes nos moyens pratiques de démonter ce système. Boulon après boulon, planche après planche, patience après patience. Selon nos moyens : afin de se montrer faire partie d’un mouvement. Faire partie d’un mouvement lui donne consistance : cela se nomme « l’effet boule de neige ». Et donc complète à chaque grossissement sa réalité finale. De devenir irrésistible. Être actif reste supérieur à demeurer réactif. Ce n’est pas seulement des réflexes sans pensées mais une action fabriquée jour après jour…Tout le contraire de l’impuissance sociale.

..

7) - L’opérativité donc l’efficacité puisque ces nouveaux concepts peuvent s’enchainer ainsi :

*** Nous préparons la sortie du capitalisme devenu le plus grand danger mondial en expérimentant toutes les solutions

*** Ce qui prouve qu’il y a une sortie puisque autre chose existe bien

*** Que toute personne voulant exercer sa conscience et sa volonté peut se diriger vers cette sortie

*** Que, de ce fait, elle va s’en sortir

Et que, en conclusion, tout le monde va s’en sortir en…quittant le système. Oui en en sortant

8 ) - Les idées curatrices qui nous nettoient de leurs prétendues évidences immobilisatrices ***. Nous offrent un bain de jouvence. Augmentent toutes nos souplesses mentales. Nous permettent des sauts périlleux à l’intérieur de nos têtes. Ces idées vélos véloces…nous les rencontrerons en (2) du

…………………… cercle de tous les « points » de vue.

*** - Afin de déjouer tous ces pièges, voir tout le livre "L'anticommunication comment ça fonctionne ?" que l’on peut trouver sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/. Il suffit de cliquer sur l’onglet 4

….

…………………………………………%%%%

…AUSSI <<<<

..

http://www.ralentirtravaux.com/lettres/cours/points_vue_interne_externe_zero.php

….

....

http://1.bp.blogspot.com/-ASLYKaC95-M/T0PAfBNbIXI/AAAAAAAAADE/oVe03qKRZmw/s1600/l%25C3%25A9o2.jpg

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

..

Que la vaste compassion vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

……………. tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L’ÉCONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 900 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Avec les mêmes structures visuelles nous pouvons avoir No ou bien Yes – un lèger effort de l’œil fait savourer l’humour…

Avec les mêmes structures visuelles nous pouvons avoir No ou bien Yes – un lèger effort de l’œil fait savourer l’humour…

L’interprétation dépend, aussi, de la position spatiale de l’observateur. Et donc la posture ou la « position » corporelle influence la « position » mentale prise par rapport à la pensée.

L’interprétation dépend, aussi, de la position spatiale de l’observateur. Et donc la posture ou la « position » corporelle influence la « position » mentale prise par rapport à la pensée.

Si nous mettons en tout premier plan, mais en très gros volumes, une anecdote visuelle vraiment assez vide – nous « perdons » toute l’histoire très belle et si passionnante de l’arrière fond. En fait, c’est très déloyalement et injustement que nous la disqualifions. Autant dire que c’est une métaphore très ajustée de notre époque.

Si nous mettons en tout premier plan, mais en très gros volumes, une anecdote visuelle vraiment assez vide – nous « perdons » toute l’histoire très belle et si passionnante de l’arrière fond. En fait, c’est très déloyalement et injustement que nous la disqualifions. Autant dire que c’est une métaphore très ajustée de notre époque.

si le capitalisme survit alors qu'il ne représente qu'une minorité c'est, aussi, parce que nous ne savons pas vraiment mettre en pratique ce que nous avons compris

Comment lorsque nous empruntons les pires manières de penser et de ressentir – nous nous croyons très sages et si rationnels – alors que nous caminons plutôt fous.

décrire ou d'écrire ?

Lorsque philosophie et cosmologie se rencontrent.

Lorsque nous sommes devant l'inconnu qui n'a pas encore de nom, donc de forme que des humains se seraient appropriée , nous nous permettons d'avoir plus d'un seul point de vue. Beaucoup plus qu'un seul....

Publié dans Devenir riches

Commenter cet article

imagiter.fr 29/01/2016 12:03

bonjour et merci de cette fidélité à encourager.