Pourquoi les pertes de respect envers les consommateurs ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Pourquoi les pertes de respect envers les consommateurs ?

Le consommateur n’est plus roi, il n’est plus le centre de toutes les attentions, il n’est plus le projet de toutes les séductions. Tout autant, les discours ne sont plus léchés, pesés, calculés, fignolés, organisés pour son euphorie permanente. De plus en plus saillent les mensonges vraiment énormes. Et pullule le simplisme (c’est comme ça et c’est gomme ça – il ne faut pas penser – nous sommes les maitres ah oui, et où cela sinon surtout dans les discours et encore, etc.). Il y a basculement véritable : les dominants sont partout sur la défensive, oui dans les cordes, les pionnier(e)s ne les laissent plus donner des coups. Toujours moins d’initiatives prolongées : que des “coups” brusques et décoiffés, des agitations forcenées, rien qui respire la plénitude et la tranquillité de soi. En clair, la pensée et les raisonnements sont en train de leur échapper totalement.

Il faut pourtant garder en laisse les consommteurs/ trices. Il faut pourtant que la confiance demeure dans les offres financières et les banques. Mais la précipitation avide, qui colle toujours aux personnalités déshonnêtes, fait que cela va trop vite. Empressements, impatiences, hâtes, rien de ceci ne protège la sécurité qui demeure l’attente la plus forte que veulent ressentir les consommateurs. Nous ne sommes vraiment pas du…même bord. Cette vérité devient un caillou dans la chaussure, impossible de l’oublier. D’où contacts trop heurtés avec les offreurs. Nous sentons trop la frénésie, la déstabilisation ancrées dans ces relations si contractuelles. Brûlent-ils leurs dernières cartouches ?

Tout comme la pointe du pied veut pressentir la température de l’eau – ici, des liens et vidéos nous plongent dans les preuves d’irrespects qui se multiplient envers les consommateurs. Ce qui conduit les prétendus dirigeants dans leur amnésie aliénée de la réalité : ils ont besoin de nous et nous pas d’eux. La création de faux besoins a bien une fin – la reprise en cerveau en main offre la claire vision de ce qui est essentiel. Ce qui est en train de balayer ces puérilités, nommées aussi hyper-consommation pour les capitalistes. La désorganisation de la société, par l’obsolescence programmée et les illégales inégalités, alliés aux manques de solutions universelles puisque tout est détourné pour une minuscule caste - fait que nous reprenions les choses en main. Nous sommes la réelle organisation sociale pour tous. Ils se montrent les fauteurs de troubles, les factieux, les ennemis de la société gaspillée pour…presque personne. 1 000 milliardaires ne “méritent pas” que leur soient sacrifiés 7 milliards de vrais humains…

………………………………………..%%%%%

….

..

Voyons déjà ces éclats de lumière dispersés dans des milliers de faits, phénomènes, d’actualités, de comportements et de mentalités démasquées. Puisque un consommateur a plus de droits que nous croyons. Nous pouvons utiliser ces droits existants pour accélérer le changement de civilisation (a). Tout autant que pour déciller les regards du le fait que les publicitaires, séducteurs et prometteurs ne sont, définitivement plus du même bord que nous. Et que cela se ressent toujours plus (b). Tout autant que de trouver des solutions immédiates dans ces avalanches d’abus, d’infractions, et d’excès. La partie prétendue dirigeante de la société s’empêtre toujours plus dans les délits flagrants. Cela ne peut plus être ignoré (c) !

a) - Ces comportements commerciaux délictueux peuvent concerner des actions, omissions, conduites, démarches ou communications commerciales, y compris la publicité et le marketing en relation directe avec la promotion, la vente ou la fourniture d'un produit au consommateur.

Le Code distingue :

..

les actions trompeuses ;

les omissions trompeuses ;

les pratiques agressives.

..

Le Code établit pour certaines pratiques commerciales ou professionnelles déloyales une liste noire des pratiques qui sont réputées, en toutes circonstances :

..

trompeuses ;

ou agressives. Voir le lien ci-après

..

http://economie.fgov.be/fr/entreprises/reglementation_de_marche/Pratiques_commerce/Publicite_pratiques_deloyales/envers_cosommateurs/#.Vozo-1Il8SE

..

b ) --- Solutions ?

////

http://www.imagiter.fr/article-lorsque-la-bourse-est-absente-de-la-societe-c-est-la-prosperite-pour-tous-92751526.html

//////

...et, aussi,

« PLUS DE MAJEURS, PLUS DE MINEURS: TOUS CONSOMMATEURS !

Prenez la récente campagne de publicité lancée par la chaîne Canal J. Des affiches représentaient de jeunes enfants, en fait des préadolescents. On voyait un grand-père qui faisait l’idiot, tentait les amuser, et les gamins faisaient des têtes consternées. La légende de l’affiche disait : « Nos enfants valent mieux que ça. Canal J ». Autrement dit, il fallait que le père et le grand-père débarrassent le plancher. Le seul apport ludique, le seul échange drôle et intéressant, le seul prescripteur symbolique valable pour les enfants devient alors Canal J. La télé - entendez une série de programmes qui les enferment dans leur univers « jeune ». Le risque dramatique, c’est d’escamoter le dialogue intergénérationnel, l’échange contradictoire, le frottement des esprits – cet espace conflictuel et communautaire où s’élabore ce que Emmanuel Kant appelle « la majorité ». Plus de mineur, plus de majeur. Plus d’adulte, tous des enfants. Il existe une relation étroite entre ce marketing qui abolit le dialogue intergénérationnel, puérilise les enfants, infantilise les adultes, et le fait qu’aujourd’hui, un peu partout dans le monde, on supprime l’excuse de minorité pour les individus mineurs qui commettent des actes criminels. C’est une décision très grave. On veut faire passer des enfants en cours d’Assise, les mettre en prison dès 12 ans, comme en Angleterre. Mais si la loi stipule que les mineurs n’ont plus droit à l’excuse de minorité, le droit à être des enfants avant de devenir des adultes responsables, cela signifie qu’ils ne sont plus des mineurs, mais des majeurs.

Or si les mineurs ne sont plus considérés comme des mineurs, en conséquence les majeurs ne sont plus majeurs eux-mêmes – c’est à dire adultes. On est majeur du fait de n’être pas mineur. Si on dilue la minorité d’un point de vue juridique, on dilue aussitôt la majorité, c’est-à-dire qu’on prive les parents de leur responsabilité d’adulte. Tout le monde devient adulte, ou tout le monde devient enfant ? Un enfant n’aurait plus la possibilité de devenir un adulte, de changer, d’évoluer ? Un adulte devrait être traité comme un enfant ? Le fait de rendre indifférentes minorité et majorité implique sur un plan pénal qu’il n’existe plus de différence entre les parents et les enfants. Cependant la question pénale est fondamentale, elle constitue l’horizon symbolique par excellence. C’est le droit. Le Surmoi. À travers le marketing et la liquidation du droit des mineurs, notre société conduit à la liquidation des différences entre les générations. Du coup il n’est pas surprenant de voir combien l’âge de l’enfance se prolonge, les adolescents restent chez leurs parents jusqu’à 30 ans, les parents eux-mêmes se mettent à jouer aux mêmes jeux que leurs enfants, à voir les mêmes films, à s’habiller comme eux – tandis que nous assistons à la liquidation d’une véritable culture adulte, élaborée, complexe, problématique, riche. Privés de leur pouvoir d’exercer leur pouvoir de parents par une culture « djeune » qui les ridiculisent, les adultes deviennent à leur tour de grands enfants. »

..

http://www.psy-luxeuil.fr/article-infantilisation-des-adultes-puerilisation-des-enfants-90977899.html

..

Dans ce court texte nous avons tous les éléments pour voir à quel point ces pratiques sont ENNEMIES DE LA SOCIETE entière. Ce sont des mentalités de voyous. Et des comportements uniquement délictueux. Séparer les familles, les détruire entièrement. Et certainement pas pour le bien des enfants. Puisque, parallèlement, ils perdent le « droit à la minorité », oui le droit à vivre l’enfance. Leurs parents éjectés (avec l’aide étourdie des enfants.), ils n’ont plus en face d’eux que des flics et des racketteurs…Ils ont vraiment perdu au change ! Sans leurs parents (contraints de se comporter comme des enfants et donc d’être traités comme tels…) plus personne de fiables pour les défendre à fond. L’infantilisation de tout le monde transforme bien le monde en une gigantesque PRISON. Où l’enfance est « maltraitée » et les adultes persécutés – jusqu’à ce qu’ils se transforment en enfants.. Donc « maltraités » Etc. Tout peut tourner en boucle !!!

..

Voici comment et pourquoi toutes les pertes de respect pour les consommateurs. Afin de créer unb marché unique où une seule direction présidera : L’infantilisation de tout le monde. Soit des enfants dépossédés de leur droit à protection et des adultes spoliés de leurs…enfants. Un peu comme une Napoléinisation scolaire du monde.

…………..%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

//////…..….(c)

Comment toutes les pertes de respect pour les consommateurs ?

…Exemples pratiques

……L’infantilisation de tout le monde comme insurpassable irrespect

..

1)

http://www.alternatives-economiques.fr/comment-le-capitalisme-nous-infantilise-par-benjamin-barber_fr_art_642_34159.html

C’est qu’il ne peut survivre sans notre infantilisation ! Solutions ? Restons toujours plus adultes…réclamons nos droits éducatifs envers les enfants (tous les enfants, pas seulement les « nôtres » !), etc….

2)

http://www.psy-luxeuil.fr/article-les-7-techniques-d-asservissement-des-neoliberaux-124332160.html

..

Le néo-libéralisme prive donc de liberté tout le monde sauf 1 000 milliardaires – il est donc liberticide et son nom ne lui appartient plus. Son manque complet de respect face à l’honnêteté est désormais mondialement connu !.

3)

http://www.lepoint.fr/societe/alimentation-le-rapport-alarmant-sur-les-produits-premiers-prix-29-05-2014-1829213_23.php#xtor=CS2-238

..

Le manque de respect gangstérisé commence toujours par l’irrespect de la nourriture. Pour cela, depuis l’an 2 000, nous cumulons une explosion illégitime des prix (en moyenne 4 fois plus cher en 15 ans) et une chute effrayante de la qualité des aliments. Ceci est la conséquence directe des privatisations insensées. Le temps des remboursements est venu !

..

4) http://www.klagemauer.tv/index.php?a=showportal&keyword=franzoesisch&id=7347

..

La stratégie de la théorie du genre en Europe après 2015 ?

http://www.sante-nutrition.org/cinq-fois-plus-de-pesticides-autorises-dans-leau-du-robinet-en-toute-discretion/

..

Alors que le pauvre est écrasé sur des réglementations tatillonnes et à sens unique (ce qui est contraire à l’état de droit où tout contrat doit être équilibré, à l’avantage des deux partis respectées) – la police institutionnelle ne fait même pas son travail. Comme admettre déjà que les trop délinquants sont aussi les trop riches (multinationales et le 1 %)…et que l’immense réprobation collective à leur égard puisse être rendue visible.

6)

http://www.wikistrike.com/article-le-gabon-vendu-pour-1600-milliards-69008985.html

Comme si l’on pouvait vendre un pays sans ses habitants ? La folie intégrale de la « propriété bourgeoise » éclate comme un immense danger social. Il faut d’urgence limiter ce nouvel esclavage où la déchéance de nationalité existe dès avant la naissance. Non, personne ne « possède » la Terre. Les droits des trop riches ne peuvent qu’être confisqués et annulés tant qu’ils n’accomplissent pas leurs…devoirs.

7)

http://www.onsaitcequonveutquonsache.com/2016/01/lillusion-democratique-le-piege-du-systeme-electoral/

Qui aura DÉTRUIT le système électoral sinon les prétendus élus, dangereux prédateurs qui auront fait germer cette cinglante vérité : je ne puis voter pour un personne qui va tout trahir dès le prétendu résultat des votes. Déchéance civique de tels élus ?

8)

https://www.letemps.ch/economie/2015/06/26/une-taxe-transactions-financieres-pourrait-remplacer-impots-actuels

La solution existe et n’est pas appliquée ; 90 % de la société est donc mis en prison afin que quasiment personne n'aient l’argent gratuit, l’exonération complète d’impôts et des…aides plus illégales les uns que les autres. L’irrespect, dans ces conditions, se note mais n’affecte pas…cela vient de vraiment trop bas

9) - http://metatv.org/le-silence-mediatique-autour-du-miracle-equatorien

..

Tout ce qui réussit sur la planète est considéré comme un…échec par les prétendus dirigeants. Jusqu’où ira leur irrespect pour ce qui les dépasse de partout ?

10 ) - http://www.wuji-academy.com/blog/?p=241

C’est l’Humanité qui est en danger pas la planète. Cette Humanité ne pourra s’en sortir que SANS ses prétendus dirigeants – un injuste fardeau que nous devons trainer…La surconsommation, la course effrénée au profit et au pouvoir, l’individualisme, ne sont que des attitudes désespérées pour tenter de compenser ce mal-être que ressentent la plupart des êtres humains – oui d'être sans dirigeants fiables et trop coupés de la Nature nourricière (dans tous les domaines)…Alors ?

11 )

https://mrmondialisation.org/ayez-peur-du-capitalisme-pas-des-robots-estime-stephen-hawking/

« Si les machines produisent tout ce que nous avons besoin, le résultat dépendra de la façon dont les richesses sont distribuées. » En effet, le fait même de la complexité technique est le souhait naturel et humain de faciliter une tâche pour la produire avec moins d’effort. Mais en matière d’économie, l’effort est perçu comme un coût pour les détenteurs de capitaux [ plus jamais « dans » la réalité ?]. Ainsi, dans un monde où les richesses s’accumulent, permettant certains investissements dans des technologies nouvelles qui remplacent l’humain, le non-travail (part d’inactivité) semble inévitable à moins d’entrainer une croissance toujours plus forte.

Ainsi, Stephen Hawking estime que l’inégalité économique va monter en flèche avec l’automatisation des emplois dans le cadre où les détenteurs de capitaux refuseraient de partager le fruit de la production de ces machines [ce qui est leur propre suicide…]. « Tout le monde peut jouir d’une vie luxueuse faite de loisirs si la richesse produite par une machine est partagée, ou alors, la plupart des gens peuvent finir misérablement pauvres si les propriétaires de ces machines organisent avec succès leur lobbying contre la redistribution des richesses. » explique-t-il. Mais sa vision de l’avenir est plutôt pessimiste à la vue de l’économie triomphante : « Jusqu’à présent, la tendance semble être à la deuxième option, avec une technologie qui entraine de plus en plus d’inégalités. » Ainsi, les robots trouveront leur place dans l’humanité si ceux qui les créent sont contraints par la collectivité à redistribuer une partie des richesses produites par ces machines. Le capitalisme qui s’obstine à ignorer la réalité telle qu’elle est représente le plus grand de tous les dangers qui planent sur l’Humanité !


12 )

http://reseauinternational.net/bienvenue-dans-la-nouvelle-ere-geologique-de-lidiocene/

..

Conclusion :

****

à force de traiter les autres comme des crétins, les prétendus dirigeants sont en train de le devenir. Pour eux aucune voie de secours, aucun plan B…pour eux tout sera …consommé dans la démonstration de leur…

………………………………….. flagrant irrespect envers eux- mêmes !

..

..

..

………………………………………..%%%%%

AUSSI >>>>>>>>>

...

http://www.kla.tv/7338

Nous ruiner tous au nom de... l’assistance ?

...

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

..

Que la vaste compassion vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

……………. tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuitshttp://www.freethewords.org/, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L’ÉCONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 900 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Pourquoi les pertes de respect envers les consommateurs ?
Pourquoi les pertes de respect envers les consommateurs ?

Comment des détraqués mentaux, qui se croient au pouvoir, sacrifieraient dejà 80 % des vrais gens ?

Le délit irrespectueux d’usure est massivement pratiqué par les banques. Mais que fait la police ?

La fonction publique enfin dévoilée ? C’est la grande source d’honnêteté de la société. En plus, que de ne RIEN COÛTER du tout à la collectivité – contrairement aux pénibles mendiants capitalistes qui lui coûtent une fortune. De plus, dans la fonction publique salvatrice, réside des méthodes fiables afin de nous sortir du piège de la démence capitaliste…

Comment la création monétaire, cette arnaque, démontre son immense irrespect ernvers les consommateurs. Ne parlons pas des citoyens qui trouvent là des centaines de délits contre la vraie République…

le crime capitaliste de l'infantilisation des adultes et de la privation du "droit à minorité" des enfants ?

Publié dans gouvernance mondiale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article