Boite à outils pour entrer dans le changement concret ? (1)

Publié le par imagiter.over-blog.com

Boite à outils pour entrer dans le changement concret ? (1)

D’aucuns ont la chance de changer en direct les choses. Nous les rencontrons oui dans l’article. Ce seront plus des échanges d’expériences par le mode de vidéos et de textes qui relient, pertinemment, toutes ces expériences. Ce pourquoi ce cheminement aboutira à un mini-bilan. Tant de choses sont véritablement à notre portée. Le changement concret se montre même omniprésent. Nous ne butons que sur deux choses :

….

*** - alors que nous savons être, sur Terre, au moins une personne sur trois à vouloir un immense changement ET déterminées à le concrétiser – le tangible massif manque encore. Être 1 sur 3 implique, pourtant, que d’autres sont en cheminement mental et affectif afin de se décider à 100 %. Ce qui permet de déduire que, d’ors et déjà, numériquement, nous sommes les plus nombreux (ces presque décidés savent, déjà ce dont elles/ils ne veulent plus du tout : du système !): La difficulté de se reconnaître les un(e)s les autres et de se compter, retarde le sentiment de se ressentir, comme une évidence, d’être dans «un mouvement» en marche. Et d’y apporter sa pierre chaque jour.

..

**** - la perte collective de savoir rattacher chaque avancée théorique à une équivalente percée pratique (et inversement), provient, sans doute, d’une sous-évaluation de la pensée de fond. Comment sans penser penser entièrement la nouvelle civilisation ? Comme s’il fallait apporter tout sur un plateau à ces spectateurs congelés. Les apparences semblent triompher ; on n’en croit surtout que les images qui, pourtant, comme les marées, effacent tout à chaque vague nouvelle. La réalité est que les mentalités précèdent les comportements. Qu’il reste toujours aussi impossible de changer les comportements sans avoir, auparavant, transformé les mentalités…C’est à ces méthodes que nous sommes attelés !

Oui c’est ce que nous tentons de faire ;

entre les initiatives individuelles

et des résolutions plus regroupées

nous devons un peu tâtonner pour donner forme à ce qui n’a pas encore de noms ni de contours précis. Aussi, dans les futures études sur le thème des esprits pratiques - mais qui veulent que cela serve pour le maximum d’entre nous - nous conserverons toujours la découpe :

1) - initiatives individuelles

2) - projets collectifs

3) - méthodes de transformations

et

4) - qu’en penser ?

..

………………………………….%%%%%%%

..

1) - initiatives individuelles

..

http://www.bastamag.net/Au-Cafe-des-pratiques-on-fait-bien-plus-que-boire-un-verre-on-reinvente-le-bar

Bar, étymologiquement, vient de libre, tel baron, l’homme libre, le non vassalisé. La mise en très seconde position de l’argent libère absolument tout le monde. Et renoue avec les plus anciennes traditions culturelles des bars : le l’apprentissage collectif des libertés.

http://www.terraeco.net/Un-prof-de-philo-va-traverser-les,63964.html

Prendre appui sur l’existant et sur le meilleur des rêves collectifs, afin de réaliser, individuellement, la concrétisation de ceux-ci. Faire un voyage « public », si l’on peut dire, afin de dresser la liste des écotopies…Aux U.S.A.(selon une trajectoire sud-ouest nord-est) et en vélo « Les écotopies qui rendent le mot trop abstrait et trop général d’utopie – concret…Ce sont des lieux où émergent les alternatives écologiques. Elles ont comme point commun de mettre au centre de leur organisation le constat de crise écologique et la nécessité d’y réagir en reconfigurant les liens de l’homme avec la nature. C’est cette relation qui est en crise. Et ces modèles d’écotopies posent une question politique : comment les nouvelles normes formées par ces communautés qui réinventent leur rapport à la nature s’insèrent-elles dans d’autres normes déjà existantes ? Comment crée-t-on une société autour de ça ? Ce qui m’intéresse, c’est de voir comment ces initiatives locales peuvent intégrer un modèle global. C’est un problème qui se pose de plus en plus. Comment rendre un modèle généralisable, pour que de minoritaire il devienne majoritaire. »

Les sans abris à l'abri des nouvelles idées

..

Afin d’épauler concrètement les « désabrités » (celles et ceux à qui le système a volé leurs abris) – trouver de ces idées qui ne pourront donc pas devenir ces sinistres pompes à profits. En effet, avec de prétendus…insolvables, s’enfuit le profit ! Fabriquer des mini mobil-homes pour des sans-abris à partir de déchets trouvés dans la rue. Le projet a pris forme lorsque notre ami s’est rendu compte qu’il pouvait mettre ses compétences artistiques au profit de personnes dans le réel besoin.

..

Décarboner nos têtes ?

Utiliser la forme, en général, plus équitable de la coopérative (décarboner la société) et du transport (décarboner l’économie) ? Ceci donne…« Si la voie fluviale est beaucoup moins polluante que le trafic routier, elle demeure sous-utilisée. Les nombreuses voies navigables sont délaissées. Une société coopérative tente de changer la donne en développant un transport fluvial de bouteilles de vin biologique ou naturel. Elle profite du maillage du réseau fluvial qui traverse 80 % du vignoble français pour collecter les produits dans la vallée du Rhône, avant de les acheminer jusqu’à Paris. Une alternative en faveur de transports moins carbonés, entravée par les subventions au tout routier. » Cette grave erreur politique récurrente !

..

Recycler c'est entrer dans un nouveau cycle

La démolition des maisons représente une réelle pollution. Et un gaspillage bien peu raisonnable. Pourtant, certains pionniers prouvent qu’il est possible de vivre – et bien - dans une maison qui est complètement construite à partir de matériaux recyclés et récupérés. Ce lien ouvre tout un florilège de solutions différentes adaptées aux pays. « Les géonefs (ou earthships) sont des maisons ultra-durables construites à partir de déchets recyclés tels que des bouteilles, pneus, canettes d’aluminium, et autres détritus.Les canettes et les bouteilles sont remplies de terre puis plâtrées avec de la boue naturelle. C’est au Mexique et ce ne sont pas des vieilleries. Puisque, outre leur grande beauté, elles utilisent, en même temps, le progressisme de panneaux solaires ou de petites éoliennes pour produire de l’électricité renouvelable. »

Transformer un conteneur maritime en une maison épique?

..

« Avec 1600 euros vous pouvez transformer un conteneur maritime en une maison épique hors réseau. » Découvrons tout ce que ces mots enchanteurs recèlent…

..

Lorsque la technologie doit devenir collective ?

..

En illustration : la technologie ne sert pas à grand chose si non partagée ?

..

……………. . %%%%%%%%%%%%%

..

..

2) - projets collectifs

..

http://www.bastamag.net/La-carte-de-France-des-4598

..

La carte de France des alternatives : 89 révolutions locales pour un changement global

Comment se dessine, en filigrane, l’image d’un mouvement qui prend en charge TOUS les aspects de la vie ? Au point de ne plus avoir besoin des prétendus politiques. Ensembles, nous avons plus de compétences qu’eux !...« Elles ont en commun de proposer des réponses concrètes, à contre-courant du modèle économique dominant : la coopération plutôt que la concurrence, le souci du bien commun plutôt que la cupidité individuelle, le partage plutôt que l’accaparement, la préservation de l’environnement plutôt que sa destruction, la solidarité et l’ouverture à l’Autre plutôt que le repli sur soi et la xénophobie. Elles constituent souvent des réponses immédiates à des enjeux quotidiens : se nourrir sans s’empoisonner, créer des emplois, redonner du sens au travail et à l’activité économique, favoriser l’économie locale, proposer des logements de qualité et financièrement accessibles, s’éclairer sans polluer, mutualiser des savoirs, partager des biens et des services, renouveler la démocratie locale… »

..

http://www.liberation.fr/planete/2015/12/27/le-non-marchand-des-possibles_1423142

..

Restos antigaspillage, garages collaboratifs, boutiques sans argent… Des alternatives innovantes et solidaires émergent en réaction à la crise et à la société de surconsommation.

http://www.bastamag.net/Produits-bios-librairie-brasserie-theatre-ebullition-d-alternatives-en-milieu

..

L’éloignement de la ville qui, tout de même abrutit, permet de mieux murir des projets bien enracinés. Et qui offre une vie collective quasi complètement indépendante du système

https://www.urbanews.fr/2016/01/11/50396-laboratoires-citoyens-madrilenes-fabrique-communs-urbains/

..

L’utilisation pratique du concept des « biens communs » qui offre, déjà, une vingtaine de Laboratorios ciudadanos – nous apprend plusieurs choses : - avec ses yeux grossiers, la finance ne voir rien, comme l’utilisation maximale, bénéfique pour tous, de tous les espaces disponibles. Elle c’est ruines, friches et espaces à l’abandon – cette utilisation intelligente de l’existant reconstruit la société chaque jour un peu plus – n’investissant jamais dans le social ert l’humain, la financiarisation disparaît de nos réellement de nos vies. C’est une reconquête pratique . « Ce modèle de croissance [la financiarisation] semble aujourd’hui en crise. D’abord parce que le développement économique de Madrid s’est réalisé au prix d’un accroissement des inégalités sociales et d’un processus de privatisation des «communs » : santé, éducation, espaces publics, environnement, eau, etc. (Observatorio Metropolitano, 2009) Ensuite, parce que la crise économique a exacerbé les inégalités et révélé l’hypertrophie du secteur financier dans les choix stratégiques de planification de la ville.

..

Dans ce contexte, on comprend mieux l’origine du mouvement des Indignés à Madrid, souvent qualifié de « mouvement du 15 mai » (15-M). Les Indignados n’ont eu de cesse de dénoncer les inégalités sociales et la déconnexion croissante entre les élites politiques et administratives, et la société civile. Des slogans comme « Democracia real ya ! » ou « No nos representan ! », ont trouvé un écho au-delà de La Puerta del Sol, dans les assemblées populaires des quartiers périphériques de la capitale espagnole. Ces assemblées ont progressivement initié les madrilènes aux prises de décision collégiales (Nez, 2012), à des modes d’organisation fondés sur l’autogestion, et plus largement à une réflexion sur les « communs urbains ».

..

Et c’est dans ce contexte politique singulier qu’ont émergé en l’espace de quelques années une vingtaine de Laboratorios ciudadanos. Ces lieux d’innovation citoyenne se sont développés dans les espaces vacants de Madrid et n’ont pas fait l’objet d’une stratégie de planification de la ville. Ils sont davantage issus de l’élan spontané de citoyens ordinaires et de collectifs souvent très qualifiés, œuvrant dans les domaines de l’économie collaborative, du numérique, de l’écologie urbaine ou de l’urbanisme social. Ces Laboratorios ciudadanos constituent aujourd’hui les supports d’expérimentation de nouveaux modes de gestion et de fonctionnement de la ville. Leurs cadres de réflexion et leurs modes d’action se structurent autour de la thématique des « communs », et d’un ensemble de travaux de recherche, comme ceux du prix Nobel d’économie Elinor Ostrom (Ostrom, 1990).

..

http://www.terraeco.net/Les-commercants-du-XIe-ouvrent,64119.html

Il y a des commerçants anti CAC 40, qui honnissent le profit et désirent s’implanter socialement, équilibrer leurs comptes et participer à la création d’une nouvelle civilisation… la démarche correspond au concept « faire boule de neige » : installer dans la pratique un nouveau modèle social qui peut, à terme, faire s’évaporer la barbarie capitaliste…« Dans le XIe arrondissement de Paris, des stickers bleu ciel fleurissent de part et d’autre des vitrines des commerçants. Certains représentent grossièrement une tasse de café, d’autres un téléphone portable ou encore des toilettes. Ce ne sont pas des autocollants décoratifs : il s’agit pour les commerçants d’indiquer leur adhésion au Carillon. Comme l’instrument de musique, cette association créée le 24 novembre dernier ambitionne de créer une « harmonie sociale » entre commerçants, particuliers et sans-abri. Son fonctionnement est simple. Louis-Xavier Leca, son fondateur de 27 ans, fédère au sein de son réseau des commerçants de l’arrondissement. Les habitants du quartier sont aussi associés à la démarche mais de « manière indirecte ». Outre la possibilité de verser une petite cotisation, l’équipe de Louis-Xavier Leca a imaginé une « carte de fidélité solidaire », qui permettrait, par exemple, pour un certain nombre de menus consommés dans un restaurant d’en offrir un à un sans-abri. Etc.»

..

http://lesmoutonsenrages.fr/2016/02/18/proposition-pour-une-ferme-collective/

L’abandon des campagnes afin de se précipiter dans les villes – repose tout de même sur une grave aberration. Les villes hors sol n’ont pas de futur. Elles ont amplement besoin d’un équilibre terres-villes afin de survivre. Ne serait-ce que pour la nourriture. Aussi, des projets comme celui-ci devraient pulluler. C’est une honte sociale qu’ils rencontrent plus d’obstacles que d’encouragements…cela tient de l’irresponsabilité politique que de laisser tomber les campagnes pour le motif FRIVOLE qu’elles ne seraient plus suffisamment productives et attractives… «Ces campagnes habituées à être gérées par ces deux tutelles [économie et État] plongent alors dans un fatalisme qui entraîne la disparition de l’activité et la raréfaction de la vie sociale rurale. Ainsi la région montagneuse du Livradois-Forez où nous vivons, fortement marquée par une histoire agricole d’élevage et par différentes industries, subit de plus en plus la disparition de nombreuses fermes entraînant une plus grande dépendance à cette industrie qui elle-même délocalise et ferme ses ateliers. » Les fermes collectives c’est donc bien la Raison qui revient Et il n’y a plus qu’elle à la table des …dénégociations !

Google.maps des changements concrets

..

Un carte indispensable….Lieux de vie , listes des collectifs, des bases nomade, écolieux, fermes autogérées, Zap, Zad, communauté, squats...Carte qui couvre une bonne partie de l’Europe. Et nous embrasse tous d’un regard.

Et, enfin, un avant-texte qui nous a permis d’affiner les méthodes d’approche.

..

http://www.imagiter.fr/2015/10/qui-te-brouille-avec-la-debrouille.html

..

………………………………………………….%%%%

..

3) - méthodes de transformations

..

http://www.pravaha.be/ne-tattaque-pas-au-systeme-demode-le/

..

Tout est dans la méthode. Le désir de méthode prouve un intérêt passionné pour les autres, une tenacité de tout comprendre, une impossibilité à se laisser manipuler par n’importe quel conformisme et d’où qu’il vienne et la prise de pouvoir mentale des pouvoirs – bref, des têtes vraiment utiles à …tout le monde. De Bernard Werber, un extrait de son ouvrage "Le Livre du Voyage".

« Au lieu de faire la révolution des autres, fais ta (r)évolution personnelle.
Plutôt que de vouloir que les autres soient parfaits, évolue toi-même.
Cherche, explore, invente.
Les inventeurs, voilà les vrais rebelles !
Ton cerveau est le seul territoire à conquérir.
Pose ton épée.
Renonce à tout esprit de violence, de vengeance ou d'envie.
Au lieu de détruire ce colosse ambulant sur lequel tout le monde s'est déjà cassé les dents, ramasse un peu de terre et bâtis ton propre édifice dans ton coin.
Invente. Crée. Propose autre chose.
Même si ça ne ressemble au début qu'à un château de sable, c'est la meilleure manière de t'attaquer à cet adversaire.
Sois ambitieux.
Essaie de faire que ton propre système soit meilleur que le Système en place.
Automatiquement le système ancien sera dépassé.
C'est parce que personne ne propose autre chose d'intéressant que le Système écrase les gens.
De nos jours, il y a d'un côté les forces de l'immobilisme qui veulent la continuité, et de l'autre, les forces de la réaction qui, par nostalgie du passé, te proposent de lutter contre l'immobilisme en revenant à des systèmes archaïques.
Méfie-toi de ces deux impasses.
Il existe forcément une troisième voie qui consiste à aller de l'avant.
Invente-la.
Ne t'attaque pas au Système, démode-le ! »

..

……………………………..*********************

...

..

4) – Qu’en penser ?

Cette partie repose sur le soulèvement moral devant l’immense scandale que toutes ces initiatives ne soient pas largement diffusées, que la presse (subventionnée grassement avec l’argent des contribuables) trahisse tant ces contribuables en ne les informant jamais de l’essentiel. Ce qui devrait être, pourtant, la moindre des choses. Sinon il y a bien massif et illégal détournement des subventions publiques !

http://reseauinternational.net/sept-technologies-emergentes-qui-changeront-le-monde-a-jamais/

..

7 technologies émergentes ? Surtout : de l’eau atmosphérique stockée contre la sécheresse. Des fermes verticales. L’impression 3D. Et d’autres techniques bien moins utiles envers l’intérêt général. Voire pouvant être hostiles…s’informer n’est pas adhérer : disons qu’il est plus adulte de connaître…

..

.

La Terre magnifique oubliée depuis 43 ans ?

..

L’essentiel est laissé en jachère : comment prouver le manque d’amour total des prétendus dirigeants pour la Terre ? Depuis 1972, ils auront préféré multiplier les guerres dans le seul bénéfice d’une poignée d’inutiles – plutôt que d’entrer dans la beauté convaincante de NOTRE planète…Le satellite DSCOVR, arrivé au point de Lagrange L1, a transmis sa première image de la face éclairée de la Terre. Il n’y avait pas eu de vues globales montrant la totalité de notre planète depuis celle des astronautes d'Apollo 17 en…1972 ! Soit 43 ans de régression civilisationnelle !

http://economiepolitique.org/une-france-bien-geree-permettrait-la-suppression-des-impots/

..

« Le problème c’est la mauvaise gestion française : des dépenses de fonctionnement délirantes, un nombre d’élus trop élevé, de nombreuses commissions qui ne servent à rien et qui n’existent pas ailleurs et des gaspillages monstrueux. Le dernier en date est la mise en œuvre puis l’abandon de l’Écotaxe qui coûtera 1,6 milliard d’euros aux contribuables dès cette année. Quand Serge Gainsbourg brûlait un billet de 500 francs à la TV on en fit un scandale, quand nos ministres brûlent 3,2 millions de billets de 500€ pour un projet abandonné tout le monde s’en contrefiche. [faux !] Aujourd’hui, de tels gaspillages ne sont plus acceptables. Comment est-il possible que les responsables de ces gâchis n’aient de comptes à rendre à personne ? Dans les administrations locales, plus de la moitié des dépenses publiques sont englouties par les dépenses de fonctionnement, c’est de la folie à l’état pur. Pour autant, les collectivités locales ne connaissent toujours pas la crise et embauchent massivement depuis 10 ans au rythme extravagant de 35 000 personnes chaque année et ce malgré les postes en doublon dans les départements et les régions, ou dans les intercommunalités et les communes. »

..

Ici, il s’agit tout de même de grandement faire faire des économies aux contribuables. Ne pas le faire accuse gravement les omissionneurs ! La politique ce n’est plus que pour gérer, osent les imposteurs….et ils ne savent même pas gérer !!

..

…………………………..%%%%%%%%%%%%%

Nous vivons tous et toutes avec des ilots amicaux. Parfois des liens constructifs entre groupes. Ou même plus. Mais rien qui nous offre l’océan réuni, unifié, unitaire, unifiant d’un « mouvement » global. Aussi, ce texte qui recollecte une partie de tout ce qui a pu se faire ces derniers temps est :

..

1) - Tout de même l’expression de grands élans de tendresses envers toutes ces tentatives obstinées afin de dépasser et remplacer le système. Aussi avec la pensée sous-jacente de le faire pour tout le monde. Ce qui au moins dénote une salubre indépendance de pensée. La tête bien sur les épaules. Le futur ne baissera jamais les bras !

..

2) - Au lieu de jalouser les images de montages de la publicité qui n’existent pas avant de si nombreuses retouches (se laissant voler nos libidos) – individuellement, déjà, ayons le désir de ces projets. Rebranchons nos libidos sur le collectif. Branchons-nous sur nos voisins plus sur de prétendus pouvoirs lointains. Les clairs ennemis de tout le monde !

..

La preuve est faite que tout dépend de chacun-e d’entre ,nous. Aucunes excuses – pas d’alibis…Et que les conformismes qui immobilisent tout ne sont que de lâches fainéantises du cœur, des châtrés de l’amour, des insuffisants du collectifs…et – pire –

…..Des fardeaux à trainer puisqu’ils n’ont aucun… SENS PRATIQUE.

………………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

..

..

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il y a d’opinions très différentes moins le monde risque de se tromper ………………………

..

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 900 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Boite à outils pour entrer dans le changement concret ? (1)
Boite à outils pour entrer dans le changement concret ? (1)
Boite à outils pour entrer dans le changement concret ? (1)

faut y entrer pour la rencontrer .

la politique c’est collectif, la propriété souveraine – impossible de la…privatiser. La réPublique est contre.

comment UNE seule personne peut faire que le changement existe ?

comment l’indivuel a toujours ensemencé le collectif. Loin de l'impasse de ...l'individualisme.

à titre d’info..

vivre sans argent

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article