Dans la course, les carottes ça ne rend plus aimables

Publié le par imagiter.over-blog.com

Dans la course, les carottes ça ne rend plus aimables

En fait, je visualisais cette course du temps, comme une troupe de marathoniens, voulant chacun arriver le premier, les uns ayant plus de handicaps que les autres, mais s'obstinant, malgré la cadence, à vouloir atteindre un but, à courir après une carotte, dont on ne connaît même pas ni le moment de l'arrivée, ni le prix à gagner, ni la couleur et la forme de la carotte, enfin, rien, quoi... Nous introduit, culinairement, une amie qui a le don des images "parlantes" et dont nous prolongeons la réflexion autour des si méconnues carottes marottes

Le temps aurait donc une gueule de carotte? On en apprend tous les jours, n'est–ce pas ? Courir vite, c'est ce qu'il faut faire, soi-disant, pour s'en sortir, mais sortir de quoi ? Je suis déjà sortie du ventre de ma mère, c'est déjà pas mal, non ?

Trop exact !!! S’en sortir prouve un sort, un sortilège et une…sortie omniprésente. Nul besoin de tant courir alors !

Et sur cette route, chemin, autoroute, qu'importe la taille ou le nom, il y en a qui n'arrivent plus à suivre ou bien qui ne veulent plus jouer. Alors, on les voit dans les fossés, ces sortes de frontières entre ce que l'on veut bien appeler "le monde civilisé" et le monde soi-disant "sauvage" (le soi-disant étant le bien-pensant, celui qui croit avoir raison), ces gens qui abandonnent, frustrés, ils en veulent à tout le monde d'être arrivés là sans rien en retour. Après tant d'efforts. Et il y a ces gens qui, ayant choisi de vivre autrement qu'en courant, se sentent un peu perdu car pas habitués à vivre autrement. Ils tâtonnent, essayent de se regrouper pour s'entraider, profiter de leur nouvelle liberté, la découvrir, à leur rythme. C'est maladroit, mais c'est comme la découverte d'un autre monde, une joie et des surprises, d'autres difficultés, mais assumées, elles ne sont pas imposées, elles viennent parce qu'on ne connaît pas encore assez comment cela peut ou va fonctionner tout ça. Mais ils profitent de ce moment là. Pour eux, l'avenir sera un jour le présent, mais pourquoi s'en préoccuper maintenant ?

..

Pourquoi ? Pas eu le temps d'esquisser un début de réponse que les embouteillages, les vacarmes, les déplacements cahotés, les agitations, les agressions visuelles, les désordres, les chaos déplacés, les bouleversements nous tombent tous dessus…par les côtés et même par-dessous !

………………………….................***********************

..

Confusion générale, à quoi se référer maintenant, je plains les avocats, ils défendent à l'aveuglette des cas qui seraient si simples à régler sans ces "soi-disant" règles du jeu. Les carottes ce n'est pas fait pour être carotté ? Pile poil. Il y a des petits malins qui s'en foutent, des règles, et ils s'en sortent aussi bien, mieux presque, mais à quels risques ? Je demandais à un ami un peu débrouillard, ce qu'il ferait s'il se faisait prendre à se détourner du bon vieux chemin ? Il m'a répondu, « ben, c'est pas moi qu'il prendraient, ni ce que j'ai, il n'y a rien qui a de la valeur (monétaire), ma maison n'est pas à moi, ma voiture, elle est vieille, mes meubles, je m'en fous, et j'ai juste un peu d'argent pour mes vacances sur mon compte, qu'est-ce qu'ils peuvent me prendre, ma peau ? Et la prison, ben, je me reposerai, ça doit pas faire long de prison, ce que j'ai "soi-disant" volé à la société ! [..elle seule veut monopoliser le prétendu « droit » de dépouiller autrui et même pas dans le but de le répartir équitablement – il devient donc inexact que ce témoin ait volé quoi que ce soit à la société. Seuls les trop riches y parviennent !].

Qu’est ce qu’il a donc bien pu carotter ? La carotte emprunte, de la sorte, ici, une gueule de maton faisant des sondages dans le mur de glace de la société frigide ? Les carottes ne sont, en conséquence, jamais…cuites ! Bien trop crues !

Le tabac à chiquer se croque et l’on se troque sa carotte et l’on se fait son jus. Blague à tabac à part…La carotte rouge en signale même le débit de tabac – pas son crédit. Une carotte qui trotte…Ensuite, oui la carotte devient une racine que l’on sirote, la fiérote. Mais où se trouvent les échantillons prélevés partout par les « carottiers » qui nous cylindrisent les carOttes ? La connaissance en profondeur du passé d’une illusion : c’est qui croit carotter ou faire courir autrui derrière une carotte qui reste – historiquement – le dindon de la farce ! Celui qui nous guérit de nous faire tant rire…

..

Je me dis qu'il a bien raison, de penser comme ça, avoir un capital, c'est avoir des ennuis, sauf pour ceux qui en ont beaucoup, beaucoup, beaucoup. Car, ce n'est même pas eux qui s'en occupent de leur capital. Ils paient des gens, avocats, secrétaires, juristes, banquiers, qui courent à leur place et à qui ils donnent une jolie carotte devant leur nez pour les faire courir sans trop réfléchir ! Et nous re-voilà dans la course au temps !!!

..

Et du temps ils n’en ont plus guère ! Faire courir après une carotte n’est pas une prouesse. Au contraire. Cela disqualifie même qui en use. Puisque le précis faire courir provoque mais vers où ? pourquoi ? dans quel but ? quel sera l’avantage ? Ce qui fait choir qui s’extasiait à se croire si malin. Tout évènement a, au moins, deux côtés. N’en présenter qu’un prouve que l’on est tellement peu sûr de soi que l’on doive occulter la partie de la personne que l’on prétend dominer. Vu du dessous alors ? Ne pas jouer franc jeu prouve, surtout, la trouille de qui se propagande comme dominant. Faux, vu les procédés qu’il adopte. Cet article montre comment les situations s’inversent. Et que cette carotte garrotte qui l’emploie à mauvais escient. Dans la vision dénudée de ses tristes manipulations qui ne font plus que le ligoter !

La carotte c'est pour ne pas réfléchir ! La carotte c'est le poil à gratter qui fait tant courir ! Aussi, oui oui, carrément, c’est un prélèvement (du temps ?), un échantillon des glaces !!! Peut- être verrons- nous passer tout un carrosse de carottes ? une carotte de carrare ? des carottes carénées ? des carreaux de carottes? Bien, bien, peut-être bien une carrure de carottes ?

..

Ces avantages miroités sont destinés à, surtout, ne jamais se concrétiser : agiter la carotte n’en fait pas une fière marotte !!!


Oui, possible, possible, mais la carotte, souvenez-t-en "on ne connaît même pas ni le moment de l'arrivée, ni le prix à gagner, ni la couleur et la forme de la carotte, enfin, rien, quoi " qu’on se le dise…on ne court après on ne sait quoi, on ne sait pas pourquoi et comment dire nada, aussi, sur le comment !!!

..

……..Même en partant à point ça ne sert donc à rien de courir !!!

………………………%%%%%%%%%%%%%%%

..

Le film de Stéphane Arnoux « La carotte et le bâton ».

La carotte et le bâton

..

……………………………..%%%%%%%%%%%

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il y a d’opinions très différentes moins le monde risque de se tromper ………………………

..

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 900 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Dans la course, les carottes ça ne rend plus aimables
le film "La carotte et le bâton" illustre bien les désastres de la financiarisation du monde. Et l'aveuglement insistant des politiciens à ce sujet.

le film "La carotte et le bâton" illustre bien les désastres de la financiarisation du monde. Et l'aveuglement insistant des politiciens à ce sujet.

le ciel est au-dessus des carottes...

le ciel est au-dessus des carottes...

image quasi humaine...

comprendre le "truc" magique c'est dépossèder le possédant...

Ces avantages miroités sont destinés à, surtout, ne jamais se concrétiser

gratter ça, irrite...

Publié dans Croque tes crocos

Commenter cet article