Solutions partout existentielles – le savoir existentiel, c’est quoi ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Solutions partout existentielles – le savoir existentiel, c’est quoi ?

Puisque nous sommes dans une réelle transformation – pourquoi ne pas apprendre à se mieux mouler dans le flot ? Ne pas prendre l’irrésistible courant en plein corps. La mutation ne peut qu’être, soyons-la.

Puisque :

..

*** grâce aux découvreurs, les prétendus dirigeants perdent pieds. Chaque jour, une nouvelle preuve de leurs faiblesses émerge de l’actualité (…et c’est comme s’il n’y avaient plus que des gonflettes dopées chez ces soi-disant maitres du monde mais pas maitres des pensées, pas maitres des sentiments, pas maitres des adhésions, pas maitres des convictions, pas maitres des réactions à leurs gesticulations, pas maitres de la moralité qu’ils n’ont pas, pas maitres de l’honnêteté, pas maitres des valeurs, pas maitres des qualités, pas maitres des bonnes volontés et déterminations, etc.) – bref, aucun feeback, ce génial retour sur information. Ils sont vraiment dans les brouillards et paient des sondages pour s’opiumiser le regard. Rebref, leur argent n’achète que le bas matériel et ne permet – jamais – de comprendre le monde.

*** d’ailleurs, les prétendus dirigeants ont avoué « qu’ils en ont rien à faire des peuples ». Qu’ils les ont abandonnés à leur sort. Et que ce ne sont pas là des paroles de dirigeants, de guides, de leaders, de meneurs, d’élus…juste celles de parasites d’autrui. Qu’ajouter à « leur » triste réalité ? Que ce n’est certainement pas la nôtre !

*** le problème avec ces découvreurs (qui, de nôtre côté, est une solution) c’est qu’il ne veulent rien pour eux. Et tout pour les autres. Rien de monétaire, de vénal ou de matériel. Juste l’élévation collective du niveau des consciences. Que cette élévation soit institutionnellement impulsée et comme l’objectif actuel des sociétés. Arrivés si haut, elles/ils pourront s’épanouir à 100 %. Ils ne veulent rien de plus : puisque c’est le vrai trésor, celui de toutes les qualités. Et des véritables valeurs : celles qui créent l’abondance collective. Le bourgeois qui n’a jamais compris « où » sont les vraies affaires ne peut comprendre ce qui lui semble « désintéressé » (genre trop bon, trop con). Alors que c’est le judicieux placement pour un bonheur complet. Et que la phrase se redresse en un précis « trop méchant, trop con – vraiment archi con »…La réelle transformation collective augmente la valeur de chacun-e, sa perspicacité, sa compréhension des autres, ses intuitions, ses dons de partages etc. (des pages de bienfaits, oui…) les vrais « mouvements » SOULÈVENT tout le monde. Désincarcèrent de la congélation stérile. Désoclent les statues individualistes. Arrachent les moules de leurs rochers. Rend le monde intérieur fertile et passionnant. Et qui est déjà expérimenté de ce savoir existentiel « sait » que sa conscience du réel va encore s’agrandir, que son ressenti va se montrer sur le mode de l’extension asymptotique, que ses sens vont devenir tellement plus…intelligents. Intuitions fulgurantes, multiplications des canaux de réceptions du réel (de ceux qui peuvent agir tous en même temps). Aussi, de vivre sous la ligne de flottaison des foules, comme dit la chanson qui n’en a parlé que négativement. Alors que cette prodigieuse expérience reste rutilante de sensualités…y’a pas photo…bienheureux que ces très ensoleillés héros de la douceur. Que vouloir faire FACE à ceci ?

..

**** - les corporatistes capitalistes, si aigris de devoir ne vivre que dans l’amertume d’une prison matérielle – s’accrochent à leur « acquis » (ceux des autres n’ont nul droit d’exister sans être clamé…anti-Progrès, anti-intérêt général, etc – apparemment pas les leurs d’acquis ! le comble du progrès que de régresser), faux acquis donc sans légitimité aucune. Ce pourquoi ces corporatistes figés dans le vieillot sentant tant le renfermé n’ont aucune prise sur qui ne veut RIEN. Qui appartient comme au « parti de rien », celui qui risque d’arriver quelques part. Le contraire des falsifiés partis actuels (- usés jusqu’à la corde. De mensonges et promesses non tenues – comme défaitistes, porteurs d’atteintes au moral des pays, comme ennemis de la société globale - impossible de faire pire !). Tandis que Parti de rien…nous allons tous y arriver à un quelque part enchanté. Arriver à quoi, impossible à formuler pour le moment. Solutions partout existentielles !

*** - les conformistes, ces clairs ennemis de toute transformation collective, toujours plus enkystés dans des égoïsmes sans issue, ressemblent à des doubles faces, des hypocrites (selon la définition : hypocrisie - organisation de sa vie intérieure qui ne « croit » qu’aux apparences. Toutes trompeuses.)… Et veulent donc submerger tout le monde d’une société de mensonge généralisé. D’où pluies de catastrophes : nul ne pourra plus voter puisque l’on ne pourra plus croire, avoir confiance en personne. La fausse monnaie chassera la bonne : puisqu’il n’y aura plus de vraie monnaie. Aucun contrat ne sera suivi puisque tout n’est qu’écran de fumée. Sans vérité le monde s’écroule. Et les pourvoyeurs de cette désastreuse nouvelle sont les…conformistes. Oui ces nihilistes qui ne désirent que la destruction de la société entière…pour être tranquilles et n’avoir plus à penser. Les apparences trompées peuvent-elles être dites des…valeurs sociales ? Truqueurs, tricheurs, saboteurs de toute amélioration collective, de tout désintéressement et générosité - . Ils ne suivent plus, au fond d’elles/d’eux mêmes (leurrés par la science du spéculaire) qui elles/ Ils bafouent par ailleurs. Et qui ont été forcés (afin de nous sortir tous de l’impasse, de se sacrifier) à devenir de temporaires intoxiqués volontaires. S’imbiber des poisons conformistes afin d’y découvrir les remèdes les plus simples à…transmettre et faire comprendre. Mais avant d’offrir les bons plans et les recettes – il faut jeter un œil sur les obstacles à surmonter !

..

……………………….*************************

Toutes les solutions commencent existentielles ?

..

Si nous n’avons pas vécu, de tout notre corps, de toute notre vie, les solutions avant de les formaliser – nous restons, potentiellement, dangereux pour les autres

..

http://www.imagiter.fr/article-erreurs-de-methodes-existentielles-1-65502827.html

De nombreux témoignages signalent "une pression sociale forte à exprimer son pessimisme", les pulsions compulsives de tout salir (l'amour est laid et sale – et la haine alors?) comme de tout nier et renier (pas d'enthousiasme, de ferveur, de plénitude, d'extases – aucune harmonie, synthèse, désintéressement, aventure ou sensualité, etc.) voire de fuir (rien à découvrir, l'intelligence doit être bannie, nulle beauté ni bonté, on expérimente rien, nous ne ne "vivons" rien, on n'est plus qu'objet recyclable par le robot global de la consommation unique, etc). Etc…Ces non-discussions à l'envers doivent représenter quelques symptômes de la diminution, allant jusqu'à la perte, en cours, des facultés qui forment la "pensée"…

..

Pour effacer le réel il suffit de ne pas le dire. C’est la loi des médias: ce qui n’est pas montré n’a pas d’existence. Or nous avons découvert ( savoir existentiel) que ce est montré est un montagejamais la réalité. Donc, en pleine logique, c’est ce qui est montré qui n’a…pas d’existence. Bingo ! Nos bons plans vivent, par contre !

..

…………………………..**************************

..

a - * Se remplir sensuellement de tous les arts. A rabord du corps

b - ** Se vider de tout besoin télévisuel, voire cinématographique (si les films n’incitent pas à changer de… regard !), oui de compulsions de revues et journaux (les livres sont toujours plus bénéfiques pour la santé), etc. Bref de tous les canaux où l’insalubre propagande peut s’infiltrer.

..

c - *** En toute circonstance d’attente faire bouger doucement des mains, les muscles et membres – tout du corps et de la tête. Afin que l’attente forcée (prévue pour salir les énergies intérieures) deviennent ces attendre qui rendent tendres…Focalisés sur ces impulsions positives, toute pensée que nous attendrions eh bien nous… attendrisse

..

d - **** Plonger toujours dans nos profondeurs intérieures. Au plus bas en centre de gravité. L’inconscient est propre et en bonne santé (C.G. Jung) ou sale et malade (S. Freud). Chacun-e peut choisir. A un point de profondeur précis, la méditation déploie ses miraculeux bienfaits. 1) Le corps en devient si pesant et massif qu’aucune négativité n’y peut circuler. 2) il n’y plus aucune pensée ennemie juste un flot de gratitudes. 3) la densité de paix ressentie représente comme un massage intérieur des organes et une diffusion chimique de nos propres quintessences. Savoir plonger toujours dans nos profondeurs intérieures est la meilleure des armes de défense.

..

e - ***** Atteindre la post satiété. Soit devenir immunisé-e-s aux piqures répugnantes des publicités, marketing, mensonges capitalistes, corruptions des qualités critiques, agressions des images voleuses, etc. Bref – ce minable système demeure toujours à l’extérieur. Perturbations très infimes des corps – mais comme nous utilisons, aussi, toutes les autres stratégies existentielles – le piteux système a…déjà perdu avec nous. Et, chaque jour, avec toujours plus. Il n’en reste que ces parasites mimétiques qui ne savent que nous…imiter. Mais sans jamais connaitre le mode d’emploi? Genre devenir un morceau du paysage. L’immobilité absolue de l’humain. Sans envies. Sans soif. Sans aucuns besoins immédiats, etc. permet de vivre dans ce corps immobile toute l’activité énergétique du monde entier. De « recevoir » tout l’univers, etc. En le vivant en pleine conscience…Bref de transformer les poisons en substances guérisseuses, en médicaments naturels !

F - ****** Etc….et tant d’autres recettes – mais

..

…*** - trop de convoitises destructrices semblent briller dans vos regards (pas de patience, pas de science) – vous étiez accrochés soudain d’intérêt – mais aucune gratitude en vous. Or gratitude et gratuit sont très proches. L’un ne va pas sans l’autre. Il va falloir que vous trouviez un savoir vivre. Actuellement, vous ne savez non absolument pas vivre. Glorifiant, ainsi, qui fait payer bien trop cher le gratuit et humiliant qui nous offre – somptueusement - ce gratuit si …gratifiant. Seul le gratuit semble valoriser (gratifier), récompenser ou favoriser (gratifier) : l’erreur de diagnostic semble énorme ! Cette fois-ci vous êtes attrapés – le meilleur vous échappe. Et tout cela vient de votre faute - tous les arts sont…martiaux : et la prise au sol n’a utilisé que vos impulsions non avouables. Qui ont donc avoué votre personnalité intérieure. Se maintenir dans l’arriération capitaliste c’est, désormais, perdre à tous les coups…sur les véritables valeurs ! Les véritables de la loi ! Il va vous falloir changer vos stratégies existentielles?

….**** - et, seconde raison – il ne faut jamais instruire les salauds, ces piteux parasites mimétiques. Là, ils vibraient bien que y’a bon banania, missié, mais qu’ils ne l’auront jamais – ignorant absolument tout des modes d’emplois. Vous les voyez user des stratégies existentielles, décrites ci-dessus, vous ? Alors qu’ils sont enfermés et clos dans la panoplie de comportements la plus dérisoire et la plus pauvre des plus pauvres qui…

………………..existe depuis le début de l’Humanité !

..

………………………%%%%%%%%%%%%%%%%%

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

..

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

……………. tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L'ECONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 900 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Solutions partout existentielles – le savoir existentiel, c’est quoi ?
le mystère de l’existence humaine n’est pas tant d’être vivant que d’avoir réussi à trouver une raison de vivre

le mystère de l’existence humaine n’est pas tant d’être vivant que d’avoir réussi à trouver une raison de vivre

Solutions partout existentielles – le savoir existentiel, c’est quoi ?
l’univers étant une ellipse, non un cercle, aurait plutôt 2 centres. L’humain aussi ?

l’univers étant une ellipse, non un cercle, aurait plutôt 2 centres. L’humain aussi ?

Publié dans Victoires**

Commenter cet article