Emphase avec les phases

Publié le par imagiter.over-blog.com

Emphase avec les phases

Les mots occupent tellement plus de place que les faits qu'ils sont supposés relater. D'ou déphasés d'avec les phases nous serions ? Encore, en possibilité flagrante d'être en harmonie, symbiose, concordance, écho, rime et raison. Telles les réPercussions des percussions…même rythme même vitesse…une expansivité très expressive.

Si l'exagération, l'enflure obtiennent la grandie loquace, si le roulement gonfle le volume étalé et la surface déployée – que l'énergie a besoin d'une exubérance, d'une surabondance, d'un débordement ou d'une forte fécondité – le développement et l'augmentation étendent encore l'attraction du langage.

Les phases disent, dans le tapis déroulant du développement, chacune de chacune des étapes, des stades, des épisodes, des cycles ou des états successifs d'une évolution. Un événement qui l'est parce que son mouvement propre présente chacune des facettes de la conviction.

L'emphase enfle suffisamment le phénomène pour que nous puissions en observer chacune des phases. Affectivement, émotionnellement. Ou bien à l'aide d'un « phasemètre », le dispositif permettant de mesurer la différence de phase entre 2 grandeurs électriques alternatives de même fréquence. Dans la créativité, ce serait retrouver l'unisson, le concert concerté et l'entente soudante…

…………………………….**********************

..

Vérifions donc par le dysfonctionnement. Effectivement, à trop s'écouter gémir, on obtient tellement de phases de vie qu'il devient difficile de percevoir le moment précis de passage entre phases. Trop d'emphase avec les phases ne nous joint et rejoint plus, alors – nous ne sommes plus en phase avec rien ? Des chiffres trop emphatiques submergent la succession de phases et les unifient toutes en un seul magma.

Paradoxalement, c'est l'emphase qui permet de conserver toute la sécurité de l’ensemble sans sacrifier aucune phase. Et cela, même si nous n'atteignions pas la cloche fondue d'un ensemble instantané, mais le défilement successif des divers épisodes linéaires. Nous entrons dans le ressenti profond que d'être, temporairement, en phase avec les phases produit l'idéal poursuivi. C’est tous ensembles que nous nous ressentons ensembles.

Un déroulement comme automatique ou chaque étape succède à l'autre mais où le ressenti offre l'impression d'une parfaite symbiose avec la réalité. Oui je me dirais, à ce moment, que c'est parce que j'étais, préalablement, uni, homogène, cohérent, que tout semble bien se dérouler comme une perfection…

Que ce leurre n'égare pas : c'est parce que les mots qui le disent ont une synonymie convergente, rapprochée, ajustée et concourante que nous ressentons cette impression.

…………………………………….****************************

Cet ensemble d’élucidations devrait servir de modèle afin de faire grandir un mouvement. De le mettre en phase et de tous se sentir en phase avec le mouvement. Comme avec chacun de ses mouvementé(e)s. Qu’on se le dise !

Pour le moment - C'est le langage qui imprime des mouvements et des trains de sensations et d'émotions à travers nous : ce discret et humble emploi des mots (si nourriciers) n'est pas, alors, assez diffusé, propagé et retransmis.

Le langage, visiblement, déborde de sa matière et devient onde qui m'onde…

..

……………………………..%%%%%%%%%%%

..

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il y a d’opinions très différentes moins le monde risque de se tromper ………………………

..

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

%%%%

le déroulé des phases regroupé articiellement

le déroulé des phases regroupé articiellement

en instantané présent

en instantané présent

les 6 phases essentielles pour un projet internet

les 6 phases essentielles pour un projet internet

Emphase avec les phases

nous allons entrevoir les multiples utilisations du mot phase

en fiction

l'économie n'est pas une science mais un savoir pragmatico-déductif : nous observons mais ce n'est pas pour cela que tout se reproduit...mécaniquement. Pas souvent en phase avec le réel ?

une phase = une étape.

les dérives qui enflent et gonflent artificiellement les faits réels...

phases = concordance. Mise en harmonie des éléments de l'ensemble. Qui peuvent alors aller ensemble dans la même direction.

le langage rendu à lui-même est un très bon modèle de la réalité complète

Publié dans Victoires**

Commenter cet article