Le système ne connait rien aux vraies affaires ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Le système ne connait rien aux vraies affaires ?

Celles qui enrichissent tout le monde. Ou, dans le pire des cas, n’appauvrissent personne. La preuve avec 5 « lieux » d’actualités. Comme d’habitude, traitées par les médias dominants de façons plus que décousues. Oui trop cousues de fils blancs… qui suggèrent fortement que les têtes qui produisent ces comptes rendus ne vivent que dans un monde à dormir debout !

..

** 1) - Le piège de l’ultrahorizontalité autobloquante…

..

Entre la rigidité cadavérique des partis en place qui bloquent….toute la société. Et les mouvements comme Nuit Debout dont le fonctionnement même ne permet pas de débloquer cette société…médusée. Oui que faire ?

Après-plus de trois-semaines-d'existence-l'avenir-de-nuit-debout-suspendu-à-son-processus-de-vote ?

..

D’avoir la crainte suprême que de voir émerger de ses rangs un leader ou une organisation ? N’est-ce pas l’excès qui bloque tout dynamisme ?

..

Puisque le « en aucun cas, et quelle que soit la situation, ne doit émerger de ses rangs un leader ou une organisation »…ne laisse toute la place, mais toute, qu’aux…médias dominants et à la propagande des partis politiques. Cela n’arrange qu’eux en fait. C’est trop bienvenue, une aubaine oui c’est vraiment trop beau pour eux…C’est l’auto-ligotage de tout(e)s les participant(e)s d’un mouvement. Ainsi auto-empêché d’être…en mouvement. L’auto-organisation c’est tout de même de…l’organisation ! C’est vraiment de l’autodissolution avant même que le mouvement naisse – que cette greffe absurde du no leaders…Puisque – immanquablement – un « vrai » mouvement provoque des leaders et une organisation neuve. Et cette part de mort imposée (par qui ?) du pas de leader a priori, dès le départ c’est celle du passé passif (…les chuchotis du dans le passé oui il y a eu cette récup’ et donc etc…). Un mouvement ne peut qu’être NEUF et ne pas se charger du passé (juste de son savoir) et oser pas de leaders c’est assassiner le futur au nom d’un passé fantasmé…dont on ne discute jamais. C’est trop FACILE de congeler tous les élans dans ce cas là. Et pourquoi s’obséder ainsi sur de la magie irréaliste : il faut que ce soit dit mais que personne ne le dise ? Il faut que ce soit incarné mais nul corps n’a le droit d’assumer ? Il faut des symboles mais rien ne peut symboliser ? Ce virus destructeur à l’évidence ne vient pas de la culture des mouvements – c’est bien un corps étranger, extérieur, intrus. Comme introduit par la propagande ennemie – la seule que cette situation d’autodestruction permanente arrange...

..

Alors que - la pratique d’élire des représentants révocables chaque jour ne peut que faire émerger une forme minimale de leadership mais qui germe et ne s’impose pas ? Ce rejet a priori, donc sectaire, de tout leadership n’est-elle pas comme une instillation ennemie de l’immobilisme, de l’enlisement et de l’inefficacité collective tout le monde divisé contre tout le monde ? Toutes les traditions, notamment amérindiennes, ne font-elles pas apparaitre, en temps de crise, la nomination temporaire de leaders – qui, dès que la crise s’achève, retournent vaquer sans problèmes à leurs occupations ? Bien – pas de leaders mais afin de mettre quoi à la place ? Des non-leaders qui éteignent tout ? Autres ? Ce point aveugle de la réalité n’est jamais abordé – c’est un manque complet de réalisme. Jusqu’à preuve du contraire « l’auto-élucidation permanente de la société par elle-même » est menée par des initiatives individuelles ou plus regroupées !

..

…………………………….********************************

** 2) – Acheter du non renouvelable et du non durable – est-ce que cela peut durer et se renouveler ?

Jeter à fonds perdus, de ces fonds qui se perdent, des fortunes qui partent en fumées avec ce qui n’est pas du tout renouvelable ? Le dessin joint dans ce lien est vraiment très parlant ! Jeter de gros billets dans la chaudière comme s’ils étaient de triviaux boulets de charbon ! Sont-ce de bonnes affaires ou juste se laisser engluer dans le tropisme dominant ?

..

Des-trillons-de-subventions-pour-les-énergies-fossiles

..

…………………………………*******************************

..

** 3) – Lorsque le développement durable c’est empêcher la…privatisation massacrante des forêts ? …

..

Croire que le business vert existe ? Que nous pouvons faire vraiment des…bénéfices à long terme en détruisant la Nature et en tuant la vie ? Ici, un pays entier clame … « assez des utopies du capitalisme trop farfelu ». Le développement durable c’est NE PAS détruire la forêt du Congo. Et pour cela en nous fournissons la preuve : il faut payer afin de protéger les forêts de leurs…prédateurs fous. Oui les fanatiques du profit. Comme quoi la réalité et le bon sens vont se re-Susciter. Oui les impôts vont enfin servir CONTRE les multinationales du capitalisme devenu plus qu’irrationnel (avec lui il n’est même plus possible de continuer des affaires…dans son futur tout en ruines !). La conclusion est que le développement vraiment durable c’est : d’empêcher les capitalistes de nuire. Ils ont assez prouvé qu’ils ne connaitront jamais rien…aux vraies affaires ! …

..

200-millions-de-dollars-pour-protèger-la-forêt-du-Congo

..

Le court-termisme est une flagrante preuve d’incompétence ! Et de ne pas le savoir c’est ne rien connaitre aux affaires. Si affaires futures il y a – elles se feront hors de l’argent comme guide ! Mais bien dans la gestion rationnelle du patrimoine commun. Le patrimoine commun devient le guide : l’améliorer et rationnellement le rendre plus fertile ceci demeure le sens des affaires…durables !

..

…………………*****************************************************

..

** 4) – Croire que l’on puisse acheter comment penser c’est vraiment se montrer grand benêt ? …

..

L’illusion n’appartenant qu’aux grands cyniques, ces naïfs intégraux qui ont toujours eu peur de pénétrer dans les mécanismes profonds de la réalité. Et qui, pour cette carence grave, balafrent leur visage de leurs rictus dysfonctionnels. Ici NON non nul ne peut acheter la pensée. Elle échappe même à ses penseurs. C’est dire. Et le substrat que matériel (le big-data) ne peut la mettre en conserve. C’est un processus permanent et pas un objet. Vouloir la marchandiser c’est stériliser, émasculer et rendre stérile toute créativité. C’est faire passer ses résultats (les données) avant le processus qui leur donne le jour. Insensé. Qui d’ailleurs se sentirait inspiré par ces monstres plus que froids ? L’Histoire de tous les cataclysmes a prouvé que la pensée crée ses propres méta-cadres (…ces structures sur lesquelles il reste impossible de poser des étiquettes. Les méta-cadres nous précèdent bien trop…). Et que donc le big-data de la pensée d’aujourd’hui n’est qu’une coquille vide que ne viendra pas visiter la pensée de demain. C’est véritablement jeter l’argent par les fenêtres que d’acheter un système dans son…vrai mode d’emploi. Qui est que la pensée échappera toujours à l’argent ! Tellement lourd et si lent…

..

A-qui-reviendrait-le-prétendu trésor-du-marché-du-big-data ?

..

Un achat inutile de qui ne connait rien aux vraies affaires ? Comme d’habitude c’est l’angle de la vision de départ qui est bien trop étroit, resserré, restreint. Limité. Il ignore la majorité du réel. Commençons par un témoignage … « mes amis tentent de me faire peur avec toutes ces données « contre moi » qu’accumuleraient les commerces. Ils ne me font que faire rire. Evidemment, je me suis aperçu de messages ciblés, etc – mais, désolé, ce n’est pas moi, ce n’est jamais moi. En général, il reste difficile de me poser des étiquettes. Je m’intéresse à tout, d’un éclectisme universaliste. Et puis j’use de la gamme entière de l’existant pour, un jour, goûter à ceci et demain à son…inverse. En gros, je ne préfère rien. Je préfère tout…je suis toujours plus grand que la candeur de leurs dites cibles. En conclusion, les essais balourds des commerces ne me trouvent jamais. Je suis toujours ailleurs que leur prétendues cibles…ma vie intime se trouve si hors de portée de leurs petits sauts. Vraiment je vis en dehors de leur marketing sans effet sur moi. Ce qui est vrai pour les fichiers vendus aux commerces, toutes ces études sur les soi-disant profils des consommateurs et leurs très grandes parts d’erreurs – d’après moi, se retrouvera dans le big-data !»…

..

« Nous sommes aujourd’hui au cœur d’un changement, de même ampleur que la révolution industrielle du XIXe siècle, qui nous fait entrer de plain-pied dans la civilisation numérique. Dans cette nouvelle ère, nous commençons à comprendre que la « donnée » va prendre la place centrale. Tout va tourner autour de sa variété, de son volume, de la vitesse à laquelle on y accède, mais aussi de sa véracité et plus encore de la valeur de son usage. Ce qui fait dire à beaucoup que les données numériques seront le pétrole du XXIe siècle.

..

La donnée vaut de l’or, mais à qui revient le trésor ? Si l’avènement de la « société de la donnée » n’est pas sans poser de nombreuses questions éthiques, notamment sur notre dépendance numérique, potentiellement source de perte de liberté individuelle, elle est aussi au cœur d’un débat économique crucial. En effet, le marché du big data devrait peser près de 50 milliards de dollars (44,2 milliards d’euros) en 2019, grâce à une croissance annuelle moyenne de 23 % entre 2014 et 2019, selon le cabinet d’études Gartner.

..

( Claude Molly-Mitton, président de l’association des utilisateurs SAP francophones ).

Il est vrai (et ce témoignage le martèle aussi !) que nous sommes tellement autre chose que nous prétendues cartes « d’identité », que nos fiches anthropométriques et que les données « physiologiques » sur nous. Plus, une manière évidente de ne pas savoir le savoir. La santé est si complexe elle possède un côté « psychologique » si puissant que des données qui – dans un simplisme abusif de « profils-types» pas assez étendus - opteraient mais celui-ci doit être en mauvaise santé – s’avère faux. Il/elle a fait « avec » ces données et les a transmué en vitalité…ces sèches données ne seront donc jamais …probantes. Des personnes vivent très longtemps avec des maladies. D’autres meurent abruptement en apparente bonne santé !.

..

Nous voyons se profiler assurances ou crédits qui pourraient user du « tout ce que vous vivez sera retenu contre vous ». Mais, à ne pas oublier, les données actuellement sont libérées gratuitement et volontairement par nous-mêmes. Pas de capteurs pas de données…nous pouvons toujours nous rétracter.

..

Quant aux progrès pour la vie (gestion informatique des habitations, des véhicules, des pans de santé qui ne doivent pas omettre que seul l’humain peut comprendre ce qui est le plus utile pour un autre être humain…etc) – nous n’entrevoyons pas de grands miracles patents. Les élections (faute de renouvellement des choix restreints et de crispations corporatistes des politiciens, etc) seront toujours moins programmables. La vie sociale aussi…nous excédons toujours la bande trop étroite des données. Et des méthodes de les faire « mouliner », de les croiser entre elles. C’est aussi, si ingénument, accorder une « valeur trop sacrée » à la parole – parfois si volatile – des êtres humains ! Le coup du « ils ont dit cela » et donc « la réalité est cela »…mais si, pour divers motifs, leur opinion vraie avait été occultée par eux-mêmes ?

..

Le gonflement abusif du « big-data va changer nos vies » (non, nous seuls par un changement de mentalité pouvons changer nos vies…) – oui cette distension ressemble trop à une immense campagne marketing pour faire acheter des données…à portée bien plus limitée que l’on croit. C’est s’enfermer dans une mentalité qui « croit » (irrationnellement) que d’instrumentaliser c’est avoir un pouvoir d’influence sur autrui. Alors que ce pouvoir prétendu se rétrécit à lui nuire et l’emmerder. Pas plus.

..

Donc le big-data peut se situer hors des processus profonds de la grande pensée. Celle qui change la vision du monde ? Semblerait bien !

..

Et si les entreprises sont prêtes à dépenser tant d’argent pour récolter, structurer, et analyser leurs données, c’est qu’elles ont, aujourd’hui, juste « été convaincues » de le faire ?

..

Comment-votre-clavier-ordinateur-vous-influencerait par rapport au langage ?

..

Dans le même ordre d’idée, la même distorsion de raisonnement se retrouve sur le …sens. Prendre le bout de la branche pour le…tronc entier. Un effet externe pour une structure…une vague hypothèse pour une conclusion…Oui même chose pour le langage. Jamais un clavier n’influe sur la pensée. Et sur le goût pour les mots. Seules des hyper sensualités comme la diction du dictionnaire le peuvent. Le vérifier c’est ouvrir le lien. http://ladictiondudictionnaire.org/

..

…………………………….*********************************

..

** 5) – Ce qui arrive en Europe est solutionné ailleurs : fin des partis politiques autobloqués …

..

..

Et afin de contourner l’incurie des gouvernants autobloqués (faute d’avoir une base sociale autre que celle manipulée « dans » les médias – quasiment personne qui ne veuille…les suivre dans la rue !) ? Oui, la réalité nous CONTRAINT à faire avec… les Podemos…partout dans le monde. Ici au Népal : « séduit par son fonctionnement participatif, transparent et démocratique »

..

Le-Podemos-de-Katmandou ?

..

Au lieu de s’égarer dans l‘idéologie pour tourner en rond - se concentrer sur les «solutions pragmatiques». C’est que « le système politique est à bout de souffle, corrompu, et opaque » […et nous croyons bien lire là toute une description de la France], explique Govinda Narayan, l’un de ses dirigeants, dans une maison d’un faubourg de Katmandou qui accueille le siège du nouveau parti. Le Bibeksheel Nepali. Dans le jardin, des militants travaillent sur des affiches, rafistolent des tricycles avant d’organiser leur prochaine manifestation. Régulièrement, ils sortent dans les rues de la capitale népalaise pour demander des comptes au gouvernement.

..
« Il faut aussi revenir aux valeurs humaines et simples comme l’humour et l’humilité, à l’opposé de l’arrogance des politiciens obsédés par le pouvoir personnel», poursuit Govinda Narayan. Le parti – symbolisé par un smiley tout sourire – fonctionne sur la transparence et la participation de ses membres dans une organisation horizontale. Sans hiérarchie envahissante et immobilisante !

..

Pour devenir membre du parti du Népalais pragmatique, il faut subir une période d’observation de six mois. Et davantage lorsque l’on souhaite devenir candidat. Ceux-ci sont nommés par des jurys locaux lors d’entretiens de candidatures ouverts au public. « L’argent ou les menaces n’ont pas de place dans le processus de sélection », précise Govinda Narayan. Voici qui sonne très neuf !

..

Le parti estime que « l’enfermement de l’establishment politique dans sa tour d’ivoire » est à l’origine de crises politiques majeures […exactement comme la situation en France de politiques entièrement coupés de la réalité…], comme celle qui a étouffé le Népal pendant de longues semaines en 2015. S’il était au pouvoir, le parti du Népalais pragmatique reconstruirait le pays en commençant par établir « une base de données solide et transparente, pour établir un bon diagnostic et saisir l’opportunité de la reconstruction pour imaginer de nouveaux systèmes d’irrigation, de meilleures écoles », avance Govinda Narayan. » Autant dire que ce big-data n’est pas à vendre. Tout n’est à vendre, d’ailleurs. Il n’y a que dans les systèmes finissants, ceux qui ont détruit toutes possibilités de…vivre en société, gavés de corruptions et incapables de partages et d’adhésions…sincères ! Dans tout autre système l’argent NE PARVIENT PAS à acheter grand-chose…d’essentiel !

..

La société française si bloquée - que des élections parachutées par des sommets hors réel ne pourront jamais solutionner - trouve bien ses solutions dans des…modèles venus d’ailleurs. Et qui n’ont absolument pas l’argent comme « moteur unique » qui aveugle sur tout !

..
En France, cela peut-il démarrer avec le énième avatar des Indignés ou de Nuit debout… ?

……………………………………..*************************

..

Dans les superficielles apparences, il peut être cru que la prédation non durable soit une bonne affaire. Sauf qu’elle tue son propre avenir. Elle scie la branche où elle se prétend assise. Ainsi, la Norvège en subventionnant la protection de la seconde forêt du monde, celle du Congo, a bien défini le développement durable comme… empêcher la privatisation massacrante des forêts. Oui la très nette résistance aux avidités illimitées capitalistes qui détruisent, stupidement, le patrimoine commun en dégoisant que ce serait des profits. Nul sérieux dans le business vert, ce n’est que de la sotte prédation contre laquelle le renversement des mentalités dessine qu’il faille la combattre. La bonne affaire c’est d’apprendre à bien gérer la forêt et à l’amener dans le futur plus robuste qu’elle ne l’était. Clair ? Découvrons, ici, d’autres démonstrations contre le subventionnement des énergies fossiles (afin de parvenir plus vite à leur épuisement ?), le big-data (plus limité que nous le croyons), les bienfaits d’un parti politique « horizontal » au Népal comme, aussi, les dangers d’un excès d’horizontalité dans un mouvement citoyen. Les leçons pour notre futur commun sont toutes très différentes.

..

…………………Mais comme nous le vérifions très utiles !

..

..

…………………………..%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

..

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

……………. tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L'ECONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il y a d’opinions très différentes moins le monde risque de se tromper ………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Le système ne connait rien aux vraies affaires ?
la démarche ce sont les marches...

la démarche ce sont les marches...

Le système ne connait rien aux vraies affaires ?
Le système ne connait rien aux vraies affaires ?
big data à impact plus limité que ce qui en est dit

big data à impact plus limité que ce qui en est dit

Le système ne connait rien aux vraies affaires ?

données donnez-moi

un fonctionnement horizontal...

pourquoi le mot hiérarchie a disparu de tous les livres de management ?

oui COP 22...

Lors de la Digital Week qui s’est déroulée à Nantes fin septembre, une conférence-spectacle en forme de procès d'assises était proposée, afin de comprendre les enjeux qui se posent aujourd'hui face au big data et objets connectés. Le pitch : Monsieur Big Data comparaissait pour tentative d'homicide sur Madame Vie Privée

c'est empêcher toute privatisation massacrante ! Le contrepied exact de plus de 30 ans d'errements...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SquareDownload.com 03/05/2016 22:34

Bravo pour ton blog, continue comme ça c'est le top !

http://www.RaptorDownload.com
http://xattractive.com