Le vélo donnerait envie de caresses ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Le vélo donnerait envie de caresses ?

Ou plutôt – l’envie de ce qui caresse ? Le vélo nous offre toutes entières toutes les dimensions de la vie et leurs profondeurs. En vélo la réalité nous touche de partout…nous sommes oui ses sensitivités terminales…En effet, le vélo c’est la découverte intégrale de la …peau. Oui la peau qui respire aussi et qui en dilate tout le corps. Même les odeurs, elle les respire en bicyclette ? Exact ! Le vent nous caresse la peau, la frisonne, la rend paysage, lui fait son intérieur tout vers l’extérieur. Peau pastel peau drapée… les trésors les plus précieux sont souvent carrément sous notre nez. Découvrons-les ! Un ensemble de témoignages coulés en un seul….

..

J’ai dû faire 3 fois le tour du monde en vélo. C’est mon moyen de locomotion, mon cheval, mon ami. Je le porte sur le dos, je le chevauche, je m’assois dessus afin de boire les paysages. Je fais tellement plus que ce qui semble connu…

..

L’idéal est de repérer de « petites » routes, là où il n’y a nulle circulation. Ou le moins possible : le bruit s’entend de loin ! Nous disposons de toute la route…Eh bien ! Des réussites de lieux vraiment… isolés. Bannis par les grandes voies. Il m’y est arrivé de petites aventures…d’abord savoir que le vélo peut être vraiment silencieux. Bien. Vous mirez la scène ? J’arrive tranquille. Une seconde de laps. Tout le troupeau de vaches me mire et… descend vers moi (terrain un peu en pente)…je ne bouge pas, elles se fascinent (preuve qu’elles n’ont pas l’habitude de voir passer un humain…), et puis, c’est comme si elles (se) faisaient des commentaires – légers mouvements de têtes vers les voisines, meuglements retenus – Trop immobile ? Faut dire que j’étais occupé avec un petit oiseau au–dessus de ma tête qui gazouillait en voletant sur place. Je bougeais il suivait….cette scène était comme hors du temps,…même le vent semblait s’y intéresser. Très laïquement, vous inquiétez pas. Morale de l’histoire : lorsque nous allons lentement, au pas du monde…naturel, celui-ci parait vouloir comme…dialoguer. Les animaux semblent s’intéresser à nous, une forme de curiosité, si nous ralentissons beaucoup. Et soyons très…présents. Le vélo rend présent.

..

Une autre fois – par les sentes d’un sous-bois. A un virage quasi nez à nez avec une biche…10 mètres. Surprise des deux côtés. Un long regard de sa part. Museau qui palpite. Pas de peur. Une volte peu après et en un éclair cet animal si beau et si gracieux disparait. Une vision d’une autre vie avec une complicité générale envers les animaux. Seul le vélo silencieux le permet, en tout cas. Et une présence totale à la Nature – dont nous devenons un élément complètement intégré.

..

Et pourquoi le vélo rend présent ? Si présent ? Parce que tout le corps vibre de vie : les narines hors ville ne démêlent pas les milles senteurs qui dansent la même danse. La peau de même aspire des parfums. Des gouttes d’arômes et de fragrances viennent se coller sur l’épiderme. En légères pluies horizontales. Les oreilles ? Oui elles entendent le siiiiiileeeeenceee….le silence ! Les yeux boivent tout. Et le goût de la paix intégrale est dans la bouche. Au point que si votre état intérieur correspond à votre rythme vélocipédique – vous n’avez pas…soif. La boule de fraicheur reste paisible en bouche. Longtemps. Vous avez une source en vous. Après cela, « se sentir » le roi du monde n’est pas un délire – seulement la bonne utilisation des neurones miroirs (ceux qui permettent de « simuler » une situation – d’abord, en nous – donc elle n’y existe qu’à l’état de latence – puis, si nous savons y faire, nous vivons complètement dans notre réalité personnelle cette situation « simulée » au départ !) – oui la bonne utilisation des neurones miroirs qui nous aura branché sur la « pompe à sensualités »…ici des odeurs profondes de pommes matures, prêtes à être macérées pour le…cidre ou la gnôle – odeur musclée qui prend « tout le corps » ! Et les effluves de feuillages secs au-dessus et qui pourrissent, moelleusement en dessous, etc. (centaines d’exemples). Le blé sec oui ça transporte plus loin que le ciel ? Ivresses calmes à tous les tournants…Cette « sensualité » n’est pas sexuelle puisque – quel que soit le lieu ou la compagnie qui nous entoure – ce sont des sensations…personnelles. Que nous éprouvons en nous-mêmes pour nous-mêmes (ce que n’est pas tout à fait la sexualité). L’art de… « bien recevoir » les merveilles du monde. L’art d’escalader ce qui rend digne de se ressentir le roi respectueux du monde… le vélo est une « pompe à sensualités » ? Grâce à lui nous vivons une vraie journée, en tout cas !

..

Puisque de le chevaucher ce cheval-vélo dans tous les paysages (lorsque le vélo est devenu une extension de nous-mêmes il se conduit…sans y penser…) oui les paysages les plus divers (marécages, monts et vallons, causses ou bords de rivières, bois ou plaines, etc. – à savoir que d’y installer les pneus les plus durs et épais aide à ne pas trop crever !)…nous pouvons nous concocter des journées de merveilles. Au lieu de cuire monomaniaques sur les seules plages. Y consacrer une heure se baigner sécher. Puis aller dans le sous-bois auprès d’un petit ruisseau qui chante, une fontaine. Dévaler vers une zone marécageuse…oiseaux, odeurs…inhabitée, nous nous croyons un peu dans la préhistoire…plaine à céréales…monts à des 800 mètres…redescente…détente sur l’herbe tendre, etc.…les combinaisons sont infinies. Inépuisables. Et le sommeil repus de sensations, de couleurs et d’odeurs, la peau enfin …rassasiée. Oui, la vie nous aime !

..

Bien. Chevaucher tout debout sur les pédales à embrasser le panorama. La vitesse en vélo reçoit sa récompense par…un immense massage de la peau. Les muscles pétris. Oui mais aussi à chanter à tue tête, à articuler les sons à fond, à blueser la mélodie (et la petite voix qui dit « Papa le monsieur y fait quoi ? (le silence du calcul du …que dire) – Y fait son truc ? Son truc pourquoi ? Pour aller… mieux ! …non, ça ne s’invente pas…). Comme montant une longue côte pilonnée de soleil dur et s’entre-dire « J’ai soif »… « Oui moi aussi » et une voix qui tombe du dessus- « ben venez boire ! »…Le temps de peigner la sueur de la main et donner aux lèvres sèches un air nœud-papillon, nous voici entrant dans une ombre pleines de bonnes odeurs où trône une agréable vieille. Aux yeux pétillants, à se boire du citron frais en ayant comme sujet de conversation que de remercier béats et remercier b.a. ba ! Le vélo ouvre à la promptitude de toutes les aventures. Aux sauts de gratitudes. Aux sursauts des initiatives. Pas de temps d’arrêt. Pas d’esclavage-voiture de « suivre » le flot qui vous pousse et vous enserre malgré vous – juste percuter en un flash de seconde…le changement à la seconde ! L’aventure est au bout de la roue. Les rencontres facilitées…

..

Inépuisables les bienfaits du vélo si pédoncule…une fleur offerte par la vie. Et dire que l’inventeur du vélo est absolument méconnu. Le roi des…sensualités gratuites et à jamais réinventées…Mais pas celui de la Kalachnikoff oui c’est…Kalachnikoff. Les grands bienfaiteurs de l’Humanité brillent toujours par leurs excès de…discrétions !

.

Et la FAUSSETE généralisée dès que l’on parle du vélo comme…moyen de transport (non, non ce n’est pas du…sport !). Amsterdam c’est une grande ville où la voiture a dû laisser la place…aux vélos. C’est très véridique et rien n’empêche de vérifier sur place…ce qui surprend le plus au début de vivre dans une ville…de vélos dominants ? Personne ne trouve en général ma réponse. C’est le silence…

siiiiiiiiiiiiiileeeeeeeeeeeeence. Nous entendons…oui le doux vent dans les branches des arbres, los oiseaux et…les humains parlent…moins fort. Les enfants rient… mais ça n’a pas le même son. Tiens un vélo qui glisse tel un silencieux vaisseau. Oui les enfants dans cette ville à vélo crient MOINS FORT. Crient plus juste, en fait ! Incroyable comme ils crient tous fort dans les villes gavées de véhicules à moteurs : ils doivent avoir mal …aux oreilles pour crier ainsi ? Non non ce n’est pas le cri d’exultation, d’excitation, de joie, de jeu, celui–là sonne joyeux, triomphant, « accordé », harmonieux…non non c’est une criaillerie désaccordée, suraigüe, lorsque pleins de voitures rugissent autour. Et nous bouffent notre…air.

Bon, comme vous ne voudriez pas croire cette…évidence - faites l’expérience…emmenez ces enfants dans un lieu plus insonorisé, vous voyez que leur « volume sonore » ne baisse pas – question de réflexes conditionnés….donc, afin d’aller plus vite plus loin – inventez un jeu. Celui de chuchoter. Mais comme les enfants sont souvent difficiles à convaincre, mettez-y tout votre corps. Dans chaque syllabe (ne vous tracassez pas, cela vient tout seul !)…Tout animateur de groupe vous apprendra que « savoir chuchoter amène le…silence, plus que de gueuler… ». Chuchotez de toute votre conviction, chu-cho-tez avec vos bras qui s’appuient sur la margelle, les pieds qui simulent de marcher en pointes, et tout le corps au diapason, (chuchoter est un muscle), etc. …démontrez donc chuchoter…Lorsque le groupe est …redescendu dans les…racines (plus aucun…d’énervé !) - motivez le jeu… « nous allons chuchotez pour que personne ne nous entende ». Chhhttt, des secrets chhhhuuut…En appuyant sur chaque syllabe soit en la détachant bien des autres, en faisant rouler les yeux, participer tout le corps à la montée de la montagne Silence. Donc, dites leur que « seuls les enfants savent marcher sur la pointe des pieds des mots »…il faut qu’ils s’y mettent, de tout leur corps !, c’est « qu’ils doivent vous apprendre »…Demeure la possibilité de s’aider à articuler « tous ensembles » le plus silencieusement possible les syllabes. Jusqu’à preuve faite. Ou faire ressentir la force…de chuchoter…en faisant mettre la main de chacun-e sur le gosier de l’autre. ..

Tout le monde doit être synchro et le son du silence pleinement ressenti…tel une puissance « palpable » ! Oui il faut que l’expérience et que de l’avoir éprouvé ce « silence » (qui n’est pas celui…des oreilles bourdonnantes !) les aide à lutter (ensuite) contre l’invasion du vacarme des voitures. C’est comme nager – cela ne s’oublie pas !

Là, vous observerez chez ces enfants comme…une véritable…délivrance. Comme si ces enfants étaient emprisonnés dans une bulle de…vacarme permanent. D’où…leurs cris…aigres et non joyeux…pour se faire entendre, ils doivent brailler…au dessus du bruit. Du bruit DE FOND permanent que représente la clameur des voitures…un des plus beaux cadeaux à offrir aux enfants ? Une ville terriblement plus…silencieuse. Oui une ville de vélos (il y a même de nouveaux vélos qui peuvent transporter beaucoup d’objets !)…Oui c’est possible, il y a Amsterdam, La Rochelle et puis d’autres. Si c’est possible là-bas c’est encore plus possible ici. Chez nous…A Amsterdam, il y a des voitures mais seulement sur certains axes particuliers et si vous vous en approchez vous ressentez la même tornade avide qui vous…tord les oreilles, les mêmes sons qui jouent du marteau piqueur insatiable dans votre audition. Mais un périple dans la ville d’Amsterdam vous offre, obligatoirement, ces…plages de lent silence. Et tout le monde du maire, aux édiles, banquiers, négociants ou trader, de la ménagère à la mère avec son enfant use de la …bicyclette. Vélo partout hurlements nulle part !

…..

………………………….*******************************************

..

A ajouter et sans aigreur aucune ceci …Autant par les associations spécialisées que les pouvoirs publics – moi qui connait tant le vélo, mais je n’aurai été contacté. Oui les groupes de défenses vélos sont si corporatifs, défenses d’intérêts égoïstes, que pour nous : en tout cas le vélo ne peut, pour eux, être un symbole de changement de la société. De quoi alors ? Je suis allé avec mon texte « véloce vélo » (quel plus bel hommage lui rendre ?) dans divers groupes et…rien. Ils firent comme si devenus sourds et aveugles…pour les pouvoirs publics plutôt un omniscient pas …représentatif. Représentatif de quoi ? euhhh ? Nous venons de vérifier – aussi – la fausseté de cette assertion…bien illégitime. Vélo love même mot !

..

D’ailleurs un commentaire spontané en dit plus long qu’un éloge : « C'est tout à fait dans l'air de mon temps ça ! Et en effet, sensation extraordinaire qui pourrait sembler paradoxale mais qui ne l'est pas : on est bien plus libre à vélo. On s'aperçoit qu'on élimine des trajets vers des lieux inutiles, des envies pour des choses inutiles. On dilate le temps, on redécouvre sa linéarité sereine, et disparaît progressivement l'excessive fragmentation de la course contre ce temps...bref, tout un poème...puisqu’un véritable "non" à la démence et un tout "oui" à la mesure de l'humain – c’est le vélo ! »…

..

De quoi revoir à fond les …évidences ! Déjà…AUTO VELO : ce serait plutôt que le vélo qui devrait se nommer « l’auto » (sans apport d’énergies non renouvelables – donc l’indépendant- mobile). L’automobile est un mobile dépendant…un non-auto-mobile, en vérité. Certain que la seule auto-mobilité c’est celle de la…vélocité. Vélo toujours présent !

Une preuve par l’absurde ?

..

A-quoi-ressembleront-les-voitures-dans-20-ans [article_video]-[connexe]

Ajoutons-y photo d’aller à pied jointe ! Et les sons s’en mêlent et s’emmêlent - ce ne sont pas les pieds qui se sont joints. Mais une photo de marcher à pied afin d’illustrer le « à quoi ressembleront les voitures dans 20 ans ? » qui aura été jointe. Les voitures ressembleront à quelqu’un qui va à pied !!! Et même en vélo !

..

………………………….***************************

….

« 300 vélos, gratuits et jaunes, dans les rues de La Rochelle. C’était en 1976. Le maire de la ville, Michel Crépeau, inventait l’ancêtre du Vélib’. Quarante ans plus tard, en avril 2016, la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB) a choisi La Rochelle pour son assemblée générale annuelle. Peu connue du grand public, la FUB regroupe 190 associations et se pose en avocate de 3 millions d’usagers quotidiens du vélo.

Dans l’hémicycle du Conseil départemental de Charente-Maritime, avec une vue sur Fort Boyard perdu dans l’océan marron pâle, la journée d’étude du vendredi 8 avril a réuni 246 participants, représentants d'associations ou militants engagés, une majorité d'hommes, de tous âges. Les congressistes ont parlé urbanisme, finances, santé, économie, entreprise, réglementation, climat, rapports sociaux, vieillissement, etc. En d’autres termes, ils ont parlé vélo.

..

Les-militants-du-vélo-imaginent-la-société-de-"l'a-voiture"

..

Marche, bus, covoiturage. Ces associations ne cherchent pas seulement à promouvoir la bicyclette. Elles imaginent, dans leurs villes respectives, des alternatives à l’usage de la voiture individuelle pour tous les trajets. « Aujourd’hui, en France, 77% des enfants sont emmenés à l’école en voiture », rappelle le consultant Hans Kremers. Marche, bus, tramway, covoiturage, autopartage : d’une certaine manière, les militants imaginent la société de l’a-voiture. Voici la liste (non exhaustive) des 9 choses vues et entendues au congrès de la FUB à la Rochelle.

..

1/ La ville apaisée. Vitesse maximale à 30 km/h, réaménagement de l’espace public, dos d’âne, parkings relais, verbalisation des voitures et scooters garés sur les trottoirs... Tous ces outils contribuent à encourager la marche et le vélo. « La démarche de ville à 30 me semble indispensable », indique Jean-Marc Soubeste, adjoint (EELV) au maire de La Rochelle, qui annonce « une concertation » sur ce sujet. A Lorient (Morbihan), « certaines voies réservées aux bus sont également autorisées aux vélos », souligne Olivier Le Lamer, adjoint (PS) à l’urbanisme. A rebours de ce qui se pratique à Rouen ou à Marseille.

..

2/ Des spécialistes chevronnés. « Les communes ne savent pas toujours faire des aménagements cyclables. Comment y arriveront-elles sans avoir recours aux services des consultants ? », s’interroge Brigitte Desveaux, vice-présidente (EELV) de la Communauté d’agglomération de La Rochelle. La réponse est donnée par Pierre Toulouse, qui représente l’Etat : « C’est une chance extraordinaire dans les villes de disposer des associations de cyclistes, compétentes et disponibles ». Et pratiquement gratuites, en plus.

..

3/ Que devient Madame Vélo ? Sylvie Banoun, ancienne sous-directrice de la vie associative et de l’éducation populaire, doit remplacer Dominique Lebrun, tout jeune retraité, au poste de coordonnateur interministériel pour le développement de l’usage du vélo. Choisie à l’automne, Mme Banoun n’a toutefois pas été officiellement nommée. Il faudrait pour cela un décret signé du Président de la République. Une fois en poste, elle deviendra la première Madame Vélo, après trois hommes, Jean Chaumien, pasteur à Strasbourg et fondateur de la FUB en 1980, Hubert Peigné et Dominique Lebrun.

..

4/ L’indemnité kilométrique vélo (IKV) dans la fonction publique. Après l’instauration de l’indemnité pour les cyclistes, à discrétion des entreprises privées, la ministre de l’environnement Ségolène Royal avait promis en janvier une IKV pour le service public. Mais le processus nécessite là aussi un décret, et donc l’approbation de divers ministères, dont Bercy, toujours réticent. « 6 millions de personnes sont concernées. Une telle mesure pourrait coûter très cher », souligne M. Toulouse. Cette IKV « secteur public » aurait un effet obligatoire pour les fonctionnaires d’Etat mais demeurerait au bon vouloir des collectivités locales pour les fonctionnaires territoriaux.

A lire: L'IKV, facultative et plafonnée (septembre 2015)

..

5/ Le Vieux port sans voiture. On en parlait depuis 40 ans. Les quais du Vieux port de La Rochelle ont été soustraits à la circulation de transit en juillet 2015. Ne passent plus que les bus, riverains, véhicules de livraison, et bien entendu les piétons et cyclistes. Le bruit a diminué, les odeurs de pot d’échappement aussi. Les restaurateurs et cafetiers ne s’en plaignent pas. Pour le maire, Jean-François Fountaine (divers gauche), « la décision est validée » par la population.

C'était avant : La Rochelle, ex-première ville cyclable de France (avril 2013)

..

6/ Avec le commerce ! A l’instar de La Rochelle, les villes dynamiques sont aussi celles où l’on se déplace beaucoup à pied et à vélo. « Le nombre de piétons dans une ville est un indicateur de la santé des habitants et de la ville elle-même », souligne Lorelei Limousin, du Réseau action climat. En outre, « un touriste à vélo dépense 70 à 80€/jour, contre 45€ pour un touriste moyen », indique Stéphane Villain, vice-président (LR) de Charente-Maritime (pour les sceptiques, c'est ici). Plusieurs associations de cyclistes se distinguent par leur action en faveur du commerce de centre-ville. A Nantes, Place au vélo dialogue avec les associations de commerçants. A Bourges, Mon Cher vélo a conclu un partenariat avec un centre commercial du centre de la ville. A Tours, le Collectif cycliste 37 organise une opération «Mon shopping à vélo». A Mulhouse, Vélocité essaie de convaincre la municipalité de la manne que représentent les cyclotouristes.

Sur ce sujet : Au pays des villes mortes (janvier 2016)

..

7/ Le vélo aime l'entreprise. Transformer un vélo classique en triporteur (Addbike), exercer le métier de plombier, électricien ou paysagiste et se déplacer à vélo (Les boîtes à vélo), élaborer une pédale connectée pour prévenir le vol (Connected cycle), fournir des collectivités en vélos partagés (Velogik) … Ces entreprises, et d'autres, ont pu présenter leurs activités aux congressistes.

..

8/ Guidon d’or et clou rouillé. Chaque année, traditionnellement, la fédération distingue deux collectivités pour leur politique cyclable : la meilleure, par le « guidon d’or », et la pire, par le « clou rouillé ». Cette année, Pont-Sainte-Maxence (Oise) a reçu le « guidon d’or » et Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) le « clou rouillé ». Des villes que bien peu de monde sait situer, ce qui montre que l'exercice atteint sans doute ses limites. En 2013, c’est Marseille qui recevait le « clou rouillé » (à lire ici).

..

9/ La provoc’. Comment inciter les salariés à utiliser le vélo ? Partant du constat que chaque dysfonctionnement des transports publics entraîne un report vers le vélo, Olivier Schneider, président de la FUB, joue la provocation : « Si le gouvernement pouvait annoncer des réformes, cela provoquerait des grèves. Et du coup les gens prendraient leur vélo ! » Plus sérieusement, le président propose : « le 1er mai, date à laquelle de nombreux réseaux de transports publics ne fonctionnent pas, pourrait devenir la journée du vélo ! »

..

..

Eh oui : La relâche des transports publics le 1er mai, une exception française (avril 2014)

Aussi…

Le congrès mondial du vélo, Velocity 2015, à Nantes (juin 2015)

Velocity à Vienne, en 2013 (juin 2013)

Le salon de l'auto (octobre 2014)

..

Bonus 1 : deux autres récits du congrès, sur le site Weelz et sur le blog d'Isabelle et le vélo.

Bonus 2 : les vélos jaunes de La Rochelle, août 1976.

..

……………………………………*******************************

..

..

Une autre incitation à faire du vélo ?

..

Visualisez donc un-an-de-pollution-atmosphérique-en-ile-de-france !

..

…………………………………….********************

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il y a d’opinions très différentes moins le monde risque de se tromper ………………………

..

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

l'aller et le retour sous les yeux...

l'aller et le retour sous les yeux...

descentes...à retrouvailles de vue !

descentes...à retrouvailles de vue !

le silence oui ...nourrit !

le silence oui ...nourrit !

le rythme de sa paix intérieure...

le rythme de sa paix intérieure...

la rivière au dessous transforme le corps assoupi en un rêve fait que de sensations.

la rivière au dessous transforme le corps assoupi en un rêve fait que de sensations.

de quoi s'accrocher aux murs...

de quoi s'accrocher aux murs...

la courbe de l'harmonie

la courbe de l'harmonie

il y a des modèles autres évidemment - ici, un de ceux qui permettent de faire la route en grand. Simples et solides.Suffit de changer les pneus.

il y a des modèles autres évidemment - ici, un de ceux qui permettent de faire la route en grand. Simples et solides.Suffit de changer les pneus.

partout nous restons sur la Terre...et eux pas ?

partout nous restons sur la Terre...et eux pas ?

qui a inventé le vélo ? voyez le nom de l'artiste !

qui a inventé le vélo ? voyez le nom de l'artiste !

Le vélo donnerait envie de caresses ?

1976...

comment assembler un vélo ?

évidemment que cela avait été calculé pour foncer - ce n'est pas que de l'improvisé !

Tiens Jacques Prévert déjà trouvait triste la voiture – dans son documentaire !

une deuxième couche...

à ne pas faire pareil - une telle confiance en soi, non ça ne se photocopie pas !

Des villes à vélo ? Nombres d'initiatives vont pleuvoir et de nouveaux engins fleurir !

Publié dans sentez la santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article