Comment valons-nous mieux que ce système ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Comment valons-nous mieux que ce système ?

Il ne suffit pas de le dire. Il faut le mettre en réelle pratique. Soit briller de futur. Faire resplendir le post-système. Devenir ambitieux pour les autres – seul moyen d’échapper au chacun pour soi et sa noirceur sans issue. Passer infiniment plus de temps à construire la civilisation nouvelle que de contester ce système de la sorte déjà fini. S’il ne nous mérite pas du tout. Se poser, en conséquence, les bonnes questions. Dont celle –ci :

..

Qui devrions- nous écouter ?

..

Tant il reste aberrant de se trouver, souvent, au milieu d’halluciné(e)s. Genre il ne faut écouter que qui les médias en « donnent l’ordre » d’écouter. Nous, en général, nous n’écoutons jamais ces personnages si mal recommandés. Donc peu recommandables. Qui alors ? Si vous n’êtes pas cités par les médias – vous n’existeriez pas du tout ? Trop étrange simplification. Les critères de leurs sélections sont très loin d’être honnêtes. Se détourner de ses entourages proches pour n’obéir qu’à un ennemi lointain - cela n’est vraiment pas naturel. Ne devriez-vous pas, plutôt, vous défiez de vous-mêmes ? Qui alors ?

..

Celle-ci et ceux-là

..

« Savoir ce que le monde sait, c’est ne rien savoir. Le savoir commence là où commence ce que le monde ignore. La vraie science est située au delà de la science (Rémy de Gourmont - Promenades philosophiques, 1905). »

..

Donc jamais de personnages soi-disant si bien présentables. S’ils sont si présentables c’est qu’ils ne sont jamais PRESENTS à eux-mêmes. Donc encore moins aux autres. Clair qu’il n’y a rien, alors, à….écouter ! Lorsque l’on gaspille tout son temps à vouloir imiter une image de plastique, sûr qu’il y a…anormalité. Encore plus, lorsqu’ils voudraient faire passer cette « anormalité » comme « la chose à faire ». Le conformiste s’est, aux yeux de tous, vidé de tout ce qui fait sa…véracité, authenticité, sincérité, franchise, loyauté, droiture, pertinence, bien-fondé, validité recevabilité, oui légitimité – et il voudrait que nous l’écoutions ?

..

Pourtant que se passe-t-il ? Le conformiste est pris pour une…conformité. Conformité hors contexte. Mais la connotation bien par rapport à la loi demeure. Le conformiste est écouté comme conformité. Parfois – pire – il devient juge suprême. Cela se passe ainsi. Il radote des phases (que ses voix intérieures lui disent qu’il les a entendu dans des médias « autorisés » (par qui ?)…et que donc c’est parole devant gil.) Il radote les phrases de tels ou tels auteurs. Et – sans jamais les avoir lus ni fréquentés – avec une dureté de silex, il va se permettre de maltraiter qui va dire…AUTRE CHOSE. Le doigt sur la couture des mots au garde-à-vous ! Tout devrait évoluer, donc se faire remettre en cause (…pour d’autres effets)…avec eux non – tout doit vivre sous plastique, avec une obstination hébétée à se punir de vivre. Les autres avec ! S’il n’y avait que des conformistes nous en serions toujours à l’âge des cavernes (tiens le « mythe de la caverne » les décrit vraiment, en fait !). Tout figé, immobilisé, sans un seul mouvement.

..

Ainsi, un exemple : de tenter de remettre en cause l’arbitraire du signe. Nous connaissons charnellement les mots et leurs sens par les…sons. Et puis, malgré tout – non le sens n’a absolument rien à voir avec le son. Même un petit peu. Rien. Le sens est donc seulement abstrait, abstrait de nos vies, retiré de l’immanence, de l’ici se maintenant, absent oui de nos vies quotidiennes. Où est-il ? Il se trouve donc sur l’Olympe très éloigné, inaccessible pour ceux qui persistent à articuler des…sons. La pire des métaphysiques que nous n’ayons jamais vécu ? Le sens est extraterrestre. Aucun sens sur Terre. Est-ce vraiment…sensé ? Olympe très autoritariste de surcroit !

..

Dangereux d’écouter qui jamais de jamais articule un…mais parce que…il/elle ne peut savoir ce qu’elle/il prétend savoir !

..

Le conformiste, dur comme une statue creuse, n’écoute jamais rien (et il voudrait qu’on l’écoutât ?). Il n’écoute pas…il entend les ordres ! Non il n’écoute pas il ne fait rien que répéter sans comprendre ce qu’il a entendu. Soit uniquement un ordre (qu’on ne discute pas !) dont il se montre incapable d’en faire une simple analyse.

..

Voilà qui devrions nous écouter est devenu …qui ne devons-nous pas écouter ? Ce qu’un trop grand nombre (…mais qui n’est plus la majorité !)… écoute dans le chaos total actuel (…qui est intelligent et raisonnable est exclu – qui parle sans comprendre est le guide ; qui ne sait rien sur le futur prévaut sur le bon théoricien qui peut donc…prédire des résultats probables, etc.). Seul qui ne sait rien du futur impose son néant pour tous. Nous valons tellement mieux que cela !

..

C’est t’y pas joli ce monde à l’envers ? Et un monde où encore un bon nombre (…mais plus du tout majoritaire, cependant…) font tout pour que ceci continue. Pourquoi ? Juste par jalousies maladives des êtres brillants et joyeux (non hystériquement drogués aux marchandises !). C’est comme cela que les mouvements des années 1970, hippies, révolutionnaires, communautaires, etc. ont capoté. Tous les témoignages concordent : une obstination de cancrelats à les harceler et les ligoter de stupides « on ne fait pas cela » (…en faisant 100 fois pire d’autres « on ne fait surtout pas cela »). Jamais il n’a été vu de mouvements inverses : ces êtres lumineux persécutant ces ex-humains. Non toujours dans le même sens du conformisme qui tourmente et s’octroie tous les droits…sans jamais assumer le moindre devoir ! Tous ces êtres étincelants éteints-commutateurs par des…jalousies toujours inavouées. Des persécutions toujours autant occultées… Les écouter – ce qui n’engage à rien – même un petit peu, non cela n’est pas venu dans les têtes vides des accoucheurs du plus que sordide monde actuel…qui mérite plus que fortement d’être engueulés ?

Clair que, jamais plus, nous n’écouterons ces antihumains et antisociaux.

Ce qui induit, déduit, conduit, produit, que nous nous mettons à…écouter ces autres « voiex »…

Telle de Rémy de Gourmont éclairant que « Le savoir commence là où commence ce que le monde ignore. »…ce qui signifie bien que nous ne commençons à savoir que lorsque nous sommes « ignorés » du monde. Qui persiste à s’engluer dans ce qui ne fût qu’hier et n’a plus cours aujourd’hui – ne peut, à l’évidence, rien savoir du futur. Et n’est donc plus un vrai chercheur. Qui cherche à connaitre ce que…nous ne savons pas encore !

..

« Le savoir commence là où commence ce que le monde ignore ». Ce qui signifie que ce que ce monde « ignore » (ne veut pas connaitre, dédaigne, évite, tourne lâchement la tête ailleurs…etc.)… est le véritable savoir. Et que si nous contournons ces…conformismes - alors, là seulement, nous commençons à savoir. Pas avant…Le savoir réel ne peut qu’être anticonformiste, assumant toutes les responsabilités ! Nous écoutons primordialement ce genre d’anticonformistes qui savent le poids de ce qu’ils savent et disent ! Ils nous valent bien.

..

La science n’est pas dans la reconnaissance si imparfaite de la société (…pleine de frottements, de parasites, d’anti-communications, d’intérêts qui n’ont rien à y faire, etc.). Y céder corps et biens c’est perdre la science à tout jamais. Nous ne pouvons, alors, plus… connaitre. La science est faite de résistances à l’ambiance du jour. Le génie est bien toute la somme démesurée de ses résistances ! Tous ces êtres vides, qui ne veulent fournir aucuns efforts, qui ne recherchent jamais rien…oui …désœuvrés…ne veulent et désirent que détruire l’œuvre des autres. Le vrai scientifique doit ajouter une corde à son pédigrée : « Qui a su résister à la contre-science des conformismes prévalents. Et donc a pu découvrir ceci… ». Triste et joyeuse résistance… « du tant…au tant »…Un scientifique qui ne peut se prévaloir d’aucune résistance…peut être suspecté … d’avoir à vérifier sa trajectoire…« La vraie science est située au delà de la science ( Rémy de Gourmont - Promenades philosophiques, 1905). » Voilà qui change du tout au tout, oui à 100 %, le socle qui, habituellement, sert de tremplin pour qui « devrions-nous écouter ? » Tiens, pas du tout, mais pas du tout ceux que nous écoutions encore hier. Et basta ! Tournons la page, ils n’y sont plus.

..

……………………………*********************.******

..

Sans-le-peuple-ça-ne-va-jamais-mieux

..

Le titre suffit – qui veut développer l’argumentaire a le lien. Hier l’ordre cinglant était de ne jamais écouter le peuple. Cet ordre n’était pas cinglant mais…cinglé. Cela ne coûte rien que d’écouter le peuple ! Cela coûte de ne jamais l’avoir écouté…Oui - comiquement, l'article intitulé véridiquemnt "Sans le peuple ça ne va jamais mieux" et inscrit sur le lien - a donné ludiquement place à ceci...nous ne sommes pas responsables de l'interruption de l'image, etc. !

..

Et nous lisons ce panneau :

..

José_pépé_Mujica

..

Ou celui-ci :

..

Illégalités-:depuis 1996, la fortune cumulée des 500 plus riches français a été multipliée par 15.

…15 X 20 fois plus de raisons que de ne pas écouter ce parasitisme partout étalé : leurs corruptions ne sont pas du tout les nôtres. Nous valons bien mieux qu’eux ! Au marché du respect, ils ne valent plus rien.

..

Ce qu'il faut dire et qui n'est jamais dit

Qui a inspiré, qui a passé le relais, qui a fait la transmission ? Qui a tenu la place pendant qu’elle fût désertée ? Ne pas se poser ces questions ne peut permettre de comprendre comment et pourquoi nous valons bien mieux que ce système ! Et que nous l’avons démontré tant de fois – avant que cela ne se le dise ?

..

..

………………………***************.*******

« Et si nous racontions notre quotidien au travail, nos difficultés et nos humiliations, nos attentes et nos espoirs ? C’est l’appel lancé fin février par un groupe de youtubeurs, pour dénoncer le projet de loi Travail. Depuis, #OnVautMieuxQueCa est devenu un cri de protestation, rassemblant les témoignages de centaines de jeunes qui réclament une vie plus digne. Quelques-uns des initiateurs de cette mobilisation publient aujourd’hui un petit manifeste. « Qu’attendre des "experts" et des "dirigeants" qui, depuis 30 ans, proposent les mêmes solutions pour sortir d’une interminable crise ? », demandent-ils.

..

Et si nous vivions le début d’un « retournement de perspective, dans un débordement des formes de pensées, d’actions et d’organisation traditionnelles, qui partirait des citoyens ordinaires ? » […exactement notre démarche depuis un certain nombre d’années – les mêmes cheminements de réflexions, aussi, mais formulés différemment…- comme quoi il ne faudrait jamais désespérer !]… Extraits choisis

..

Nous-commençons-à-comprendre-nous-ne-sommes-pas-seuls-Nous-devenons-une-force

..

« Nous sommes vidéastes, internautes, citoyens. Par les chaînes YouTube que nous animons ou auxquelles nous contribuons (Osons Causer, Le Fil d’Actu, Le Stagirite, Fokus), nous voulons montrer que la politique ne se réduit ni au jeu des partis et de leurs batailles de chefs, ni à mettre un bulletin dans l’urne, ni à s’engueuler dans des repas de famille. En posant un regard différent sur l’actualité, les discours médiatiques et certaines initiatives politiques, nous cherchons à diffuser des idées qui nous ont nous-mêmes aidés à y voir plus clair. […issues d’où, au départ ?] Engagés mais pas partisans, indignés mais pas agressifs, bienveillants mais pas naïfs, nous voulons créer des espaces où l’on se retrouve pour aiguiser notre esprit critique, où l’on réalise tout ce qui nous rassemble, où l’on se partage informations et connaissances.

..

Il faut remercier le projet de loi El Khomri d’avoir été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase de notre indignation et nous a réunis avec d’autres autour de l’initiative #OnVautMieuxQueCa. Alors que nous étions chacun révoltés mais isolés, ce fut l’occasion d’inscrire notre projet collectif dans un mouvement plus vaste dont il ne fut ni l’initiateur, ni le moteur, ni le cerveau, mais un carburant parmi d’autres.

…..

La couverture du livre

..
…………………………….****************************

..

« Ces gens-là ne nous croisent jamais, ne nous voient jamais. Ils envisagent notre monde de beaucoup plus loin, de beaucoup plus haut. Ils nous réduisent au feu doux de la statistique. Pour eux, nous sommes un chiffre, une variable, un indicateur. Rien d’étonnant alors à ce qu’ils nous condamnent sans ciller. Ce n’est pas nous qu’ils voient, mais une équation qu’ils équilibrent. Et quand nous ne sommes pas des chiffres, nous sommes réduits au rang de maillon dans une chaîne de production. Voilà leur autre manière de nous considérer.

..

www.onvautmieux.fr/

..

Ils ont mis le monde en règles, en plans, en procédures. Ils nous demandent de rentrer dans les cases de ces tableaux sans comprendre. Leurs plans sont tellement détachés du terrain que si on les appliquait scrupuleusement, on en viendrait souvent à suivre des ordres incohérents, absurdes et, dans le pire des cas, contradictoires. Où est la logique quand on doit louper un entretien d’embauche parce que Pôle emploi refuse de décaler un rendez-vous – expérience vécue ? Et pendant cet entretien, pourquoi doit-on faire semblant de croire que oui, on saura prendre des initiatives (mais sous la validation du manager) et aussi jouer collectif (tout en étant payé à la performance individuelle) ? » (…)

..

………………………………*****************

« Nous devenons une force créatrice »

On tente de donner une bonne éducation à nos mômes, de leur apprendre à partager et à savoir vivre avec les autres. On tente de ne pas faire de bruit quand les autres dorment encore. On tente de soutenir nos proches quand ils se sentent mal. On tente d’intégrer dans nos vies des petits gestes écolos. On tente de mettre un peu de beauté autour de nous, en jardinant, en embellissant nos lieux de vie. On tente d’animer nos quartiers en allant dans les petits commerces plutôt qu’à la grande surface.

..

Bref, on tente d’améliorer nos vies, chacun de notre côté, en voyant bien qu’on ne peut pas être heureux tout seul quand, tout autour, ça déconne. […ce n’est pas une performance individuelle mais un flux …collectif que d’être heureux !].

..

Et nous sommes de plus en plus nombreux à comprendre que tout tient grâce à nous et… malgré eux. On est de plus en plus nombreux à comprendre qu’on rend déjà le monde plus vivable […ou moins - si nous régressons dans les conformismes inexcusables !] que ce à quoi leurs décisions nous destinent. Et, en plus, on commence à se croiser les uns les autres. Certes, on peut parfois avoir l’impression d’être seul dans cette réalité, mais il suffit de lever les yeux pour reconnaître tous ceux qui la vivent aussi. Notre exaspération et nos aspirations, loin d’être marginales, sont en réalité partagées par une très grande majorité de personnes qui s’y reconnaissent.

..

Nous commençons à comprendre : nous ne sommes pas seuls, nous sommes le monde qui tourne, nous sommes déjà ensemble. En en prenant conscience, en nous reconnaissant dans l’autre, nous devenons plus qu’une somme d’individus esseulés. Nous devenons une force créatrice. »

..
« Nous exigeons des vies dignes »

« Ceux qui voudraient que les désirs égoïstes fassent tourner le monde ont déjà échoué. Le mal-être qui nous afflige aujourd’hui, c’est l’effondrement d’un ancien monde devenu trop froid et arrogant, aux valeurs dépassées et aux schémas de pensée étriqués. Leur « crise », c’est leur fin, mais surtout notre début. Le monde d’après est celui qu’on construit jour après jour.

..

Le changement ne viendra pas d’eux […ce n’est pas eux qu’il faut écouter ! ], ils ont eu assez de temps pour changer les choses et n’ont rien fait. C’est à nous maintenant. Pourquoi n’oserions-nous pas le dire haut et fort ? Pourquoi serait-ce naïf ou irréaliste ? L’irréalisme réside chez ceux qui croient qu’on peut continuer à vivre ainsi […entre nous, cela sonne bien comme ce blog…qui a toujours été dans la direction du futur…et qu’il s’avère utile d’écouter ! ]. Nul besoin qu’on nous donne le droit d’affirmer notre existence, notre réalité : on le prend.

La vie nous rend tous bien plus responsables et capables que la pseudo-élite qui n’a jamais eu à gérer la difficulté des fins de mois ou la déprime du lundi matin. Nul autre que nous ne connaît mieux nos propres vies. Ce balbutiement de la conscience laisse peu à peu place à une voix forte et assurée. On se parle, on est des millions à signer une pétition, à nous saisir d’un cri : « On Vaut Mieux Que Ça », à se faire héros et héroïnes de notre réalité commune. On est ceux qui, en uniforme ou en blouse blanche, protègent et défendent les vies.

..

On est ceux qui portent l’exigence de la qualité et du travail bien fait lorsqu’il s’agit de la terre qui nous nourrit. On est ceux qui protègent le droit à travailler dans des conditions dignes. On est les anciens qui se chargent des petits que la crèche n’accueille plus. On est les jeunes que les difficultés matérielles n’empêchent pas de vouloir apprendre et se former pour être utiles au monde de demain.

..

On est ceux qui transmettent leurs savoirs. On est ceux qui tentent de rendre le monde un peu moins gris en créant. On est ceux à qui on ne laisse pas de place mais qui construisent quand même.

..

[…très clair que le contenu du blog imagiter.fr a bien précédé ces raisonnements si réalistes ! L’air du temps…]…

Nous exigeons des vies dignes. Nous voulons pouvoir être fiers de nous, fiers de ce que nous faisons, fiers de ce que nous construisons.

…………..Tout simplement parce qu’on vaut mieux que ça. »

..

…………….Et comment que nous valons mieux que le système !

..

..

…………………………..*******************************

..

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> - ENCORE - <<<<<<<<<<<<<<<<

..

Publications-scientifiques-on-vaut-mieux-que-ça

..

La science vaut mieux que l’argent qui ne comprend jamais rien à rien. Et ne fournit pas le moindre effort pour. Egaré dans sa folie de croire que la présence de l’argent rende... automatiquement intelligent. Comme un saint esprit bien irrationnel ?

Là-bas.org/les-émissions- #on-vaut-mieux-que-ça-,-la-riposte

Les grands médias ne relaient pas les infos « réelles » sur les mouvements, tels Nuit Debout, Là-bas, nous, etc. – seul internet …mais alors il s’agit de faire l’effort (respect envers soi et envers les autres) d’aller chercher…

..

Youtube.com/channel/#on vaut mieux que ça - vidéos

.....

vidéos collectives

..

.

…………………...........%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

….

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

..

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

……………. tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L'ECONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il y a d’opinions très différentes moins le monde risque de se tromper ………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

indegenious...

indegenious...

ils ne nous représentent jamais - alors qu'ils cessent de faire semblant de le faire !

ils ne nous représentent jamais - alors qu'ils cessent de faire semblant de le faire !

les diverses facettes de la satisfaction

les diverses facettes de la satisfaction

Pourquoi mesurent-ils notre intelligence à …leur capacité à nous comprendre ? Mais oui – ils sont et font tout à l’envers !

Pourquoi mesurent-ils notre intelligence à …leur capacité à nous comprendre ? Mais oui – ils sont et font tout à l’envers !

Comment valons-nous mieux que ce système ?
mais parce que

mais parce que

Comment valons-nous mieux que ce système ?
alors qu'il aurait mieux valu répondre ceci...

alors qu'il aurait mieux valu répondre ceci...

Ceux que nous n’écoutons jamais ? Et pourquoi donc – il semble qu’elles/ils ont très souvent...raison ! Une raison pour ne pas les écouter ?

c'est entendre l'enfant qui est en eux...

Aujourd’hui, les chiens de garde sont journalistes, éditorialistes, experts médiatiques, ouvertement devenus évangélistes du marché et gardiens de l’ordre social. Sur le mode sardonique, LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE dénonce cette presse qui, se revendiquant indépendante […très subventionnée par les impôts de presque tous ! ], objective et pluraliste […alors que ces impôts sont gérés par l’état séquestré actuellement par l’illégal système !], se prétend contre-pouvoir démocratique. Avec force et précision, le film pointe la menace croissante d'une information produite par des grands groupes industriels du Cac40 et pervertie en marchandise. Nous valons infiniment mieux que ces effondrés régressifs !

Publié dans Victoires**

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Latella Steeve 07/05/2016 19:11

Magnifique message Libère-Terre.
Merci

imagiter.fr 08/05/2016 08:34

Bonjour et merci,
mais qui sait lire et recevoir fait la moitié du travail...vous avez donc la moitié du mérite des merveilles de ce texte !