Sculpter nos vies collectives ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Sculpter nos vies collectives ?

Qui maintient sa joie intérieure sans ne dépendre, pour cela, de rien ni de quiconque ? Sinon qui ne demande jamais d’autorisation avant de semer la beauté. Dans cet article nous découvrons des jardins splendides – dus uniquement à la volonté et à la ténacité de tels personnages rares. Suffit de dire à la face du monde entier « Je vais édifier la beauté, réaliser la beauté, amplifier la beauté – partout je resterai l’épine de la beauté plantée dans le pied des hypocrisies obligatoires, celles de cette prétendue société si antisociale du mensonge partout imposé et de la persécution des spontanéités, des sincérités, des générosités, des grandeurs d’esprit, des cœurs accueillants, des créatifs joyeux, des pertinents impertinents – bref, des indomptables et des incorruptibles !

Rester toujours spontanés c’est garder intacte (quoi qu’il arrive !) la créativité !

..

Spontanéité créatrice ? Toujours et encore. Comment la faire ressentir, là, oui et tout de suite ? Juste un petit détour ! Si vous entendez souvent « T’es pas tout seul ! » - sachez que la créativité spontanée (et donc permanente !) c’est encore un million de fois mieux que ce message un peu bref de non solitude. Il y a au moins 60 %, sinon plus, de la société qui est exclu d’elle. Le lien suivant…

http://www.imagiter.fr/2016/05/la-france-des-invisibles.html

en prouve et le comment et le pourquoi. Ce qui fait que nous sommes très nombreux à ne pas être tous seuls. Oui, être exclus en si nombre n’a plus que des avantages : en rien nous ne sommes impliqués ni engagés par cette prétendue société qui s’est mise, maladivement, à part du sort COMMUN - ni par ses non-décisions …collectives. Auxquelles jamais nous n’avons pris part et qui ne sont pas du tout les « nôtres » (celles de la vraie majorité). Comme la loi nous ignore en prétendant que nul censé l’ignorer. Et qu’elle-même s’auto-ignore. Nul n’est contraint par une telle loi amnésique. Et tellement sélective que la fiction du traitement égal de la loi ou bien de l’égalité de tous devant la loi (…cette étrange marotte de la Commission européenne !) – s’effondre. Double, triple ou plus d’illégalités ? En tout cas, le « collectif » n’est plus représenté par de tels déviants au pouvoir ! L’égalité de la loi ainsi maltraitée par une minorité d’imposteurs ce n’est plus qu’une…fiction (pas pour le futur – lorsque le système actuel aura été aboli - mais pour maintenant, là tout de suite !) Etc. Ce détour qui fait le tour de la question – nous introduit, excellemment, à ces jardins…collectifs. Ces jardins à cultiver de nos immenses besoins de…collectivité. Les exclus de cette non-société indigne (et qui en sont sa grande majorité) veulent beaucoup plus de collectif !…ces jardins collectifs (encore plus que ceux qui existent déjà ) sont la métaphore qui transporte ce qui se manifeste et qui font de ce sculpter notre collectif ce qui se…manifeste dans tout ce qui manifeste !!! Introduire la grande visibilité de la majorité que nous sommes.

..

……………………………….***************************

….

..

Dans ce contexte bénéfique, de clamer je submerge ce monde de beauté peut très bien introduire la nouvelle civilisation, qu’au moins 60 % (donc évidemment plus !) de la société veut de ses vœux !. Et par ce qu’il y a de plus visible : mon jardin. Cette courageuse avancée vers les humains - avancée qui reçoit tous les coups si illégaux des conformistes sans droits ni fois. Les apparences, là, ce sont les « façades » (au nom non hypocritement trouvé !), les devantures sans aventures, les frontons qui font front, les extérieurs qui extériorisent ou non, les pignons de pas de porte (comment faisons-nous alors pour entrer ?), oui les murs ! Les murs dressés qui font les villes en imposant les rues et avenues entre ses deux murs…Le jardin collectif oui est dans les cœurs, sur les balcons des appartements citadins (et d’un !), dans les jardinets périurbains (même pas esquissés), sur la Terre toujours autant gratuite et qui est devenue tous les baumes pour qui l’aime, etc. Voici, voilà le résumé de « tous » les jardins, de tous les jardins sculptés, des sculptures dans les jardins. La synthèse abondante de ce qui va devenir bien pus collectif dans la nouvelle civilisation !

…………………………….%%%%%%%%%%%%%%%%

..

..

..

Faire du jardin la beauté du monde ? Ce qui ouvre à tous ces jardins tant aimés et rendus à la justice de la toute beauté. Si vous n’aviez pas de jardins, aidez ces jardiniers de l’espoir et de la beauté. Ils sont demeurés à la pointe du progrès. Il y aura de plus en plus de… jardins collectifs pour des vies plus collectives ! Créez des vasques, des bassins, des supports de couleurs…Des sculptures ! Ou prenons modèle, imitons tous ces jardins magnifiques…tels que nous les découvrons, assaillis d’éclats et de splendeurs. En toutes photographies dites !..

..

Jardin des Tarots – Toscane – Italie

A la fois plasticienne, peintre, sculptrice, réalisatrice, Niki de Saint Phalle est l’une des artistes les plus populaires du milieu du XXe siècle. Féministe et engagée, elle est surtout connue pour ses célèbres « Nanas » chamarrées aux formes généreuses. Pour découvrir toute l’étendu de son art, c’est en Toscane qu’il faut se rendre, au Jardin des Tarots. Avec son mari Jean Tinguely, elle y a crée durant trente ans, des sculptures monumentales inspirées des 22 figures principales du tarot. Un ensemble d’œuvres à découvrir absolument !

..

Taraudée par les tarots

et petite-rochelle ?

..

Le Palais Idéal du Facteur Cheval – Drôme – France

« Pour distraire mes pensées, je construisais en rêve, un palais féerique… » En 1879, Ferdinand Cheval, facteur rural âgé de 43 ans, décide de réaliser son rêve : construire au cœur d’un jardin luxuriant son Palais Idéal. 10 000 journées, 93 000 heures et 33 ans d’épreuves pour créer ce palais unique au monde. Classé en 1969 Monument Historique par André Malraux, il accueillera en mai 2016 l’équipe de tournage de Nils Tavernier, pour le premier biopic consacré au Facteur Cheval.

Le facteur du changement était à Cheval

..

Pourquoi des jardins...botaniques ?

Hakone Open-air Museum – Hakone – Japon

Ouvert en 1969, le musée en plein air de Hakone est le premier parc de sculptures du Japon. 70 000 m2 dédiés à des artistes de renom du monde entier. Le parc est une véritable mine d’or : plus de 1000 sculptures des plus grands maîtres modernes et contemporains du monde : Miro, Rodin, Moore, Saint-Phalle, Calder, et bien d’autres… Depuis 1984, un pavillon dédié à Picasso abrite une collection de 300 œuvres de l’artiste. Grandiose !

Les sculptures comme du pollen aggloméré ?

Des parterres qui ne sont que par terre mais aussi dans le ciel collectif

..

Le Jardin Las Pozas – Xilitla – Mexique

Des escaliers qui ne vont nulle part, des portes qui s’ouvrent dans le vide, des labyrinthes, des rampes, des ponts…vous êtes au jardin Las Pozas : 32 hectares de forêt tropicale au cœur des montagnes mexicaines que l’artiste Ecossais James Edward a parsemé de sculptures surréalistes en bétons. Un contraste qui confère au lieu toute sa part de magie.

..

Le jardin du merveilleux si proche

..

Le temps des jardins entièrement comestibles ?

..

Parc de la Villette – Paris – France

Au nord du 19ème arrondissement de Paris se déploie les 55 hectares du Parc de la Villette où l’art y est omniprésent. En plus d’être un lieu dédié à la musique – le parc abrite maintes salles de concert telles que le Zénith, le Trabendo, la toute récente Philharmonie, le Cabaret Sauvage et bien d’autres… – On y rencontre aussi des œuvres d’art comme la « bicyclette ensevelie », sculpture de Claes Oldenburg et Coosje Van Bruggen où des œuvres temporaires qui vous surprennent durant vos pique-niques ou vos sorties sportives.

Paris - la Villette-

..

Le jardin-pour-la-paix- et la paix pour les jardins !

..

The Orange Show Center for Visionary Art – Houston – Etats-Unis

De 1956 à 1980, le facteur Jeff McKissack, artiste autodidacte et visionnaire crée The Orange Show en l’honneur de son fruit préféré : l’orange ! Pour façonner ce lieu des plus fantaisistes, il utilise des matériaux et objets de récupération qu’il assemble et décore de mosaïques colorées. Ce labyrinthe architectural témoigne de la vitalité et de la créativité de la ville de Houston.

..
Le jardin des oranges

..

Auprès des projets artistiques qui ont tous pris le nom de..."jardin" le futur porté par un jardin plus individuel au...départ

..

………………………….****************************

….

Ainsi nous venons d’entrevoir tous les jardins du collectif. La fertilité multipliée par dix. La prospérité des générosités flagrantes. Les avancées hardies dans les déserts sociaux causés par les égoïsmes fous :

..

15-des jardins-de-sculptures-les plus-spectaculaires-du monde

..

Le « nous » a le vent en poupe. Dans le démonde de tous son moi si séparé des autres et dans son tunnel sans issue de solitude – ce nous fécond vient de prouver qu’il est le seul qui puisse vraiment protéger les je de la singularité et de l’autonomie de conscience. Ce nous qui ressemble tant à un gigantesque jardin…

..

Rendons déjà les jardins collectifs

..

Ces jardins qui sont déjà en train d’abolir les terrains trop vagues d’une société illégale de n’avoir aucun projet…collectif. En autant de jardins…redoutables. Qui aime le collectif a le droit de le…célébrer. Jardinement vôtre. De le ciseler …grandiosement nôtre !

..

C'était un petit jardin près du...

..

Et dont les jardins qui symbolisent l’union et la réunion de tous sont bien en train de tous…

…………………………..nous représenter et représenter !

, …………………………………….***********

..

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

………………………

..

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Sculpter nos vies collectives ?
Sculpter nos vies collectives ?
Sculpter nos vies collectives ?
Sculpter nos vies collectives ?
Sculpter nos vies collectives ?
Sculpter nos vies collectives ?
Sculpter nos vies collectives ?
Sculpter nos vies collectives ?
Le futur collectif est bien là qui nous attend

Le futur collectif est bien là qui nous attend

Impossible de ne pas le voir....

Impossible de ne pas le voir....

Le futur est bien de notre côté - impossible pour "leur" présent de continuer !

du pollen aggloméré - la moisson du collectif dépasse les espérances

du petit espace aux plus grands...

et qui le lui rend bien...

des livres où chacun-e ne lit que son propre secret

jardins pour appartements et...portables

le son du bois

la ville se répare dans ces espaces dits...collectifs !

Commenter cet article