Comment les préjugés sont des illusions d’optiques ? (2)

Publié le par imagiter.over-blog.com

Comment les préjugés sont des illusions d’optiques ? (2)

Les stéréotypes sont des illusions d’optique. Les stéréotypes n’existent pas dans la réalité mais uniquement dans les illusions et, pourtant, ces illusions font irruption dans nos réalités. Et, si nous nous laissons mener par les préjugés, nous contraignent même à des comportements qui ne nous conviennent pas du tout. Les mêmes conséquences que les effets d’optiques. Des émotions inventées. Des attentes impossibles. Des jugements qui n’en sont pas : puisque ce sont des pré-jugements. Des pré-jugés, jugés avant même d’être équitablement examinés !

..

Nous pouvons, d’ors et déjà, démasquer tous les préjugés ? Comment mettre, alors, en pratique ces savoirs que fuient tant les médias dominants ? Qui eux ne vivent que de…préjugés ! Bon - à force d’avoir appris à décrypter tous les mensonges des prétendus dirigeants, nous obtenons comme un agrandissement de nos facultés sensibles, pensées et corps. Et, tout comme un athlète chevronné ne peut que parler de « ses trucs », mais ne peuvent faire l’entrainement à notre place. Et que, par conséquent, si nous n’expérimentons pas, par nous-mêmes, ce qu’il dit nous ne le comprendrons jamais complètement. L’action de l’athlète est difficile. Celui du penseur tout autant. Il faut, tous les jours, faire ses exercices afin de muscler la mémoire, les raisonnements, l’imagination, la rapidité des déductions ou des synthèses. Etc. Sans omettre la difficulté de conserver, en permanence, l’ouverture complète d’esprit. Seul moyen infaillible de garder la fraicheur de cœur, sans laquelle penser devient juste du pourrissement ressassé. Au lieu d’un envol plein d’air frais !

..

Bien – mais à la différence du sportif qui s’entraine sans vraiment voir son but, le penseur le voit (…déjà ne surtout jamais être comme les prétendus dirigeants et les trop riches). Le penseur voit bien les pieds d’argile du système : s’il ment sans cesse et sur tout c’est bien que s’il se mettait à dire la vérité, il s’effondrerait le système. La vérité est sa destruction par implosion. Or, la vérité – comme processus permanent non comme possession « bourgeoise » à mettre sous clés - offre des nectars qui dépassent ce que l’imagination avait prévu. De savoir cela vous installe dans la paix intérieure définitive. Ces prétendus dirigeants le resteront (juste prétendus !) tout en « croyant » l’inverse !

..

……………………………********************************

..

Cet ensemble de données nous donne une immense connaissance des …effets d’optiques. Déjà des leurres que, en (1), nous avions rencontrés ; ce ne sont pas des illusions d’optiques que les effets d’optiques puisqu’ils sont voulus et recherchés. Ensuite, les sites mentaux sociaux sur lesquels les effets d’optiques peuvent avoir le plus…d’effets ! Ainsi le prétendu multiculturalisme …avec la fiche de police du multiculturalisme qui ne définit en rien un…être humain. Un humain n’est pas …que cela, il est un million de fois PLUS. Et tout autre chose. Les effets d’optiques peuvent démêler les mêlées et démêlées. Résoudre les faux conflits. Rassembler non pas par ce qui sépare et irrite mais par ce qui unit et apaise. Les pouvoirs ne survivent qu’en nous divisant. Oui par…des illusions d’optiques…Nous avons, grâce nos facultés mentales et sensibles sous utilisées, de quoi les contrer. Ne serait-ce qu’en les utilisant toutes à la fois, convergentes et unifiées, tout ce qui nous avait été appris salement à séparer et ne jamais utiliser collectivement.

Pour cela – mieux connaitre nos cerveaux. Les illusions d’optique (qui n’en sont pas puisqu’elles…existent) nous disent ceci : nos cerveaux se trompent sur certains phénomènes, les interprètent de travers. Apprenons de ces faiblesses qui sont des forces.

..

*** - Il y a une bonne partie de notre cerveau qui reste automatique. Qui n’atteint pas notre conscience éveillée. Et fonctionne sans notre accord. La vidéo jointe ci-dessous permet d’en découvrir, et de long en large, dix.

..

Vidéo :- ce que le cerveau fait sans y penser ?

..

10 activités que le cerveau peut faire sans y penser

..

1) les automatismes comme la mémoire ou faire du vélo qui restent inconscients

2) le sur le bout de la langue (qui met la mémoire en action sous un angle inhabituel)

3) la voix intérieure (même zone qu’entendre voix extérieure)

4 ) la perception des visages ( ce qui nous permet en toutes circonstances de percevoir des visages

5) la discrimination des visages (la reconnaissance des visages, ce qui les différencie ! Et nous les garde en mémoire)

6) le don de double vue (blindsight)

( 7) le déjà-vu (notre cerveau n’aime pas les contradictions, les paradoxes et les conflits internes et les résout à sa façon)

8) le vertige ( le cerveau n’aime pas le paradoxe et la contradiction – le cerveau crée la fausse sensation de danger qui sous-tend le vertige)

9) l’agnosie (ne reconnait pas les stimuli extérieurs - le traitement des sensations ne fonctionne pas

10) la secousse hypnique (sensation de tomber dans le vide qui s’achève par un choc violent car un endormissement trop rapide. A différencier de la paralysie du sommeil – le réveil se fait en plein sommeil paradoxal et le cerveau fait que le corps ne réponde pas, et qu’il demeure sans bouger un certain temps).

..

Tout ces faits ont en commun que notre cerveau, qui joint la phylogenèse à l’ontogenèse, la mémoire de l’espèce et la nôtre, ait des solutions toutes prêtes que nos éducations à buts non admissibles (…faire continuer l’illégal ordre dominant et empêcher la formation d’un esprit critique autonome, etc.) auront fait perdre pour un certain nombre d’entre nous. L’instinct existe et il est très bénéfique – c’est comme l’aide de la vie sur terre, la voix de notre humanité en nous. Cet instinct, comme un flair, nous guide. Quelles que soient les manipulations autour de nous. Il nous faut, afin d’améliorer cela, apprendre à relier tous nos moyens de savoir. L’éducation falsifiée a voulu nous faire détester des méthodes d’approches du réel excellentes si elles demeurent convergentes avec les autres : l’imagination, l’esprit critique, l’esprit de synthèse, le puissance foreuse de l’analyse, l’instinct oui, etc. Il s’agit de se créer beaucoup de doigté : - soit conserver ce qui dans cette éducation peut nous être utiles et jeter par-dessus bord tout le reste qui est le cheval de Troie de l’ennemi entré sournoisement en nous. Si nous faisons cela consciemment nous entrons comme dans l’envers du décor des illusions d’optiques que sont les préjugés (…ces viols des adultes dans les esprits des enfants que de mettre des idées fausses, bâclées, injustes et très haineuses dans l’esprit d’un enfant). Postérieurement, vous maitrisez paisiblement les illusions d’optiques (oui les préjugés – ces manipulations qui transforment ce qui n’existe pas en ce qui existe – tout comme les préjugés reposent sur des mensonges scandaleux, mensonges qui, répétés, radotés, prennent consistance comme s’ils étaient…réels ! Sans jamais l’être une seule seconde.).

..

………………………….................****************************

..

En conséquence, nous sommes unifiés avec nous-mêmes. Avec tout ce qui nous compose. Ayant confiance en nous (mais sans les fièvres des mégalomanies) oui à la bonne intensité. Nous nous sentons purs, pleins de l’esprit de l’Humanité, comme incorruptibles à tout ce qui cherche à rabaisser l’humain. Ainsi, très tôt comme enfant, nous rencontrons l’esprit bourgeois. L’esprit bourgeois se définit comme ce qui salit tout, rabaisse tout, tire tout vers le bas, diffame tout, veut tout rendre vil. Etc. Il le fait pour sa survie illégitime : oui Il faut que ses cupidités immorales et illogiques soient « couvertes » par la réalité. La réalité doit donc être sale. Et non sale, en fait, mais. .salie ! Ses intérêts trop sordides doivent tout hypostasier. Et tous des discours ne sont donc que des ramassis…d’illusions d’optiques :

..

** - ainsi veut-il se faire croire propriétaire de tout, ce qui est une très grave folie. La nature nous donne tout gratuitement et jamais elle n’a signé d’actes de ventes aux bourgeois. Il ne peut être vendu du gratuit.

..

** - ensuite, vivant en société et vivant dans la nature, il doit y avoir une pratique de propriété…limitée. Et pas cet impérialisme illégal. Ainsi, la nature et ses papillons et ses abeilles et ses oiseaux a besoin de ne pas être coupée à ras sans cesse pour les regards d’attardés qui braillent « c’est chez moi, la nature n’y entrera pas, ni la vie non plus ! ». Simultanément pour les humains, les pulsions à l’accaparement des terres, la déraison qui ose qu’il ne faille pas limiter la propriété (qui n’est absolument pas de droit divin – nous l’avions remarqué) à l’usage crée tant de conflits sociaux et humain. Il faut limiter cette notion antisociale et antirépublicaine de la propriété !

..

**. – enfin, les « angles aveugles » de l’esprit bourgeois prennent des proportions anormales (ils semblent sourds et aveugles sur presque tout !). La vision unilatérale du profit qui est : je « dois » faire du profit et moi seul. Et pour cette dictature de mon avidité, les autres « doivent » se laisser dépouiller sans bouger, sans rien dire et sans rien me contester (aucun roi n’avait osé aller jusque là ! ces êtres apparaissent donc comme de dangereux déséquilibrés qui doivent être placés sous tutelle).

..

** - angles si aveugles que si le profit étant aussi « universel » qu’il faille en faire une « civilisation » (sic) comme dégoisent les trop frappés étasuniens – la nature aussi a le DROIT de faire des profits. Ses profits oui ? Seront de limiter des profits (ces coûts pour les autres) déments des capitalistes. Ses « gains » à la nature seront sa protection et sa durabilité, l’inversion des priorités (l’économique passe après l’écologie) et des méthodes (la vraie donne des ordres à la finance irresponsable et non l’inverse)…oui tout le monde a le droit de faire des profits : donc les déraisonnables et nihilistes profits capitalistes (graves ennemis de la société) se trouvent enfin régulés. Rendus normaux, sociables, attentifs aux autres, adultes…

..

..

Les illusions d’optiques sont finies grâce aux cerveaux qui les ont « traversées » et retournées. Ramenées à l’endroit ! Le règne des préjugés touche à sa fin !

..

………………………………*****************************

….

Vérifions-le en direct par des partages d'expériences ?...."c'était juste une remarque, issue de 25 ans de terrain. en terme de communication, si tu n'accroches pas dans les premières phrases, l'attention se tourne ailleurs, je serais plutôt d'avis d'aller chercher les gens là où ils sont plutôt que d'espérer qu'ils viennent vers toi. Mais bon, je n'étais pas obligé de commenter non plus !"...merci, oui merci de telles observations candides ! Lorsque les poisons sociaux se retournent en baumes ? La société se décrit comme plus constituée d’illusions d’optiques que de vérités. Si nous n’avions pas des résistants, des esprits forts et des cœurs sains – nous serions toutes et tous pie qu’en enfer. Voyons comment l’enfer est dans les petites choses. Aussi.

..

Qu’il est doux d’avoir des commentaires de tels personnages omniscients, qui savent tout de tout le monde (tout le monde est con) et qui, du haut de leur paternalisme impérial, vous guide dans ce monde d’idiots qui galopent. Et donc vous salope…un… « Ouais ! Certes, mais pour te faire comprendre en ces temps d'idiocratie galopante, il va falloir traduire en te simplifiant !! »…réponse des adultes patients ? « au contraire, l'expérience le montre, maintenir un bon niveau d’exigence intellectuelle a un effet multiplicateur. Si nous n'espérons rien de personne sûr que c'est de l'auto-prophétie – cela se réalise ! Si avec un-e citoyen-ne il est dit j'ai confiance en toi, je te vois bien progresser, etc. ou bien t'es nul, jamais t'y arriveras, etc. - quel est le comportement qui aide vraiment les autres ? » Voici voilu voilà !

..

Instrumentalisés – les illusions et les dogmes de la profession deviennent tout l’univers. La partie se prend pour le tout. Toutes les conneries dites sur la pseudo communication ont abouti à l’anti-communicabilité dominante (et ces rabougris du cœur ne veulent toujours pas l’admettre !). Non il ne faut pas « suivre des pseudos règles pourries » mais rester soi-même. Inventer du nouveau, s’exprimer différemment et maintenir le tout. Bon, ce n’est pas que les autres doivent venir à nous – mais ce n’est sûrement pas simplifier, traduire, oui trahir…Donc dans leur simplisme abusif, les discours pros de la communication restent…irrecevable. Ne jamais recevoir chez soi les préjugées, les idées non reçues.

..

« Flambe, illumine, embrase !

[…]
Toi sans qui les choses ne seraient que ce qu'elles sont. »

(Edmond Rostand - Chantecler)

..

Dernier volet de ce (2) - les illusions du langage. La nov’ langue ne se combat pas avec des moyens de nov’ langue (soit une juste contre-définition symétrique… !) mais bien en englobant tout le faux usage du langage dans le vrai…soit la diction du dictionnaire restituée !)

..

…………………………***************************

..

Les mots agissent sur le corps ? Tout a fait comme les illusions d’optiques ? Ou bien les préjugés ?

..

« L’expérience n’est pas récente, elle fête même ses vingt ans cette année. Mais elle a toujours de quoi fasciner, notamment ceux qui, comme moi, font profession d’écrire, de vivre des mots. Elle montre leur force ; non pas leur force de persuasion, leur capacité à blesser ou à émouvoir, mais une force brute qui agit, sans qu’on s’en aperçoive, sur le physique. L’expérience en question est nichée dans une longue étude publiée en 1996 par le Journal of Personality and Social Psychology. Signé par trois chercheurs de l’université de New York, cet article veut montrer que l’activation, par les mots, de stéréotypes ancrés dans nos cerveaux déclenche inconsciemment des comportements.

..

Quand-les-mots-agissent-sur-notre corps ?

..

Comme c’est souvent le cas en psychologie, l’expérience cache ce qu’elle veut tester pour que les “cobayes” ne se doutent de rien. Ceux-ci (30 étudiants) sont donc invités, dans le cadre d’un pseudo-exercice de vocabulaire, à construire des phrases à partir de mots fournis par l’expérimentateur. Un groupe-témoin se voit présenter des mots neutres tandis que le groupe véritablement testé travaille avec des mots liés au stéréotype américain des personnes âgées (par exemple : vieux, solitaire, Floride, bingo, gris, courtois, rigide, sage, sentimental, retraité, etc.), tout en évitant soigneusement les mots évoquant la lenteur, pour une raison que l’on verra après. Chaque participant reçoit 30 jeux de 5 mots et doit, pour chacun d’entre eux, rédiger une phrase grammaticalement correcte avec 4 des 5 mots fournis. Une fois qu’il y est parvenu, il prévient l’examinateur qui lui indique le chemin à prendre pour rejoindre l’ascenseur et quitter l’immeuble.

..

Le “cobaye” pense en avoir terminé, mais c’est en réalité là que la partie la plus passionnante de l’expérience commence… Il ramasse ses affaires, sort de la pièce et parcourt les 9,75 mètres de couloir, sans se douter un seul instant qu’il est chronométré. Une fois arrivé à l’ascenseur, il est rejoint par l’expérimentateur qui lui dévoile le pot-aux-roses. Il lui demande s’il a remarqué que les mots sur lesquels il a travaillé correspondaient tous au stéréotype de la vieillesse et s’il croit que cela a pu influencer son comportement. Dans les deux cas, la réponse est non.

..

La force de « l’amorçage »

Et pourtant… Les membres du groupe-témoin ont mis en moyenne 7,23 secondes pour parcourir le petit décamètre. Un parcours qui a pris, toujours en moyenne, une seconde de plus (8,28 secondes) pour le groupe « inséminé » par les mots de la vieillesse. Un hasard ? Pour en avoir le cœur net, les chercheurs ont reproduit l’expérience avec 30 autres étudiants. Les résultats ont été surprenants de fidélité : 7,23 secondes pour le groupe-témoin, 8,28 secondes pour les “cobayes”. Pour les auteurs de l’étude, ces résultats suggèrent que le comportement physique des individus testés a été influencé de manière inconsciente par leur exposition à des mots liés à un stéréotype particulier.

..

En l’occurrence, le stéréotype de la personne âgée a induit… la lenteur et le ralentissement de la marche. Les chercheurs notent : “La manière dont le stéréotype activé influence le comportement dépend du contenu du stéréotype lui-même et non des mots qui ont servi de stimuli. Comme il n’y avait aucune allusion au temps ou à la vitesse dans le matériel, les résultats de l’étude suggèrent que les stimuli d’amorçage ont activé le stéréotype sur les personnes âgées contenu dans la mémoire, et que les participants ont ensuite agi en conformité avec ce stéréotype activé.” En clair, avoir pensé inconsciemment au troisième âge a mis les jeunes au rythme des vieux.

..

Quand j’ai pour la première fois parlé de ce travail, en 2011, j’ai terminé mon papier par la citation de Victor Hugo – “Les mots sont les passants mystérieux de l’âme” – et mis un point final, tout content de cette belle chute. Et puis, il y a un peu moins de deux ans, à l’occasion d’une émission de radio, j’ai fait la rencontre du neuroscientifique Sid Kouider qui, au cours de la conversation, m’a expliqué que le résultat qui me plaisait tant n’était peut-être pas aussi clair que cela : en 2 012, une équipe belge de l’université libre de Bruxelles avait refait l’expérience mais n’avait pas retrouvé cet effet spectaculaire. Sans démolir le principe de l’amorçage en psychologie, elle avait mis en évidence que le protocole utilisé par les chercheurs américains dans l’étude de 1996 avait pu fausser ses résultats… Je me suis donc promis, à l’occasion du vingtième anniversaire de ce travail, de revenir sur cette expérience fascinante et d’y apporter ce bémol. Pour souligner l’importance de la reproductibilité des résultats en psychologie et aussi pour montrer que la science avance sur un chemin tortueux qui passe sans arrêt de la découverte à la remise en question et du doute à la confirmation. »

……

………………………***********************************

..

Tout comme pour les illusions d’optiques, le terrain de nos corps vibrants change – puisque les illusions (avec effets réels) fonctionnent sur nos faiblesses. Et que ces faiblesses changent au fil du temps (la noosphère). Toutefois, il n’en demeure pas moins que :

...

Au niveau des illusions d’optiques

des préjugés et stéréotypes

de l’impact sur nos corps du langage falsifié des préjugés

etc.

..

il y a unité et identité de moyens. Et – pour nous – un véritable savoir en nait. Qui nous permet de contrer et de toujours devancer ces vastes nuisances collectives !

…………Société de préjugés uniquement – son règne est bien fini ! ..

......................%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

..

>>>>>>>>>>>>>>>>>> - ENCORE - <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

..

Préjugés-stéréotypes - vaincre tous les préjugés !

..

Nous pouvons devenir conscients des effets des stéréotypes sur nos jugements et nos ... et nos... performances peuvent même être influencées, voire déclenchées ... Il n’aura été question que de reformer des phrases à partir de séries de mots donnés dans le désordre. Le secret ? L'activation non consciente en mémoire du stéréotype ? Si le préjugé n’était pas déjà en mémoire il n’aurait pas pu être activé – c’est donc, et par effractions, qu’il nous a été illégalement placés des préjugés intrus dans nos têtes ! Au lieu de porter plainte contre ces anti-éducations – changeons complètement nos têtes…

..

Comprendre le cerveau lorsqu'il apprend

..

La naissance d’une science de l’apprentissage.

..

..

…………………………************************************

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Comment les préjugés sont des illusions d’optiques ? (2)
les moutons ne le sont plus...

les moutons ne le sont plus...

ce que nous ne voyons pas est toujours bien plus grand que ce que nous voyons - c'st le principe nommé "gun giant"!

ce que nous ne voyons pas est toujours bien plus grand que ce que nous voyons - c'st le principe nommé "gun giant"!

Comment les préjugés sont des illusions d’optiques ? (2)
les préjugés c'est juste cela - changer les tailles (failles) véritables !

les préjugés c'est juste cela - changer les tailles (failles) véritables !

brrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr...

brrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr...

qui cache qui ?

qui cache qui ?

le contre astre contre quoi en fait ?

le contre astre contre quoi en fait ?

Comment les préjugés sont des illusions d’optiques ? (2)
3D collante...

3D collante...

l'harmonie des sphères : nous pouvons vraiment vivre autrement !

l'harmonie des sphères : nous pouvons vraiment vivre autrement !

Comment les préjugés sont des illusions d’optiques ? (2)
et en regardant toujours les deux à la fois...

et en regardant toujours les deux à la fois...

la rue tourne - la société change à 100 %

la rue tourne - la société change à 100 %

effets 3D

« Qu'est-ce qu'un homme ? Qu'est-ce qu'une femme ? » Lorsque nous tentons de répondre à ces questions, nous avons tous à l'esprit des images préconçues, qui font généralement écho aux modèles les mieux acceptés socialement. Ces stéréotypes influencent la façon dont nous nous percevons nous-mêmes, ainsi que la façon dont nous percevons les autres et interagissons avec eux. Pour certains, cela peut avoir des conséquences dramatiques. Sandrine parlera de ces enjeux, en se focalisant sur les stéréotypes liés à l'homosexualité et montrera comment chacun peut participer activement à une meilleure intégration de toutes et tous.

Les schémas de comportements inconscients : ce sont des décisions inconscientes reliées à des évènements négatifs du passé. Ces comportements peuvent concerner tous les domaines de notre vie: familiale, professionnelle......Et nous répondons toute notre vie à ces schémas qui eux-mêmes répondent à des douleurs anciennes. Un manque d'argent dans l'enfance ayant généré des difficultés, peut aboutir à un schéma de compensation qui aura pour seule but d'assurer une sécurité financière solide.

à l'envers - la beauté est laide

Neuroimagerie des processus inconscients: Etude des mécanismes subliminaux d'auto-activation

10 choses que le cerveau peut faire sans y penser...et que nous pouvons imiter ! (voir dans le corps de l'article).

Consciousness: How the Brain Creates the Mind - Sid Kouider – Comment le cerveau crée l’esprit et la conscience ?

Lorsque nous isolons uniquement ce qui renforce une observation, au départ, superficielle !

Donald Hoffman: Consciousness and The Interface Theory of Perception (la conscience n’est pas seulement une perception) .. Despite substantial efforts by many researchers, we still have no scientific theory of how brain activity can create, or be, conscious experience. This is troubling, since we have a large body of correlations between brain activity and consciousness, correlations normally assumed to entail that brain activity creates conscious experience. Here I explore a solution to the mind-body problem that starts with the converse assumption: these correlations arise because consciousness creates brain activity, and indeed creates all objects and properties of the physical world. To this end, I develop two theses. The interface theory of perception states that perceptual experiences do not match or approximate properties of the objective world, but instead provide a simplified, species-specific, user interface to that world. Conscious realism states that the objective world consists of conscious agents and their experiences; these can be mathematically modeled and empirically explored in the normal scientific manner.

Commenter cet article