Effets d’optiques dans les pensées ? (1)

Publié le par imagiter.over-blog.com

Effets d’optiques dans les pensées ? (1)

L’optique opte, se love entièrement dans le verbe opter – c’est donc qu’elle a des ambitions très hautes pour nous. A ne pas mélanger, alors, avec les illusions d’optiques qui sont, en fait, d’énormes erreurs de dénominations. Les illusions d’optiques existent non comme illusions – puisque nous les voyons réellement – mais uniquement comme des erreurs d’explications du cerveau ! Ses éclaircissements et commentaires obscurcissent et embrouillent tout. Le cerveau se trompe d’interprétations ! Et, en fait, c’est normal !

Oui, il nous expose très maladroitement la situation précise : que notre corps et le fonctionnement du cerveau ont été câblés, conçus, concrétisés, etc. aux périodes préhistoriques. Que les prétendues illusions d’optiques sont, pour cela, normales. Très même ! Puisque, depuis, il n’y pas eu de changements importants des structures profondes du cerveau, de son fonctionnement global. Seulement des éléments superficiels qui agissent toujours pareil : par des vacarmes de surface qui font prendre un centimètre pour un…kilomètre. Donc par rapport à notre adaptation à la nature – tout notre système optique s’est mis en place. Il a, lui, beaucoup évolué mais des récurrences d’origine n’ont pas changé. C’est ce que nous nommons, malencontreusement illusions d’optiques. Alors que ce sont de si précieuses aides afin que nous évoluions dans le bon sens. Des guides pour les améliorations adéquates ! Qui pratique, dans la vie quotidienne, le prodige des neurones-miroirs comprend cela parfaitement. Ce sont bien elles/ eux que nous devons suivre.

..

………………………….*******************************************

..

...

Ce qui supplante les illusions d’optiques ? Les effets d’optiques ! Ces raisonnements si puissants qu’ils affectent la biologie des pensées. Et qu’ils entrent (par l’image fascinante ou d’autres moyens…) dans la structure subtile de la compréhension et la modifie et reforme d’autres façons. L’effet d’optique est alors comme un effet de réel ! Qui fonctionne pour le mieux.

..

Cependant, pour le moment, nous devons terminer la mise au point sur les illusions d’optiques, ces illusions du cerveau, oui sur ses interprétations seules… illusoires…

..

Quelques exemples de paradoxes vont aider à comprendre ceci en toute sensibilité :

1 - L’oxygène ayant été découvert en 1874. La question persistante devient : comment les humains faisaient pour respirer avant ? Comment vivons-nous lorsque nous n’avons pas conscience des concepts nécessaires aux explications ?

2 - Peu à peu l’oisif fait son nid. Et ne le partage avec aucun autre oiseau, l’oisif ! Les illusions d’optiques sont bien dans la tête. Les mauvaises interprétations de celle-ci ! Pas dans le regard.

3 - Être contraints et forcés de faire semblant d’être si satisfaits alors que tant d’autres humains souffrent ! Notre satisfaction barbare « crée », alors, la souffrance ?

..

Ces exemples décrivent à la perfection quelques unes des illusions du cerveau …grâce au langage, notre si complet allié, le trajet de l’implantation de l’illusion se déroule sous nos yeux. Le cerveau n’est pas assez patient : la majorité des illusions du cerveau proviennent d’un défaut de défilement des regards examinateurs…ils sautent bien trop de cases. Sont vraiment trop pressés de conclure. Ainsi des rapports de proximités inexistants se créent.

>>> 1 - Dans les causalités. Si nous avions cheminé complètement à l’intérieur du raisonnement entier, nous aurions bien vu que les explications scientifiques ne font pas fonctionner le corps. Corps dont le fonctionnement, justement, reste automatique (sans intervention volontaire de notre part – comme tant de fonctions corporelles, par exemple, la transformation des aliments en globule rouges, etc.) ou semi automatique (comme la respiration et la digestion, etc.). Et, par conséquent, un concept verbal et une compréhension mentale ne peuvent affecter ces fonctionnements automatiques. Même en effets placebo. Et que, ainsi, de métamorphiser la pensée en rapprochant trop l’assertion que le savoir déclenche la fonction (que le concept oxygène « fait » respirer) c’est mettre la charrue avant les bœufs. Il manque trop d’étapes. Le savoir observe ce qu’il a et les génies du passé – ceux d’aujourd’hui sont bien trop négligés alors que seuls ils peuvent effectuer les liens primordiaux ! – ont observé des réactions du corps, fait des analyses de la matière, etc.…et mis des rapports efficaces entre eux. Respiration – oxygène. Et inversement. Seuls les génies changent suffisamment les circuits routiniers de penser pour produire de telles…rencontres. Le but étant de mieux vivre et mieux être - les conséquences sont fabuleuses : nous savons que l’agent actif est l’oxygène, où le trouver comment le produire, le mesurer et déterminer le bon équilibre pour la santé, etc.…Bref, un raccourci réussi de mots et un effet de réalité (le paradoxe) nous font affleurer tout ceci à la conscience. Et au lieu de faire comme les bourgeois, de tout salir et tout disqualifier (…afin de tout faire entrer dans un niveau de réalité pus inférieur – seulement vendre ! –, ce qui, lorsque ce niveau prend tout le pouvoir fou, contamine et corrompt les niveaux au-dessus !). Graves dangers pour la civilisation. Mais - à la rescousse et à notre aide ? Les effets d’optiques dans les pensées ?...

>>>>>> 2 – Un raccourci de polysémie…le but est de retrouver dans le langage TOUT LE SENS. Dont la part directionnelle : vers où se diriger ? Et même comment faire dans chaque situation ? etc…La structure géniale du langage préfixe- racine, etc. permet – dans la gigantesque métaphore spatiale toujours en mouvement des mots – de ressentir, repérer et comprendre dans l’omniscience insurpassable des mots (leur structure qui se découvre peu à peu permet de tout connaitre – le langage reste une science inépuisable à la seule condition que nous écoutions les mots et pas nous-mêmes !). Ici – l’oisif n’est pas oiseau. Mais quelque chose en lui l’est. A nous ( grâce à ce signe des mots, grâce à leurs sens…directionnels !) de découvrir de quelle partie précieuse (et précise) des oisifs il s’agit !

..

>>>>>>>> 3 – Ici, nous rentrons dans la corruption du système devenu obsolète. Sa corruption n’est pas tant matérielle que cette de la destruction des si saines capacités de raisonnements. La capitalisme est un ennemi structurel de toute pensée consciente d’elle-même. Il ne raisonne jamais il cogne ses lubies. Sa monomaniaquerie obsessionnelle du toujours plus du même - oui ressemble beaucoup trop à ce qui est nommé folie. Ici, les mots y détectent une grave corruption mentale (dans un de ses effets secondaires atténués !) – mais, tout autant, les moyens de se guérir de ce système malsain. Oui, nous sommes dans le malsain : son chantage répugnant sur le fonctionnement des émotions, du corps ou des sentiments. Qu’il souille, détourne et cherche à utiliser d’autres manières. Autant dire que TOUS ses discours sont des discours de grands malades. Qu’il faille – a priori- penser et faire le contraire de ce qu’il dit. Pas systématiquement mais c’est mieux pour la santé d’user de précautions préliminaires. En tout cas, le système comme maladie grave écarte tous les esprits sains de lui ! Et, de la sorte, après avoir pris de très longes pincettes puisque ses paroles puent et contaminent - nous sortons ainsi de ce système très alité, et (du même mouvement !) en créons un autre et déjouons tous ses pièges (en vivant intensément la sensualité de déjouer les leurres dommageables évidemment. Jouissances VDR ). Ici – détruire toute joie personnelle, toute vie intérieure, tout bien-être, en balançant des surdoses d’accusations, de malaises et de culpabilisations sur le peuple non coupable…par oui les flagrants très grands délinquants du système (…ses défenseurs corrompus mêmes !).

..

…………………………………***********************************

..

..

Désormais, les travaux pratiques. Voyons comment ces savoirs arrachés à ce qu’il de si méprisable dans ce système indigne se montre si UTILES…

a ) – Le pluriinculturalisme ? - Nous naissons dans une culture et il sera toujours plus difficile de rester tout entier en elle…le métissage des cultures est la santé. Et le concept pourri –(comme les junk bonds - les junkies de james bond ? Ces actions pourries !)- oui le multiculturalisme ne parle jamais de…culture. Relisons méticuleusement : multi-cultures : pas d’erreur. L’erreur ce sont les idéologies ! Le multiculturalisme ce n’est que la simple religion, couleur de peau, quartier de résidence, études, argent, profession – bref une…fiche de police. Police alors incitée à devenir toujours plus inculte…pourquoi pas un multiincullture pour les classes moyennes qui refusent DE SAVOIR et voir la réalité ? Elles/ Ils sont pour la monoinculture en fait. Pas la multi-inculture. Voire le véridique multiculturalisme (cette potentielle théorie du respect absolu de toutes les cultures ?)….l’ombre aura cherchée à dévorer la proie ! Qui aurait raison ou tort ?

..

b ) - Les positions spatiales ? - Je vais partir ? Je m’en vais. ( ?) Comment un homme pourrait se quitter lui-même ? Nous ne pouvons nous en aller de nous mêmes – impossible de dire « je m’en vais » sinon dans un contexte géo-localisable. Absolument pas dans la globalité de l’être, de ses raisons d’être, de son ontologie toute, etc. Plus ontologique ? Vous est-il arrivé de dire« ça m’arrive » ? – recommencez alors : « ça m’arrive », « ça m’arrive »…bon, très bien nous avons entendu complètement. Mais si « ça vous arrive » c’est qui l’expéditeur ? Vous ne pouvez vous expédier à vous-mêmes. Vous trouvez en même temps aux deux bouts de la chaine, faire les questions et les réponses, être juge et partie, ou être grand et petit etc. Ce positionnement qui parait faussé, altéré, erroné, pose – surtout - d‘immenses questions. Quoi qu’il en soit une bonne partie de nos concepts ne sont plus adaptés du tout à la vraie vie. Ce pourquoi nous devons vite changer de civilisation !

..

c ) - La grande méconnaissance sociale de l’acte de penser ? - Penser…à quelque chose ? Pouvons-nous penser à penser ? Et – symétriquement – pouvons-nous penser à autre chose. Ce n’est, alors, (comme la majorité des savoirs qui se sont immobilisés depuis que la régression néolibérale a décrété, si scandaleusement, que « l’argent sait tout ». et que donc nous n’avons plus besoin de penser. Les savoirs actuels qui se cantonnent dans une distribution spatiale des concepts – bref, à une tâche de magasinier, je te prends un concept et de possibles expériences. Je te le transporte là. J’en prends un autre et le pose ici, etc.…non tout ceci n’est pas du tout de la science. Ni de la pensée en progression…puisque toute œuvre qui fuit ses synthèses…ne fait pas œuvre ! Un esprit attentif, ouvert et éveillé se saisit de penser à…autre chose. Le replace dans le contexte le plus exigeant et nous retrace l’histoire (vécue en direct) du concept et de sa pensée. Et par la structure de cette Histoire, ses architectures…pas par la dentelle événementielle trop ténue !

..

d ) – Le fait que la majorité installe le malaise non le bonheur dans sa vie intérieure ? - La recherche de la vacuité (qui n’est pas ne penser à rien mais plonger dans le tout sensation afin que nulle pensée ne puisse passer si elle ne se transforme pas en un flux paisible et détaché de ses buts comme de tous intérêts matériels – une flèche qui ne fait que regarder son portefeuille n’atteindra jamais aucune cible !) – oui la recherche de la vacuité atteint son but. Il nous faut nous transformer en chacun des aspects du réel…flèche = se laisser glisser dans la vacuité. Comment ne pas admettre que ne penser à rien soit un acte volontaire ? Lorsque penser à autre chose peut rester semi automatique ou carrément automatique ? La pensée est le plus dangereux des tigres intérieurs qui exige discipline et rigueur. Il demeure très intensément vigoureux de « vouloir» rester dans la vacuité (acte paradoxal qu’un vouloir juxtaposé à une vacuité !)…c’est, principalement, afin de sentir le passage. Le passage, la différence de qualités, les sauts d’intensités, la conscience qui va a son optimum, cet optimum qui opte pour…l’optique ! Les effets d’optique…

..

e ) - L’attention désintéressée nous fait 100 000 fois plus progresser que la cupidité ! - Qui ne comprend pas cela ne comprend rien aux « vraies affaires »…oui, lorsque les hommes d’affaires ne connaissent donc rien aux affaires ? Quelque chose se passe et nous sommes tout (le tout de l’attention désintéressée qui occupe l’entière vision de la réalité) et nous ne sommes rien – nous situant dans la pré-action, nous pouvons nous ressentir comme inutiles, intrus, déplacés ou inadéquats. Les flux ne sont pas la pensée, ils indiquent juste…qu’elle est en train de passer ! Nous avons été dressés – à coups d’aliénations et d’instrumentalisations – à ne plus raisonner et concevoir. Comme cette course de fond de nos ressources intérieures, ce marathon de nos sensualités. Nous sommes scindés de nous-mêmes par le virus incohérents que…nous ne pourrions plus penser par nous-mêmes. Or - nous pouvons TOUT penser : les barrages viennent des autres. De leurs illégales répressions à vouloir empêcher l’ Évolution à l’intérieur de nous–mêmes. L’Évolution est contre eux : elle ne supporte pas la psychorigidité si déviante de l’hyper mégalomanie…genre « puisque je ne pense jamais, je sais tout ! » et autres délires tellement plus nuisibles que ceux qu’ils osent réprimer, illégalement, en les nommant, toujours complètement faussement, de drogues. S’il y a drogue (chaque civilisation, depuis le début de l’Histoire, nomme de drogues des substances complètement différentes. Ce qui fait qu’aucune n’a l’universalité de l’appellation. Et n’a donc pas le… droit – ce n’est oui qu’un caprice indéfendable – de réprimer quelque substance que ce soit. Une fois que nous sommes adultes, raisons de plus !

f ) – Dans quelle position devons-nous accueillir le sens ? Le sens a une position physique qui prédispose notre cerveau à mieux comprendre ! La vacuité- acuité est flottante. Elle ne prétend donc pas se situer à tel niveau ou tel autre, n’en déduit ni supériorité ni infériorité, ne s’égare pas dans toutes classifications qui empêchent, toutes, de connaitre le fond des choses, etc. Non la vacuité c’est, principalement, nager à l’intérieur de son être, à l’intérieur de son corps. De ne se fixer sur rien mais de tout ressentir. Donc – l’apprentissage - nous pouvons « retrouver » le lieu où la pensée se dirige ou arrête de se diriger….le commutateur hyper sensible. Nous pouvons écarter (…gestes dépliés dans le corps) tous les dards des conceptions nuisibles, les bourdonnements incessants des pensées douloureuses (…genre pas de pourquoi lorsque le besoin n’en émerge pas - pas de comment lorsque nous descendons toujours plus profonds dans ce qui permet de penser ! )etc. …

..

…………………………***************************

..

..

Nous poursuivrons ces découvertes en (2) etc. – jusqu’à ce que nous soyons dans...

…………..la complète liberté de penser

..

……………………%%%%%%%%%%%%%%%%

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide d’eux à l’intérieur de nous !

………………………

..

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

allier la photo au paysage

allier la photo au paysage

le moment exact où la réalité contient plus encore

le moment exact où la réalité contient plus encore

ceci existe sur cette Terre si négligée...

ceci existe sur cette Terre si négligée...

le même paysage sous un autre angle...

le même paysage sous un autre angle...

un tatouage réel...

un tatouage réel...

dans la nature il y a diverses façons de camoufler....

dans la nature il y a diverses façons de camoufler....

nos routines métamorphosées...

nos routines métamorphosées...

mythologique

mythologique

placer du bleu tout autour de l'oiseau bleu le transforme réellement

placer du bleu tout autour de l'oiseau bleu le transforme réellement

l'environnement nous trascende...

l'environnement nous trascende...

et nous envole carrément...

et nous envole carrément...

multiculturalisme sans culture

Québec et France ! : même langue et pas du tout la même écoute ?

Au lieu de rester centré sur la vraie culture - le multiculturalisme ce n’est que la simple religion, couleur de peau, quartier de résidence, études, argent, profession – bref une…fiche de police. Donc un pluriinculturalisme ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

voyance rapide 17/06/2016 13:42

Superbe article et au passage super blog aussi! Merci pour tous tes conseils.