POUR UN POUVOIR D’ACTIVITE MENTALE – « se forger » une opinion ? (1)

Publié le par imagiter.over-blog.com

POUR UN POUVOIR D’ACTIVITE MENTALE – « se forger » une opinion ? (1)

Beaucoup comme un «pouvoir d’achat » mais vu sous l’angle d’un pouvoir d’acquisition de la valeur d’usage seulement. Droit à l’activité mentale, aide et soutien à l’activité mentale. Un véritable pouvoir d’activité mentale ! Puis un véridique pouvoir du gratuit pour les pensées. Tout le monde a le droit de visiter et d’utiliser à fond tous les trésors qui reposent dans sa tête…Nous pensons, expressément, à toutes celles et tous ceux qui remâchent « qui suis-je pour avoir le droit d’avoir une opinion ? »…Et, aussi – tout l’art de se « forger » une opinion. Soit une ambition très très étendue pour tout le monde. Mais « avoir » une opinion qui ne soit pas aussi galvaudée et dépréciée qu’aujourd’hui – où avoir une opinion c’est comme de la fausse monnaie. La société de corruption susurre que tout le monde doit « avoir » une opinion comme un objet dont nous ignorons tout du fonctionnement mais que nous nous payons tout de même ! Un objet de consommation de plus ?

Le pouvoir d’activité mentale commence par une forte résistance. Résistance contre le marché des indulgences où il est possible de s’acheter de « fausses » opinions en prêt-à-penser ! Une opinion doit redevenir une valeur garantie. Comme il était prévu en 1789 avec ses droits de l’homme et ses…devoirs du citoyen. Le fait que cette seconde partie soit toujours tronquée désigne la corruption morale de qui veut nous cacher l’essentiel. Et crache stupidement « lesdroitsdel’hommisme » - ce qui avoue, pour lui, que son expression cynique n’est…pas une opinion. Juste une diffamation ! En effet, la déclaration des droits et devoirs de l’homme et du citoyen affirme que les devoirs du citoyen-ne sont qu’ils aient une opinion …fondée. Légitime et sachant répondre d’elle-même ! En complète autonomie de conscience. En 2016, bien des opinions sont sabotées, gâchées, perdues, bâclées oui polluées ! La résistance c’est de ne pas admettre ces non-opinions comme de véritables…opinions. Ce sont des insultes aux vraies opinions. Qui ne s’est pas « forgé » une opinion ne peut prétendre en avoir une de personnelle. Une de citoyen-ne ! C’est clair et ferme. Tout est fait pour que tout un chacun-e puisse recouvrer son opinion. Mais, durant cette cure, cette non opinion se montre nulle et non avenue.

..

Pourquoi ? Les « droits de l’homme » (et de la femme – depuis, c’est implicitement et explicitement inclus !) qui ne sont pas la calomnie « desdroitsdel’hommisme » - c’est que les « devoirs du citoyen-ne » sont de parvenir à un état social où TOUT LE MONDE ait un toit, à manger, se chauffer ainsi qu’une éducation gratuite (ces 4 droits étant nécessaires afin d’exercer ses devoirs de citoyen.). C’est donc tout le contraire d’un angélisme béat. Mais une détermination collective de pulvériser tout ce qui permet les retours d’Ancien Régime (tels ces renvois qui aigrissent la bouche !). Depuis 1789 il semble que ces quatre droits ne soient toujours pas assumés. Ils sont pourtant simples à comprendre, aussi simples à mettre en pratique et toujours aussi simple à maintenir comme but collectif à atteindre jusqu’à complet accomplissement. Si ce but social simple n’est pas atteint c’est la faute à qui ? Sinon à la forte régression bourgeoise qui trahit à 100 % ses devoirs de citoyen-ne-s (ce qui devrait les rendre inéligibles comme indignes de la réPublique ! Voire leur ôter leur droit de vote dont ils n’ont pas réellement compris le devoir de …droiture !). Ceci n’est pas une opinion mais la loi. Ce qui dessine bien la définition ambitieuse de l’opinion comme « ce qui tend à se rapprocher de la loi ! »

..

Cette société n’aura démontré que peu de valeurs démocratiques mises en pratique concrète et a quitté – explicitement - la route de la civilisation. Nous accusons ! Elle a perdu tout droit à cette fonction sociale ! La volonté souveraine est qu’elle doit changer de fond en comble !

..

………………………………***************************

..

Afin d’impulser la société au changement intégral, commençons par l’immense périple et, plus particulièrement, par celui de l’opinion ! La base de la découverte de l’opinon se fera sur deux constats très forts :

** 1 - La facilité avec laquelle certaines opinions deviennent générales tient surtout à l’impossibilité pour la plupart des hommes de se former une opinion particulière basée sur leurs propres raisonnements. Il existe donc un grand nombre qui ne savent pas raisonner par eux-mêmes mais qui ne veulent qu’affirmer, illégitimement, la virtulaité du « j’ai le « droit » à une opinion ». La confusion pourrait paraitre gigantesqsue si nous n’avions pas les fils conducteurs !

** 2 - Les foules ne pouvant penser que par images, ne se laissent impressionner que par des images. Seules ces dernières les terrifient ou les séduisent et deviennent des mobiles d’action. Un grand nombre n’a pas d’opinion raisonnée, réfléchie, basée sur des faits et les liens entre eux, oui avec tout un trajet que nous pouvons montrer aux autres. Leur opinion est une équivoque béante sur avoir quelques images et répèter un slogan sans même savoir comme ce slogan a pu être…forgé.

..

…………………………………..*************************

..

Ce qui nous plonge dans le feu de l’action. Se « forger » une opinion dessinant fermement que nous devons aller directement au… feu. Et que se forger une opinion sonne comme si nous étions, au départ, son enclume même. Q’une opinion devienne une construction ardue et plutôt inconfortable.. Et n’a surtout rien à voir avec l’étalage encombrant de son égo gogo. Le volcan jamais éteint de la pensée en actes ne le permet pas. Pas le temps, pas le lieu, pas le repos ! Voici qui ne répond en rien aux falsifications des médias mercenaires (vendus aux plus offrants et sans absolument aucune garantie d’informations !). Évidemment, ils ne redoutent rien tant qu’un humain s’étant « forgé » une opinion ! C’est un résistant tranquille en fer forgé ! Solide ert solidaire avec tout.

..

Et qui a franchi tous les obstacles – Déjà qu’une opinion ne se forge pas avec des images et des slogans (ou alors reformulés et réellement vécus)…Puisque la véritable pensée dépasse toutes les images – puisqu’elle voit leur structure et leur construction. Se « former » une opinion c’est donc se la construire. Comme une maison ou un édifice. Édifice qui édifie. C’est, de la sorte, la fin d’un processus qu’une opinion. La loufoquerie de croire que sans penser …nous pensons est – même si l’expression raccourcie la rend ridicule - celle d’un grand nombre….puisque leurs preuves sont : je jette un bref regard et …je sais tout ! Instantané Sans réfléchir. Jamais. Et nous voyons les résultats autour de nous de ce bâclage sempiternel ! Non voir n’est pas savoir. La réalité est constituée de tant d’invisibles que voir n’est jamais suffisant. Qu’il y faut largement, en plus, les yeux de l’esprit… Sa voir contient tellement plus que voir automatiquement. Voir n’est que le tout premier pas, ne pas faire les autres c’est ne rien savoir. Tous les chercheurs en images savent bien qu’il faut beaucoup de temps, d’apprentissages, de patiences pour « lire » une seule image. Lire un livre, des livres va plus vite. Beaucoup plus vite – pour le moment. L’image est un « bâtisse » trop directe sur la réalité. Brouillée, souvent, par le « regard » qui aura cadré. Des regards objectifs (sans rien de la personne qui a pris a photo) existent mais c’est alors la réalité qui doit être…déchiffrée. Et il n’y a nul dictionnaire de réalité.

..

Le mieux reste de suivre les traces des pionniersse faire une opinion ce n’est pas un jeu, un jeu tourné vers l’enfantillage. Et de piétiner avec tant de rancune « mon opinion c’est mon « droit » et qu’elle a la même « valeur » que toute autre opinion ». Ce qui est faux. Dans ce « mon » opinion, il n’y a que le « mon » qui compte. Ensuite aucune opinion décelable ! Ils se croient déjà à la sortie…alors que nous sommes juste à la porte d’entrée du phénomène - là où nous disons seulement « je veux avoir une opinion »…et où la réalité répond « faut s’en donner les moyens »….Soit apprendre, surprendre entreprendre reprendre s’éprendre oui comprendre….Si nous ne faisons pas notre part d’effort préalable, notre opinion ne participe pas du tout… à l’autonomie de conscience . Elle est vaine. Tout simplement – parce que si nous ne faisons pas l’effort préalable nos opinions ne sont pas les nôtres mais celles de qui se sont attelés au labeur. C’est après ces recherches, comparaisons, vérifications, efforts de formulations ou reformulations (si nous lisons, citons ou écoutons quelqu’un d’autre) que nous accédons à s’être…formé une opinion - de sorte qu’elle soit réellement le résultat de notre démarche. Soit…nôtre…opinion, enracinée en nous !

..

Oui nous nous sommes « forgés » une opinion dans le combat contre notre propre obscurité. Sinon de bâcler le trajet et de se précipiter avidement à la conclusion (j’ai une opinion) fausse tout. Et nous trompe nous-mêmes par nous-mêmes. Non, nous « n’avons » pas d’opinion sans se l’être forgé au feu de la forge de la volonté…Pourquoi ? Si nous ne sommes pas maitres de nos raisonnements – nous nous rendons bien esclaves de la tête des autres. Et donc notre soi-disant opinion (sans nous et notre vouloir forgé) a été inévitablement formée pour nous, à notre insu, par des personnes ayant beaucoup plus de ressources et une meilleure compréhension du psychisme humain que nous.

..

Résolu le mystère de tant de débats qui capotent alors que des esprits forts s’y trouvaient ? Beaucoup trop n’ont pas une « vraie » opinion…mais ils piétinent seulement et avec tant de rancune « mon opinion c’est mon « droit » et qu’elle a la même « valeur » que toute autre opinion ». C’est une immaturité flagrante. S’ils « ont » une opinion elle va se formuler (voire en bafouillant) en tant que nous devenions forgerons de nos opinions. Que nous montrions comment se forge une opinion. Et comment elle « peut » conclure sur certains faits. Peut-être, en général, 80 % des prétendus débats partent dans la fumée des égos gogo qui s’étalent. Qui a vécu des débats à 40 % 60 % ou plus – savent qu’ils ont vécu un grand rêve supérieur. Jusqu’à l’extase de sentir et percevoir la puissante énergie qui circule (visiblement parfois) entre les participants…l’énergie de l’information pure…celle qui inForme et nous forme de son information en tant que formation. Prodige du le tout est toujours supérieur à ses parties !

..

Et ne s’effondre plus dans l’égo du je n’ai pas d’opinion mais je veux exhiber bruyamment mon égo. C’est donc préférer la gadoue qui pue tant aux plus fins parfums, aux goûts des sommets, aux nectars des respirations apaisées, etc….c’est préférer la pacotille non durable aux vrais trésors qui durent…toute une vie. Non l’opinion c’est un exercice d’athlétisme très difficile. Et nul ne peut bramer j’ai une opinion AVANT. Seulement après ! Comment reconnaissons-nous, dans ces conditions, qui a opinion forgée ? Elle ou il passe aisément du statut de transmetteur, formateurs et transmetteurs (sur certains thèmes) à celui d’élèves respectueux sur d’autres. A tous âges oui. Sachant le trajet d’apprendre lorsqu’ils reconnaissent une « opinion » forgée ils trouvent la patience…d’apprendre comme la toute première fois…oui depuis les premiers pas et, en parcourant tout le trajet, jusqu’au but. C’est le même mécanisme profond que de « savoir » devenir élève intense. Ou professeur. C’est pareil. Tout comme un bon lecteur transforme le livre, l’amène plus haut et plus large – qui a une opinion peut NOUS faire vivre l’expérience en direct de la…forge des opinions. Qui n’a qu’un égo gogo ne respecte pas ce « nous » et …perd tous les trésors ! Il En dégueulassant, souillant, parasitant les processus de hautes énergies nommées débats. Et en dégoutant beaucoup de ces débats-trop-sales- pugilats. Ou de ces cours ex cathedra. Séparés des autres. Comme de la pantomime infantile de secouer ses mains et de gesticuler le simplisme. Vaut un milliard de fois mieux boire les paroles de quelqu’un, entrer dans les structures de ses raisonnements, etc. – cela c’est le respect…des processus ! Et cette personne intense partira avec un trésor qu’elle augmentera ensuite. Alors que trop d’autres auront tout oublié et qu’il n’en restera rien – ce rien piétiné par leurs refus obstinés ….d’apprendre. et pour qui (malgré l’affichage qu’ils/ elles seraient contre la société su spectacle!) tout n’est QUE spectacles et images…pour amuser leurs superficielles majestés et laisser s’effondrer l’Humanité !.

..

……………………………………%%%%%%%%%

En route vers un véritable pouvoir d’activité mentale ? Comme pouvoir d’achat mais avec tellement plus de valeur sociale ?

..

« Inutile d’ajouter que l’impuissance des foules à raisonner juste les prive de tout esprit critique, c’est-à-dire de l’aptitude à discerner la vérité de l’erreur, à formuler un jugement précis. Les jugements qu’elles acceptent ne sont que des jugements imposés et jamais des jugements discutés. Nombreux à ce point de vue les individus qui ne s’élèvent pas au-dessus des foules. La facilité avec laquelle certaines opinions deviennent générales tient surtout à l’impossibilité pour la plupart des hommes de se former une opinion particulière basée sur leurs propres raisonnements. »… (p. 37 - Gustave Le Bon – La psychologie des foules)

..

Des raisonnements élevés, basés sur des associations : mais les idées associées par les foules n’ont entre elles que des liens apparents de ressemblance ou de succession. Elles s’enchaînent à la manière de celles d’un Esquimau qui, sachant par expérience que la glace, corps transparent, fond dans la bouche, en conclut que le verre, corps également transparent, doit fondre aussi dans la bouche ; ou de celles du sauvage qui se figure qu’en mangeant le coeur d’un ennemi courageux il acquiert sa bravoure ; ou encore de celles de l’ouvrier qui, exploité par un patron, en conclut que tous les patrons sont des exploiteurs. »

..

………………………………….%%%%%%%%%%%%

...

.

« Parfois, les gens détiennent une croyance fondamentale qui est très forte. Quand ils sont confrontés à des preuves qui vont à l’encontre de leurs croyances, celles-ci ne peuvent pas être acceptées. Cela créerait un sentiment qui met extrêmement mal à l’aise, qu’on appelle la dissonance cognitive. Et parce qu’il est si important de protéger la croyance fondamentale, ils vont rationaliser, ignorer et même nier tout ce qui ne rentre pas dans ces croyances de base. »

~ Frantz Fanon

..

M. Fanon n’aurait pas pu être plus juste, parce qu’il ne se passe pas un jour sans que quelqu’un ne rationalise, ignore, et démente toute chose qui va à l’encontre de ses croyances. Je vois constamment des personnes qui rejettent catégoriquement toutes informations contraires à leurs propres vues politiques et du monde avec des répliques comme « Eh bien, c’est juste ton opinion et moi j’ai la mienne » — comme si, les opinions avaient un rapport quelconque avec les faits. Souvent, ces sages paroles viennent de personnes connues pour leur manque de lecture substantielle, comme une littérature. Vous savez ces piles de papier avec des mots dessus, reliées par une couverture.

..

Non-toutes-les-opinions-ne-sont-pas-égales : un-article-d'opinion-sur-les-opinions!

..

Peu de choses m’irritent autant que d’entendre une personne dire: « eh bien, c’est ton opinion. » Ce sont ces personnes qui visiblement croient que leur opinion est aussi valable que celle de quelqu’un d’autre, ce qui n’est pas le cas — selon mon opinion (jeu de mots voulu). Bien sûr, chacun a droit à son opinion, tout autant qu’une autre personne a le droit d’y répondre avec des données factuelles y compris des informations qui la réfutent. Mettons une chose au clair : toutes les opinions ne sont pas égales. En fait, toutes les opinions ne sont pas vraiment des opinions. Qui que ce soit qui a dit cette absurdité, n’a pas compris le sens de l’éducation. C’est le travail de collecter et évaluer les faits, données, et informations qui valide une opinion donnant à certaines plus de valeur qu’à d’autres ou même en les traitant non plus comme des opinions, mais comme des faits concrets.

..

« La terre tourne autour du soleil. »

« Ça, c’est juste ton opinion ! » »

..

L’absurdité de cette assertion (puisque les démonstrations scientifiques ne sont pas des opinions – toutes démonstrations réussies dans tous les domaines de pensées ne sont pas des opinions…etc.) disqualifie l’utilisation du concept opinion ! « Aussi, dire que toutes les opinions se valent est une insulte à toute personne instruite dans le domaine de l’histoire et qui a dû si souvent être dans le tort avant d’approcher la vérité. […Se « forger » une opinion inclut bien, dans ce processus, de se donner parfois tort à soi-même. Après que l’opinion soit forgée - ces scories ont disparu !].

..

Par exemple : vous avez une personne qui lit tous les jours, étudie beaucoup, qui a un doctorat en histoire, et fait un grand effort pour apprendre tout ce qu’il peut sur l’histoire, et puis vous avez une personne qui regarde la chaine History tous les jours, consultant occasionnellement un journal ou un magazine d’histoire; les deux vous donnent leurs opinions sur un fait historique important. Bien sûr, les deux ont une opinion, correcte, mais ont-elles vraiment la même valeur ? Quelle opinion prendrez-vous le plus au sérieux ? Ou « respecterez » vous que chacun ait son opinion que chaque opinion a la même validité ?

Bien sûr, il ne faudrait pas non plus tomber dans le piège de l’argument d’autorité, erreur logique de croire une personne simplement parce qu’elle est perçue comme une autorité dans un sujet particulier, mais ça, c’est un autre problème. Le point principal que je voulais aborder est que je trouve difficile de prendre « l’opinion » de quiconque au sérieux quand il est évident qu’ils obtiennent toutes leurs informations à partir du téléviseur ou des sites de médias traditionnels, ou tout simplement des sites Web en général, sans faire d’effort de lire des livres savants ou d’étudier les modèles d’histoire et la recherche psychologique actuelle. L’auteur Ray Bradbury a dit: « Vous n’êtes pas obligés de brûler les livres pour détruire une culture. Il suffit d’amener les gens à cesser de les lire. »

..

Afin d’apprendre, il est nécessaire de voir ce que ceux qui ont mis plus d’efforts que nous dans l’apprentissage ont à dire, et aussi pour en apprendre davantage sur les différentes expériences que les nôtres, et en particulier celles d’autres horizons et cultures. Il est nécessaire de comparer et contraster une vision multiple du monde, une multitude d’« opinions, » pour en arriver à une propre opinion proche de la réalité objective, de la vérité.

« Malgré la quantité énorme de livres, combien peu de gens lisent ! Et si on lisait avec fruit, verrait-on les déplorables sottises auxquelles le vulgaire se livre encore tous les jours ? »

~ Voltaire

Je trouve difficile de prendre « l’opinion » de quiconque au sérieux quand je sais pour un fait qu’ils n’ont fait que répéter quelque chose qu’ils ont entendu sur les médias traditionnels. Pour mémoire, les propriétaires d’esclaves « ont exprimé leur opinion », tout comme Hitler, ce dont beaucoup ont apprécié de sa part… ceci n’est pas un argument logique, c’est du laissez-faire.

« Ceux qui n’étudient pas l’histoire sont condamnés à la répéter. Et pourtant, ceux qui étudient l’histoire sont condamnés à rester impuissants au milieu de tous les autres qui la répètent. »

De nombreuses opinions sont peu fondées, basées sur la propagande et le ouï-dire, sur sa propre éducation, et certaines sont basées sur de réelles études et un travail ardu — une véritable recherche indépendante, en consultant de vrais expert et érudits, comparant et contrastant leurs expériences. Pire encore, ce que la plupart ne parviennent pas à comprendre est qu’il y a une technique psychologique qui est délibérément utilisée par des personnes haut placées — dans les cartels bancaires, les chefs d’entreprises multinationales, le complexe militaro-industriel, le gouvernement — à travers les médias, l’industrie du divertissement, et à travers les politiciens et d’autres représentants (en particulier les candidats à la présidence) pour façonner et fabriquer nos opinions. Les opinions peuvent être contrôlées, et l’ont été tout au long de l’histoire.

Les meilleures « opinions » sont des processus, certaines fluctuent selon les informations nouvellement acquises (en particulier l’information activement recherchée par l’individu) — d’autres sont constamment mises à jour, sans cesse ouvertes au changement. Les pires genres d’« opinions » sont celles qui sont inflexibles et ne peuvent pas être révisés, peu importe la quantité d’information factuelle fournie à l’individu. Je trouve que la plupart des gens se situent quelque part entre ces deux extrêmes, avec un penchant vers l’inflexibilité, étant juste assez rigide pour ne pas devoir remettre tout en question, mais assez flexible pour délibérément mettre à jour leurs opinions en recherchant activement des informations factuelles, et juste assez malléables pour voir leurs opinions passivement modifiées ou façonnées par le pouvoir en place qui leur fournit des demi-vérités quand il trouve qu’il est nécessaire soit d’influencer les masses dans une nouvelle direction soit de les garder sous le charme.

..

Je veux partager avec vous cette citation révélatrice du livre d’Edward Bernay, Propaganda :

« La manipulation consciente et intelligente des habitudes et opinions des masses est un élément important dans une société démocratique. Ceux qui manipulent ce mécanisme invisible de la société constituent un gouvernement invisible qui est le vrai pouvoir de décision de notre pays. Nous sommes gouvernés, nos esprits sont façonnés, nos goûts formés, nos idées suggérées, en grande partie par des hommes dont nous n’avons jamais entendu parler. ..

..

Ceci est une conséquence logique de la façon dont notre société très antidémocratique est organisée. Un bon nombre d’êtres humains doivent coopérer de cette manière s’ils veulent vivre dans une société qui fonctionne.

..

En d’autres termes, « l’élite » qui contrôle nos opinions est une nécessité « pour notre bien commun »…

..

« Dans presque tous les actes de notre vie quotidienne, que ce soit dans le domaine de la politique ou des affaires, dans notre conduite sociale ou notre réflexion éthique, nous sommes dominés par un nombre relativement faible de personnes… qui comprennent les processus mentaux et les modèles sociaux des masses. Ce sont eux qui tirent les ficelles qui contrôlent l’opinion publique. »

..

Mais c’est juste mon opinion. »

..

, …………………………………….***********

..

Enfin, pour terminer avec toujours le même niveau d’exigence collective, des extraits de Gustave Le Bon dans « La psychologie des foules » !

..

« Regardez les gens puissants; voyez comment ils font pour implanter leurs pensées dans l’esprit des foules, obligeant celles-ci à entretenir des idées conformes à leurs désirs et à leurs volontés. C’est pour cette raison que ces foules se laissent mener comme des troupeaux, ne manifestant jamais une pensée originale et ne se servant même pas de leur propre pouvoir d’activité mentale. »

..

La psychologie-des-foules : comment-pense-un-mouton ?

..

« Aussi, les grands hommes d’État de tous les âges et de tous les pays, y compris les plus absolus despotes, ont-ils considéré l’imagination populaire comme le soutien de leur puissance. Jamais ils n’ont essayé de gouverner contre elle. « C’est en me faisant catholique, disait Napoléon au Conseil d’État, que j’ai fini la guerre de Vendée ; en me faisant musulman que je me suis établi en Égypte ; en me faisant ultramontain que j’ai gagné les prêtres en Italie. Si je gouvernais un peuple de Juifs, je rétablirais le temple de Salomon. »

..

La démagogie c’est bien le mépris du peuple – et le populisme bien plus rarement. Le parlementarisme bourgeous c’est la négation illégale du peuple. La réPubliqiue sociale jamais !

..

« Ce ne sont donc pas les faits en eux-mêmes qui frappent l’imagination populaire, mais bien la façon dont ils se présentent. Ces faits doivent par condensation, si je puis m’exprimer ainsi, produire une image saisissante qui remplisse et obsède l’esprit. Connaître l’art d’impressionner l’imagination des foules c’est connaître l’art de les gouverner. »

..

« Les foules ne pouvant penser que par images, ne se laissent impressionner que par des images. Seules ces dernières les terrifient ou les séduisent et deviennent des mobiles d’action (…) C’est pourquoi les représentations théâtrales, qui donnent l’image sous sa forme la plus nette, ont toujours une énorme influence sur les foules. Du pain et des spectacles constituaient jadis pour la plèbe romaine l’idéal du bonheur. Pendant la succession des âges cet idéal a peu varié. »

..

« Inutile d’ajouter que l’impuissance des foules à raisonner juste les prive de tout esprit critique, c’est-à-dire de l’aptitude à discerner la vérité de l’erreur, à formuler un jugement précis. Les jugements qu’elles acceptent ne sont que des jugements imposés et jamais des jugements discutés. Nombreux à ce point de vue les individus qui ne s’élèvent pas au-dessus des foules. La facilité avec laquelle certaines opinions deviennent générales tient surtout à l’impossibilité pour la plupart des hommes de se former une opinion particulière basée sur leurs propres raisonnements. »..

..

Nous sommes, à la fin du pérople parvenu à arracher, à l’image du copyright (ou copyleft) du mindright !

…………………………Du droit garanti pour tous à l’usage du cerveau !

..

..

………………………….**********************

..

>>>>>>>>>>>>>>>> - ENCORE - <<<<<<<<<<<<<<<<<<

..

..

En illustration ? Oui en illustration brève de comment se forge une opinion ?

..

Rien que les titres font détecter un monde à l’envers. Lorsque les financiers et leurs irrationalités évidentes dictent quoi enseigner et comment enseigner – nous voyons l’éducation en…vraie perdition. Ce qui va coûter beaucoup de finances publiques afin…de réparer le tort des financiers. Financiers qui se sont situés au sommet de la montagne – loin de toutes imputations judiciaires. De toutes critiques fondées. Et donc tout ce qu’ils font de mal ils le font…bien. Ils peuvent faire n’importe quoi rien ne leur retombera dessus. Par contre, ils peuvent accuser violemment et complètement à côté de la plaque des citoyens eux compétents – personne (sauf nous ?) ne va leur dire de rengainer leurs graves délires. Le cercle de l’aliénation collective est donc bouclé par ces fous patents !

La précarisation-de-l'enseignement-supérieur-et-de-la-recherche-nous-asphyxie !

..

La France se croit moderne, en avance. Or, un bon nombres de cerveaux n’y ont jamais quitté… l’Ancien Régime corporatif et osent même se prétendre diriger. Alors qu’ils souillent les potentiels et les trésors humains de ce pays de leurs incapacités flagrantes à se socialiser. Ici, un regard « extérieur » voit ce pays avec des personnages en perruques qui se sont trompés de siècle. L’avantage c’est que nous regardions tout sous un tout autre nouvel angle !

..

La France régressive : la-monarchie-sans-les-perruques ?

..

En ce qui concerne la répression policière et des Crs, la France reste figée dans un passéisme nuisible (quitté par les autres pays européens) : celui d’une violence « autorisée » qui ressemble trop à l’Ancien Régime prérévolutionnaire. Celui de l’escalade de la violence. En Europe, ils en sont à la…désescalade !

..

Répression : un-splendide-isolement.

..

Une analyse décalée qui esquisse, qu’en France, vrai le socialisme n’aura servi que les…riches. Le grave aveuglement collectif devant ces assauts de faits, aura abouti à ce que ce parti réellement de droite, à fonctionnement anti peuple si méprisant et ultra inégalitariste, soit classé « à gauche » (…alors qu’il est de toute évidence de droite !). La reconstruction d’une gauche débarrassée de cette plaie antisociale en est devenue très difficile. Tant que la prise de conscience ne sera pas à 100 % !

..

Le socialisme pour les riches

Il y a aussi de ZINN : qui remet…à l’endroit les réalités. Être pour demeure supérieur à être contre. La désobéissance civile ce sont les prétendus dirigeants qui la pratiquent. Nous c’est donc…l’obéissance civile (…genre destituer les gouvernements oppressifs - veiller à ce que tout le monde ait un toit, à manger, de la chaleur et de l’éducation, etc.). Voici qui nous redore le profil, nous rend tellement plus attrayants !

..

Zinn et la désobéissance civile ?

..

Les extrêmes gauches ont « leurs » tabous. Comme si nous avions le temps de ces maniérismes ? Contre productifs tabous lorsqu’ils sont de refuser la réalité telle qu’elle est. Et donc – illégitimement – de nous priver de certains cerveaux si efficaces. Pour cause imbécile qu’ils seraient trop…anticonformistes pour les extrêmes gauches et leurs profils propres sur elles pour la Légion d’Honneur…Non mais des fois…

..

Les tabous de la gauche radicale ?

..

Enfin un…. désolé « La diction du dictionnaire » reste mille fois plus percutante afin de pulvériser la nov’ langue que ce triste dico de la novlangue. Un ramassis de clichés inutilisables dans la vraie vie ! Une perte de temps !

..

Un dictionnaire-de-novlangue ?

..

En quelques coups de pinceaux neufs d’opinions forgées, nous venons de peindre l’état réel et très actuel de ce pays. Tous les condormismes, d’où qu’ils viennent, demeurent autant dangereux. Mais ne tiennent toujours pas la distance face aux anticonformismes vraiment à la pointe !

.

..

…………………….%%%%%%%%%%%%%%

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

..

……………. tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L'ECONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la …..situation

….. Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Dans la régression humaine qu’est la société de consommation « avoir » une opinion est aussi important que « d’avoir » une voiture. Aucun respect pour l’opinion : il faut juste en « avoir » une …et sur tous les sujets…aussi quand cet olibrius lunatique vient imposer « son » opinion (faux ! il n’en a/est aucune !) nous comprenons – enfin - à quel point il peut détruire tous les débats de fond !

Dans la régression humaine qu’est la société de consommation « avoir » une opinion est aussi important que « d’avoir » une voiture. Aucun respect pour l’opinion : il faut juste en « avoir » une …et sur tous les sujets…aussi quand cet olibrius lunatique vient imposer « son » opinion (faux ! il n’en a/est aucune !) nous comprenons – enfin - à quel point il peut détruire tous les débats de fond !

dans mon opinion ce n’est pas opinion qui compte mais « mon ». Quel total irrespect pour l’opinion

dans mon opinion ce n’est pas opinion qui compte mais « mon ». Quel total irrespect pour l’opinion

Le mal « bien » pensant va encore nuire en se croyant toujours investi d’une perspicacité hors pair…alors que ce ne sont que miteuses et piteuses calomnies !

Le mal « bien » pensant va encore nuire en se croyant toujours investi d’une perspicacité hors pair…alors que ce ne sont que miteuses et piteuses calomnies !

POUR UN POUVOIR D’ACTIVITE MENTALE – « se forger » une opinion ? (1)
Les opinions non « forgées » ne peuvent répondre en paix de rien. Aussi, ne multiplient-elles que hurlements et disputes…desquels il ne reste jamais rien d’autres que d’inutiles…fatigues !

Les opinions non « forgées » ne peuvent répondre en paix de rien. Aussi, ne multiplient-elles que hurlements et disputes…desquels il ne reste jamais rien d’autres que d’inutiles…fatigues !

Le mêrme oubliant qu’il ne fait que « refléter » ce qu’il n’a pas vécu se donne tort et raison en même temps !

Le mêrme oubliant qu’il ne fait que « refléter » ce qu’il n’a pas vécu se donne tort et raison en même temps !

Je n’ai pas à être toujours d’accord avec vous pour continuer à vous respecter.

Je n’ai pas à être toujours d’accord avec vous pour continuer à vous respecter.

le kybalion

le kybalion

soyons fiers de ce que nous sommes et n’ayons pas honte de comment certains nous voient !

soyons fiers de ce que nous sommes et n’ayons pas honte de comment certains nous voient !

entre 2 extrêmes : sa propre déconsidération et la mégalomanie...

entre 2 extrêmes : sa propre déconsidération et la mégalomanie...

POUR UN POUVOIR D’ACTIVITE MENTALE – « se forger » une opinion ? (1)
POUR UN POUVOIR D’ACTIVITE MENTALE – « se forger » une opinion ? (1)
avoir une opinion ne fait pas de moi une noire en furie !

avoir une opinion ne fait pas de moi une noire en furie !

Le paradoxe VDR de la propriété

Le paradoxe VDR de la propriété

les situations basées sur des préjugés ont toujours tort !

Les médias vendent des opinions qu'ils n'ont pas et....

cela se nomme, en fait, changer de direction...

économie ? pouvoir d’achat contre pouvoir d’être. Et pouvoir d’activité mentale contre propriétaires illégaux de la société !

ou automatiquement raison ?

puisque....

Publié dans sociéte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

voyance gratuite 24/06/2016 17:06

Super! bon et sublime!!!