Un mot un escarmot ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Un mot un escarmot ?

Qui porte son habitat sur le dos. Un mot à mot. Et qui spiralise son cheminement…tout dans la séduction oui - comme l’on dit homme à femmes ou bien femme à hommes– ce serait un mot à mot…oui qui traine tout plein de mots derrière lui. Et qui est pur les mots, tous les mots, l’escarmot !

..

Voyez donc la motte de mots, servez-vous, reprenez-en…tous les motifs sont dans les mots…ceux- ci vont même jusqu'à conserver les dessins et intentions imprimés jusqu’à ce que notre besoin se déclare…la motivation lance : de quoi faire un bon escarmot !!!.

Acheter la lâcheté ? Cette lacheter tout !

Un peu comme un touriste qui ne visite que les cartes, les guides touristiques et le viseur de son appareil photo – très rarement le pays réel ! Ce serait quoi acheter ? Ou bien, plutôt, au pays de la réalité, ce seront quoi les échanges réels – ceux qui ne connaissent que la valeur d’usage ?. Oui très respectable valeur d’usage ! Mais dans cette société qui fuit sans cesse devant le réel – c’est très trivialement quoi que d’y acheter ?

Rien - sinon de décevants dessins alambiqués qui prétendent qu'il faille acheter une autre marchandise où vous trouverez

qu'il faille acheter une autre marchandise où vous trouverez

qu'il faille acheter une autre marchandise où vous trouverez

qu'il faille acheter une autre marchandise où vous trouverez

qu'il faille acheter une autre marchandise où vous trouverez

qu'il faille acheter une autre marchandise où vous trouverez

qu'il faille acheter une autre marchandise où vous trouverez

rien que le il faut acheter une autre marchandise oui qu'il faille acheter une autre marchandise il le faut…mais une autre…pas celle-ci que vous venez d’acheter (qui ne compte plus déjà – poubelle !) mais une autre (que vous n’avez pas acheté et qui seule compte) et, après une autre après…une autre d’autres…ce ne sera jamais la dernière…le déception doit être sans cesse reconduite. C’est la société de la déception permanente ! Un crime très grave contre les citoyennes et citoyens.

..

…Pourquoi ?...ce puits sans fonds, cette goulue insatiable, ce vampire hideux, ce trou noir mortel – doit ANNULER TOUT LANGAGE, tout sens des mots, tout sentiment humain, toute rationalité, tout adulte en l’individu afin de continuer sa vraie lâcheté de l’achetez tout…et tant pis pour le déluge ! Ils iront même jusqu’à glisser sur sa luge

..

……………………….**********************************************

..

Toujours frôlés par ces grands malades - ce qui peut se nommer assister en spectateur extérieur et très indifférent à son propre développement personnel – nous ne devrons notre salut qu’à sortir fermement de ce circuit mental de grave psychose (si vous n’êtes pas aussi fou que moi je ne vous écouterai jamais – dit l’aliénation consommatrice…). Oui tellement pire qu’un touriste qui ne visite que les cartes, les guides touristiques et le viseur de son appareil photo –

..

Quasiment jamais…

…………………………………… le pays réel !!!

..

Si nous attendons que les autres commencent – il n’y aura jamais de changements – Jamais de jamais. Nous sommes le changement en marche…en fait, nous n’attendions que nous-mêmes pour commencer : ! J

N'attendons pas le changement des autres, commençons sans plus attendre

..

Voici qui est fait en un bon escarmot !

..

..

………………………**********************************

..

Que dit encore le consommateur ?

……………………………………… --- J’ai dissous toute la réalité.

..

Oui je l’ai licenciée, je l’ai déblayée, je l’ai congédiée, je l’ai destituée, je l’ai limogée, je l’ai chassée, je l’ai révoquée, je l’ai remerciée, je l’ai renvoyée, oui oui je l’ai écartée

..

Moi le roi d’un royaume de folie intégrale ! Le roi paroi, le roi effroi, le roi broie, le roi étroit, oui le roi désarroi ! Je décide de tout sans ne rien connaitre : les seules lois qui existent sont mes lubies. Je suis très laxistes envers moi-même et infiniment répressif envers les autres. C’est que, comme je ne réfléchis jamais, je juge tout le temps. Et j’ai simplifié juger à seulement…tout condamner. Sauf moi !

Comment partager avec cet individu si hors sol, qui n’est plus du tout dans la réalité par aucune entrée du rationnel – et qui est exactement ce que veut de nous l’égarée société de consommation – et qui, dans l’aire de la propagande, « a tous les droits » sans jamais ne rien comprendre à ce qui lui arrive ?

..

Pour nous les adultes responsables ? Et qui, pour cela même, ne peuvent participer à l’extrémisme prédateur de la société de consommation !

..

Oui pour nous les adultes responsables ?

…………………………………………Impossible de communiquer avec lui, le consommateur a perdu tout langage humain, autres que des poussées de catatonies. Plus aucun mot ne le rejoint, l’enjoint, l’atteint, l’adjoint, le conjoint…

..

Oui oui nous avons même essayé…l’escarmot et sans succès…c’est dire

..

..

…………….C’est dire ! Eh bien ! Disons-le une bonne fois l’escarmot…

..

……………………………*****************************************

..

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> - ENCORE - <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

Mais-où-sont-passés-tous-les-chinois - il n'y en a aucun sur les photos ?

..

“La Chine a beau compter 1,4 milliard d’habitants, essayez de repérer quelqu’un dans la série photographique Segue”, défie le magazine Wired. Trottoirs vides, piscines abandonnées : c’est la vie même qui semble avoir quitté les clichés oniriques et inquiétants de Bence Bakonyi. Le photographe hongrois a parcouru le pays pendant des mois, avec pour seul compagnon son appareil photo. Pour lui, ces images aux allures de fin du monde sont “une métaphore du visiteur qui se promène en Chine sans en parler la langue”. Des majestueux monts Huang aux rues polluées de Lanzhou, “quand un paysage attirait son attention, il posait l’appareil et attendait que les gens soient sortis du cadre”, explique le magazine américain.

..

……………………………….%%%%%%%%%%%%%%%%

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

une place qui se place bien

une place qui se place bien

il faut y regarder à deux fois

il faut y regarder à deux fois

Un mot un escarmot ?
le monde rendu à la taille de l'escargot

le monde rendu à la taille de l'escargot

la nature est plus surréaliste que nous le serons jamais

la nature est plus surréaliste que nous le serons jamais

un escargot sous la pluie ? il semble que son monde en devient plus lumineux !

un escargot sous la pluie ? il semble que son monde en devient plus lumineux !

Un mot un escarmot ?
Un mot un escarmot ?
la réalité propose toutes les visions - nous nous arêtons sur une seule ?

la réalité propose toutes les visions - nous nous arêtons sur une seule ?

lorsque l'architecture est art

lorsque l'architecture est art

la nature le lui rend au centuple...

la nature le lui rend au centuple...

chanson de « gui Ngan » - GUINGAN (s. m.)[ghin-gan] 1. Étoffe de coton, fine et employée souvent à faire des robes de femme. 2. Toile de coton blanche de l'Inde. « Une centaine de balles de mouchoirs, de pagnes et de guingans, d'un très beau rouge, que les Malabares fabriquent à Gaffanapatnam, où ils sont établis depuis très longtemps » (Raynal, Hist. phil. II, 15)

prendre les mots les uns pour les autres…et entendre les résultats ahurissants.

La technique n’est pas très interpersonnelle elle peut même devenir furieusement très mono-personnelle

cela lui rappelle sa jeunesse que la lenteur....

tout comme le fast food est contré par le slow food - la lenteur dans l'éducation imprime tellement mieux la mémoire....

lent rend tout excellent succulent plein de...talent !

une mélodie récurrente...

mélodie récurrente...

Publié dans corps des langages

Commenter cet article