Nos victoires actuelles sont existentielles !

Publié le par imagiter.over-blog.com

Nos victoires actuelles sont existentielles !

Nous en sommes arrivés à un point où, aujourd’hui, si tu accordes toute ton attention à quelqu’un, il se sent…agressé. A New York, si tu regardes quelqu’un dans les yeux, il panique. Dans les mégapoles, tu ne peux plus parler à une caissière ou démarrer une conversation dans un ascenseur, rien. Il n’y a plus personne. L’Amérique est devenue une ville fantôme. La haute technologie, à hautes doses, a rapté la vie intérieure des humains ?

..

La problématique est schizophrénique – la majorité des humains voudrait tant être écoutée (et elle seule, dans un immense zoom où tu vois toute l’attention bue et centrée sur son seul cas) – mais dès qu’il y a un chevronné de l’écoute (c’est nôtre cas) tout s’écroule, panique, désynchronisations physiques. Les caméras peuvent agir ainsi. Face à elles, nous, nous n’avons plus de place. . Ressentent-ils. Nul ne peut « se concentrer » (zoomer ) sur nous. Décrètent-elles. Ce n’est pas tellement la peur que la perte d’habitude. Plus grand monde n’a l’habitude de nager dans la profondeur de sa vie intérieure ? Sans spectacle, sans devanture, sans rôle, sans look , etc – sans rien qui ne transforme, les autres , tous les autres, n’importe qui, en flicards de nos vies, en inspecteurs de nos feelings. Or, si le ressenti est complètement faux – les réactions vont l’être d’autant mieux.. C’est du ressenti fleur de peau, fleur de regard – nul lieu où se réfugier et éprouver…la paix ! Donc sans paix = explosions ! Tant les paix individuelles que sociale. L’indifférence empêche réellement la paix…

..

Alors, pourquoi pas cette attention « désintéressée » aux autres (« désintéressée » - qui ne juge pas – qui refuse tous les jeux de pouvoirs, et que je t’enfonce, te dévalorise, te pulvérise – c’est cela être « battant » – d’une cloche ? Eh oui ! quelle vraie cloche qui veut être battant !) ? En conséquence, revenons à nos vies d’adultes (donc « avec » vies intérieures !) : comment se fait-il que nul-le ne parlent de tous ces humains qui… se parlent tous seuls dans les rues des grandes villes. Oui ils/elles se les font les voix diverses de leur mono-dialogue ? C’en est hallucinant. Mais l’isolement collectif y est devenu complet : leur peau ne ressent même plus un regard intense posé sur eux. Fantômes de la vie sociale. De cette dissociété qui ne « veut » plus vivre en société. Les victimes se multiplient ! Rien de fou dans ce comportement, npn au contraire – ils/elles maintiennent la parole sociale – mais tous seuls. Comme si l’indifférence générale était fortement rejetée par eux et qu’elles/ ils s’en protégeaient en parlant tout haut ?

….

Pourquoi tant de désintérêt pour les autres ? C’est agir contre nous – tout le monde pourrait se désintéresser de tout le monde ! L’isolement collectif va-t-il devenir complet ? Pour le moment, ce phénomène n’est flagrant que dans les mégalopoles, les hyper grandes viles ?

..

…………………….*******************************************

..

Hyper connectés ?

..

« Chris Dancy est traqué par des dizaines de capteurs, caméras et objets connectés accumulés ces huit dernières années, faisant de lui «l’homme le plus connecté du monde». A l'occasion du Festival Futur en Seine , il animait à Paris l'une de ses « Mindful Cyborg Sessions » destinées à repenser de manière saine notre rapport à la technologie. Car Chris Dancy est aussi un «bouddhiste geek» qui médite deux fois par jour dans un espace déconnecté de sa maison. Paradoxal, voire absurde ? Nous l'avons rencontré à l’issue de sa conférence.

..

On a assisté à la session de technologie méditative avec Chris Dancy

..

« L’homme le plus connecté du monde » nous alerte désormais sur les dangers de notre ultraconnexion. Pourquoi alors ne pas vous débarrasser de tous vos capteurs ?

..

Chris Dancy-qui a juste quelques-années d'avance sur nous ?

..

« Les médias ont commencé à me suivre il y a trois ou quatre ans et ont voulu que je sois « la personne la plus connectée du monde » : tu as tendance à devenir ce que les gens veulent que tu sois. Mais j’ai évolué. De 2009 à 2012, j’étais convaincu qu’être très connecté était une bonne chose. J’ai pu comprendre ma vie et la changer. Sauf qu’en 2012, mes superpouvoirs se sont retournés contre moi. J’ai compris que les gens avaient peur de moi, parce que je devenais plus mince [il a perdu 45 kilos en un an], rapide, malin. Avec une sorte d’intensité qui se dégageait de moi. Mes amis s’éloignaient. Je crois qu’en 2014, j’étais dans un état de stress post-traumatique tant la technologie avait bouleversé ma vie et m’avait fait perdre mes proches. J’ai commencé à me demander comment je pouvais l’utiliser pour me « ralentir », me rendre meilleur. Pour que je ne sois plus perçu comme menaçant, pour que les gens comprennent que je suis comme vous, simplement avec quelques années d’avance… Mais cette histoire, les médias ne veulent pas l’entendre. […à aucun de tous les contacts avec ces médias, nous les avons vu rechercher fermement la vérité. En fait, ils vous dictent une formule qui chapeaute, à l’avance, tout ce que vous pouvez dire. D’où leurs irascibilités exagérées lorsque vous êtes si malins que vous les…précédez et les faites chuter dans ce qu’ils ne voulaient pas qui soit dit ! ] Ils veulent l’autre personne, l’ancienne. Alors le paradoxe est devenu que ce que les gens voient en moi, c’est eux-mêmes.

..

Mais pourquoi continuer à tout mesurer ?

Je n’ai pas besoin de tout mesurer, je suis capable de vivre sans. Je pourrais tout enlever. Superman peut voler sans sa cape… mais les gens le préfèrent avec. [Il pointe les quatre bracelets connectés à son poignet] : si j’enlevais tout ça sur scène, les gens ne m’écouteraient pas. Toute cette technologie, je n’en ai pas strictement besoin, je ne l’aime pas, d’ailleurs. Mais personne n’a envie de vivre au quotidien avec toute cette part sombre. [Il désigne l’un des bracelets] : là, j’enregistre tout ce que nous nous disons. Qui sont les gens assez courageux pour porter tout cet attirail ? Alors je continue. Pas parce que ça m’aide. Mais parce qu’il faut bien que quelqu’un soit le cobaye. Je consacre ma vie à tester la façon dont la technologie nous affecte. […ce qui se nomme « les intoxiqués volontaires » : sentant qu’ils/elles ont la tête si claire et le cœur si pur qu’elles/ils pourront résister à toutes les propagandes. Le témoignage d’un intoxiqué volontaire est…hors de prix ! Donc infiniment gratuit ! ] Je suis un rat de laboratoire... pour smartphones.

..

«Les gens vous disent de couper votre smartphone pendant 24 heures. Mais après ?» Pio après, qu’est-ce qui se passe ?

Parce que vous sentez une urgence, un besoin du public?

Ces deux dernières années, j’ai le sentiment de rencontrer beaucoup de personnes déprimées… en nombre disproportionné. Une sorte de détresse poisseuse, collante, chez tout le monde, partout. Vous pouvez la sentir rien qu’en observant la personne à côté de laquelle vous marchez dans la rue. La technologie nous a tellement liés les uns aux autres que l’on est devenu hypersensible. Or aujourd’hui les gens vous disent «débarrassez-vous de la technologie, coupez votre smartphone pendant 24h, ou partez en vacances»… D’accord, mais il faut bien revenir de vacances un jour. Et qui apprend à vivre à ces gens ? Personne.

..

……….«A New York, si tu regardes quelqu’un dans les yeux, il panique.»

..

Quel conseil donneriez-vous à ceux qui souffrent de leur rapport à la technologie ?

Si je n’avais qu’un seul message : vous n’êtes pas seul. Parce qu'on est tous tellement connectés, on croit ne plus avoir le droit de se sentir seul. C’est pourtant le cas. Personne ne se sentait comme ça, ne serait-ce qu’il y a cinq ans. On a besoin les uns des autres, physiquement. Or on est arrivé à un point où aujourd’hui, si tu accordes toute ton attention à quelqu’un, il se sent agressé. A New York, si tu regardes quelqu’un dans les yeux, il panique. Tu ne peux plus regarder les gens. En Europe, vous n’en êtes pas encore là, mais ça va arriver vite. Aux Etats-Unis, tu ne peux plus parler à une caissière ou démarrer une conversation dans un ascenseur, rien. Il n’y a plus personne. L’Amérique est devenue une ville fantôme. De mon côté, je défends une philosophie très bouddhiste : votre téléphone sonne, ne l’attrapez pas dans la seconde, essayez de voir comment vous vous sentez. Votre vie privée est attaquée, essayez de ressentir cette menace. Car les gens blessés blessent les gensHurt people hurt people »]… mais on peut stopper cela. Et j’aimerais y contribuer. »

..

..

………………………….*************************************

….

Pourquoi tout mesurer ? Pourquoi tout chiffrer ?

Pourquoi tout mesurer ? Pourquoi tout chiffrer ? Ce sont le genre de questions que la société ne se pose plus. Or une remise en question réussie est bien, au final, une remise en…réponses. Pour qui chiffrer et mesurer ? Une vaste entité extraterrestre ? Nos voisins ? Nous ne voyons pas tellement l’intérêt d’entreprises de tout chiffrer étant donné que le déchiffrage prendrait tout son temps actif. Le déchiffrage à un ou peu de paramètres ferait mouliner tant de données, gaspiller tant d’énergies pour bien peu. L’observation directe parait plus crédible. Et, pourtant, c’est cette obsession de tout mesurer et de tout chiffrer qui augmente toutes les formes…d’isolements…sociaux !

..

Si la solitude est basée sur la perte de QUALITÉ des relations sociales et que tout contact rende, alors, plus malade que guéri – l’isolement ce n’est que du…quantitatif ! Tellement la perte des qualités aurait tout recouvert. La tristesse c’est bien que la pauvreté excessive isole (transports, sorties, moyens minimums de présentations, etc.) tellement nous sommes rétrécis à notre survie sans aucune marge de manœuvre ! Or, la pauvreté augmente partout ! Et nous savons la faute à qui.

Les gens blessés blessent les autres ? Les gens blessés blessent les autres. Les autres blessés blessent les autres. Les gens blessés blessent les autres. Les …blessés…etc.

Les mots sont là mais inaudibles – isolement relationnel ( presque 2 millions de vieux en France sont en isolement… relationnel) - inaudibles parce qu’ils exigent une réaction immédiate. Faire la sourde oreille rend sourd. Relationnel : plus de relation inter-humaine du tout. La société doit agir et se SOCIALISER tout de suite. Partout, doivent être facilitées les mises en rapports (en relations) de volontaires avec les personnes âgées dites isolées. La société doit changer de but : tout resocialiser, nous réunifier et plus ces profits si immatures qui… isolent tout le monde. Aucune solution humaine ou sociale ne viendra de la technologie et sa technocratie. Et nous à attendre passivement. Les preuves ?

Donc « l’homme le plus connecté du monde », l’homme high tech est, aussi, l’homme le plus seul, le plus isolé du monde ? Par chance, il ne s’est pas senti seul et a pu reconstruire sa vie. Mais dans le but de rompre l’isolement du tout mesurer et tout chiffrer. Les capteurs lui ont fait perdre ses amis, d’après son témoignage et ce sont toujours les témoignages les plus dérangeants qui nous nourrissent de façon la plus équilibrée. Puisque il y a assez de dérangés comme cela : oui comme ceux qui ne veulent apprendre que ce qu’ils savent déjà – ce qui les montre si égarés dans le manque de sérieux : que peuvent-ils apprendre de quoi que ce soit ? Et, en leur compagnie, que pouvons-nous apprendre ? N’est-ce pas un retrait toujours plus intense de la réalité ? Donc la folie… Toujours plus loin des fronts de lucidité et vers l’isolement des ténèbres et des ignorances ? Savoir ne rend plus jamais seul. Mais savoir bien !.

..

Le maximum d’informations difficiles à capter et à trouver ne se trouvent, effectivement, pas dans les ordinateurs. Classés comme chiffres et mesures. Tentez donc des recherches « transversales », sur n’importe quel moteur de recherche, qui mêlent de nombreux savoirs - et les « réponses » vous deviendront indices afin de pénétrer sans fard notre société si tête de linotte. L’essentiel actuel est existentiel. Pas dans tout chiffrer et tout mesurer (bad coaching !). Mais cet existentiel n’est encore constitué que de bribes éparpillées. Avec une très grande difficulté à en faire émerger un sens global : ce à quoi nous nous évertuons, vertus ! Et ce ne sont donc pas des j’envie les riches, c’est injuste ces enrichissements qui privent une si grande majorité, etc. (que du chiffe !)…mais bien un à quoi sert la vie d’un trop riche ? Je ne vais diriger la mienne vers la sienne ? Rien dans sa vie ne m’intéresse, c’est désincarné, inhumain, il est juste symptôme de maladie sociale grave, je ne veux surtout pas devenir comme cela, sa vie ne sert ni à la société ni à personne, je préfère la mienne et je vais tracer mon chemin. A des dozianes de millions d’exemplaires…Dans l’actuel non-dit social (sa devanture est de plus en plus démunie – même relayée par des médias toujours plus à côté de la plaque !) – ce sont cela les vrais témoignages. Et les médias qui ont plus de 10 wagons de retard sont même devenus incapables de savoir qu’ils existent. Donc la technologie (pour qui s’est trop laissé envahir) isole, fait perdre toute ses relations, rend seul. Ainsi, en est-il du high tech. de la communication qui ne communique plus rien sinon…les performances des machines. Sans nous !

..

D’autre part, l’absence de lieux publics, de lieux de paroles collectives, de lieux de partages, d’agoras, etc. aboutit à ces humains qui se parlent tous seuls dans les rues. La preuve d’un isolement complet. Isolement dû à 100 % à la société dérégulée et sa désorganisation actuelle. Une civilisation du profit (sic) est une barbarie non une civilisation. Trop de choses y sont négligées, le rayon d’attention devient infime, si rétracté, si restreint – il exclut quasiment tout de la vie humaine. Et les isolements…radicaux se répandent ! Et, là, pas de Samu sociaux lorsqu’il faudrait des… Samu existentiels…la conscience humaine est trop attaquée. Il faut mettre un terme à cette maniaquerie irresponsable qui risque de propager encore plus de solitudes. Partout, il s’agit de réinjecter du social, du partage de notre humanité, des agoras, des lieux…existentiels ! nouveaux…oui à créer ou à recréer…

Les motivations les plus forgées (celles qui tendent au mieux tous les muscles d e la volonté) sont celles qui se fondent dans l’existentiel. C’est notre vie entière qui crie contre la greffe d’un système si malsain. C’est notre vie hissée sur toutes nos facultés à la fois qui rejette cette greffe. Pour des raisons émotionnelles, affectives, morales, sensuelles, esthétiques, mathématiques, hygiéniques, géométriques, sémantiques, économiques, politiques, etc. – nous rejetons tout le système…

..

………..Il ne risque donc pas de pouvoir revenir en douce !

..

…………………………***************************

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

cheminements urbains....

cheminements urbains....

l'homme d'affaires ne sait plus quoi (af)faire !

l'homme d'affaires ne sait plus quoi (af)faire !

la télecommande mais qui commande ?

la télecommande mais qui commande ?

le robot n'a pas fait son rôt !

le robot n'a pas fait son rôt !

même les enfants ?...le "carré d'isolement " !

même les enfants ?...le "carré d'isolement " !

Notre chance incroyable est que nous ne sommes jamais seuls. Notre responsabilité essentielle est que nous devons, alors, briser tous les cercles d'isolements !

Notre chance incroyable est que nous ne sommes jamais seuls. Notre responsabilité essentielle est que nous devons, alors, briser tous les cercles d'isolements !

plus de  mains plus d’huMains ?

plus de mains plus d’huMains ?

Si la solitude est basée sur la perte de QUALITE des relations sociales et que tout contact rend plus malade que guéri – l’isolement ce n’est que du…quantitatif !

Si la solitude est basée sur la perte de QUALITE des relations sociales et que tout contact rend plus malade que guéri – l’isolement ce n’est que du…quantitatif !

pourquoi pas de tels panneaux – laissez les enfants retrouver les adultes ? Passages prioritaires afin de lier et relier enfances et adultes.

pourquoi pas de tels panneaux – laissez les enfants retrouver les adultes ? Passages prioritaires afin de lier et relier enfances et adultes.

égalité des chances contre l’isolement ?

égalité des chances contre l’isolement ?

Nos victoires actuelles sont existentielles !
Nos victoires actuelles sont existentielles !
Les mots sont là mais inaudibles – isolement relationnel ( presque 2 millions de vieux en France sont en isolement… relationnel) - - parce qu’ils exigent une réaction immédiate. Faire la sourde oreille. Relationnel : plus de relation inter-humaine du tout. La société doit agir et se SOCIALISER tout de suite. Partout, doit être facilitées les mises en rapports (en relations) de volontaires avec les personnes âgées dites isolées.

Les mots sont là mais inaudibles – isolement relationnel ( presque 2 millions de vieux en France sont en isolement… relationnel) - - parce qu’ils exigent une réaction immédiate. Faire la sourde oreille. Relationnel : plus de relation inter-humaine du tout. La société doit agir et se SOCIALISER tout de suite. Partout, doit être facilitées les mises en rapports (en relations) de volontaires avec les personnes âgées dites isolées.

Tout a, au moins, 2 faces : l’attentif et l’attendu. Le nounours a aussi besoin d’être nounoursé ! Notre société de la folie du modèle unique (celui qui rend toujours plus seul) est tellement abrutie qu’elle a perdu tout bon sens ?

Tout a, au moins, 2 faces : l’attentif et l’attendu. Le nounours a aussi besoin d’être nounoursé ! Notre société de la folie du modèle unique (celui qui rend toujours plus seul) est tellement abrutie qu’elle a perdu tout bon sens ?

la cage artificielle qu'a créé la société !

la cage artificielle qu'a créé la société !

Nos victoires actuelles sont existentielles !
les sommets fantasmés ? les sommets des solitudes de fond ?
les sommets fantasmés ? les sommets des solitudes de fond ?

les sommets fantasmés ? les sommets des solitudes de fond ?

Nos victoires actuelles sont existentielles !

Chris Dancy vit à Denver (Colorado), où chacun de ses faits et gestes aura été sous surveillance constante. Suivi, traqué, chronométré par des dizaines de caméras et d'appareils portatifs qu'il n'a cessé d'accumuler au cours des cinq dernières années, il se rêve en homme augmenté. Avec un objectif ultime: "hacker son propre cerveau".

est-ce que d'être connectés nous coûte notre Humanité ?

L'illusion d'être connectés ? Comme si nous avions des gueules de prises électriques monophasées ?

L’hyper aliénation : un moment de vie privée = être hyper connecté et hyper surveillé ? ..Aujourd’hui, la voiture est bien plus qu'un moyen de transport. Elle est un véritable ordinateur sur roues, en mesure de surveiller le comportement du conducteur, de fournir des programmes d'assurances télématiques et d'offrir des systèmes d'infodivertissement personnalisés.

Publié dans Victoires**

Commenter cet article