Pharaonique – pourquoi tant de grands projets inutiles ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Pharaonique – pourquoi tant de grands projets inutiles ?

La misère qui ne diminue toujours pas est devenue insupportable. Le capitalisme a toujours braillé qu’il était le seul système qui supprimerait la pauvreté. Or, pour le moment, cette pauvreté diminue en…augmentant sans cesse. Une des raisons détectées à cette grave schizophrénie sociale – est la maladie très malsaine de détourner l’argent public en s’enflant de grands projets encore plus coûteux qu’inutiles. Prenons le coût total de ces projets et voyons toutes les misères qui auraient pu se voir abolies par l’usage équitable de la monnaie. Un seul de ces projets pharaoniques (remis à l’endroit) permettrait d’amener de l’eau potable à plus d’un milliard d’humains. Allons donc jeter une œil sur les graves délires des drogués aux costards-cravates (la cure est sans doute d’éloigner au maximum ces cerveaux faibles de ces néfastes oripeaux !)

..

Le néolibéralisme ment sur tout. Il osait, par exemple, que le soviétisme était le culte de la personnalité. Or l’accumulation de grands projets coûteux et superflus ne sont que l’illustration de son auto-culte de la personne qui aura dépassé toutes les mégalomanies connues. Lorsqu’il voit l’argent du contribuable - soit il va s’entêter à le détourner afin de s’enrichir si égoïstement. Soit il va nous faire perdre notre temps commun en braillant des immenses projets complètement inadaptés. Juste pour que le culte crypto soviétique de son nom et de son image s’étale partout. Ces désastres ont plus qu’assez duré. Nous voulons de la rationalité et de la mesure : les excités en costards cravates ne passeront plus. Avec leurs auto-restrictions ce sera même mieux !

..

Ce pourquoi devant tout reprendre en main, en face de la catastrophe des avalanches de puérilités de ces prétendus dirigeants – nous affrontons le problème en face. Nous n’allons pas parler d’un projet en particulier, mais de tous. Toujours afin de trouver ce point d’appui qui, trouvé, va soulever la montagne…

..

…………………………….******************************

Les grands projets, eux, ne connaissent pas l’austérité : un stade à 600 millions d’euros, une autoroute à 2 milliards, une gare à 4 milliards, une centrale nucléaire à 6 milliards, un tunnel à 8 milliards, un parc de loisirs à 26 milliards... De Nantes à Moscou en passant par les Alpes ou Berlin, tour d’horizon de ces chantiers pharaoniques jugés inutiles. Aéroports, stades, autoroutes, centrales nucléaires, parcs de loisirs... à l’heure de l’austérité, les grands projets inutiles se multiplient en Europe. Au point de se demander mais comment sont prises les décisions farfelues d’engager un grand projet ruineux et vain ? Quels sont les enjeux ?

« (…)

Le chantier de l’EPR

Lieu : Flamanville, France
Coût : 6 milliards d’euros
Bénéficiaire : Areva, EDF

..

Le réacteur pressurisé européen (EPR) a été conçu et développé par Areva. Objectif : améliorer la sûreté et la rentabilité économique. Selon les opposants à l’EPR, ce type de réacteur est encore plus dangereux que les précédents, en raison de sa puissance et du combustible utilisé : le MOX, un mélange d’oxydes de plutonium et d’uranium. L’EPR, c’est aussi un gouffre financier. Les diverses malfaçons enregistrées sur le chantier de Flamanville en Normandie ont multiplié la note par deux, pour atteindre 6 milliards d’euros. Pour l’instant… Idem à Olkiluoto, en Finlande. Deux autres EPR sont actuellement en construction en Chine. Pour le collectif Stop EPR, les problèmes rencontrés au moment de la construction « pourraient avoir des conséquences graves en cas de situation accidentelle ». Une étude menée par les 7 vents du Cotentin montre qu’avec 3 milliards d’euros (la somme de départ investie dans l’EPR), on aurait pu pourvoir aux mêmes besoins énergétiques, développer des sources d’énergie locales, respectueuses de l’environnement, et créer des emplois au moins 15 fois plus nombreux et mieux répartis sur l’ensemble du territoire.[…puisque c’est cela le plus rageant avec ces projets : tout ce qui aurait pu être fait avec le même argent utilisé raisonnablement et rationnellement. Tant de plaies de la société. Au lieu de cela – des insultes directes et d’une puérilité confondante à la justice sociale. Vraiment ces prétendus grands de ce monde ne savent ni vivre ni se tenir en société !]

..

Ces grands projets-coûteux-et-polémiques

(…)

Le parc de loisirs espagnol Eurovegas

Lieu : Barcelone ou Madrid, Espagne
Coût : 26,6 milliards d’euros d’euros
Bénéficiaire : Las Vegas Sands

...

« Sheldon Adelson, 16e fortune mondiale, prévoit de construire à Madrid ou à Barcelone un immense complexe de loisirs : 12 hôtels de villégiature de 3 000 chambres chacun, incluant casinos ou terrains de golf, pour un investissement total de 26,6 milliards d’euros. Avec, à la clé, la promesse de 164 000 emplois directs et 97 000 indirects. En échange, le milliardaire demande une remise en cause du droit du travail, la révision de la loi sur le droit des étrangers, ou encore l’exonération de cotisations à la Sécurité sociale pendant deux ans… Deux collectifs, Eurovegas No à Madrid et Aturem Eurovegas à Barcelone ont décidé d’informer les citoyens sur l’impact social, économique et urbanistique du projet du magnat de Las Vegas. D’après un rapport qu’ils ont récemment publié, l’investissement public pourrait s’envoler de 950 millions à 2,5 milliards d’euros ! En plus du financement de 60 % des coûts de formation des employés, Sheldon Adelson demande aussi la construction d’une station de métro qui débouche dans le complexe, la construction de nouvelles sorties d’autoroute pour faciliter l’accès au casino et un héliport. Au fait, quelqu’un a-t-il entendu parler d’austérité ? (Lire notre enquête)

Dossier sur les grands projets inutiles

Un dossier complet sur tous les grands projets inutiles mais si onéreux.

(…)

.Le grand stade de la Fédération française de rugby

Lieu : Évry Centre-Essonne, France
Coût : 600 millions d’euros

..

La Fédération française de rugby (FFR) ambitionne de devenir propriétaire de son propre stade d’ici à 2017 pour y faire jouer le XV tricolore. Le coût de cet équipement de 82 000 places, doté d’un toit rétractable et d’une pelouse amovible, est estimé à 600 millions d’euros. La FFR assure « autofinancer » ce nouveau stade, mais compte néanmoins sur les collectivités locales pour se porter garantes des 450 millions d’euros d’emprunt nécessaires… et financer en prime les aménagements locaux autour du stade. Si le stade de la FFR voit le jour à Évry Centre-Essonne, à 25 km au sud de Paris, il pourrait déstabiliser l’économie de toutes les autres enceintes de la région (Stade de France, Racing 92, Stade français, Charléty et Parc des princes). Aménagement régional déséquilibré, utilité sociale douteuse, risques budgétaires élevés… L’inflation de stades de rugby inquiète aussi directement dans les territoires concernés. En l’absence de stratégie globale coordonnée, l’Île-de-France pourrait se transformer en cimetière « d’éléphants blancs », vastes équipements de rugby construits sans garanties pour l’avenir. Des paris inquiétants alors que les budgets publics pour l’accès au sport pour tous sont menacés (Lire notre enquête). » […ces projets inutiles sont des provocations directes à la réalité des maillages du pays réel : que tout le monde, pour sa santé et son équilibre mental, puisse accéder au sport reste très important. Mais se voit bâclé par toujours plus d’insultes à la vraie démocratie : tout pour les quelques 5 % supérieurs et les autres 95 % sont négligés et abandonnés. Ces pratiques antisociales ont fini par lasser lorsque l’on voit comment les élus élus par une minorité de la population adulte totale (votes blancs et absentions incluses) brandir « le » chiffre afin de s’octroyer tous les droits. S’ils croient tant dans la majorité pourquoi tout est-il fait pour que même pas 10 % vivent en dépouillant, illégalement, les 90 % restants ? Les grands projets se profilent comme des spoliations agressives du peuple !].

..

……………………….*******************************

..

En effet, le contribuable est trop souvent posté derrière ces injurieux projets. Comme le TAV Lyon- Turin à hauteur de 8,5 milliards d’euros.Ou, à travers les méconnus Fonds structurels européens venant en aide aux…régions. Certains de ces projets pouvant, en effet, accéder à ces aides : oui, présentés hypocritement comme n’existent que pour…aider à l’emploi, au développement économique de la région, philanthropes en diable, etc. et en masquant, soigneusement, que c’est un groupe privé restreint qui va en retirer tous les bénéfices. D’autant plus que toutes les PRISES DE RISQUES ce sont pour ces Régions et leurs contribuables ( jamais consultés ou si peu : rares les enquêtes d’utilités publiques pour de tels projets !)…ainsi une petite liste de quelques uns de ces projets SURDIMENSIONNÉS serait révélateur.

..

Une ligne TAV Lyon- Turin à hauteur de 8,5 milliards d’euros.

La gare souterraine de Stuttgart à hauteur de 4,3 milliards d’euros.

Le 4ème aéroport ( il n’en a pas assez de 3) de Berlin à hauteur de 1,2 milliard d’euros.

L’autoroute de la forêt de Khimki à hauteur de à hauteur de 1,8 milliard d’euros.

Le stade de l’OL Land à hauteur de 450 millions d’euros.

L’aéroport de Notre-Dame de Landes à Nantes à hauteur de 600 millions d’euros.

Etc.

Pour les aéroports il faut savoir que ces projets trop grand sont très sous-utilisés (par exemple, 10 % d’utilisation seulement pour Angers) et que, pour Nantes, l’aéroport de Notre-Dame de Landes ne sera guère utilisé qu’à 50 % (le taux moyen) – pour 80 % dans l’actuel aéroport ! Ces dépenses sur le dos des contribuables ne sont jamais de jamais justifiées : c’est pour y accrocher son nom dans le délire d’un culte de la personnalité malsain. C’est l’utilisation de pouvoirs minoritaires (…élus par une minorité de la population adulte totale) se conduisant comme s’ils avaient la majorité absolue (tout le monde les soutenant !). Outre cette puérilisation de la politique qui « joue à mentir » sur tout - ces projets « féodaux » (portés par les notables locaux qui deviennent alors notables et notés dans les médias), oui ces projets opèrent une vaste confiscation de l’argent public. C’est le contribuable qui paie pour les avant-projets, puis les dépassements de budgets (au minimum, ils coûtent tous au moins le double de ce qui avait été, comme par hasard, si mal prévu). Ils paient pour tous les problèmes qui surviennent (…la mentalité folle d’un capitaliste c’est qu’il ne doit « que » gagner, les pertes c’est pour les autres : alors, ce gamin égaré braille qu’il fait des…bénéfices. Oui mais qui coûtent si chers aux autres ! Oui il s’en voit si rétréci au grand ridicule…). Et même, en cas de conflits sociaux (…obligés vu la structure despotique de ces projets)…sans cesse le contribuable est perdant dans ces projets surdimensionnés (… c’est-à-dire n’ayant jamais rien à voir avec les besoins…réels). D’autant plus que ces projets « n’intéressent » en général que la classe moyenne supérieure. Soit très peu de personne. Le peuple lui est sans cesse cinglé de mépris (alors que c’est lui qui paie !)…Construire un TGV – TAV (…à 11 milliards d’euros pour l’état français selon des sources) seulement pour qu’une poignée de costards cravates se la jouent à chaque voyage…non ceci dépasse les limites du tolérable ! Ces projets paniers percés jugent donc la société. Et ne la jugent pas bien. Tous la condamnent férocement. Les archi minorités qui se croient au pouvoir oublient qu’ils dépendent infiniment plus des grandes majorités (ces si vastes projets laissés à l’abandon !) que l’inverse !

Enfin – il est à noter les exigences tranchantes qui sentent le féodal ou le mafieux : les collectivités locales doivent faire ci, assumer cela, prendre en charge encore ceci. Etc. Corvéables à merci ! Collectivités locales devenues entièrement les esclaves de ces lubies. Non, en réPublique il n’est pas sain du tout que de telles pratiques soient favorisées. Même si les médias mercenaires s’en repaissent !

..

…………………………**********************************

..

Et nous en revenons au point de départ : comment se fait-il que de très grands projets comme amener l’eau potable à plus d’un milliard d’humains n’existent pas ? D’éradiquer la misère (cette indigne dégradation par trop de pauvreté) qui accuse âprement la société qui la tolère ? Et qui devrait la contraindre à réparer tous ses torts : la misère c’est la faute de la société insurgée et délinquante envers ses devoirs constitutionnels de…redistribuer les richesses collectives. Plus d’arrêtés anti- mendicités (anti constitutionnels !) mais des arrêtés contre les trop riches !

Qu’aux U.S.A il y ait quasiment 100 millions d’humains sans aucun moyen d’existence voici qui accuse le 1 % illégal (…à U.S.A, dans la fiche descriptive, il est écrit « démocratie élective » !), la Fed trop privatisée et la fonction présidentielle privatisée elle aussi à 100% au seul service de la finance. Aux U.S.A., tous les grands projets seraient de répartir équitablement et tout de suite les richesses, de fiscaliser les trop riches et ne…plus oublier personne (…aucun monde prétendu libre ne peut « supporter » qu’il y ait un seul miséreux de sa faute !)…Que ces projets fabuleux de supprimer toute pauvreté sur Terre puissent seuls accéder à l’appellation « Grands Projets » voici qui ferait basculer enfin les mentalités…déjà en observant qu’aucun projet fabuleux de supprimer toute pauvreté sur Terre n’entre pas dans les têtes de linottes des capitalistes. Ce qui voit s’effondrer…

..

toutes opinions favorables à leur égard. Vraiment le capitalisme du 1 %...

..

…………… est devenu un projet INUTILE !

...

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> - AUSSI - <<<<<<<<<<<<<<<<

..

Espagne-Fanzara : ce village-de-retraités-sauvé-par-le-street-art

..

Comment avec de l’imagination – et sans plus jamais passer par les pouvoirs d’argent qui doivent devenir les perdants de l’époque – toutes les collectivités locales peuvent s’en sortir !

Ces-ridicules-projets-pharaoniques-qui-sont-tombés-aux-oubliettes.

....

De revister des projets abondonnés les couvrent rétrospectivemet de ridicules. Le problème devient donc que ceux réalisés le sont plus encore...

..

De-la-loi-Travail-aux-mines : -le-XIXe-siècle-toujours-parmi-nous ?

..

Les pouvoirs d’argent ne sont qu’une immense régression : ils devraient disparaitre de tous les projets individuels. Vu leurs assauts de vulgarités, de mépris et de ridicules cela devrait rester facile !

..

..

……………………….*********************************************

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu.

Paris

Paris

où il est mille fois plus dépensé pour s’amuser comme des immatures attardés que pour abolir définitivement la pauvreté : les costards-cravates non seulement sont des cancres mais ce sont aussi des graves fauteurs de troubles sociaux

où il est mille fois plus dépensé pour s’amuser comme des immatures attardés que pour abolir définitivement la pauvreté : les costards-cravates non seulement sont des cancres mais ce sont aussi des graves fauteurs de troubles sociaux

assommer de trop de tapages visuels

assommer de trop de tapages visuels

rails...

rails...

Paris - La défense...

Paris - La défense...

Avant et après la crise immobilière – des projets dits…abandonnés. Alors qu’ils ont été tout de même construits. Tous les mots de la société d’hypocrisies et de cynismes sont donc …faux !

Avant et après la crise immobilière – des projets dits…abandonnés. Alors qu’ils ont été tout de même construits. Tous les mots de la société d’hypocrisies et de cynismes sont donc …faux !

projet démesuré...

projet démesuré...

Sahara – faire de la justice sociale un désert afin de faire de ce désert juste de l’argent pour les affameurs…

Sahara – faire de la justice sociale un désert afin de faire de ce désert juste de l’argent pour les affameurs…

Nouvelle route du littoral – surcoûts monstrueux. Comme si une route à l’intérieur des terres ne suffisait pas ?

Nouvelle route du littoral – surcoûts monstrueux. Comme si une route à l’intérieur des terres ne suffisait pas ?

La Silicon Wadi

La Silicon Wadi

centres commerciaux surdimensionnés : des projets qui perdent toute unanimité

centres commerciaux surdimensionnés : des projets qui perdent toute unanimité

vraiment est-ce sérieux ?

vraiment est-ce sérieux ?

Bordeaux : lorsqu'un projet pompe toutes les ressources d'un département ?

L'attribution des subventions peut causer autant de torts que les grands projets...

où les intérêts comptent plus que les projets eux-mêmes....

Publié dans le ridicule qui tue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

VENU 02/07/2016 10:10

Bonjour, Les grands projets visent à faire circuler une monnaie qui ne circule plus. Mais en effet c'est une solution d'un autre âge. Le seul pour lequel je ne vous rejoints pas c'est celui des centrales solaires dans le Sahara puisque c'st un investissement plus qu'un projet débile pour mettre son nom sur une plaque. En réalité nous aurions besoin de déflation, voilà la vérité. La déflation dans un système saint et fermé est une excellente nouvelle, elle signifie que nous produisons assez. Alors oui ça fait couler des entreprises mais uniquement celles qui ne sont pas strictement utiles. La déflation c'est le signe qu'on peut travailler moins ou encore mieux, travailler à autre chose. Paradoxalement la crise des années 30 est une crise déflationniste ce qui est un oxymore puisque en réalité il suffisait de mettre les gens au boulot dans d'autres secteurs d'activité (oublions l'impression monétaire que ça nécessitait, la monnaie n'est qu'un vecteur, on ne crée pas de richesse en créant de la monnaie mais on peut parfois réorganiser l'économie) et c'est ce que les américains ont fait avec des grands projets. Mais on est d'accord, aujourd'hui les grands projets ne fonctionneraient pas et encore moins s'il s'agit de stades de foot. Par contre il faudra arrêter d'imprimer des billets, laisser creuver les boîtes qui fabriquent du vent et mettre leur salariés au boulots dans d'autres projets. Faire des grands projets sans autoriser la déflation (ce qui est le cas puisque la déflation est maquillée par la création monétaire en masse) c'est supporter un système trop lourd et mettre les gens au boulot dans une système encore plus lourd et inutile. Il faut intégrer à notre analyse économique la notion d'effort collectif qui permet de considérer qu'un projet réalisable financièrement est trop coûteux sur le plan de la part de l'économie nationale qu'il absorbe.

imagiter.fr 02/07/2016 19:06

Bonjour, merci pour ce commentaire lucide et intelligent. C'est avec plaisir qu'il est pris en compte. A vous lire encore