Tout dire protège mieux ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Tout dire protège mieux ?

C’est bien d’un dissident (donc qui s’y connaissait) qu’a surgi cette observation très pertinente : dire toujours tout et à haute voix nous sécurise mieux que de chuchoter et de passer des arguments sous silence, d’en faire la rétention.

Les individus, si déshonorés, qui se donnent le droit d’espionner les autres et jamais pour des buts nobles (tels la sécurité collective ou le bien être général – auxquels cas, ils ne seraient pas planqués dans les paradis fiscaux = enfers de revenus pour les autres !) – oui ces individus (qui poussent aux indignations) craignent plus que tout ce qui est étalé sur la place publique, placé en pleine lumière. L’ombre leur convient comme leur destin qui sera de le finir à l’ombre ! Prouvant, ainsi, qu’il n’y a rien à cacher dans ces interventions...rien d’autres que ces interventions, sur le fond, illégales. Les médias veulent nous accoutumer à ces postures de coupables. Inculpabilisables, nous disons, au contraire, que ce sont eux…les coupables de créer toutes ces atmosphères de peurs irrationnelles. Irrationnelles parce qu’il y a des solutions et que ces médias, plus que déloyaux, nous les cachent soigneusement.

..

Tout dire ? Que par la violence des trop riches sont recherchées nos postures de vaincus, de courbés, de sans–crocs, de sans fierté, de sans yeux droits, etc….Et que c’est plus que raté. Nous nous sentons vainqueurs, bien au contraire : le système étant acculé à tous les procédés de haute bassesse. Il n’en a plus aucun autre ! Dans une loyauté démocratique, en venant sans armes, qu’utilisant des arguments sérieux pour convaincre et avec les yeux droits de qui ne ment pas, etc.… - sûr que leurs positions extrêmement minoritaires (ils sacrifient toute l’Humanité pour seulement…10 % !) s’étaleraient à la vue publique. Dire tout. Que les comités de salubrité publique sont sains. Que ce n’est pas parce que nous sommes espionnés que nous serions souillés par ces manières…qui ne nous concernent absolument pas ! C’est de leur seule scandaleuse responsabilité. Nous ne sommes pas de ce monde de l’abjection. Espionner c’est tomber au plus bas !

Ce pourquoi tout dire et à très haute voix protège mieux ! Il y a des colères dites sacrées. Celles que l’on préfère ne pas encourir, éviter, se carapater lorsqu’elles déboulent.

Tout dire et à haute voix afin de se rebeller contre ces surveillances qui rampent et qui voudraient nous faire ramper. Qui surveille a bien une posture qui le dessert en absolument tout ! Creusée et voûtée – telle la caricature de qui sait qu’il/elle va être légitimement…accusé ! Et nous pas ! Allons-nous nous laisser accuser de ce que la surveillance…existe ? Son existence est illégale parce que nous ne méritons absolument pas être surveillé(e)s...L’auto-resserrement de leurs croyances qu’il y aurait des « raisons de les surveiller » (et non pas, plutôt, de s’auto-surveiller eux- mêmes ?) avoue – surtout - la paranoïa aigue qui les tressaute. Vu tous les méfaits qu’ils ont accompli (et nous pas !) effectivement ils ont des raisons de craindre. Et nous aucune. Ontologiquement nous avons vaincu à 100 % !

..

Pourquoi espionner ? Par remontée des déductions, la trop haute opinion qu’ils auraient d’eux-mêmes (dont la bulle d’infaillibilité) rote trop fort à leurs propres nez. Ils sont strictement incapables de se voir tels qu’ils sont. Piteux et miteux. Ce pourquoi la posture de la fonction …c’est de se plier et de ramper… .

..

Ainsi – inutile de raser les murs, de se tordre de paranoïa, de baisser la voix et la tête, de se sentir mal à l’aise, etc. Ceci ne concerne que les traitres toujours au pouvoir, qui ont trahi la politique, l’économie, l’information, la culture, « leurs » ( !) publics qu’ils ont pris…en otages, etc. Et personne d’autres. Nous sommes indignés et pour longtemps et eux l’objet de nos indignations. Nous n’avons rien à voir : ni avec les postures ni avec les discours qui vont avec !

Juste une notation sur les blocages qui présument des comportements outranciers et impromptus – se préoccupant à déballer des comportements très abusifs et toujours importuns, ceux qui diraient tout créeraient les blocages (« ils ne sont pas conscients de la surveillance, ils désinforment » – réponse ? – « un peu que oui, que nous pigeons, et même plus, puisque nous en sommes à ce que « cela signifie socialement » toute surveillance - et notre réponse est : la « preuve » que nous sommes véritables vainqueurs puisqu’ils en sont… à « devoir » nous surveiller. Ce qui en déduit : Tous les moyens légaux sont déjà A NOUS ! Vrai ou faux ?)

..

Surpassant nous-mêmes l’objet de ces actions : nous débloquons donc beaucoup en disant tout. Puisque, actuellement, sauf rarissimes cas, ce sont les CONTENUS qui sont rejetés, les raisonnements, l’élucidation des faits et des arguments – qui sont ainsi maltraités. Faute de répondre à la hauteur de ces textes, oui ils « ne peuvent que » répandre la propagande du nous surveillons tout (et alors ?.... !). Ces moyens d’une puérilité immense sont les seuls disponibles à ces arrière-gardes qui se prétendent dirigeantes. Ce pourquoi elles ne peuvent jamais expliciter aucune règle, les chiffrer, les préciser noir sur blanc – tout demeure dans le flou et l’obscurité. Ainsi ces « comportements abusifs » n’ont pas le droit à un avocat de la défense…ce qui est fortement illégal et anticonstitutionnel.

..

De l’arbitraire…très abusif. Tout doit s’expliquer et porter sa justification au fronton. Sinon c’est abuse du mot abus….qui ne supporte pas le tout dire !

Puisque l’hypocrisie (cette organisation d’une vie autour du seul respect des apparences) de tels nihilismes sociaux - qui se permettent de bloquer les autres – ne veut que ces personnages très encombrants – les importunistes, ces nouveaux opportunistes. Seront donc décrétés « importuns » qui ne sont pas importunistes, intrusifs, sans-gênes, pique-assiettes, vivant exclusivement sur l’argent des autres comme…les marginaux capitalistes. Bref, ils ne vivent vraiment pas du bon côté de la barrière. Celui des vainqueurs que nous sommes. Puisque pour les prétendus dirigeants « tout dire » c‘est ne rien dire puisqu’il n’y a rien à dire contre nous. Nous sommes la légalité et eux pas !

..

Médias mercenaires, presses quasiment financés par nos impôts pour se faire tant mentir au nez, show biz, éditions, lieux avancés des espionnages, arts, etc. méritent tant d’être divulgués. Du vulgus qui le révèle d’être très …vulgaires…bien trop, beaucoup trop ! Au summum même de la vulgarité de cœur…lorsque l’autoproclamée élite se délite !

..

………..Tombe en poussière – grâce à la puissance de tout dire !

..

………………………………..%%%%%%%%%%%%

..

….

Plus nous ouvrirons nos portes, moins nous vivrons dans la peur !

..

Oui plus nous ouvrirons nos portes, moins nous vivrons dans la peur ! Tel est le sens de ces extraits d’une entrevue entrevue (interview en…français) !

(…) « Je pense que la parole est le meilleur des engagements, faisons entendre des voix issues de la société civile plutôt que celles des partis politiques habituels. C'est selon moi le seul moyen pour le citoyen de se réapproprier la société.

..

Cette année noire […des attentats qui ont été les causes du film ] n'accentue t-elle pas le "sentiment d'insécurité" justifiant des mesures autoritaires ?

..

Totalement ! Je n'aurais pas pu faire un film si ces éléments n'étaient pas déjà pré-existants dans la société française. Ils sont simplement tous arrivés en masse au même moment. La seule différence notable aujourd'hui, c'est qu'on est de plus en plus pauvres, ce qui ne fait qu'aggraver les problématiques qui n'ont jamais été réglées. On a pourtant l'impression que le monde découvre le terrorisme, alors que depuis 2001, on baigne dedans en permanence.

..

Les politiciens dénoncent une fracture du peuple causée par le terrorisme. Mais "diviser pour mieux régner", n'est-ce pas le but recherché ?

Si, il faut qu'on soit unis et solidaires, mais pas forcément avec eux ! Il faut qu'on oublie les étiquettes qu'il y a entre nous et qu'on reste conscients qu'une guerre n'est pas une solution. Les lois anti-terroristes restent et peuvent devenir dangereuses.

..

fier-panda.fr/article/ana-dumitrescu

..

Comment s'explique le décalage entre ce qu'on peut entendre dans la rue, en parlant aux gens, et ce que l'on entend sur les chaînes info ?

Il faut déjà séparer les médias en plusieurs catégories :

- L'info choc à l'américaine (BFM, ITV…),

- Les médias appartenant à l'État (France Culture, France TV…),


- Les médias intermédiaires (Libération, Le Monde, Le Figaro…),


- Les médias indépendants (Mediapart, Le Monde Diplomatique…).

Maintenant il faut se demander quelle est la source d'information principale de la majorité des personnes. Malheureusement cela doit certainement être TF1, BFM, ITV, ce qui explique peut être le décalage entre les réactions réelles et ce que chacun constate dans son journal.

..

Dans une société aussi divisée et meurtrie que la nôtre, comment peut-on diffuser naturellement l'amour et la fraternité ? Une autre génération "Woodstock" est-elle envisageable ?

..

En tout cas, il faut envisager une nouvelle génération avec des valeurs pacifistes, il faut montrer que tout le monde ne porte pas des valeurs guerrières. Une garde nationale va être créée, ce qui veut dire qu'il y aura des opérations au sol en Syrie et que le conflit va durer. Mathématiquement, on va donc user l'armée, on va mobiliser les réservistes, on va essayer de recruter parmi les jeunes, faire appel au volontariat, on peut même aller jusqu'au rétablissement du service militaire. Il suffit de voir ce qu'il s'est passé aux États-Unis après la guerre du Vietnam avec le SSS. Plus la situation s'envenime et plus on se rapproche d'une nouvelle Guerre Mondiale : on a les USA, la Russie, la France (ayant fait appel à l'UE par le traité de Lisbonne avant de s'engager dans le conflit les pays qui ne l'étaient pas encore) qui s'additionnent à des points explosifs dans les Balkans, en Ukraine, en Chine, en Grèce… J'en suis désolée, mais on n'est vraiment pas loin d'une 3ème Guerre Mondiale. Les gens ne semblent pas s'en rendre compte avec l'effet nouveauté de l'État Islamique (avant c'était Al-Qaïda), mais cette organisation n'est jamais qu'un bras d'une même pieuvre. Si l'EI représente un potentiel ennemi, c'est justement parce que l'organisation a pour désir d'être un État. S'il obtenait le statut d'État, au moins on tomberait sous les conventions internationales de guerre. Et tant qu'on n'est pas dans le cadre d'une vraie guerre, le sécuritaire restera dangereux.

..

[Jonathan, ingénieur-son sur "Même pas Peur", prend la parole]

On pourrait imaginer la même situation que la guerre du Kosovo, qui s'est déroulée dans le cadre légal défini par l'OTAN. L'ennemi n'étant pas clairement défini comme État, l'ONU ne peut pas intervenir comme il le faudrait.

..

[Ana reprend la parole]

J'aimerais placer quelque chose qui me tient à cœur et que je trouvais important : dans un article du Nouvel Obs, une victime de la prise d'otage a témoigné en disant qu'il a parlé aux terroristes et a lu dans leur regard qu'ils avaient enfin compris que la vie était une chose importante, mais qu'il était trop tard pour eux. On doit retenir ce genre de propos, car cet homme a vu l'humanité dans son agresseur : il faut arrêter de définir les terroristes comme des monstres. Tant qu'on considère que l'autre est un monstre, on considère qu'on n'y peut rien et on ne se pose pas de questions. La réponse de la folie ne suffit pas. Il faut se demander pourquoi et comment la société produit ces personnes agissant monstrueusement et surtout, qu'est-ce qu'on peut y faire? Pour moi, le début de réponse, serait de réinvestir l'espace public, créer des endroits de vie, redonner des couleurs aux cités et un sens à la vie de ses habitants. Ça paraitra utopique à certains, mais c'est du concret. Le meilleur exemple que j'ai est celui du quartier du Panier à Marseille. Plus on ouvrira nos portes, moins on sera dans la peur, je ne vois pas d'autre solution que de réinvestir la contre société.

..

Investir une salle des fêtes avec une association musulmane, juive ou autre, faire rencontrer l'Autre, c'est mieux que vingt mille discours. Il faut redonner de la fierté à l'étranger qui a une double culture, lui expliquer qu'il n'est pas uniquement marocain ou uniquement français mais bel et bien 100% marocain ET 100% français. "On te reçoit en France parce qu'on aime ce que tu nous apportes" c'est ça qu'il manque aujourd'hui. On préfère forcer l'étranger à se fondre dans la masse par un rapport de force. Comme l'ont fait les USA ! Ils vivent dans une société cosmopolite et ça ne gêne personne. Les politiques prennent ce qu'il y a de plus mauvais ailleurs, pourquoi on ne prendrait pas ce qu'il y a de meilleur ? On pourrait envisager de créer des groupes d'échange sur Internet pour permettre une meilleure ouverture sur la culture. C'est pas parce que tu manges du couscous que tu vas perdre l'andouillette ! 75% des restaurants français servent des hamburgers, ce qui nous a jamais empêché de l'accommoder à la française avec du roquefort ou du foie gras.

Comme vous le disiez, il est très important de ne pas oublier que nous sommes des humains et que nous devons rester unis, soudés, et que nous fassions le deuil et pleurions ensemble. Mais alors que nous faisons le deuil, c'est là que les mesures politiques d'urgence sont prises et engagées (quand ce n'est pas des lois passées discrètement, cf la Loi Santé ). Peut-on rester humains tout en contestant l'oppression ? » (…)

..

Cet interview rare initié par un site très peu connu est tellement spontanée, sincère, non calculée, sans idées derrière la tête, etc. – qu’elle reflète le mieux (à notre avis) le ressenti de la vraie majorité. En effet, les discours médiatiques (trop relayés sur internet !) ne font que rarement la place à nos paroles singulières. Les meilleures actuellement par rapport aux évènements. Cet interview qui illustre très bien la tradition de mettre les pieds dans le plat, de tout dire, de débusquer tous les refoulements dangereux lorsque toute guerre est issue de refoulements, d’oser parler simplement de tous les peuples (parce que nous sommes désintéressés nous n’avons pas à user de telle ligne diplomatique hypocrite – pour nous l’Humanité existe lorsque chaque pays est nettoyé des illégales propagandes qui le séparent des autres !)…

..

Ainsi – s’il fallait une conclusion à cet entretien entrevu (traduction de inter-view !) ce serait que tous les discours que nous avons reçu n’ont jamais été « à la hauteur » des problèmes n’apportant absolument pas de solutions collectives. Et ne servant sûrement pas afin de promouvoir un style de vie. Ou de mettre en avant une civilisation entière !

..

Plus nous ouvrirons nos portes, moins nous vivrons dans la peur ! Oui – et il n’y pas d’autres solutions à la hauteur des problèmes. La société civile doit initier, partout, des rencontres entre communautés en conflits (souvent inventés de toutes pièces ces conflits par des puissances cupides d’argent !) tout simplement parce que la qualité d’être humain unifié domine chez tout le monde. Et demeure supérieure à l’appartenance à une communauté. Appartenance à une communauté reconnue solennellement partout par le simple fait de faire se rencontrer – en terrain neutre – ces communautés. Ceci pouvant être renforcé par des « journées d’accueil » où toutes les citoyennes et citoyens français volontaires feraient « une haie d’honneur d’accueil » à tous les nommés immigrés, étrangers et autres. En disant seulement des phrases telles « nous sommes fiers de vous accueillir, nous les vrais souverains de ce pays. Vous nous apportez autant que nous apportons, tout est équitable et le restera, Notre accueil est définitif et supplante toutes les agitations politiques partielles qui pourraient survenir ensuite. » etc. Prendre le taureau par les cornes. Affronter les problèmes avant même qu’ils ne germent. Tout nous est possible. Il y a toujours une prémisse à possible – celle qui « rend » possible ! Ici, les politiques ne nous représentent plus. Nous reprenons tout en main. Les intérêts économiques des 1 % ne concernent pas du tout la société civile en tant qu’ils ne dirigent pas ces décisions. Et ces décisions sont de faire les premiers pas partout, d’apaiser les conflits, lorsqu’apaiser veut dire amener la paix, etc.

..

Et tout ceci est basé sur l’acte le plus non violent qui existe : TOUT DIRE !

..

..

…………………………***************************

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

comment les enfants se disent tout

comment les enfants se disent tout

comment les adultes ne le font plus directement

comment les adultes ne le font plus directement

Tout dire protège mieux ?
Tout dire protège mieux ?
Tout dire protège mieux ?
Tout dire protège mieux ?
Tout dire protège mieux ?
Tout dire protège mieux ?
et dans tout ce flot imprimé qu'est-ce qui aura été "vraiment" dit ?

et dans tout ce flot imprimé qu'est-ce qui aura été "vraiment" dit ?

si chaque enfant vient au monde c’est pour que le monde vienne à lui – cet enfant du futur nous rappelle à nos vrais devoirs !

C'est un effet d'annonce - démonté dans le clip : faire peur fonctionne bien lorsque c'est dit à l'avance...et redit redit...jusqu'à redit-tion ?

Pourquoi revenir aux fondements des droits fondamentaux ne suffit pas du tout – si la société civile n’initie pas des actions immenses qui le disent bien mieux !.

Publié dans sociéte

Commenter cet article