Effet d’annonce ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Effet d’annonce ?

L’effet d’annonce révèle l’impossibilité de faire de la vraie politique. Puisque peu importe l’efficacité de décisions à long terme - seule l’instantanéité compte. Et comme il n’y a plus que des successions de ces instantanéités qui comptent – plus rien de sérieux ne peut se glisser dans ce magma d’inefficacités. Ce n’est pas réformer du tout qu’il faut– mais bien changer des pans entiers de la société. Et déjà les manières de faire (de ne pas faire dans le cas présent) de la politique.

Ainsi, lorsque pour continuer sa carrière, de manière ascendante cette carrière – il ne doit être utilisé que de la démagogie, dire ce qu’il est supposé que la population veut entendre – il n’y a plus « d’expertise » politique. Donc ces politiciens carriéristes ne sont plus utiles, s’ils ne sont plus experts (sauf de leur carrière). D’autant plus si nous nous penchons sur - comment pouvons-nous savoir ce que les citoyens veulent sinon, actuellement, par des sondages commandités ? Commandités, ils servent à satisfaire le commanditaire non à parler concrètement de la réalité. Comme nous avons vu dans « Les invotables » ces politiciens (qui ne font plus de politique) ne lisent plus d’études, ne sont plus experts, ils se replient sur les sondages narcissisants. Le degré zéro de l’expertise politique !

..…

Dans ce contexte, l’effet d’annonce devient de légiférer bruyamment sur une loi et, une fois votée, d’étendre un immense silence sur son effectivité. Sans décrets d’applications, en général, une loi n’est pas …efficacement appliquée. Nous allons voir que, faute de décret d'application, un tiers des lois n'est pas promulgué…nous pouvons dire que l’effet d’annonce aura été bruyant – le fait qu’il n’est suivi d’aucun…effet restera, lui, bien trop silencieux.

Faute-de-décret-d'application-un-tiers-des-lois-n'est-pas-promulgué

« Si de « 30 % à 40 % des lois votées sont dites d’application « directe », la plupart contiennent des mesures trop abstraites ou trop générales pour être appliquées et nécessitent donc des décrets pour les expliciter. En théorie, ils devraient être publiés dans les six mois suivant la promulgation de la loi ; en pratique, cela prend plutôt dix mois, voire plusieurs années. Certains ne le sont même jamais. »…Un seul exemple, au 31 mars 2015, le taux de publication des décrets d'application est de 55 % pour l'année parlementaire 2013-2014. Et ceci est un…bon chiffre (par rapport à d’autres années) même s’il avoue qu’une loi sur deux n’entre pas en vigueur mais n’aura servi qu’à…occuper illégitimement l’espace de la parole publique !

« En la matière, la fâcheuse tendance à produire des textes de plus en plus longs d’articles n’aide pas ; plus les lois sont denses, plus elles peinent à traverser les tuyaux parlementaires et administratifs. La loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR) en est l’un des meilleurs exemples : promulgué en mars 2014, le texte fort de 177 articles attend encore »… mi 2016 sa mise en…réalité. En France, de nombreux projets et propositions de loi nécessitent la parution de décrets d'application pour être même promulgués. Cela aura donc été le cas de la loi Alur sur le logement, qui encadre les loyers, et dont seulement 16 % des textes réglementaires auront été publiés au J.O. au 31 mars 2015, un an…après son vote au parlement.

..

Lois-attendent-décrets-d'application-désespèrement_

..

Le rapport du Sénat, publié le 10 juin 2015, regrette, lui, que certains décrets d'application modifient les mesures législatives votées par le Parlement. Il souligne également que le taux d'application des propositions de loi, d'origine parlementaire, est plus faible que celui des projets de loi, portés par le gouvernement. Un gouvernement qui, lui, s'était engagé (…voir en annexe) à publier les décrets d'application au maximum six mois après le vote d'une loi au Parlement. Le délai moyen tourne actuellement autour de huit mois et cinq jours. Ce qui n’est qu’une moyenne qui peut se voir pulvérisée…par de nombreux exemples !

..
Des décrets d'application possibles mais pas nécessaires ?

En revanche lorsqu’une loi fixe des principes de fonctionnement, elle laisse implicitement ou expressément au pouvoir exécutif le soin de prendre les dispositions nécessaires pour rendre ces principes concrètement applicables.
Implicitement ou expressément : le plus souvent la loi annonce, article par article, les décrets qui viendront fixer les modalités d’application de telle ou telle disposition. Mais il peut arriver que la loi ne prévoie rien et qu’il faille que le pouvoir exécutif intervienne.
..

On s’aperçoit de la coexistence de ces deux cas en consultant sur le site du Sénat la rubrique État d’application de la loi dans le dossier législatif d’une loi déjà promulguée : le service du contrôle d’application de la loi du Sénat tient à jour l’état de publication des décrets d’application de manière minutieuse et signale lorsqu’un décret paru en application de la loi en question n’était pas prévu par la loi.

..

……………………………***************************************

..

Nous avons une conjuration des intérêts qui « veut » l’effet d’annonce – comme procédé qui infantilise dangereusement la société entière. Les médias qui ont (ainsi) du vent, mais de la frivolité enrobée à se mettre sous la dent (et ils ne vérifieront jamais si ce qu’il y a derrière l’annonçage est sérieux, ils prennent tel quel) et les politiciens carriéristes qui sont – à cause de ces carrières antipolitiques - aux abois. N’y survivent que dans les instantanéités. Et comme, il est urgent de ne rien faire – ils annoncent…donc rien. Pour les médias corrompus (tout pour le spectacle, rien pour la réalité), l’exécutif se doit de faire preuve de réactivité et, à défaut, il doit paraitre compétent et travailleur en ces temps troublés – partout seront étalés des effets d’annonces qui font que la… réalité n’est plus possible. La réalité est que le temps politique est long et ne se prête pas au…spectacle. Entre la conception d’une loi et sa complète introduction dans la société il peut y avoir des années. Nous avions repéré des 6 ans, etc. Où sera le scoop ? Nulle part ! Et que les médias ne devraient pas se rabaisser à ces charabias d’annonces de ce qui ne se passera jamais de jamais comme ce qui est affiché et publié dans leurs gaspillages de papier. Ce serait infiniment plus utile de parler à fond de tout ce fonctionne bien, de ce qui dysfonctionne et doit être changé et d’arrêter d’utiliser le mot scandaleux de « réforme » (seuls doivent être réformés à 100 % ceux qui se gavent de ce mot et ne l’utilisent que contre le peuple qui n’a pas besoin d’être si réformé, lui !)…Ainsi, s’installe dans la société – et la corruption vient par le haut – une atmosphère de fainéantise démocratique, de débraillé non républicain, d’avachissement civique, d’immoralisme acides, - à force de s’effondrer ensemble dans ces puérilités si envahissantes d’annoncer ce que l’on ne fera pas et ne jamais parler de ce que nous faisons en réalité. Ne plus faire de vraie politique mais stagner dans la paresse antisociale du carriérisme, cela c’est de la grande délinquance ! Et tout cela au nom…de la population à qui l’on sert ce qu’elle est supposée…vouloir entendre. Oui avoir quitté la réalité à ce point ?

Les médias devraient admettre que le temps politique – les délais entre les votes de lois et leur entrées sans nos vies est très long – ne se prête pas à un usage médiatique du « tout à la seconde, fournis moi de l’image que je mette cela dans la boite »…que tout ceci est une corruption dramatique (prenons notre temps = preuve d’une volonté d’honnêteté !). Et qu’il ne faut parler de politique que comme un processus de temps long. Il n’y pas à instrumentaliser toute la société afin de favoriser la fainéantise des médias. De leur offrir un travail qui ne sert strictement à rien ni à personne – que d’occuper (désastreusement) le vide de « leurs » écrans. Au lieu d’utiliser de la façon la plus voyoue le mot « réforme » - chasser tout effet d’annonce serait tellement mieux. Les pratiques des médias doivent changer et point barre !

Et encore - (rapport décret d’application et effet d’annonce !) - Une mesure simple permettrait d'y remédier : Ne promulguer les lois qu'accompagnées de tous leurs décrets d'application. Fini les lois illisibles de 50 articles de plusieurs pages chacun. Des textes courts, complets d'application immédiate. Fini les bavardages nombrilistes!

Plus de déviances du système, non plus, qui impliquent que des élus renvoient à l’exécutif pour l'application d'une loi est contraire au principe de séparation des pouvoirs. Autre fait aggravant une loi doit être limitée soit par l'objet sur lequel elle porte, soit pas la durée de son application, soit considérée comme fondamentale. Etc. Dernier point, un état qui veut tout contrôler du local jusqu'au global est empêtré dans une administration qui le paralyse. Alors qu’une décentralisation des enjeux collectifs rendrait le pays à sa pleine santé. C'est le cas de la France malade de…centralisme, en très particulier. Pays à vraiment révolutionner ?

Le retard pris dans la publication des décrets d'application peut être dû à …la (supposée) mauvaise volonté de l'administration (qui a un fonctionnement différent du politique – mais le Droit administratif est, aussi, une preuve flagrante de sa…sagesse) - quand une loi la dérange, une vieille technique consiste à l'interpréter de la façon la plus restrictive possible, et à la barder de conditions qui dissuadent le citoyen de s'en prévaloir - mais pas seulement : l'élaboration d'un décret d'application peut être extrêmement longue eu égard à la faiblesse juridique du texte voté, et, partant, à la difficulté à l'appliquer, etc. Bref, nous voici de plein pied avec la …réalité – que l’effet d’annonce, qui ne fonctionne que comme une fiction, nous cache toujours !

……………………….***************************************

..

« Présentée en conseil des ministres le 26 mars et validée dans sa quasi-totalité par le Conseil constitutionnel, jeudi 4 août, la loi travail aura donc mis un peu plus de quatre mois pour accomplir tout son parcours législatif. Ce record de vitesse, loin des douze à dix-huit mois de moyenne, a été rendu possible par l’utilisation d’outils comme la procédure accélérée et, surtout, le 49.3 qui, outre faire passer le texte sans vote, a considérablement réduit les périodes de débat.

..

Pour autant, il faudra attendre encore de longs mois avant que toutes les mesures du texte n’entrent réellement en application. En cause : les quelque 120 décrets d’application que le gouvernement va maintenant devoir rédiger pour préciser tout un tas de modalités pratiques du texte. »

..

Lois-attendent-décrets-d'application-désespèrement

..

Et ceci …dans l'indifférence générale et notamment des présidents des chambres, le travail parlementaire n'a de cesse de se dégrader. L'obésité des lois en est la cause principale : parce qu’elles se racornissent à…réformer. Seulement réformer. Ce qui est course en avant perpétuelle devant les mensonges collectifs (la réforme c’est la Société qui se ment !).

..

Voyons, une dernière fois (sa solution est sa disparition), …l’effet d’annonce. Discours éminemment politique qui laisse entendre que des mesures vont être prises ( mais ne le sont pas lors de l’annonce) pour résoudre une certaine situation alors que celle-ci dépend de nombreux facteurs sur lesquels l’orateur n’a pas toutes les possibilités d’action. Ceci se nomme botter en touche, droguer à coups de paroles dormitives, tricher sur tout. Et il parait que c’est ce que la population…veut entendre ? Et à y regarder de près ces effets d’annonce ? Au final, ce ne sont que de minuscules modifications apportées pour les besoins des rapports que l’Etat doit présenter aux différentes institutions onusiennes, etc. vu ses engagements internationaux. Etc.

Le fait est que c’est le commerce qui tire la société... vers l’égarement…L'effet d'annonce, c'est y jouer sur la nouveauté ou l'innovation pour marquer les esprits lors d'une annonce. Un exemple d'effet d'annonce est le "teasing" ou l'on suscite l'intérêt du consommateur par une campagne de communication très vague, avant de révéler l'objet de cette communication. Le teasing le plus connu en France est celui de l'afficheur Avenir, il y a quelques décennies. Une affiche 4x3m montrait une superbe jeune fille, seins nus, avec cette légende: "le 4 Septembre, j'enlève le bas". Tout le monde a attendu le 4 septembre pour découvrir la même fille, totalement nue... de dos, avec la légende suivante: "Avenir, l'afficheur qui tient ses promesses".

..

Tant de bruit pour n’accoucher que d’un seul infime atome –

………………………………………..non, ce n’est pas cela diriger la société !

..

Un seul exemple adulte fait le contre-choc qui prouve que nous nous égarons dans l’INEFFICACITÉ la plus crasse de notre Histoire. Depuis le 8 août nous vivons à…crédit. La façon la plus antipolitique d’étaler l’irresponsabilité collective. Ce n’est ni lois, ni stupides réformes, ni grimages ridicules des médias, etc. qui comptent. Là, nous sommes dans l’hyper sérieux (tous les ans nous « consommons » - cette irresponsabilité – plus que ce a planète peut supporter. Tous les ans, la date de cette folie antipolitique recule. Arrivés au 1er janvier, nous serons morts après…d’atroces souffrances si… évitables. Suffit de ne plus s’occuper que de problèmes sérieux, adultes et essentiels – en virant toutes les pacotilles de la vitrine sociale ! Soit le temps médiatique de…l’instantanéité ferme sa gueule et le temps long du politique qui construit reprend sa place ( remettre les financiers au service de la société et non l’inverse – ramener les médias au « devoir d’informer » et non plus leur permettre de jouer avec les humains pour leurs perversités inexcusables). A chaque fois, un seul exemple (n’importe lequel !) prouve que les SOLUTIONS existent à la pelle et qu’elles sont si faciles à mettre en œuvre ! La difficulté ne commence que lorsque tout est fait afin que… la société ne puisse accéder à aucune solution !

..

Sols-forêts-poissons :-à-partir-de-lundi-l'Humanite-vivra-à-crédit !

..

Et donc la réalité montre ses experts (les experts de la réalité) et avec infiniment plus de savoir vivre que les barbares incultes de la finance internationale (qui eux osent réclamer le paiement de dettes n’existant pas !) – oui l’expertise du réel vient réclamer, par ordre de nuisance 1) aux trop riches - 2) aux illégales multinationales - 3) à la finance internationale - 4) aux médias mercenaires et irresponsables mentant sur absolument tout - 5) aux politiques non représentatifs ayant tout trahi - 6) aux conformistes – oui le paiement immédiat de « leur » dette. Pas la nôtre. Oui, ce crédit imposé à l’Humanité est illégal et doit obrenir des réparations légales. Soit en résumé : un changement COMPLET DE STYLE DE VIE. Ceci n’est pas négociable, pas de négoce, non du paiement. C’est tout, tout de suite !

..

Bingo ! l’arnaque est nue : ils « jouent » à la faire de la politique afin de ne pas être mis en face de leurs…immenses responsabilités. Ce sont eux qui surexploitent la vie et la nature – détruisant donc le nid de la vie. Eux seuls – puisque la population majoritairement ne veut pas de cela. Les citoyens ne surexploitent pas les ressources – seulement les prétendus dirigeants qui « monopolisent » la politique (pondant des « réformes » indignes et…illégales, exclusivement, pour voler encore plus les biens…publics !) afin que nous ne puissions changer cet état de…faits ! Ce sont donc de graves délinquants que toutes les ressources de la loi permettent d’annihiler. Et ceci ne sera pas un effet d’annonce sans effets !

..

Terminons – par le vrai désastre que crée l’infantile et immoral effet d’annonce ! Vu dans ses moindres détails, ses enchainements, ses implications, ses complications, ses engrenages, ses inconsciences – et ses résultats les pires…possibles !

…………………………….*****************************************

Un accord "historique" ? ou un simple effet d'annonce ? Et maintenant : qui va faire quoi, et quand ?

..

Un léger historique des effets-d'annonces ?

..

► Les grands médias ont applaudi parce que leurs annonceurs industriels applaudissaient. Les délégués du Bourget ont applaudi parce que leur poste allait être renouvelé pour la COP 22, peut-être même pour les COP 23 et 24... Les dirigeants politiques ont auto-applaudi la bella figura qu'ils allaient arborer devant leurs électeurs. M. Fabius s'est applaudi : enfin un chapeau qu'il n'allait pas devoir manger cette année, comme il avait dû faire à Téhéran et à Moscou ! Quelques heures plus tôt, M. Hollande était venu proférer un discours pré-triomphal mais qui n'engageait à rien.*

..

► Vu de plus près, l'accord « historique » ne fait que reprendre des éléments de langage, sans précisions ni modalités concrètes. Les dispositifs contraignants étaient la clé de tout : dans ce domaine le texte ne décide rien. Il est évasif sur les moyens, ce qui lui permet (veut-on croire) d'échapper à l'ire du Congrès US où règne le climato-négationnisme des pétroliers... Hormis le « 2 ° » incantatoire doublé du clin d'oeil abracadabra au « 1,5 ° », pas de chiffrage réel, pas de sources de financement identifiées (ni bien sûr de taxe sur les transactions financières), etc. Exulter parce que le simple mot « océans » figurerait finalement dans le texte mais sans plus, a quelque chose de dérisoire par rapport à la gravité du problème marin. Notons que le transport aérien autre problème crucial ne figure pas non plus dans le texte : les géants du secteur s'y opposent. Notons aussi que l'article 2 veille à ménager l'agro-industrie, qui est l'une des causes du ravage...

..

► Dès samedi, les collectifs d'associations soulignaient les lacunes de l'accord soi-disant historique. Benoît Hartmann, de FNE, se déclarait imprudemment « soulagé » lui aussi de ce que la quasi-totalité des pays représentés au Bourget aient approuvé le texte ; mais il soulignait le retard terrible accumulé depuis le sabotage de Copenhague (2009), et la contradiction entre l'objectif annoncé de « 2 ° » et le contenu réel des efforts promis par les divers pays.

► Les véritables experts laissent donc pavoiser les politiques, dont le souci se limite à l'effet d'annonce – qu'ils croient électoralement efficace : ce en quoi ils se trompent.

..

► On laissera pavoiser aussi les multinationales et leurs médias, et on relira ce que le pape François dit dans Laudato Si : « Le discours de la croissance durable devient souvent un moyen de diversion et de justification qui enferme le discours écologique dans la logique des finances et de la technocratie ; la responsabilité sociale et environnementale des entreprises se réduit d'ordinaire à une série d'actions de marketing et d'image... »

..

► Les radios et les journaux concluent leur glose sur « l'accord historique » en reconnaissant le flou de ce texte, mais en ajoutant qu'il transfère les décisions opérationnelles aux « acteurs de terrain ». S'il s'agit des très grandes entreprises, le trompe-l'oeil est garanti. Ce n'est pas elles qui répondront à l'appel des religions, ou plus laïquement à celui des ONG (« l'autorégulation ne suffira pas »), ou à celui de Fabrice Nicolino dont notre blog s'est déjà fait l'écho : « L'heure est arrivée de mettre concrètement en cause la voiture individuelle, les écrans plats, les iPhone, le plastique, l'élevage industriel, le numérique et ses déchets électroniques, les innombrables colifichets – jouets, chaussures, cotonnades et vêtements, cafetières, meubles – venus de Chine ou d'ailleurs, les turbines, centrales, avions, TGV, vins, parfums partant dans l'autre sens... N'est-il pas pleinement absurde de croire qu'on peut avancer en confiant la direction à ceux-là mêmes qui nous ont conduit au gouffre ? »

..

Maintenant que nous connaissons toutes les possibilités de la …réalité complète – qu’allons nous choisir la fiction malsaine des…effets d’annonces ou la santé sociale retrouvée

..

…par la mise en pratique, sans obstacles passéistes des…solutions pour tous !

..

..

…………………………….*****************************************

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> - ANNEXES - <<<<<<<<<<<<<<<<<<<

effets-d'annonce = annonces-d'effets

..

Mais peu importe l’efficacité à long terme, seule l’instantanéité compte. Pas de temps à perdre lorsqu’on est aux abois. Et comme le dit l’adage, il est urgent de ne rien faire. Alors l’exécutif se doit de faire preuve de réactivité et, à défaut, il doit paraitre compétent et travailleur en ces temps troublés.

..

Prolepse

..

Prolepse ou les mots s'annoncent en se...dénonçant (d'énoncer!) ?

..

lègifrance.gouv.fr/Droit-francais/Guide-de-légistique/III.-Rédaction-des-textes/3.8.-Entrée-en-vigueur/3.8.1.-Techniques-d'entrée-en-vigueur

..

dates légales d’entrée en vigueur

..

Comment-l'administration-participe à l'application-des lois ?

..

par qui (l’administration) et comment ?

..

légifrance.gouv.fr/Droit-francais/Guide-de-legistique/II.-Etapes-de-l'élaboration-des-textes/2.2.-Loi/2.2.8-Textes-d'application-des-lois

..
Obligation pesant sur le Gouvernement de prendre des décrets d’application (qui précisent les modalités ou conditions d'application d'une loi)

Les textes d'application des lois (décrets, arrêtés, éventuellement conventions, mesures individuelles) doivent être pris dans un délai maximal de six mois. Le respect de ce délai implique que ces textes soient conçus, dans la mesure du possible, en même temps que le projet lui-même.

..

L'effet-d'annonce-limité-en-eurozone-après-le geste-boe

..

Il y a 5 jours…Les…effets d’annonce sont même très limités dans l’espace géographique. Donc - dès que la raison s’en mêle la politique par les délires collectifs ne peut que reculer …

..

L'effet d'annonce en littérature

..

Erreur d’analyse : il n’y a pas d’excès de réel mais bien d’irréalisation. Le temps des lois est long – il faut le raccourcir en extirpant des projections loins dans le futur. Et en faisant comme si elle étaitent déjà concrétisées. En coupant l’attente des populations. En lui coupant oui le réel…sous les pieds…

..

…………………………….*******************************

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

……………. tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L'ECONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

…..Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la …..situation

….. Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

travail des soi-disant élites...

travail des soi-disant élites...

Dissymétrie antirépublicaine - nous devrions tout donner et eux rien . Le donnant-donnant évite l'illégale...récupération !

Dissymétrie antirépublicaine - nous devrions tout donner et eux rien . Le donnant-donnant évite l'illégale...récupération !

tenter de diluer la réalité ? Chimères. Les utopistes (dans le sens très négatif du mot) sont ceux du pouvoir. Pas d'autres...

tenter de diluer la réalité ? Chimères. Les utopistes (dans le sens très négatif du mot) sont ceux du pouvoir. Pas d'autres...

la foule ne peut être une réponse unique et...simpliste

la foule ne peut être une réponse unique et...simpliste

comment traiter concrètement un effet d'annonce ?

comment traiter concrètement un effet d'annonce ?

Effet d’annonce ?
où est le but  véritable ?

où est le but véritable ?

Effet d’annonce ?
Effet d’annonce ?
Quand l’obésité des lois ralentit leurs décrets d’application

Quand l’obésité des lois ralentit leurs décrets d’application

du solide

hé bien! nous pas. Ce n'est pas du tout ce que la population attend !

Effet d’annonce – une fois l’info aux grosses ficelles lâchée et les roulements de vacarmes qui suivent - une voix raisonnable et très bien documentée aura bien du mal à se faire entendre ! C’est le but – faire passer le très déraisonnable (toujours plus de profits – cette évidente impossibilité !) à travers tous les arguments rationnels !...oui, les gouvernements peuvent sortir les décrets d’apllication quand ils le veulent. Et soit c’est glissé très discrétement soit c’est théâtralisé. Roulements de tambours et vacarmes autour du…vide !

Un exemple pragmatico-inerte ? - La loi votée en 2006 – le cv anonyme est supprimé lors de son décret d’application 12 ans…plus tard. « L’adoption de la loi généralisant le CV anonyme remonte à 2006, mais le décret d’application n’a jamais été publié. Il n’en est toujours pas question pour le ministre du Travail François Rebsamen: "Il ne faudrait pas que cette mesure, par sa généralisation et son caractère systématique, nuise à l’embauche", a justifié ce dernier mardi alors qu’un rapport sur le sujet lui a été remis. Le CV anonyme est "une solution mais ce n’est pas la solution", a botté en touche François Rebsamen.

Le nouveau Code de la commande publique lui ne sera pas publié avant 2018…MAIS… .. Après l'ordonnance n° 2015-899 du 23 juillet 2015, analysée lors du Rendez-vous Expert du 16 septembre dernier, la publication des décrets n° 2016-360 et 2016-361 du 25 mars 2016 constitue la dernière étape de transposition des directives marchés publics datées du 26 février 2014. Ces décrets, pris en application de l'ordonnance du 23 juillet 2015, remplacent, depuis le 1er avril, le désormais célèbre Code des marchés publics. Ils fixent le régime de passation des marchés publics et des marchés de partenariat en détaillant les différentes procédures applicables ainsi que les modalités d'exécution tant sur le plan financier que de la modification. Dans le cadre de ce Rendez-vous Expert, et compte tenu de son champ d'application, seul le décret n° 2016-360 sera analysé. En effet, le décret n° 2016-361 concerne spécifiquement les marchés publics de défense ou de sécurité. • Quelles sont les nouvelles règles applicables à la préparation de tels contrats ? • Le déroulement des procédures formalisées va-t-il être bouleversé ? • Les candidatures et les offres sont-elles soumises à un nouveau régime ? • En quoi consistent les dispositions spécifiques applicables aux marchés de partenariat... ?

4 G nouvelle génération de réseau mobile…écrase tout ce qui existait avant. La 4 G permet aux opérateurs de garder leurs clients. Ce n’est que pour vendre. Les prouesses ne se rencontrent que dans un « débit théorique » (avec les bridages des opérateurs sur tous les autres abonnements…) difficile dans le… réel d’atteindre la 100 mégabits/ seconde. Les consommateurs n’attendent rien de particulier de la 4 G : mais aucune de ces études ne sera publiée. L’annonce c’est le monologue rouleau-compresseur qui écrase tout. On n’entend qu’elle. Très antidémocratique

La méthode de l’onde de choc et des points d’accélération/et de… retournement

fin de tous les effets d'annonces !

Commenter cet article